Complexe mémorial Dorut-Tilavate

 

Complexe mémorial Dorut-Tilavate. Chakhrisabz, OuzbékistanL’ensemble funéaire “Dorut-tilavate” (signifie “Maison de méditations”) se rapportant à la fin du XIV - au début du XV siècles, est situé sur le territoire d’un ancien cimetière à la partie sud-est de la ville de Chakhrisabz. Y est enterré Émir Taragaï, le père de Tamerlan la date du décès dont est env.1360 - 1361. Le comlexe mémorial commença à se former peu de temps après la mort du soufi Chamsouddine Koulyal, l’homme de religion bien connu et réputé, qui était le maître spirituel de Taragaï et de Tamerlan même; il était également un des fondateurs du mouvement soufiste en Asie Centrale et le maître du cheïkh Bakhaouddine Nakshbandi. Chamsouddine Koulyal était de la famille des potiers d’où son surnom «koulyal» («potier»). Encore en vie il jouissait d’une grande réputation, on venait le voir pour ses conseils au sujet des problèmes aussi bien religieux que mondains. Les annales historiques disent que l’on surnommait aussi Amir-Kalan, ce que signifie «Grand Émir». Tamerlan avait reconnu un jour que c’est grace aux bénédictions et recommandations sages de Chamsouddine qu’il avait réussi en tant que le souverain. En signe de reconnaissance Tamerlan installa sur la tombe de son maître une magnifique pierre tombale en marbre. Le mausolée du soufi était toujours le lieu d’adoration de ses multiples admirateurs. Encore au cours de longues années les pélérins y venaient de différents pays d’Asie.

Une de parties du complexe Dorut-tilavate était réservée pour la médersa. C’est dans cet endroit que Tamerlan a fait déplacé en 1373-1374 les restes de son père Taragaï. Ainsi, la médersa est devenue mausolée. Mais la formation de l’ensemble fut achevée complétement sous le règne de Mirzo Ulughbek - savant-astronome mondialement connu et le petit-fils de Tamerlan.  En 1435 il a fait ériger ici la mosquée Kok-Goumbaz (“Coupole bleue”) à la place de la construction plus ancienne. Kok-Goumbaz était une mosquée de vendredi, on y pratiquait les prières, celles de vendredi comprises. La mosquée est construite de telle manière qu’elle est située sur le même axe que le mausolée. Pour avoir ce résultat on était du de changer son orientation vers la Mecque. L’écriture sur le portail du bâtiment dit que la mosquée a été construite au nom du père d’Ulughbek - Chakhroukh.

Complexe mémorial Dorut-Tilavate. Chakhrisabz, OuzbékistanUn peu plus tard le grand astronome commence la construction du sépulcre près du mur sud du mausolée de Chamsouddine Koulyal. Le sépulcre était destiné pour les descendants d’Ulughbek et de tous les autres parents témourides. L’architecture du bâtiment, comme la plupart des constructions sous l’époque d’Ulughbek, est complétée d’un décor qui est typique pour cette époque (XVs.). Les arabesques de gamme bleue ornaient la façade du bâtiment. La mosaïque composée avec une grande maîtrise sur les murs du complexe mémorial contient les images des sujets ethniques d’Asie Centrale.

Les pierres tombales qui s’y trouvent témoignent de leur appartenance aux saïds (descendants du Prophète) de Termez d’où un autre nom du complexe de la période ultérieure - «Goumbazi-Saïdon» - «Coupole des saïds». Il s’avère que les saïds n’avaient pas les rapports avec Ulughbek dans le sens historique. Alors comment s’est fait-il qu’ils s’y soient enterrés? De longues recherches des historiens et archéologues ont démontré qu’en résultat de destruction des murs entourant le complexe Dorut-tilavate comprenant le mausolée de Koulyal, sépulcre construit par Ulughbek, mosquée de vendredi et tombeau d’Émir Taragaï, les pierres tombales des saïds avaient été déplacées du cimetière voisin.

Une partie considérable du complexe a pu parvenir jusqu’à nos jours. Restauré et aménagé munitieusement il représente un grand intérêt comme monument architectural et historique de l’époque des Témourides des XIV - XV siècles. La porte d’entrée au mausolée d’Ulughbek est conservée en toute sa grandeur. Une attention particulière est digne sa sculpture artistique, elle a déjà presque 600 ans.

Sur un de bâtiments historiques de Chakhrisabz on peut lire la phrase suivante conservée, pleine d’orgueil et de sagesse, appartenant au grand Tamerlan: «Si tu as des doutes de notre grandeur - jette ton regard à nos constructions».

Photos:

Complexe mémorial Dorut-Tilavate. Chakhrisabz, Ouzbékistan Complexe mémorial Dorut-Tilavate. Chakhrisabz, Ouzbékistan Complexe mémorial Dorut-Tilavate. Chakhrisabz, Ouzbékistan Complexe mémorial Dorut-Tilavate. Chakhrisabz, Ouzbékistan

voir toutes les photos »»

© La paternité de ce matériel appartient à la compagnie «Central Asia Travel».
Toute reproduction et utilisation de ce matériel sans autorisation de l’auteur est interdite.

«« précédent en haut »»

Complexe mémorial Dorut-Tilavate est à consulter:

RÉSERVER LE CIRCUIT

×

Nom du circuit *

Nom et prénoms*

Nationalité

N de téléphone * 

Telegram  

E-Mail * 

Nombre de
participants: 

Types d’hébergement:



Comment vous contacter:

Commentaires, suggestions en fonction du programme:

En remplissant ce formulaire, vous autorisez le traitement des données à caractère personnel.



Envoyer à l'ami

×




RECHERCHE SUR LE SITE

QUOI DE NEUF SUR LE SITE