Les terres de la haute montagne

Circuit en Kirghizistan et Tadjikistan

 

Pays: Tadjikistan - Kirghizstan (Corridor de Wakhan et route du Pamir)  
Durée du programme: 15 jours / 14 nuits
Itinéraire: Bichkek - lac Issik Koul - Karakol - Son Koul - Kazarman - Och - Camp de base au pied du pic Lénine - Och - lac Karakoul - Mourgab - Langar - Ichkachim - Khorog - Kalai-Khoumb - Kolyab - Douchanbé

Dates des départs garantis pour la saison 2021:

  Groupe №1. 03.07.2021 - 17.07.2021   Groupe №2. 15.08.2021 - 29.08.2021  

Voyage en Kirghizistan : lac Issyk-Kul, les montagnes du Tien Shan et du Pamir

Le circuit combiné en Kirghizistan et Tadjikistan est une parfaite occasion de visiter les deux pays montagneux en un seul voyage, de voir les deux chaînes célèbres de montagnes - le Tian Shan et le Pamir, complétement différentes et pittoresques chacune à sa manière.

En Kirghizistan les touristes visiteront le Nord et le Sud du pays : la capitale de la République et le fameux lac doux d’Issik-Koul au cœur des montagnes du Tian Shan - la station locale  de recréation  disposant d’une infrastructure développée et de sites naturels uniques; la «capitale sud» - la ville de Och, et le Camp de base, situé au pied du pic Lénine - le sommet du Pamir si apprécié de sept mille mètres.

L’itinéraire du circuit est très logique : le sud du Kirghizistan  a une frontière commune avec le Tadjikistan, avec lequel il est lié par la route la plus élevée en montagne en espace de l’ex-URSS - la route du Pamir, qui fait partie de cinq plus belles autoroutes du monde selon le classement du National Geographic. C’est en l’empruntant que les touristes se rendront au Tadjikistan voisin où ils passeront la majeure partie de leur voyage, au cœur du désert sans fin de la haute montagne; ils traverseront plus d’un col routier pittoresque, dont l’un le plus haut en espace post-soviétique - le Ak-baïtal (4655 m); visiteront les villages qui ont su garder leur authenticité situés sur le «Toit du monde », dont l’un le plus élevé en haute montagne de l’Asie Centrale - Mourgab (3600 m).

Ce circuit en deux pays fera sans doute le bonheur des voyageurs les plus actifs et des amateurs des grandioses panoramas montagneux !

 

Programme du circuit:
Jour 1. Arrivée très tôt à Bichkek.
Accueil à l’aéroport, le transfert et l’hébergement à l’hôtel. La nuit à l’hôtel.

Jour 2. Bichkek - Issyk Koul (250 km, 5-6 heures).
Petit-déjeuner à l’hôtel. À 09:00 le rassemblement du groupe dans le hall de l’hôtel.
À 10 h visite de Bichkek : place centrale Ala-Too, musée d’histoire, relève de la garde, monuments de Lénine et de Liberté, philharmonie, statue de Manas.
Après-midi le départ le long de la rive du nord du lac Issyk Kul vers Tcholpon-Ata. Dès l’arrivée sur le lac Issyk-Koul hébergement et nuit à l’hôtel.

Jour 3. lac Issyk-Koul - Karakol (Prjevalsk) - lac Issyk Koul (350 km, 7-8 heures).
Petit-déjeuner à l’hôtel. Visite d’une journée de Karakol (ancien Prjevalsk, la partie à l’est du lac Issyk-Koul).
Visite de Karakol : musée de Prjevalski, église orthodoxe russe, mosquée doungane.
Déjeuner à Karakol - dégustation d’un célèbre plat ashlyamfu (le plat national des Ouïghours et des Dounganes - nouilles avec les morceaux d’amidon sous la sauce). Après le déjeuner départ à Gorge Jety-Oguz (25 km), où vous pouvez voir les célèbres roches rouges «Coeur brisé» et «Sept taureaux». Après la visite retour à Cholpon-Ata. Nuit à l’hôtel.

Jour 4. Karakol - Son Koul (390 km, 7-8 heures).
Petit-déjeuner à l’hôtel. Transfert le long de la côte sud du lac Issik-Koul vers l’un des plus beaux endroits des lacs en montagnes Son-Koul (3016 m d’altitude). Le lac Son-Koul est connu pour ses traditionnels pâturages estivaux (djaïloo) et ses prés alpins. Ici les touristes peuvent découvrir le mode de vie des nomades du Kirghizistan. Hébergement dans le camp de yourtes. Dîner. Nuit en yourtes.

Jour 5. Son Koul - Kazarman (180 km, 5-6 heures).
Petit-déjeuner à l’hôtel. Transfert au village Kazarman en suivant la route du Kurtka et Kara-Koo   (2625 m d’altitude). Déjeuner en route. A l‘arrivée à Kazarman - installation à la maison d’hôtes. Dîner. Nuit à la maison d’hôtes.

Jour 6. Kazarman - Och (260 km, 6-7 heures).
Petit-déjeuner à la maison d’hôtes. Transfert à Och - la capitale sud du Kirghizistan par la route Sari-Kirsk  (3080 m). Ensuite, transfert en petite ville d’Ouzguen; excursion des curiosités d’Ouzguen : le minaret d’Ouzguen (XII s.) et le mausolée de la dynastie des Karakhanides (X-XII ss). Transfert à Och. Installation à l’hôtel à l’arrivée. Nuit à Och.

Jour 7. Osh - Camp de base.
Petit-déjeuner à l’hôtel. À 09:00 le rassemblement du groupe dans le hall de l’hôtel. Visite guidée d’Osh: mont Souleyman et visite du musée, un célèbre marché d’Osh. Le transfert au Camp des yourtes (3600m) à 10:30 situé sur la clairière Edelweiss au pied du pic Lénine.
Déjeuner - panier repas en cours de la route.
Arrivée dans le camp et hébergement sous les tentes. La randonnée vers la clairière Loukovaya (3800 m). Dîner dans le camp. Nuit sous la tente.

Jour 8. Camp de base au pied du pic Lénine.
Petit-déjeuner au camp. Balade vers les lacs le long de la vallée de la rivière Atchik-Tach. Visite des yourtes des habitants locaux pour faire connaissance de leur mode de vie et de traditions de kirghiz nomades.
Déjeuner et dégustation du koumis. Le soir, l’atelier de préparation du riz pilaf. Le dîner. Nuit sous la tente.

Camp de base au pied du pic Lénine (3600 m)

La première chose qui attire et fascine le regard au réveil - c’est l’énormité de la montagne, l’enneigé pic Lénine (7134 m) qui n’est qu’à quelques 15 km du camp. La proximité de ce géant de 7000 mètre procure les sensations incomparables !

Le petit-déjeuner dans la yourte « principale », le « quartier général » du camp. Les murs de cette yourte sont décorés d’objets en style traditionnel kirghiz, ainsi que de nombreuses photos et de commentaires admiratifs de voyageurs.

Au programme du jour - la balade vers les lacs de la vallée d’ Atchik-Tach. Comme le Camp est situé à 3600 m d’altitude, certaines personnes peuvent présenter le matin au réveil les symptômes du mal de la montagne (maux de tête, léger vertiges), ceci est un processus naturel d’adaptation à la haute montagne (acclimatation), et le meilleur moyen d’aider son organisme à mieux traverser cette période de courte durée est aussi étrange que cela puisse paraître, de bouger.

Nous retournerons au point de notre départ la veille, ou derrière chaque colline s’étand un nouveau lac d’une couleur unique. D’une pureté cristalline, l’eau de ces lacs est extrémement froide, mais pas de quoi arrêter les amateurs de l’extrême, qui eux ne se refusent pas le plaisir d’ une baignade en cette eau glaciale !

La proménade mène aux yourtes des habitants - ce sont principalement les bergers et leurs familles, qui passent dans la vallée la saison estivale, lorsque le bétail laissé paître librement fait des réserves de graisse pour le long et froid hiver. Vous découvrirez le mode de vie, les traditions des nomades, les objets du quotidien faits à la main, pour pouvoir admirer à la fois leur beauté et leur côté très pratique. La dégustation du koumis - cette boisson à base du lait de jument - vous renseignera non seulement sur son goût, mais aussi sur ses propriétés bénéfiques. Riche en protéines, matières grasses et vitamines (В1et В2, С, la biotine, l’acide pantothénique et folique), en acide lactique, calcium, phosphore et en micro-éléments qui apaisent la soif et aident à rétablir la flore de l’appareil digestif, cette boisson cependant par son goût très spécifique doux-acide, légèrement grisant et instantanément revigorant ressemble à la fois au lait caillé, un peu au vin, au kwas russe, pour cela risque de ne pas plaîre à la première approche. En Asie Centrale on pratique même une thérapie de koumis. Lors du processus de fermentation on peut constater la formation de 1 à 3 % d’alcool ce qui peut amener à classer cette boisson dans celles alcoolisées.

Au retour au camp un atelier de préparation d’un vrai et authentique plov est prévu. Ce même plov sera servi au dîner. Inutile de dire que cuisiner ce plat connu tout en étant conseillé par un chef professionnel est une occasion précieuse d’enrichir sa collection de recettes et d’astuces de cuisine.

Nuit sous la tente.

Jour 9. Camp de base - lac Karakul - frontière tadjik-kirghiz Kizil Art - Mourgab (240 km, 6-7 heures).
Petit-déjeuner. Départ pour rejoindre la Grande Route du Pamir afin d’arriver à la frontière tadjiko-kirghize. La montée du col Kyzyl-Art (4280 m). Les formalités à la frontière. La route pour le lac de haute montagne Karakoul (3914 m). Déjeuner en cours de la route. Ensuite la traversée du col Ak-Baïtal qui est le plus haut aux échelles de la CEI (4655 m). Hébergement et nuit à l’hôtel.

Ce jour nous quittonsle territoire du Kirghizstan pour entrer au Tadjikistan.

Après le petit-déjeuner au camp de yourtes, nous nous dirigerons au col de la haute montagne Kizil-Art (4280 m) via la chaîne de montagnes Zaalayski vers la frontière kirghizo-tadjike "Kizil-Art". En respectant toutes le formalités, nous passons le point de contrôle «Kizil-Art» et accédons au territoire du Haut-Badakhchan (Tadjikistan).

Le point suivant de notre itinéraire de la journée - le pittoresque lac endoréique (sans écoulement) Kara-Kul (en langues de la famille turque «le lac noir»), situé à 3914 m d’altitude, ce qui est de 100 m plus haut que le lac le plus connu de la haute montagne Titicaca des Andes ! Ce plus grand lac glaciaire-tectonique a une superficie de 380 km2 (hors îles) et la profondeur maximale de près de 240 mètres. Le lac Kara-Kul est entouré de chaînons rocheux désertiques, de l’ouest venant jusqu’aux bords du lac et de l’est s’éloignant du celui-ci à quelques kilomètres.

Les recherches géologiques, ainsi que l’étude de photos satellite du lac, ont permis au nombre de scientifiques de venir à la conclusion que le lac Kara-Kul soit apparu suite à l’ impact d’une météorite il y a près de 25 millions d’années. Le cratère formé par l’impact a un diamètre de 45 km.

La particularité surprenante du Kara-Kul consiste à ce que les côtes du lac sur une longueur considérable se reposent sur de la glace, celle-ci recouvre même le fond du lac. Graduellement, la glace de côtes fond, faisant apparaître les failles, les bras et les étendues d’eau, les îlots se découpent de la rive, le lac change ainsi ses contours et dimensions.

Le bassin de Kara-Kul se distingue aussi par le fait que c’est un endroit le plus désertique du Pamir. Le volume de précipitations ici est le moins élevé - environ 20 mm annuel.

Ensuite, après avoir franchi le col Ak-Baytal (4655 m) - l’un de cols le plus en altutude au monde traversé par une route, nous nous dirigerons vers Mourgab.

Mourgab (3600 m) - le village le plus en altitude du Tadjikistan et en général de toute l’Asie Centrale, situé sur le plateau de Mourgab, a été fondé à la fin du XIX siècle comme le poste Pamir de la frontière de l’Empire Russe. La Route de Pamir passe par ici, reliant le Tadjikistan, le Kirghizstan, l’Afghanistan et la Chine.

Le temps à Mourgab se caractérise par les considérables variations de températures: l’hiver celles-ci peuvent descendre jusqu’à - 50°С, pour monter en été à + 40°С. Les vents sont ici rois, un nuage déclenchant l’orage ou la neige peut surgir à tout moment. Malgré ses austère conditions météo, près de 4 000 personnes habitent à Mourgab. Ce sont essentiellement les kitghizs ethniques, leurs habitations ressamblent à celles typiques de tadjiks.

Mourgab dispose de maisons d’hôtes, cafés, ainsi que d’un bazar et des ateliers d’artisans, où on trouve les objets uniques fabriqués manuellement par les pamiriens: les tapis faits main, les chapeaux kirghiz traditionnels (kolpaks), les sacs, les broderies et autres souvenirs.

Hébergement et nuit à l’hôtel.

Jour 10. Mourgab - Langar (250 km, 7-8 heures).
Petit-déjeuner. Liaison jusqu’au village Langar. C’est une étape importante du programme : vous allez rejoindre le fameux corridor de Wakhan. Une route vertigineuse qui coupe le souffle. S’il fait un beau temps, vous pouvez admirer les belles vues dépuis les sommets de sept milles de Gindoukouch - la région de haute montagne d’Afghanistan. Déjeuner. Connaissance avec le mode de vie des habitants locaux. Dîner et nuit à la maison d’hôte.

Ce jour nous mettons le cap sur Langar - un village de la haute montagne de la vallée de Vakhan du Pamir du sud. Situé à 3000 m d’altitude, Langar est entouré de tous les côtés par les plus hauts pics du Pamir et de Hindou Kouch. Le village peuplé de vakhans est célèbre par ses dessins rupestres. Plus de 6000 pétroglyphes représentant les scènes de chasse, les caravanes, les cavaliers ont été découverts ici.

A Langar se trouve un musée ethnographique et la sépulture de Choh Kambari Oftab - la personne qui a fait découvrir aux habitants de ces lieux l’ismaélisme. Ce mausolée est un lieu de culte, de vénération de montagnards. Jusqu’à nos jours cet endroit voit se dérouler à ses pieds les rites anciens, comme pour le confirmer, sur l’autel les cornes de mouflons sont déposées.

La vallée de Vakhan (Vakhan, le couloir de Vakhan) est une région rarement fréquentée, faisant partie de la zone historique et culturelle du Haut-Badakhchan, situé le long d’amont de rivières Piandj et Vakhan.Le couloir de Vakhan est un passage étroit entre l’Afghanistan et la Chine, qui traverse le territorie du Badakhkchan. Au nord il est délimité par les crêtes du Pamir, au sud - par les montagnes de Hindou Kouch. Selon le pacte entre les empires Russe et Britanique à la fin du ХIХ siècle, cet étroit couloir a été remis à l’état souverain de l’Afghanistan qui était devenu zone tampon entre l’Asie Centrale de la Russie tsariste et l’Inde de l’empire Britanique. Ce territoire austère de la haute montagne d’une longueur d’environ 210 кm et de largeur de 20 à 50 кm dans les bassins des rivières Piandj et Vakhan de nos jours sépare le Tadjikistan du Pakistan. Ce territoire n’a jamais connu d’actes militaires du fait de sa position géographique spéciale et de ses dures conditions climatiques : l’hiver commence ici à la fin septembre (les températures pouvant descendre jusqu’à - 30°С et plus bas encore), en été l’air dans la vallée se rechauffe jusqu’à +30°С.

Les peuples aryens vivant à Vakhan représentent un très grand intérêt par leur culture qui s’est imprégnée durant des siècles d’un mélange hétéroclite et coloré de différents religions, traditions et systèmes, tout en préservant une sensation d’unité et d’harmonie avec les majestueux montagnes tout autour. L’histoire de Vakhan fût marquée par les guerriers d’Alexandre le Grand, adeptes du gréco-bouddhisme; par les tibétains bouddhistes, ayant fondé ici leurs énormes monastères; par les arabes ayant apporté l’islam; par les mongoles-envahisseurs dont l’aide fût sollicitée par les sunnites et les ismaélites dans leur lutte mutuelle.

Le voyage au couloir de Vakhan vous permettra d’apprécier la beauté fière et incomparable de la haute montagne. A notre arrivée au village Langar nous nous installerons à la maison d’hôtes traditionnelle.

Jour 11. Langar - Ichkachim (140 km, 4-5 heures).
Petit-déjeuner. Liaison jusqu’au village Ichkachim, en cours de la route visite de la source thermale Bibi Fatima. Visite guidée de Jamga qui comprend la visite du tombeau et de la maison reconstruite de Soufi Moubarak Kadam et de la pierre qui fut utilisée comme un cadran solaire il y a 700 ans. Déjeuner - panier repas en cours de la route. Arrivée à Ichkachim. Dîner et nuit dans la maison d’hôte.

Ce jour nous avons au programme le transfert via la vallée de Vakhan au village Ichkachim, cependant plusieurs arrêts intéressants nous attendent sur notre chemin :

  • Le village Jamg, où nous visiterons la sépulture et la maison restaurée du Soufi Moubarak Kadam.
    Le Soufi Moubarak Kadam (1843 - 1910) était un scientifique et inventeur, un poète et musicien de génie, connu dans ces contrés sous le nom de Mouborak de Vakhan. A sa maison devenue musée sont présentés les instruments musicaux, le métier à tisser, fabriqués par Mouborak, ainsi que ses livres et outils.
    Non loin de sa maison se trouve une ancienne pierre percée, qui servait depuis des siècles d’un calendrier et cadran solaire. A l’aide de cet instrument Mouborak Kadam déterminait les jours de fêtes aux dates variables.
  • La source chaude Bibi Fatima qui se trouve au village Yamchun est entourée de légendes sur ses propriétés miraculeuses. Le nom «Bibi Fatima» est lié au nom de l’épouse du prophète Mahomet, Fatima. L’eau de la source dont la température ne descend toute l’année en dessous de +40°С, contient du radon et autres matières minérales, qui déterminent ses capacités curatives uniques. La source jaillit du rocher par deux endroits, ce que les habitants du village appellent les « bras de Fatima ». Une petite piscine a été amménagée près de la source, ainsi que les vestiaires et une salles de repos qui permettent de faire une baignade revigorante ou prendre une douche sous une chute d’eau naturelle.

A 90 кm à l’ouest de la source chaude Bibi Fatima se trouve le village Ichkachim - le centre de l’arrondissement de Ichkachim de la Région Autonome du Haut Badakhchan.

Dîner et nuit dans la maison d’hôtes traditionnelle.

Jour 12. Ichkachim - Khorog (120 km, 2 heures).
Petit-déjeuner. Liaison jusqu’à Khorog. Dès l’arrivée l’hébergement à l’hôtel. Déjeuner en route, arrivée à Khorog. Visite guidée de Khorog : jardin des plantes, musée ethnographique et marché local. Dîner et nuit à l’hôtel.

Le point de destination de ce jour est la ville de Khorog, le centre administratif de la région du Haut-Badakhchan de Tadjikistan (depuis 1925).

Khorog est une ville avec beaucoup de verdures, avec les peupliers énormes et maisons dans le style traditionnel pamirien aux environs de la ville, c’est un centre administratif de gestion, du commerce , du transport et de l’enseignement public.

Khorog est situé au fond d’un col profond à 2200 mètres d’altitude, non loin de l’endroit où la rivière Gunt se jette au Piandj, à 525 km de la capitale du pays - Douchanbé. Grâce à cette position au fond d’un canyon profond, la ville est protégée de vents forts et de basses températures en hiver, l’été y est d’habitude chaud et sec.

Vous allez sûrement aimer Khorog pour ses vastes vergers : centaines de pommiers, abricotiers, mûriers créent une merveilleuse et élégante tenue verte de la ville. Malgré le niveau de vie assez modeste de ses habitants, plusieurs nouvels hôtels et maisons d’hôtes ont été construits ici récemment, ainsi que les cibercafés et restaurants de la cuisine tadjike.

Visite de la ville de Khorog :

  • Le célèbre Jardin botanique du Pamir situé sur les rives de Chakhdara au dessus du côté est de Khorog, à 2320 m d’altitude. Le Jardin botanique du Pamir est le deuxième au monde pour son altitude (le premier se trouve au Népal), il est connu par sa flore unique, provenant de tous les coins de notre planette.
  • Le musée d’histoire et d’ethnographie, dont la collection représente les pièces historiques et objets d’art et d’artisanat pleins d’intérêt. Ici est exposé notamment le premier piano au Pamir, qui fût porté à Khorog de Och pour la fille d’un des gouverneurs par les dix soldats en 1914. Ces soldats ont emprunté à peu près le même itinéraire que vous avez fait en véhicule en venant à Khorog.
  • Le marché de la ville.

Dîner et nuit à l’hôtel.

Jour 13. Khorog - Kalai-Khoumb (265 km, 6-7 heures).
Petit-déjeuner. Départ au village Kalai-Khoumb. Déjeuner en cours de la route. En cours de la route la visite des vestiges d’une ancienne ville Karon. Poursuite de la routé et arrivée à Kalai-Khoumb. Dîner et nuit à l’hôtel.

Le transfert au village Kalaï-Humb nous attend aujourd’hui, au cours de route nous allons visiter la citée ancienne de Karon située à 2000 m d’altitude à l’arrondissement Darvaz du Haut-Badakhchan du Tadjikistan.

C’est un monument ancien de l’architecture et de la culture, dont les fouilles archéologiques avaient commencé assez récemment, en 2013.

Kalaï-Kumb est un village « du type urbain », situé à la frontière avec l’Afghanistan, près de l’afflux de la rivière Humbob au Piandj. Le village est le centre de l’arrondissement de Darvaz de la région autonome du Haut-Badakhchan du Tadjikistan, la population compte 2 000 personnes. Le village est situé à 1200 m d’altitude, le nom se traduit du tadjik comme « Citadelle au fond d’une cruche » (du persan - «citadelle sur rivière Humb»).

Le village a été fondé en XV siècle comme une forteresse sur la rivière Humbob et jusqu’au milieu du XIX s. fût la capitale du chahat (royaume) tadjik indépendant Darvaz («darvaz» signifie «portail»). Kalaï-Humb est un noeud de transport où se croisent les routes liant cette région aux autres régions du Tadjikistan, il y a ici un aéroport.

L’agriculture est très développée à l’arrondissement de Darvaz, on cultive ici les céréales, les melonnières (pastèques et melons), les légumes et les fruits. Vous pourrez gouter à Kalaï-Humb des grenades, figues, kakis, pistaches et amandes exceptionnels provenants des alentours.

A l’arrivée à Kalaï-Humb nous allons nous installer à l’hôtel.

Jour 14. Kalai-Khoumb - Douchanbé (350 km, 7-8 heures).
Petit-déjeuner. Départ pour Douchanbé. En cours de la route la visite du mausolée Mir-Said-Ali-Khamadoni et la forteresse Khulbuk. Déjeuner à Koulyab. Dès l’arrivée à Douchanbé la visite guidée qui inclut la place de l’indépendance, le monument Samani - fondateur de l’Etat tadjik, l’avenue Roudaki, le musée des antiquités avec la collection unique en son genre dont l’objet le plus précieux est la statue de Bouddha en nirvana. Dîner au restaurant. Nuit à l’hôtel.

Ce jour nous arrivons enfin à la capitale du Tadjikistan - Douchanbé, tout en visitant deux autres sites sur notre chemin :

  • le Mausolée Mir-Saïd-Ali-Khamadoni (XIV-XVI s.) à Kouliab, situé à 175 кm de Douchanbé. Mir-Saïd-Ali-Khamadoni était un célèbre philosophe soufi, poète et scientifique perse. Le mausolée se trouve au centre ville, à côté du musée ethnographique.
  • Musée-réserve historique «Khoulbouk» - c’est un ensemble archéologique d’une superficie totale de 16 ha, situé au village Kourban-Chaïd de la région de Khatlone du Tadjikistan. L’ensemble regroupe une citadelle médiévale, le palais du gouverneur et les vestiges d’une cité ancienne.

Déjeuner à Kouliab.

Douchanbé vous accueillera par un mariage pittoresque d’immeubles modernes, de verdures discontinues et d’une beauté surprenante de la montagne. La ville de Douchanbé n’est citée pour la première fois dans les sources archéologiques qu’en début du XVIII siècle, même si de nombreux monuments de l’époque gréco-bactrienne tout comme les traces de cités médiévales y ont été découverts. La toute première implantation à l’endroit de la ville moderne apparaît au croisement de routes, où tous les lundis un grand marché est tenu, d’où le nom de la ville (en tadjik « douchanbé » signifie « lundi »).

C’est ici qu’a fondé sa grande puissance le représentant de la dynastie de Samanides - Ismaïl Somoni. La monnaie locale du Tadjikistan (somoni) porte son nom, tout comme le plus haut pic du Pamir, l’ancien pic du Communisme (7495 m), depuis 1998 devenu pic Ismoïl Somoni.

De nos jours Douchanbé est une capitale moderne, une grande ville ensoleillée à l’infrastructure dévéloppée.

Visite de la ville de Douchanbé:

  • Place de l’Indépendance - la place principale de la ville.
  • Le monument Somoni : représente le gouverneur sagace et fondateur de la structure étatique tadjike tenant à la main un sceptre étincelant comme sortant de sous l’arc doré de 40 mètres de hauteur.
  • L’avenue Roudaki - est l’avenue principale de la ville, que longent les sites les plus marquants de la ville de Douchanbé.
  • Le musée des antiquités du Tadjikistan, possedant une riche collection de matériaux archéologiques, une série unique d’artefacts découverts sur le territoire du Tadjikistan. La principale pièce exposée est l’énorme statue « Bouddha au Nirvana» de 12,9 m de longueur pesant 5,5 tonnes (VII-VIII s).

Nuit à l’hôtel à Douchanbé.

Jour 15. Départ depuis Douchanbé.
Petit-déjeuner. Départ à l’aéroport.

Ce jour est le dernier de notre aventureux voyage en véhicules tout-terrain dans les montagnes du Pamir.

La beauté authentique des ces lieux est tout simplement parfaite. La sagesse et la simplicité des gens vivant en harmonie avec la nature surprennent par leur pureté et le naturel. C’est en grande partie cela qui fait venir ici les habitants de grandes villes - la montagne permet de faire vibrer cette harmonie intérieure, aide à « recharger les batteries », remplit tout notre être d’énergie. Sans rien demander en contrepartie. Il suffit de peu - juste venir vers elle.

Par rapport au temps du départ - transfert à l’aéroport.

Nous attendrons votre retour sous le Toit du Monde !

Prix du programme 2021:

Prix par personne 2.175 USD
Hébergement individuel +300 USD

Programme est 100% garanti et sera organisé quelque soit le nombre final des personnes en groupe.

Prix comprend:

  • Hébergement dans une chambre double avec le petit-déjeuner ;
  • Hébergement dans les maisons d’hôte 3-4 personnes par chambre en fonction du programme ;
  • Hébergement sous les tentes (pour 2 personnes) dans le camp au pied du pic Lénine y compris la pension complète ;
  • Visites guidées selon le programme ;
  • Guide accompagnateur anglophone pour le programme / Guides locaux francophone dans chaque ville;
  • Droits d’entrée pour les sites et les monuments principaux;
  • Permis pour la visite des zones frontalières ;
  • Permis pour la visite du GBAO (région autonome du Haut-Badakhchan) ;
  • Services de transport en véhicule confortable climatisé pendant tout le programme y compris accueils/raccompagnements à l’aéroport ;
  • Eau minérale pendant tout le programme;

Prix ne comprend pas:

  • Coût des vols internationaux;
  • Droits d’entrée pour les sites et les monuments principaux;
  • Frais médicaux et assurance;
  • Repas qui sont mentionnés comme non inclus.

Hôtels.
Le prix comprend l’hébergement à la base des hôtels de charme, décorées selon un style national. Nous recommandons ce type d’hébergement, il est tout à fait originale en Ouzbékistan : il allie le confort moderne dans chaque détail et la culture unique de l’hospitalité avec un confort presqu’à la maison. Les hôtels de ce niveau se distinguent par l’accueil chaleureux, une attitude réfléchie et amicale du personnel et permettent de se familiariser avec la culture nationale.
Camp de base au pied du pic Lénine. Hébergement sous les tentes (camping) du camp des yourtes par 2 personnes sous la tente. Les campings sont munis de l’électricité et des planchers en bois, des matelas, des couvertures, des oreillers et du linge de lit - (le drap de lit, la taie d’oreiller).

Cet itinéraire prévoit le type d’hébergement suivant :

Ville Hôtels
Bichkek Shah Palace 3 * / Garden 3 * ou similaire
Lac Issyk Koul Kapriz 3 * / Tri koronni 3 * ou similaire
Och Hôtel Sun Rise 3 * ou similaire
Camp de base au pied du pic Lénine Tentes (campings)  
Douchanbé Atlas B&B 3* ou similaire
Mourghab Pamir Hotel ou similaire
Langar Home stay
Ishkashim Home stay «Anis»
Khorog Dekhli Darbor Hotel 2+* or Lal 2* ou similaire
Kalaî-Khoumb Karon Palas 4* ou similaire

Transport.
Cet itinéraire prévoit le type de transport suivant (en fonction du nombre de personnes en groupe):

"Mitsubishi Delica"
(Nombre de sièges: 5)

Mitsubishi Delica

"Mercedes-Benz Sprinter"
(Nombre de sièges: 11)

Mercedes-Benz Sprinter

"Setra"
(Nombre de sièges: 53)

Setra
Climatiseur Système audio Ceinture de sécurité Eclairage du salon Système audio Ceinture de sécurité Eclairage du salon Climatiseur Système audio Ceinture de sécurité Sièges rabattables Eclairage du salon
Mercedes-Benz SprinterMercedes-Benz SprinterMercedes-Benz SprinterSetra S 315 HDHSetra S 315 HDHSetra S 315 HDHMitsubishi DelicaMitsubishi DelicaMitsubishi Delica

Photos du tour:

voir toutes les photos »»

© La paternité de ce matériel appartient à la compagnie «Central Asia Travel».
Toute reproduction et utilisation de ce matériel sans autorisation de l’auteur est interdite.

en haut »»


     	

RÉSERVER LE CIRCUIT

×

Nom du circuit *

Nom et prénoms*

Nationalité

N de téléphone * 

Telegram  

E-Mail * 

Nombre de
participants: 

Types d’hébergement:



Comment vous contacter:

Commentaires, suggestions en fonction du programme:

En remplissant ce formulaire, vous autorisez le traitement des données à caractère personnel.



Envoyer à l'ami

×




RECHERCHE SUR LE SITE

QUOI DE NEUF SUR LE SITE