Informations sur le Turkmenistan

 

Informations sur le Turkmenistan

Les tapis turkmens et les chevaux de la race Akhal-Téké, les marchés dominicaux et les innombrables monuments d’antiquité : les rouines des citadelles  antiques de la dynastie d’Achéménides et de cités du royaume de Parthe, les villes aciennes de Merv, Keunyaurguentch, Nissa, les chateaux médiévaux, les forts,  caravan-sérays mosquées, mausolées et sépultures - de quoi attirer les touristes au Turkménistan. Les nombreuses études et fouilles archéologiques ont démontré que ce pays était peuplé il y a 3 millions d’années !

TurkménistanLes hauts lieux modernes qui sont à voir absolument :  la mosquée «Turkmenbachi  Roukhi» d’une grandeur frappante, les palais Turkmenbachi et Roukhiet, le monument de l’Indépendance et l’Arc de Neutralité, et bien évidemment, le Musée de tapis, où est exposé entre autres artefacts anciens, l’énorme tapis moderne de 301 m2 de surface nommé «le Siècle d’or du Grand Saparmourat Turkmenbachi ».

A part les très intéressants monuments historiques et modernes, le Turkménistan  est riche d’un grand nombre de sites naturels : l’énorme désert du Karakoum avec ses dunes incontournables, la grotte Bakharden et le lac souterrain d’eau sulfureuse Koy Ata, le cratère à gaz brûlant de Darvaza, le plateau de dinosaures  - Khodjapil, les canyons de Yanguikala, les réserves naturelles de Répétek, Kuguitang, Kopetdag et autres sites naturels surprenants.

On peut effectivement comparer le Turkménistan à une jeune fille orientale, qui vu les traditions ancestrales et les moeurs du pays, ne découvre pas son visage à chaque personne qu’elle voit devant elle ou qui aurait une envie irresistible de contempler sa beauté extraordinaire. Son apparence n’est qu’une silhouette, une ligne, tandis que son monde intérieur reste secret. Seulement si les intentions envers elle sont sérieuses, nobles, cette jeune fille s’épanouit comme une fleur en faisant découvrir au monde toute sa beauté jusqu’alors cachée.

Le Turkménistan de nos jours, malgré un régime stricte des visas, est l’une des destinations populaires de l’Asie Centrale. Et même si le gouvernement du pays n’est pas enclin, au fond, à développer les relations politiques extérieures, le pays reçoit volontiers les touristes, toute une série de grands hôtels de chaînes hôtelières mondiales  fût construite, tout comme multitude de mini-hôtels privés etc.

Le Turkménistan surprend et émerveille, offre une cuisine délicieuse et les fêtes hautes en couleurs - depuis des années ce pays ravit les connaisseurs de la culture asiatique. En parlant de leur pays, les turkmènes disent que c’est « une terre qui est sacrée comme le feu de foyer turkmène, pure comme la conscience du turkmène, grande comme sa fierté et forte comme sa foi ! »

Informations utiles pour un voyage au Turkménistan :

Informations générales sur le pays.

TurkménistanSituation géographique. Le Turkménistan, qui au cours de son histoire avait été sous la domination de pratiquement tous les grands gouverneurs de la région, est de nos jours un état souverain. Situé en Asie Centrale, le pays a les frontières communes avec l’Ouzbékistan, le Kazakhstan, l’Afghanistan et l’Iran.  Le Turkménistan n’a pas d’accès à l’Océan  mondial, par contre la mer Caspienne offre aux habitants la possibilité d’entendre le déferlement des vagues sans pour autant quitter leur pays.

Superficie. Le territoire du pays s’étend à 491 200 km2. A 80% il est couvert par le désert du Karakoum. Moins fertiles que les terres des voisins, le désert permet au pays de se dresser au rang des leaders d’extraction du gaz naturel.

Population du Turkménistan est de  5 169 660 habitants.

Composition ethnique. Le Turkménistan est peuplé à 91% de turkmènes, à 3% d’ouzbeks, à  2% de russes. L’enseignement aux écoles secondaires se fait en turkmène. Dans la vallée du fleuve Amou-Daria près de la frontière turkméno-ouzbèke habite un grand nombre d’ouzbeks. Les kazakhs peuplent principalement le Nord du Turkménistan et la côte de la mer Caspienne.

Structure politique. Le pays est dirigé par le président. La décennie précédente a beaucoup changé le système politique du pays. Si avant  2006 Saparmourat Turkmenbachi était le président  sans relève, actuellement le président est élu pour une durée de cinq ans. L’organe législatif est le parlement du pays - le mejlice, jusqu’à 2006 complété par le Conseil populaire, Khalk Maslakhati. Les différents partis politiques sont apparu relativement récemment.

Répartition administrative. Le Turkménistan est réparti en 5 provinces - vélayates, la capitale Achgabat ayant le status d’une province à part.

La capitale - Achgabat, comptant  près de 900 000 habitants, est une ville citée par le livre Guinness des records pour le nombre de ses bâtiments de marbre blanc. Ce matériau, aussi bien que les éléments d’architecture orientale et occidentale, font de Achgabat l’une des plus belles villes de toute l’Asie Centrale.

Langue officielle. La seule langue officielle du pays est le turkmène, ce qui est logique vu que 77 % de la population parlent turkmène. Cependant des nombreuses personnes parlent le russe, ou bien l’ouzbek.

Monnaie locale - le manate. Les payements dans le pays ne sont autorisés qu’en monnaie locale, le manate, composé de 100 tengué. L’utilisation de devises étrangères est officiellement interdite.

Religions. La majorité écrasante de la population  - 89% sont musulmans sunnites, 9% sont chrétiens, les 2% restants sont les représentants d’autres confessions.

Le chef des musulmans du Turkménistan - le kazi - réside à la ville de Tchardjou. Plusieurs sanctuaires musulmans se trouvent au Turkménistan et sont les endroits de pèlerinage. Se sont la plupart de temps les cimetières musulmans et sépultures médiévales, dont les plus vénérés sont  Ag-Ichan près de Bakhardène vers le nord-ouest d’Achgabat, les deux sites cultes Babagammar (Gammarbaba) près d’Iolotan et Kuchka, le mausolée Serakhsbaba, construit à l’endroit de sépulture du cheikh Abul-Fazl Serakhs.

Fuseau horaire. Le pays ne passe jamais à l’heure d’été et son fuseau horaire reste constamment de 5 h en avance par rapport au Greenwich.

Electricité. Les prises électriques sont de standards B et F. La tension est de 220 Volts avec la fréquence du courant électrique de 50 Herz.

Climat du Turkménistan.

TurkménistanLe climat du  Turkménistan est continental et aride, avec les grands écarts de température, petite quantité de précipitations atmosphériques et une vaporisabilité élevée.  L’été est d’habitude sec et chaud, avec les températures moyennes en juillet de 28 à 32° С. Les hivers sont doux, peu neigeux, pourtant certaines années les chutes de neige sont abondantes, même si de courte durée, la température peut descendre jusqu’à  -20°С. Les températures moyennes en janvier varient entre -5° С au nord-est du pays et +4°С au sud. Les paramètres maxima peuvent effrayer certains, mais ces paramètres sont rares.  La présence de la mer apporte un effet positif atténuant aux régions côtières en les rendant très confortables à vivre.

Le trait caractéristique du climat local sont les vents fréquents provenant du nord, qui apportent les masses d’air froides en hiver depuis les steppes du Kazakhstan, en été ce sont les vents chauds et ceux des piedmonts qui provoquent les tempêtes de sable et les vents déssechants.

La meilleure période pour visiter le Turkménistan - est le printemps (de mars à mai) et l’automne (de septembre à novembre). La période de mars à mai offre la verdure et les doux parfums des arbres fruitiers fleurissants. Celle de septembre et octobre est tout aussi agréable, lorsque la chaleur estivale est affaiblie mais la nature reste toute éveillée. La capitale du pays jouit de conditions climatiques particulièrement confortables.

Comment s’habiller au Turkménistan.

Comme dans la plupart de pays centrasiatiques, il n’existe pas au Turkménistan d’interdictions officielles concernant la coupe et la couleur des vêtements. On voit souvent dans les rues les gens habillés en costume traditionnel, cependant les habitants locaux voient de bon oeil le port de vêtements « à l’européenne » .

La seule chose à éviter, c’est de visiter les lieux de culte étant habillé d’une manière inappropriée, d’avoir les vêtements trop découverts. Le climat chaud du pays impose le port de vêtements légers, de préférence en coton et autres tissus naturels.

Lorsque vous êtes exposés au soleil, évitez d’avoir les épaules et le dos complétement ou partiellement ouverts car vous risquez une brûlure solaire. Pensez également à vous couvrir la tête.

En ville vous pouvez vous chausser de sandales légères ou de tongs, tandis qu’en déhors des agglomérations, surtout en régions désertiques, il faut prévoir les baskets car il peut y avoir les insectes vénimeuxи.

Cuisine du Turkménistan.

TurkménistanMalgré les racines nomades propres à tous les peuples de l’Asie Centrale, les traditions culinaires turkmènes ne se résument pas aux seules variations de la viande rôtie. Celle-là occupe bien évidemment une place importante dans la cuisine turkmène, mais les plats plus fréquents sont les soupes.

Nulle part en Asie Centrale vous n’en trouverez une telle diversité, que ce soit la soupe à la farine umlatch-zachi, celle aux pois gaynatma ou aux tomates gara-tchorba et beaucoup d’autres. Toutes ces recette ont un point commun - elles ont à la base la tchorba - bouillon de la viande de mouton. C’est le même bouillon qui est servi comme boisson dans la cuisine kazakhe, ou le même bouillon que les ouzbeks servent garni de légumes (chourpa).

Les bols pleins d’arômes d’une soupe turkmène peuvent dépasser par leur valeur nutritive les recette semblables des pays voisins, le nombre restreint des épices permet au goût de la viande de s’épanouir pleinement. Parfois seule la soupe suffit à rassasier un dégustateur européen, pourtant le plat chaud est servi par la suite.

Ne vous empressez pas de refuser, car la splendeur de plats chauds de la cuisine turkmène ne vous laissera pas indifférent. A lui seul le govurlan-et - viande du mouton cuite aux tomates - où l’équilibre de la viande et des légumes est si savamment choisi, que l’une apporte les arômes et la graisse tandis que les autres enrichissent de leur goût légèrement acidulé.

N’oublions pas non plus les variétés turkmènes du plov, même si ce plat au bout de plusieurs voyages aux autres pays centrasiatique peut paraître sans intérêt - il est préparé ici d’une manière toute autre, aux classiques riz-viande-carottes sont souvent ajoutés les fruits séchés et nature apportant une note de fraicheur à tous les autres ingrédients, les rendant plus nobles. Et puis, au Turkménistan on peut déguster le plov très inhabituel, où la viande rouge est remplacée par le poisson. Impossible de laisser cette recette inaperçue.

Il est à noter l’emploi plus ample par rapport aux voisins de la région, de fruits de mer.  La mer Caspienne  en offre généreusement et ces ingrédients sont largement présents aux marchés locaux. Les plats comme balik-gavurdak- poisson cuit dans un pot, font partie inhérente de tables turkmènes.

Une grande variété de produits laitiers est également caractéristique de la cuisine turkmène.  Beaucoup sont à base du lait de chamelle, tels que - tchalatéléméagarana et autres. Autre particularité culinaire du pays est la pâtisserie turkmène. Les beignets pichmé ou les chaussons chilekli - seront au goût aussi bien de l’amateur de la cuisine orientale que du connaisseur des plats européens.

Il est conseillé de boire l’eau en bouteilles uniquement ou celle qui a été portée à l’ébullition, de laver avec cette eau les fruits et les légumes, de se brosser les dents avec.

Coût de la nourriture au Turkménistan.

Les visiteurs et touristes apprécieront également les prix peu élevés des plats locaux aux restaurants et cafés.  Les produits alimentaires sont peu chers, ce qui permet d’avoir les prix abordables. Il suffira de 10 à 15 USD pour manger à sa faim dans un café de la capitale,  un repas en province coûtera près de 8 USD.

Visa et enregistrement.

TurkménistanAutant le potentiel touristique du Turkménistan est riche, autant sa politique de visas n’est pas adaptée aux besoins de voyageurs.

Pour visiter le pays, c’est obligatoire d’obtenir un visa turkmène  (voir plus de détails ici). Les visas turkmènes sont délivrés à base d’invitations émanant du Service National des Migrations du Turkménistan. Le visa turkmène peut être délivré à l’aéroport d’Achgabat (contre paiement de taxe consulaire prévue à cet égard pour un visa urgent, cependant le visa peut vous être refusé et une déportation à votre pays d’origine vous sera infligée à votre charge), ou bien demandé au préalable au Consulat de l’ambassade du Turkménistan.

Enregistrement. Les ressortissants étrangers arrivant au Turkménistan pour une durée supérieure à trois jours ouvrables, au plus tard le troisième jour ouvrable à partir du moment de leur arrivée au pays doivent se faire enregistrer auprès du service National des Migrations du Turkménistan. Les employés des hôtels sont également habilités à enregistrer les arrivants et à en leur fournir un certificat correspondant. Ces certificats doivent être gardés afin d’éviter les ennuis à la sortie du pays. Le séjour aux endroits de visites sans enregistrement est autorisé pour une durée ne dépassant pas 3 jours.

Pour se rendre aux zones près des frontières, il faut avoir sur soi une autorisation spéciale.

Règles douanières du Turkménistan.

Comme partout ailleurs, il est interdit d’avoir sur soi en entrant au pays les armes, les stupéfiants, les munitions, les matériaux de contenu pornographique et ceux représentant une menace potentielle à l’ordre constitutionnel de l’état. Les ressortissants étrangers n’ont pas le droit d’apporter et de sortir du pays les devises étrangères.

Les devises étrangères peuvent être apportées au pays à condition de leur déclaration obigatoire, sachant qu’au départ du pays le montant doit être inférieur. La déclaration douanière doit être remplie d’une manière la plus détaillée possible, elle doit être gardée jusqu’au moment du départ du Turkménistan. Si certains objets avaient été achetés sur le territoire du pays, il faut avoir un certificat prouvant que cet objet ne représente pas de valeur historique.

Les grands magasins de souvenirs fournissent  les documents nécessaires à la sortie du pays de leurs produits vendus, voilà pourquoi acheter dans de tels magasins vous permettra de faire les économies de votre temps et d’éviter les soucis.

Il est formellement interdit de sortir du pays le poisson et le caviar. Sont également interdits  à l’export du Turkménistan les articles de bijouterie n’ayant pas de poinçon de garantie, les pierres précieuses et semi-précieuses,ainsi que leurs produits pré-finis ; l’apitoxine et l’ophiotoxine, beurre de roche,  propolis ; toute sorte de viandes et produits dérivés; plantes et animaux inscrits au livre Rouge du Turkménistan; les tapis et les tapisseries sans une autorisation conforme de l’Union Nationale «Turkmenkhali».

Lorsque vous payez les achats et les services, il est préférable d’en garder les tickets.

Devises étrangères au Turkménistan.

TurkménistanIl est interdit au Turkménistan d’effectuer les paiements en devises étrangères. Pour l’échange des devises, il faut s’adresser aux banques et les points officiels de change. Il est rare qu’une banque soit ouverte après 17.00, tandis que les bureaux de change auprès des hôtels et des aéroports fonctionnent  souvent 24 h / 24.

Sont admis à l’échange principalement les US dollars, les billets récents uniquement. Les billets ne doivent pas avoir de défauts,  dans ce cas les employés du bureau de change ou de la banque peuvent refuser de les échanger. Il est absolument déconseillé d’échanger les devises chez les agents officieux vous proposant leurs services aux marchés ou ailleurs, vu le risque de devenir victime de personnes malveillantes ou d’être accusé par la police pour opérations illicites.

Cartes bancaires, émises à l’extérieur du Turkménistan ne sont pratiquement pas acceptées sur le territoire du Turkménistan. On ne peut s’en servir que dans les grands hôtels et les centres commerciaux de la capitale du pays.

Internet au Turkménistan.

L’accès à l’Internet au Turkménistan est restreint (certains sites ne peuvent pas être consultés), les télécommunications ne sont  pas de très haute qualité, le débit de la connexion internet  est bas, tandis que les prix sont assez élevés. Ces dernières années la situation s’améliore, pourtant il est tôt de parler d’accès au Wi-Fi partout et de haute qualité.

Prise de photos/vidéo au Turkménistan.

Au Turkménistan on peut photographier/filmer partout, sauf sur les sites militaires et certains sites gouvernementaux. Il n’est cependant pas recommandé de photographier/filmer lorsqu’on se trouve à l’aéroport et les zones frontalières.

Souvenirs du Turkménistan.

TurkménistanA part les nombreuses photos, il serait bien d’apporter du Turkménistan quelques souvenirs qui vous feront penser à ce merveilleux pays. Les produits turkmènes les plus connus et demandés au monde entier sont bien évidemment  les tapis.

Les ouvrières les tissent à la main, en employant les instruments et les métiers inchangés depuis les siècles.  La finesse du motif du tapis turkmène surprend !  En les regardant on a l’impression du dessin en 3D. Son prix en est conséquent.

Les turkmènes savent apprécier à leur valeur non seulement leurs tapis, mais aussi leurs chevaux. Ainsi il est impossible d’exporter du pays un argamak (cheval de la race Akhal-téké) contre quelle somme que ce soit. Par contre, on trouve aux étalages des magasins un grand nombre de statues de chevaux. En céramique ou en bois, une telle statue décorera dignement votre bureau ou maison.

Les objets en poterie sont très fréquents, plus particulièrement les sifflets amusants dont le son rappelle ce de  ruisseaux, ou du vent du désert ou de la mer. Un tel cadeau apporté d’un pays lointain fera plaisir aussi bien à l’enfant qu’à un adulte.

Pour vous protéger de mauvais oeil, chasser les mauvais esprits, porter bonheur,  les artisans turkmènes vous proposent les divers objets en agate cornaline.Ceux qui ne croient ni aux mauvais ni aux bons esprist peuvent acheter au Turkménistan et ainsi une part de la chaleur de ce pays, le telpak  - le couvre-chef traditionnel en fourrure de brebis.

Moeurs et traditions du pays.

TurkménistanDans leur vie quotidienne les turkmènes sont bienveillants et hospitaliers, calmes et paisibles. Les moeurs locales ont leurs racines dans la culture des peuples turcs et dans la confession musulmane. En certaines périodes le pays avait connu une forte influence de l’Iran, puis de l’Empire russe.

En même temps que les lois officielles , il existent les traditions bien ancrées et les principes tacites de résolution de sujets de vie courante  : les relations tribales sont toujours aussi fortes ; la société est du type patriarcal où les hommes ont une autorité prépondérante ; un respect tout particulier est attribué aux personnes âgées et aux aksakals (les sages).

Il n’est pas recommandé de tenir les discussions sur les sujets politiques, ainsi que sur l’ex-président du pays.

Fêtes nationales au Turkménistan.

1 janvier - Nouvel An.
12 janvier - Journée de commémoration.
27 janvier - Journée de défenseurs de la Patrie.
19 février - Fête du Drapeau National du Turkménistan.
8 mars - Journée Internationale de la Femme.
21-22 mars - Novrouz; Fête du printemps.
1-er dimanche d’avril - Fête «Une goutte d’eau est un grain d’or».
Dernier dimanche d’avril - Journée du cheval Akhal-Téké.
9 mai - Jour de la Victoire.
18 mai - Jour de la renaissance, de l’unité et de la poésie de Mahtumkuli.
Dernier dimanche de mai - Jour du tapis turkmène.
2-ème dimanche d’août - Jour du melon turkmène.
1 septembre - Journée de la connaissance.
6 octobre - Journée de commémoration de victimes du tremblement de terre de 1948.
27 octobre - Jour de l’Indépendance du Turkménistan.
1-er samedi de novembre - Journée de la Santé.
12 décembre - Jour de Neutralité du Turkménistan.

Symbols d’Etat.

TurkménistanDrapeau.
Le drapeau du Turkménistan a été adopté le 19 février 1992, c’est une toile rectangulaire de couleur verte avec une bande rouge verticale dans sa partie gauche, dont la largeur est le sixième de la longueur du drapeau; la bande porte cinq motifs de tapis nationaux (guel), encadrés chacun par des elements decoratifs de tapis. Au bas de la bande rouge sont representés deux rameaux d"olivier entrecroisés qui forment un ensemble avec les motifs de tapis et symbolisent la neutralité permanente du Turkménistan. Chaque rameau d’olivier se compose de dix feuilles situées par deux. Dans le coin superieur gauche du champ vert principal se trouvent un croissant et cinq étoiles à cinq branches de couleur blanche.
Cinq motifs de tapis nationaux représentent aussi les velayats. Les motifs de tapis ont une signification philosophique profonde. Le mot “guel” lui-même peut être compris différement: soit “goul” (la fleur), soit “kel” (le lac). Les dimensions de tous les guels correspondent à la proportion divine, 21 sur 34. Le 19 février est le jour du drapeau national de la Turkménie.

TurkménistanEmblème.
L’emblème d’Etat du Turkménistan a été adopté le 15 août 2003, il est composé d"une étoile à huit branches de couleur verte aux bords dorés, qui contient deux cercles concentriques de couleurs bleue et rouge, séparés par des bandes dorées d"egale largeur. Le cercle rouge est entouré d’éléments principaux de la richesse nationale et des symbols de l’Etat:

• dans la partie inférieure - sept capsules ouvertes du coton blanc aux feuilles vertes;
• dans la partie moyenne - des épis de blé dorées, deux épies de chaque côté;
• dans la partie supérieure - un croissant et cinq étoiles à cinq branches de couleur blanche. 

Le cercle rouge, qui est deux fois plus grand que le cercle bleu, représentent cinq grands motifs de tapis (dans le sens des aiguilles d"une montre): tekke, salyr, ersary, chowdur, yomut qui symbolisent l’amitié et l’unité du peuple Turkmène. Dans le cercle bleu on peut voir Yanardag - le cheval Akhal-Teke, l’orgueil des Turkmènes.

Code téléphonique.

+993

Photos:

Turkménistan Turkménistan Turkménistan Turkménistan

regarder toutes les photos »»

© La paternite de ce materiel appartient a la compagnie «Central Asia Travel».
Toute reproduction et utilisation de ce materiel sans autorisation de l`auteur est interdite.

en haut »»

References utiles: Voyages:

     	

RÉSERVER LE CIRCUIT

×

Nom du circuit *

Nom et prénoms*

Nationalité

N de téléphone * 

Telegram  

E-Mail * 

Nombre de
participants: 

Types d’hébergement:



Comment vous contacter:

Commentaires, suggestions en fonction du programme:

En remplissant ce formulaire, vous autorisez le traitement des données à caractère personnel.



Envoyer à l'ami

×




RECHERCHE SUR LE SITE

QUOI DE NEUF SUR LE SITE