Lac Son-Koul (Sonkeul)

lac Son-KoulLe lac Son-Koul, appelé également Sonkeul, est un lac fabuleux de la haute montagne de Tian Shan. Son nom peut être traduit comme «Dernier lac», mais cela n’est qu’une des nombreuses variantes. Le lac est situé dans la partie Nord-Ouest de la province de Naryn. Long de 29 km et large de 18 km, d’une profondeur de 22 m par endroits, le lac est de la nature tectonique. Il est alimenté par les petites rivières, s’écoulant de la montagne autour. La rivière qui découle du lac porte le même nom, Son-Koul, et se jette par la suite dans le cours torrentiel de Naryn.

Gisant dans la plaine montagneuse, le lac est entouré de prés (djaïloo) qui servent de pâturages depuis la nuit des temps, comme en témoignent les peintures rupestres découvertes sur les côtes du lac. En été, les éleveurs et leurs familles amènent leurs troupeaux vers le lac et vivent ici dans les yourtes (les traditionnels logis kirghizes en feutre). Les quatre routes mènent au lac. L’une passe via Sari-Boulak au Nord-Est, la deuxième s’enroule en serpentin au Sud-Est, la troisième – au Sud-Ouest par Ak-Tap, et enfin la quatrième qui passe devant les mines de charbon Kara-Kétché au Nord-Ouest.

lac Son-KoulLa surface luisante et transparente du lac Son-Koul est visible de loin et fait penser à une perle précieuse sertie de sommets enneigés de la montagne alentour. Le paysage est hypnotisant par sa force originelle et mystique. La beauté intacte du lac et de ses côtes crée un tableau incomparable. Par rapport au temps qu’il fait, les eaux du lac varient de couleur allant du bleu, violet au jaune ou orange. Voilà d’où provient ce sentiment que le lac lui aussi change d’humeur et est capable de vous en transposer certaines.

Climat du lac
Le climat du lac Son-Koul est très différent de celui des plaines de la basse montagne. En hiver Son-Koul est inaccessible aux touristes du fait des températures basses et de l’épaisse couche de neige qui persiste de 130 à160 jours dans l’année, du fait aussi du col fermé en hiver. Tandis qu’en été l’air est frais et pur, la température ambiante est agréable, propice aux bains solaires. La température de l’eau du lac permet de se baigner.

La température moyenne annuelle de l’eau est de -3,5°C, allant en été jusqu’à +11°C et baissant en hiver à -20°C . Les 200 jours par an le lac est recouvert de la neige, en hiver il est pratiquement inaccessible. Contrairement à Issik-Koul, le miroir des eaux de Son-Koul gèle est reste recouvert de glace de septembre à juin.

lac Son-KoulHabitants du Son-Koul au Tian Shan
La côte Est du lac fait partie de la réserve naturelle Karatal-Japirik. Les hauts arbres comme les sapins, les épicéas ne poussent pas ici. Par contre, ce n’est qu’ici que les Edelweiss (espèce rare inscrite au Livre Rouge) ravissent le regard de leurs semis innombrables, tout comme les autres fleurs de couleurs vives, de forme très recherchée et d’espèces rares. Ces oasis florales se transforment avec l’altitude en prés alpins.

Les rives du lac abritent plus de 66 espèces d’oiseaux palmipèdes qui y passent la période de mai à septembre. Un champ large de recherches est ici livré aux ornithologues, surtout à ceux qui s’intéressent aux canards car on en compte jusqu’à 14 espèces ici.

Les prédateurs tels que le léopard des neiges, le loup rouge et le renard se sentent bien sur les rives du lac.

En parlant des espèces de poisson habitant les eaux du lac Son-Koul, il est curieux de noter qu’il n’en avait pas ici avant 1959, lorsque les corégones, leur sous-espèce Coregonus nasus, Coregonus peled , Schizothorax, Gymnodiptychus dybowskii, Diptychus, Diptychus sewerzowi, Salvelinus albus, Noemacheilus stoliczkai fut introduites artificiellement.

Lac entouré de mythes
Comme tout autre endroit insolite, celui-ci est entouré de mythes et de légendes. L’une parmi elles veut qu’à l’emplacement du lac il y aurait avant le palais du khan très cruel. Il recherchait dans tout le Tian Shan les plus belles jeunes filles pour les emprisonner dans son harem. Les souffrances de ces jeunes femmes auraient apitoyé les montagnes alentour qui ont fait baisser la terre sous le palais du khan. L’eau a englouti le palais et le territoire autour. C’est ainsi qu’est apparu ce lac surprenant, nourri de toute la beauté féminine du harem du khan.

Озеро Сон-КульTourisme
Son-Koul est sans doute une des destinations de l’écotourisme. Les voyageurs sont attirés par les pâturages vierges autour du lac et la zone de réserve naturelle. Le village le plus proche du lac est celui de Tchaek.

En été les rives du lac accueillaient les éleveurs du bétail venus de Kotchkor, Naryn, At-Bachi. Pour cette raison, le séjour ici est l’occasion de loger dans une yourte traditionnelle, de se désaltérer avec la boisson kirghize - le kumis. Préparée selon une technologie particulière à base du lait de jument, cette boisson a plusieurs bienfaits curatifs.

Le lac est aussi la raison de venir visiter spécialement cet endroit du Kirghizistan, car non seulement il se trouve à une altitude dépassant les trois milles mètres, mais sa beauté et l’air pur apporte un apaisement qu’on trouvera difficilement ailleurs. Notre compagnie est à votre disposition pour organiser ce genre de voyage curatif.

Photos:

lac Son-Koul lac Son-Koul lac Son-Koul lac Son-Koul

voir toutes les photos »»

© La paternité de ce matériel appartient à la compagnie «Central Asia Travel».
Toute reproduction et utilisation de ce matériel sans autorisation de l’auteur est interdite.

«« précédent en haut »»

RÉSERVER LE CIRCUIT

×

Nom du circuit *

Nom et prénoms*

Nationalité

N de téléphone * 

Telegram  

E-Mail * 

Nombre de
participants: 

Types d’hébergement:



Comment vous contacter:

Commentaires, suggestions en fonction du programme:

En remplissant ce formulaire, vous autorisez le traitement des données à caractère personnel.



Envoyer à l'ami

×




RECHERCHE SUR LE SITE

QUOI DE NEUF SUR LE SITE