La Perle de l`Orient - Sogdiane

 

Pays: Ouzbékistan - Tukménistan. Regarger la carte »»
Durée du circuit: 15 jours / 14 nuits.
Meilleur temps pour venir: avril - juin, septembre - octobre.
Itinéraire: Tachkent - Samarcande - Nourata - Camp de yourtes - lac Aydarkoul - gorge Sarmych-Saï -
Boukhara - frontière ouzbek-turkmen - Mary - Merv - Achkhabad - Dachoguz - Kounya-Ourguentch - frontière turkmen-ouzbek - Khiva - Tuprak-Kala - Ayaz-Kala - Ourguentch - Tachkent - Tchimgan - Tcharvak - Tachkent.

Vous avez beaucoup lu sur l`Orient, les anciens Etats orientaux - Sogdiane et Bactriane, l`invasion d`Alexandre le Grand? Et vous voulez absolument voir de vos propres yeux l`ancien refuge des Saces, Massagètes et Spitamen héroïque? Nos félicitations! Maintenant, vous avez cette possibilité! Le circuit «La Perle de l`Orient - Sogdiane» vous permettra de passer par l`ancienne terre sogdienne, ressentir profondément l`atmosphère de l`Orient, découvrir les monuments historiques, comprendre la mentalité du peuple moderne - des descendants des Sogdiens fiers.

Le tour «La Perle de l`Orient» passe par les deux pays centrasiatiques - l`Ouzbékistan et le Turkménistan, sur les territoires desquels existaient autrefois deux Etats puissants - la Bactriane et la Sogdiane. Les ruines des anciennes forteresses de Merv, Khoresm, Pendjikent et Afrassyab se sont conservées jusqu`à nos jour comme un souvenir de la puissance de ces empires tombés dans l`oubli! Les monuments antiques, comme le mausolée de Timour, la place de Registan, le minaret de Kalon voisinent harmonieusement avec les constructions modernes des villes orientales. Vous découvrirez le bruit des marchés orientaux, la culture unique, les traditions originales et l`hospitalité infinie du peuple local.

  • Programme du circuit /
    services
  • Description détaillée du circuit
  • Questions les plus fréquentes
  • Information utile /
    Carte de l’itinéraire

  • Excursions suppl-res

 

Programme du circuit:
Jour 1. L’arrivée à Tachkent.
L’accueil à l’aéroport de Tachkent. Le transfert et l’hébergement à l’hôtel. La visite guidée de Tachkent: place Khast-Imam, médersa Barak-khan, mausolée Kafal-al-Chachi Mazar, médersa Koukeldach, marché - Tchorsou. Après le déjeuner la continuation de la visite: musée des Arts appliqués, place de l’Indépendance, square d’Amir Témour. La nuit à l’hôtel.
Jour 2 Tachkent - Samarcande.
Le petit-déjeuner à l’hôtel. Le départ pour Samarcande. L’arrivée à Samarcande après-midi. L’hébergement à l’hôtel. Le temps libre, la visite du marché Siab. La nuit à l’hôtel.
Jour 3. Samarcande.
Le petit-déjeuner à l’hôtel. La visite guidée de Samarcande: mausolée Gour-Emir - tombeau d’un grand Tamerlane, mausolée Roukhabad, place Reguistan (médersa Oulougbek, médersa Cher-Dor, médersa Tilla-Kari) - la plus célèbre place de l’Asie Centrale. Après le déjeuner la continuation de la visite: mosquée Bibi-Khanum, ensemble architectural Chakhi-Zinda, observatoire d’Oulougbek. La nuit à l’hôtel.
Jour 4. Samarcande - Nourata - Camp de yourtes.
Le petit-déjeuner à l’hôtel. Le départ pour Nourata. La visite guidée de Nourata: forteresse d’Alexandre Makedonsky, ensemble Tchachma. Le déjeuner dans la maison d’hôte de Nourata. La liaison jusqu’au camp de yourtes Aydar. La nuit sous la yourte.
Jour 5. Camp de yourtes - lac Aydarkoul - gorge Sarmich - Boukhara.
Le petit-déjeuner dans le camp de yourtes. La randonnée à dos de chameau. La liaison jusqu’au lac. Ensuite la continuation de la route vers la gorge Sarmich-Saï, la visite des peintures pariétales. La liaison jusqu’à Boukhara. L’arrivée à Boukhara vers le soir. L’hébergement à l’hôtel. Le temps libre. La promenade en ville. La nuit à l’hôtel.
Jour 6. Boukhara.
Le petit-déjeuner à l’hôtel. La visite guidée de Boukhara: mausolée Samanides, tombeau Tchachma Ayub, ensemble Bolo-Khaouz, forteresse ancienne Ark, ensemble Poi-Kalan, minaret Kalan, médersa Abdoulaziz-Khan, médersa Oulougbek. Après-midi la continuation des visites: ensemble Lyabi-Khaouz, médersa Koukeldach, médersa Nadira Divanbegui, galéries marchands. La nuit à l’hôtel.
Jour 7. Boukhara.
Le petit-déjeuner à l’hôtel. La visite guidée des monuments suivants: palais Sitorai Mokhi Khosa, ensemble Bakhautdin Nakchbandi. Après-midi la continuation des visites: nécropole Tchor-Bakr. La nuit à l’hôtel.
Jour 8. Boukhara. - frontière ouzbek-turkmen - Mary
Le petit-déjeuner à l’hôtel. Le départ pour la frontière ouzbek-turkmen. Les formalités de douane. La liaison jusqu’à Mary via Turkmenabat. L’arrivée à Mary, l’hébergement et la nuit à l’hôtel.
Jour 9. Mary - Merv - Mary - Achkhabad (vol de soir).
Le petit-déjeuner à l’hôtel. La liaison jusqu’aux vestiges d’une ancienne ville Merv, la visite d’une ville: église orthodoxe russe, marché central, mosquée centrale, musée de ville. Le départ vers l’aéroport, le vol de soir à destination d’Achkhabad. L’accueil à l’aéroport, la liaison jusqu’à l’hôtel. La nuit à l’hôtel.
Jour 10. Achkhabad.
.Le petit-déjeuner à l’hôtel. La visite guidée d’Achkhabad: monument de l’Indépendance, ancien Nissa - résidence des tsars parthiens, mosquée de la Spiritualité Turkmenbachi située au village Kiptchak - la plus grande mosquée en Asie Centrale.
Jour 11. Achkhabad - Dachoguz (vol d’avion) - Kounya-Ourguentch - frontière turkmen-ouzbek - Khiva.
Le petit-déjeuner à l’hôtel. Le transfert à l’aéroport à Dachoguz. L’accueil à l’aéroport et la liaison jusqu’aux vestiges d’une ancienne ville Kounya-Ourguentch. La visite guidée de Kounya-Ourguentch: mausolée Turabek-Khanym, Soultane Tekech, Il Arslan, minaret Kutlug Timur. Ensuite vous allez continuez la route pour rejoindre la frontière turkmen-ouzbek - point frontière Chavat. Les formalités à la frontière. Le départ pour Khiva. L’hébergement et la nuit à l’hôtel.
Jour 12. Khiva.
Le petit-déjeuner à l’hôtel. La visite guidée de Khiva: Itchan-Qala (ville intérieure de Khiva): ensemble Pakhlavan Makhmoud, forteresse Kounya-Arc, médersa et minaret Islam-Khodja, palais Tach-Hawli Alakuli-Khan, Djuma Mosquée, minaret et médersa Amin-Khan, musée d'Avesta. La nuit à l’hôtel.
Jour 13. Khiva - Tuprak-Kala - Ayaz-Kala - Ourguentch - Tachkent (vol de soir).
Le petit-déjeuner à l’hôtel. La visite des vestiges des anciennes villes Tuprak-Kala, Ayaz-Kala. Après-midi le retour à Khiva. La liaison jusqu’à Ourguentch. Le vol d’avion de soir Ourguentch-Tachkent. L’accueil à l’aéroport, l’hébergement et la nuit à l’hôtel.
Jour 14. Tachkent - Tchimgan - Tcharvak - Tachkent.
Le petit-déjeuner à l’hôtel. La liaison jusqu’aux montanges de Tchimgan (Tian-Chan d’Ouest). La randonnée à pied dans les montagnes. Le déjeuner. La continuation de la route vers la côte du réservoir d’eau de Tcharvak. Le retour à Tachkent. La nuit à l’hôtel.
Jour 15. Tachkent. Départ.
Le petit-déjeuner à l’hôtel. Pendant le temps libre la visite des marchés, la promenade au centre de la ville, au parc national d’Alicher Navoi, la visite du métro de Tachkent. Le départ pour l’aéroport.

Prix du circuit en USD/par personne:

Groupe 1 2 3-4 5-6 7-9 10-15
Hôtels 2-3* 3365 2340 2125 1810 1780 1610
Hôtels 3-4* 3390 2540 2345 2005 1980 1805
Le prix comprend: Le prix ne comprend pas:
L’hébergement dans les chambres doubles des hôtels y compris le petit-déjeuner;
Les services de transport climatisé pendant tout le programme, y compris les accueils/raccompagnements à l’aéroport;
Le guide accompagnateur pendant tout le programme;
Le programme des visites guidées dans chaque ville selon le programme du circuit;
Les droits d’entrée pour les sites et les monuments selon le programme du circuit;
Le vol d’avion Ourguentch - Tachkent;
Le vol d’avion Achkhabad - Dachoguz;
Le vol d’avion Mary - Achkhabad;
L’hébergement au camp de yourtes avec les repas trois fois par jour;
L’eau minérale 1 litre/par jour;
L’invitation au Turkménistan.
Le coût des vols internationaux;
Les frais médicaux et l’assurance;
Les droits de photo et de vidéo sur les sites et les monuments;
Le coût du visa.

Services supplémentaires:

Guide accompagnateur - 190 USD/par personne/programme;
- Demie pension (dîners) - 90 USD/par personne/programme;
- Pension complète - 165 USD/par personne/programme.

Hôtels.
Le prix du circuit comprend l`hébergement dans les hôtels. En fonction de vos suggestions ces hôtels peuvent avoir les catégories suivantes:
- Hôtels 2-3* ce sont les hôtels privés proposant les tarifs abordables qui sont décorés selon le style national. Ils sont munis de tous les conforts nécessaires. Les hôtels de ce niveau se caractérisent par l`accueil chaleureux et l`ambiance comme à la maison.
- Hôtels 3-4* ce sont les hôtels de la classe européenne. Ils ne sont pas luxueux comme les hôtels de cinq étoiles pourtant la décoration des chambres et la qualité des services sont de haute qualité. En règle générale ces hôtels sont situés près du centre et sont à la proximité des curiosités de ville.

Ce circuit prévoit le type d`hébergement suivant:

Ville Hôtels 2-3* Hôtels 3-4*
Tachkent Samir Hotel 3*+ ou pareil Park Turon Hotel 4* ou pareil
Samarcande Arba Hotel 3* ou pareil Grand Samarkand 4* ou pareil
Boukhara Siyavush Hotel 3* ou pareil Asia Bukhara 3*+ ou pareil
Khiva Orient Star Khiva 3* ou pareil Asia Khiva Hotel 3*+ ou pareil
Camp de yourtes Yurt camp Aydar ou pareil Yurt camp Aydar ou pareil
Achkhabad Ak Altyn Hotel 4* ou pareil Grand Turkmen Hotel 5* ou pareil
Mary Margush Hotel 3* ou pareil Margush Hotel 3* ou pareil

 

DESCRIPTION DÉTAILLÉE DU CIRCUIT:

1e jour. L’arrivée à Tachkent.
L’accueil à l’aéroport de Tachkent. Le transfert et l’hébergement à l’hôtel. La visite guidée de Tachkent: place Khast-Imam, médersa Barak-khan, mausolée Kafal-al-Chachi Mazar, médersa Koukeldach, marché - Tchorsou. Après le déjeuner la continuation de la visite: musée des Arts appliqués, place de l’Indépendance, square d’Amir Témour. La nuit à l’hôtel.

Donc, vous avez atterri à l`Aéroport International de Tachkent. Enfin vous êtes sur la terre de la Grande Sogdiane, prêts à partir à la recherche des aventures! Mais il ne faut pas être pressé, car toute presse est étrangère à la culture orientale basée sur les principes de contemplation et pénétration. Tout d`abord, vous serez accueillis cordialement et hébergés à l`hôtel.

La ville de Tachkent est la capitale de l`Ouzbékistan et la quatrième ville de CEI qui compte plus de 2,2 million d`habitants. Il faut noter, que Tachkent est partagé en deux parties - la Vieille et la Nouvelle ville. Ces noms parlent d`eux-mêmes - dans la Vieille ville vous découvrirez les médersas, les mausolées et un vrai marché oriental, c`est-à-dire les monuments des jours passé, tandis que la Nouvelle ville vous rencontrera avec ses parcs, ses places, ses monuments et bâtiments modernes.

On commence la visite par la Vieille ville. Le premier monument de votre voyage est la médersa Barak-Khan. Сe monument majestueux du 16 siècle se situe au coeur de la Vieille ville, sur la place Khazret-imam. La médersa est entourée d`anciennes maisons en pisée depuis des temps immémoriaux. Actuellement elle abrite la Direction spirituelle des musulmans de l`Ouzbékistan dirigée par le Grand Mufti. Ici se trouve également une riche bibliothèque de manuscrits orientaux et dans un local spécial se trouve le Coran d`Osman mondialement connu qui date du milieu du 7 siècle et qui est l`une des sources premières du livre sacré de l`Islam. Cet ancien manuscrit se compose de 353 feuilles de parchemin; pendant quelques siècles il se trouvait dans la trésorerie des khalifes (dans les villes de Médine, Damas et Bagdad). Au temps d`Amir Timour le Coran d`Osmana fut déplacé de Bagdad en Ouzbékistan et plus tard, au 19 siècle - à Saint-Pétersbourg, où les savants russes ont prouvé son authenticité. Au 20 siècle déjà il fut renvoyé via Oufa en Ouzbékistan.

Le monument suivant est le mausolée de Yunus-khan. Ce bâtiment monumental fut construit au 15 siècle en l`honneur d`un des régents de Tachkent. Actuellement l`un des arrondissement de la ville porte son nom - Yunus-abad. Le bâtiment s`est bien conservé jusqu`à nos jours.

Le mazar Kaffal-al-Chachi (16 siècle) est un mausolée-khanaka asymétrique couronné d’un dôme. Khanaka signifie une habitation qui se compose des cellules (khudjra) pour les pèlerin. Kaffal-al-Chachi était le propagateur de l’Islam chafiite et le poète mystique. Il est mort au 10 siècle, et son tombeau construit au 16 siècle est devenu un lieu populaire de pèlerinage des musulmans.

Encore un trésor de Tachkent est la médersa Kukeldach (16 siècle). Elle se situe non loin du grand bazar Chorsu; c’est l’une des 23 médersas de l’ancien Tachkent, construite par le ministre cheibanide Kukeldach (ce qui veut dire «frère de lait»). Cette médersa est toujours en activité, les étudiants habitent et font leurs études ici.

Et maintenant visitons la Nouvelle ville! Tout d’abord, on passe par le musée des arts appliqués pour découvrir les traditions artisanales du peuple ouzbek. Vous trouverez ici une belle collection d’objets de différentes provinces du pays: les couteaux de Tchoust, les céramiques de Richtan, la soie de Marguilan, la broderie aux fils d’or de Boukhara.

Non loin du musée se trouve la Place de l’Indépendance - place principale du pays. L`année dernière un arc grandiose fut érigé ici, dont les lampes créent une luminescence «cosmique». C’est là qu’on organise des festivités les jours des fêtes nationales. D’ici on peut faire une promenade agréable de 15 minutes jusqu’au Théâtre d’opéra et de ballet.

La visite continue sur la place Istiklol - la deuxième place de la ville par ses dimensions sur laquelle se trouve une salle de concert.

Vous pouvez prendre le métro pour atteindre tous ces endroits. Aucuns signaux lumineux et embouteillages, et en été ce moyen de transport est le plus rafraîchissant. “Le métro de Tachkent est le plus beau!!!”. On entend souvent ces paroles non seulement des habitants de la capitale, mais aussi des visiteurs. En effet, chaque station du métro de Tachkent est unique par sa présentation splendide. Mais attention: on ne peut pas prendre des photos ici.

Le premier jour de votre voyage est terminé. La nuit dans la chambre confortable de l’hôtel sera un bon supplément de l’ambiance orientale.

2e jour. Tachkent - Samarcande (330 km; 5-6h.).
Le petit-déjeuner à l’hôtel. Le départ pour Samarcande. L’arrivée à Samarcande après-midi, la visite des vestiges d’une ancienne ville Afrosiab. L’hébergement à l’hôtel. Le temps libre, la visite du marché Siyab. La nuit à l’hôtel.

Après le petit déjeuner à l`hôtel vous commencez votre voyage vers la ville la plus ancienne et la plus connue de l`Asie Centrale - Samarcande, connue autrefois comme Afrassyab et Marakanda. Cette ancienne ville fut l’un des points principaux de la Grande Route de la soie. En 1220 Gengis-khan l’a réduit à néant et 150 ans plus tard, sous le règne d`Amir Timour, Samarcande est devenu la capitale de son immense empire. Dans le milieu commerçant Samarcande fut célèbre surtout pour ses tapis.

À l`entrée de la ville, sur une petite colline, se dresse la mosquée Khazrat Khizr. D’ici s’ouvre un panorama impressionnant sur l’ancienne nécropole Chakhi-Zinda, le marché de la ville et les montagnes lointaines.

Si après l’hébergement à l`hôtel il vous reste un peu de temps, vous pouvez visiter la nécropole Roukhabad où sont emmurés, selon une légende, les cheveux du prophète islamique Muhammed (XV s.); la mosquée Bibi-Khanoum (XV s.) construite sur un ordre spécial par 200 meilleurs architectes de tout l`empire de Timour, 500 ouvriers et 95 éléphants d`Inde; ou bien l`observatoire d`Oulougbek (XV s.) pour découvrir le sextant médiéval.

НVous pourrez aussi jeter un coup d`oeil sur l`ensemble architectural Chakhi-Zinda (XII - XV siècles), dont le nom est lié à une légende sur le cousin du prophète Muhammed, Koussam ibn Abbas enterré ici et se traduit comme «le Roi Vivant». La légende dit que Koussam ibn Abbas, venu à Samarcande avec les conquérants arabes au VII siècle pour propager l`Islam, fut décapité pour sa foi. Il a pris sa tête coupée et est descendu dans un puits profond où il reste jusqu`à nos jours. Ici se trouvent aussi les tombes de certains Timourides.

Nuit à l’hôtel.

3e jour. Samarcande.
Le petit-déjeuner à l’hôtel. La visite guidée de Samarcande: mausolée Gour-Emir - tombeau d’un grand Tamerlane, mausolée Roukhabad, place Reguistan (médersa Oulougbek, médersa Cher-Dor, médersa Tilla-Kari) - la plus célèbre place de l’Asie Centrale. Après le déjeuner la continuation de la visite: mosquée Bibi-Khanum, ensemble architectural Chakhi-Zinda, observatoire d’Ulughbek. La nuit à l’hôtel.

Vous allez consacrer toute la journée à la visite de Samarcande. Etes-vous prêts?

En premier lieu, vous allez visiter la place la plus pittoresque de l’Asie Centrale avec le superbe ensemble architectural - Reguistan (XVII s), située au cœur de Samarcande. Le mot “Reguistan” se traduit comme "le lieu sablonneux". Cette place a apparu comme un centre d’artisanat et de commerce sur le croisement de six chemins qui menaient des portes de la ville. La place est encadrée par trois bâtiments majestueux: la médersa Ulughbek (1417 - 1420), la médersa Cher-Dor (1619 - 1636), la médersa Tilla-Kari (1647 - 1660).

En 1417 Ulughbek (petit-fils du fameux Amir Timour) a commencé la construction de la médersa portant son nom. En 1420 la construction de la médersa se termina et la place devint le centre des sciences. Dans cet établissement d`enseignement religieux, sorte de l’université médiévale habitaient et faisaient leurs études plus de cent étudiants.

Au XVII siècle encore deux édifices furent érigés sur la place du Reghistan: les médersas Cher-Dor et Tilla Kari. Ils se distinguent par les dimensions considérables et la splendeur du décor. La médersa Cher-Dor (“bâtiment aux lions”) avec des animaux fantastiques et un chamois sur le portail est une réflexion directe de la médersa Ulughbek. On la construisait presque 17 ans sur l’ordre du gouverneur de Samarcande émir Yalangtouche Bakhadour. 10 ans après la fin de la construction de Cher-Dor le même gouverneur a fait poser les fondements de la médersa Tilla Kari du côté nord de la place. Le nom de la médersa se traduit comme “couverte d’or”. En dehors de sa destination principale (l`enseignement), la médersa jouait le rôle de la mosquée cathédrale. Le Reghistan n`a pas perdu sa signification de la place centrale de la ville jusqu`à nos jours.

Ensuite, il faut absolument qu’on visite le mausolée Gour-Emir - la sépulture des Timourides où repose le grand homme d`Etat Amir Timour. Une tradition ancienne interdit de déranger sa tombe, car ça peut provoquer une guerre. Une superstition? Mais la Seconde Guerre mondiale a commencé pour l`URSS justement après l`exhumation du corps de Tamerlan!

Nuit à l`hôtel.

4e jour. Samarcande - Sarmych - Nourata - Camp de yourtes (218km; 3-4h.).
Le petit-déjeuner à l’hôtel. Le départ pour Nourata. La visite guidée de Nourata: forteresse d’Alexandre Makedonsky, ensemble Tchachma. Le déjeuner dans la maison d’hôte de Nourata. La liaison jusqu’au camp de yourtes Aydar. La nuit sous la yourte.

Aujourd’hui encore une aventure vous attend sur la terre de l’ancienne Sogdiane! Après le petit déjeuner vous allez faire le transfert jusqu’au camp de yourtes dans le désert Kizil-Koum, où vous serez hébergés sous une vraie yourte et ferez une méharée! Vous serez agréablement étonnés par la présence de toutes les conditions pour une habitation confortable au milieu des sables du désert torride!

On va passer par le défilé de montagne Sarmych où vous trouverez plus de 3500 dessins rupestres datant de l’âge du bronze. Ce défilé est un vrai musée à ciel ouvert et l’une des plus grandes «pinacothèques de pierre» du monde entier. Ensuite, on va découvrir l`endroit «Nour» et une source avec des poissons sacrés. Ce jour se termine par une méharée et un dîner appétissant dans le camp de yourtes avec accompagnement du chant de l`akyne local.

Nuit dans le camp de yourtes à Nourata.

5e jour. Camp de yourtes - lac Aydarkoul - Sarmych-Saï - Boukhara (300km; 5,5 h.).
Le petit-déjeuner dans le camp de yourtes. La randonnée à dos de chameau. La liaison jusqu’au lac. Ensuite la continuation de la route vers la gorge Sarmych-Saï, la visite des peintures pariétales. La liaison jusqu’à Boukhara. L’arrivée à Boukhara vers le soir. L’hébergement à l’hôtel. Le temps libre. La promenade en ville. La nuit à l’hôtel.

Après le petit déjeuner au camp de yourtes nous allons nous rendre au lac Aïdarkoul, nous nous promenerons aux chameaux, et plus tard dégusterons un délicieux repas du poisson frais! En Ouzbékistan on trouve aussi bien les chameaux de Bactriane que les dromadaires. On considère les bactrianes plus pratiques car entre deux bosses vous avez l’impression d’être assis dans un «fauteuil vivant».

Le campement de yourtes “Aïdar” - le plus grand et confortable campement de yourtes en Ouzbékistan se situe à 6km du bord du lac. Aïdarkoul est un lac-miracle artificiel créé dans le désert Kizilkoum au nord-est de l’Ouzbékistan. Le lac Aïdarkoul se trouve dans le système de trois lacs salés avec une superficie générale de 4 mille km² situés dans une cavité salée.

Un immense lac avec de l’eau cristalline, bords sablonneux et éloignement de la civilisation créent ici de formidables conditions pour le développement de la pêche et observation des espèces rares des oiseaux. Plus de cent espèces d’oiseaux aquatiques et pré-aquatiques la plupart dont sont inscrits dans le Livre Rouge (pélican frisé, cormoran mineur, condor noir et autres) peuplent le lac. Dans les eaux transparentes d’Aïdarkoul on trouve carpe, silure (parfois de dimensions gigantesques), truite, sandre, aspe etc. Il n’est pas étonnant que la pêche au lac Aïdarkoul soit devenue populaire parmi les touristes.

Dans l'après-midi nous irons à la célèbre ville de Boukhara - une ville considérée parmi les plus saintes du monde musulman après La Mecque!

Sur le chemin de Boukhara, nous ferons l’excursion des pétroglyphes de la gorge Sarmysh, où plus de 3500 dessins de l'Age du Bronze sont conservés en parfait état. Cette gorge est un véritable musée et une des plus grandes "galeries d'art rupestre dans le monde". Les pétroglyphes sont situés tout au long du canyon sur une surface de 2km. D`après les estimations approximatives, l`âge de la plupart des dessins consiste de 6000 à 4000 ans, les plus anciens d`entre eux ont plus de 10000 ans. La Gorge Sarmych-Saï est non seulement un point de curiosité en Ouzbékistan, mais aussi le lieu de pèlerinage pour les scientifiques du monde entier. En effet, le caractère unique des pétroglyphes locaux ne réside pas uniquement dans leur grand nombre, mais aussi dans le fait qu`ils ne se répètent nulle part ailleurs. D`après ces dessins, on peut étudier la manière de vie des peuples primitifs, leurs croyances, traditions et rites.

Arrivée à Boukhara. Temps libre.

Nuit à l'hôtel.

6e jour. Boukhara.
Le petit-déjeuner à l’hôtel. La visite guidée de Boukhara: mausolée Samanides, tombeau Tchachma Ayub, ensemble Bolo-Khaouz, forteresse ancienne Ark, ensemble Poi-Kalan, minaret Kalan, médersa Abdoulaziz-Khan, médersa Oulougbek. Après-midi la continuation des visites: ensemble Lyabi-Khaouz, médersa Koukeldach, médersa Nadira Divanbegui, galéries marchands. La nuit à l’hôtel.

Le matin à l`hôtel confortable de Boukhara commence par… le petit déjeuner, bien sûr! Ensuite, on commence à découvrir Boukhara.

Tout d`abord, vous visiterez le mausolée des Samanides (IX-X siècles) qui est une perle de l`architecture centrasiatique. C`est le tombeau familial des régents de la dynastie locale, dont le fondateur fut Ismail Samani. Le mausolée est unique en son genre. Ce bâtiment correspond à tous les canons architecturaux des temples du feu zoroastriens, il est érigé selon les traditions religieuses préislamiques à l`époque de la propagation de l`islam en Asie Centrale. Ainsi, le mausolée des Samanides est l`une des construction qui ont défini le développement du style architectural unique de l`Asie Centrale.

Non loin du parc des Samanides se situe la sépulture Tchachma Ayoub (XII s.), «la source de Job». Cet endroit montre l`influence de la Grande Route de la soie sur le développement de tous les Etats par lesquels elle passaient, même les plus éloignés. Une légende chrétienne raconte du personnage biblique Job (Ayoub) qui voyageait ici pendant une sécheresse. La population locale épuisée par la soif priait pour l`eau. Alors, le prophète a frappé la terre avec son bâton et une source d’eau propre est apparue, qui existe jusqu`à nos jour.

Aujourd`hui vous avez la chance d`admirer la plus grande forteresse de Bukhara, la citadelle Ark (approximativement III siècle) qui enrichit le paysage et représente le fort fortifié impressionnant d`où l`ancien Bakhara prit sa point de départ. L`image actuel de la citadelle est associée à la restauration dernière des portes de l`Ark (1785-1800) par le gouverneur de Baukhara Chakhmurod connu comme l`émir sans péchés. On dit que sous un autre gouverneur Nasrulla connu par sa cruauté comme l`émir boucher les murs de la forteresse fut munies du fuet en cuir suspendu en tant que symbole du pouvoir autoritaire. En effet à l`intérieur de la citadelle d`Ark on voit situer une ville inclue les bâtiments tant administratifs que résidentiels : la mosqué, la prison, la trésorerie, la résidence de l`émir, etc.

L`ensemble Poy-Kalon (XII-XVI siècles) se situe dans la partie centrale de Boukhara; son nom se traduit comme «au pied du Grand» - il s`agit du pied du fameux minaret Kalon (la hauteur de ce minaret qui date de 1127 fait 49 m). Le minaret a survécu par miracle toutes les guerres et invasions. Il fut autrefois le poste d`observation, puis le lieu d`exécutions publics. À propos, le mot «minaret» se traduit de l`Arabe comme «le lieu où le feu brûle».

La médersa d`Oulougbek (XV s.) fut construite à Boukhara en 1417, comme à Samarcande. Oulougbek était un régent juste et intellectuel qui respectait les idéaux de la science et de l`instruction; sa relation envers les femmes est remarquable pour son époque. On peut lire sur les portes de sa médersa à Boukhara: «L`aspiration aux connaissances est un devoir de chaque musulman et chaque musulmane», ou bien: «Que la porte des bénédictions de Dieu soit ouverte pour les connaisseurs de la sagesses des livres tous les jours».

Ensuite, vous découvrirez l`ensemble Lyabi-Khauz (XVI-XVII siècles) qui se compose des médersas Koukeldach (1568) et Nadir Divanbegui (1622) et une khanaka. Tous les bâtiments sont regroupées autour de l`étang central. L`histoire de cet étang est assez intéressante. Il y a beau temps ici se trouvait la maison d’une vieille juive. Le divanbegui a décidé que cet endroit convenait parfaitement pour la construction d’un bassin. Il s`adressa à la veuve et lui proposa un bon prix pour sa maison, mais la juive n`accepta pas sa proposition. Le divanbegui voulait la faire vendre la maison, mes les légistes musulmans ont pris la décision qui interdisait une telle dépossession, car à leur avis les Juifs jouissaient de tous les droits à l`égal des musulmans... Alors, le haut dignitaire astucieux a fait construire le canal pour le nouvel étang directement sous les murs de la maison de la veuve. L`eau a commencé à affouiller le fondement de la maison. La juive est venue chez le divanbegui pour demander justice. Il a répondu que sa proposition restait en vigueur et qu`il était prêt à acheter la maison. La veuve ne voulait pas accepter de l`argent et ne demanda qu`un lot de terrain pour construire une synagogue. Le divanbegui a transmis à la disposition de la femme un terrain qui se trouvait dans le quartier appelé à présent «le quartier juif» (mahalli-kuhma).

La vieille Boukhara vous racontera encore pas mal d`histoires... Et pour le moment - encore une nuit à l`hôtel.

7e jour. Boukhara. La visite des environs de Boukhara (à 4-12km de Boukhara).
Le petit-déjeuner à l’hôtel. La visite guidée des monuments suivants: palais Sitorai Mokhi Khosa, ensemble Bakhautdin Nakchbandi. Après-midi la continuation des visites: nécropole Tchor-Bakr. La nuit à l’hôtel.

Encore une journée inoubliable à Boukhara qui vous permettra de vous plonger dans la vie de cette ville envoûtante.

Aujourd`hui vous allez admirer la plus ancienne forteresse de Boukhara, la citadelle Ark (III s.), qui s`inscrit d`une manière pittoresque dans le paysage local; c’est ici que commençait l’ancienne Boukhara.

L`aspect moderne de la citadelle remonte à la dernière restauration de ses portes (1785 - 1800) par le gouverneur de Boukhara Chakhmurade, connu comme «l`émir innocent». Et à l’époque d’un autre émir, Nasrulla, connu pour sa cruauté comme «le boucher», sur l’un des murs de la forteresse fut suspendu un fouet en cuir qui symbolisait le pouvoir autoritaire. En général, à l`intérieur de la citadelle Ark se trouvait toute une ville avec la mosquée, la prison, la trésorerie, la résidence de l`émir, etc.

Ensuite, vous découvrirez l`ensemble Lyabi-Khauz (XVI-XVII siècles) qui se compose des médersas Koukeldach (1568) et Nadir Divanbegui (1622) et une khanaka. Tous les bâtiments sont regroupées autour de l`étang central. L`histoire de cet étang est assez intéressante. Il y a beau temps ici se trouvait la maison d’une vieille juive. Le divanbegui a décidé que cet endroit convenait parfaitement pour la construction d’un bassin. Il s`adressa à la veuve et lui proposa un bon prix pour sa maison, mais la juive n`accepta pas sa proposition. Le divanbegui voulait la faire vendre la maison, mes les légistes musulmans ont pris la décision qui interdisait une telle dépossession, car à leur avis les Juifs jouissaient de tous les droits à l`égal des musulmans... Alors, le haut dignitaire astucieux a fait construire le canal pour le nouvel étang directement sous les murs de la maison de la veuve. L`eau a commencé à affouiller le fondement de la maison. La juive est venue chez le divanbegui pour demander justice. Il a répondu que sa proposition restait en vigueur et qu’il était prêt à acheter la maison. La veuve ne voulait pas accepter de l`argent et ne demanda qu`un lot de terrain pour construire une synagogue. Le divanbegui a transmis à la disposition de la femme un terrain qui se trouvait dans le quartier appelé à présent «le quartier juif» (mahalli-kuhma).

Nuit à l’hôtel.

8e jour. Frontière ouzbeko-turkmène. - Mary (381km; 5-6h.).
Le petit-déjeuner à l’hôtel. Le départ pour la frontière ouzbek-turkmen. Les formalités de douane. La liaison jusqu’à Mary via Turkmenabat. L’arrivée à Mary, l’hébergement et la nuit à l’hôtel.

Aujourd`hui vous faites le transfert jusqu`à la ville de Mary. Eh bien, vous êtes en Turkménie! Et votre voyage commence par Mary, la troisième ville de la république qui se situe dans une grande oasis au milieu des sables du désert de Karakoum, dans le delta de Murgab. La ville fut fondée en 1884 comme un centre administratif et militaire russe à 30 kilomètres de l`ancien Merv (à propos, avant 1937 c`est Mary qui s`appelaient Merv). Actuellement, c`est le centre de la plus grande province cotonnière de l`industrie gazière du pays. Au cours de la visite du Musée turkmène d`histoire vous découvrirez une vaste collection de trouvailles archéologiques, des centaines de modèles des tapis turkmènes, des robes nationales, des objets en argent, des broderies, des vêtements de diverses tribus locales qui donnent une idée de la culture, la vie quotidienne et le passé de ce pays remarquable.

Nuit à l`hôtel.

9e jour. Mary - Merv - Achkhabad (le vol de soir).
Le petit-déjeuner à l’hôtel. La liaison jusqu’aux vestiges d’une ancienne ville Merv, la visite guidée autour de Merv (les premières constructions ont été bâties en 2500 av. J.C.) Le retour à Mary, la visite d’une ville : église orthodoxe russe, marché central, mosquée centrale, musée de ville. Le départ vers l’aéroport, le vol de soir à destination d’Achkhabad. L’accueil à l’aéroport, la liaison jusqu’à l’hôtel. La nuit à l’hôtel.

Aujourd`hui vous allez faire un voyage captivant dans l`ancienne ville de Merv, qui a gardé sur son territoire une multitude de monuments historiques et archéologiques. Autrefois, cette ville fut considérée comme l`une des perles les plus précieuses de l`Orient, qui, au cours de cinq siècles, rayonnait et reluisait sur fond des empires puissants des dynasties anciennes, étant invariablement leur capitale ou bien la ville préférée des chahs. Depuis son apparition et jusqu`à sa destruction par les Mongols, d`année en année, la ville grandissait, se développait et se perfectionnait grâce aux maîtres habiles et habitants diligents. Jusqu`à nos jours, la ville de Merv reste le centre religieux des pèlerins, car elle a gardé ces monuments spirituels, construits par des générations défuntes.

Sur le territoire de cette cité historique dont la superficie est 60 kilomètres carrés, vous découvrirez les mausolées de Sultan Sandjar, Muhammed ibn Zeid, les ruines des palais des dynasties Achéménides, Parthiens, Seldjoukides.

Après la visite de Merv vous faites le transfert à Achkhabad et passerez la nuit à l`hôtel.

10e jour. Achkhabad.
Le petit-déjeuner à l’hôtel. La visite guidée d’Achkhabad: monument de l’Indépendance, ancien Nissa - résidence des tsars parthiens, mosquée de la Spiritualité Turkmenbachi située au village Kiptchak - la plus grande mosquée en Asie Centrale. La nuit à l’hôtel.

Après le petit déjeuner à l`hôtel on va découvrir les curiosités et l`architecture d`Achkhabad. Le programme prévoit la visite du Parc de l`Indépendance et de l`Arc de Neutralité, du musée d`histoire et d`ethnographie, du site archéologique «Vieille Nissa», de la «Mosquée Spirituelle Turkmenbachi» et de la mosquée «Ertogroul Ghazi».

Nissa, l`ancienne ville située à 18 km d`Achkhabad, date du I millénaire avant J.C. - I millénaire de notre ère. La ville se compose de deux forteresses : la Vieille et la Nouvelle Nissa. La Vieille Nissa était autrefois la résidence royale à Parthe et la Nouvelle jouait le rôle de la capitale du royaume parthe. Durant l`existence de la Parthe la Vieille Nissa s`appelait en l`honneur du roi Mithridate I, qui a construit la ville. À cette époque-là Nissa était la capitale de l`empire, mais plus tard la capitale était transférée en Asie Mineure. Après l`arrivée au pouvoir des Sassanides, Nissa a perdu toute sa puissance, la ville a été pillée et oubliée. Une nouvelle étape dans l`histoire de Nissa commence par son rattachement au Califat Arabe. La ville se releva, mais n`a pas pu atteindre sa puissance d`autrefors. Le début de la décadence définitive se rapporte au 16 siècle, dans les années 20 du 19 siècle Nissa était déjà en ruines.

Nuit à l`hôtel.

11e jour. Achkhabad - Tachaouz (vol d'avion) - Kounya-Ourguentch - la frontière turkmen-ouzbek - Khiva (250km; 4,5 h.).
Le petit-déjeuner à l’hôtel. Le transfert à l’aéroport à Dachoguz. L’accueil à l’aéroport et la liaison jusqu’aux vestiges d’une ancienne ville Kounya-Ourguentch. La visite guidée de Kounya-Ourguentch: mausolée Turabek-Khanym, Soultane Tekech, Il Arslan, minaret Kutlug Timur. Ensuite vous allez continuez la route pour rejoindre la frontière turkmen-ouzbek - point frontière Chavat. Les formalités à la frontière. Le départ pour Khiva. L’hébergement et la nuit à l’hôtel.

Après avoir réalisé le vol d’Achkhabad à Dachogouz (Tachaouz), nous nous dirigeons vers les vestiges de la ville ancienne Kounya-Ourguentch (Kyoné-Ourguentch, Ourguentch l’ancienne) qui est à 100 km de Dachogouz.

L’ancienne Kounya-Ourguentch est un musée national, historique et culturel en plein air se trouvant non loin de l’ancien lit de l’Amoudarya, sur le site de l’ancienne capitale de l’état du Khorézm des IX-XVI ss.

Kounya-Ourguentch est mentionné dans le livre saint des zoroastriens (Avesta) sous les noms «Ourva», «Ourgua». Une citadelle antique Qirqmolla (quarante mollas) sur le territoire du site se rapporte aux V-II siècles d’avant notre ère. Kounya-Ourguentch était un des importants points de la Grande Route de la Soie, pourtant l’Amoudarya du XVI siècle avait un caractère rebelle et elle changea son lit, la ville fut abandonnée et transformée en ruines dans le désert. Y ont été conservés de nos jours d’exceptionnels monuments de l’architecture médiévale islamique.

À présent c`est non seulement le fameux centre touristique, mais aussi un important lieu de pèlerinage des musulmans. Depuis 1999 le Gouvernement du Turkménistan et le Programme du développement de l`ONU réalisent ici le projet commun "Développement de la sphère culturelle de Kounya-Ourguentch".

Sur le territoire de Kounya-Ourguentch nous visiterons le mausolée restauré de Tourabek-Khanim (XIV s), le mausolée du Soultan Tékéch-Khorézmchakh (XIII s), le mausolée d’IL Arslan (XII s), coupole dodécaédrique conique couverte de briques glaçurées, ainsi que le minaret de 60 mètres de Koutloug’ Timour (XIV s) - le plus haut minaret en briques en Asie Centrale.

Sur cette note nous quittons le Turkménistan pour l’Ouzbékistan et nous nous dirigeons vers la ville de Khiva - une perle en plus de l’ancien Khorézm se trouvant à 150km de Kounya-Ourguentch.

12e jour. Khiva.
Le petit-déjeuner à l’hôtel. La visite guidée de Khiva: Itchan-Qala (ville intérieure de Khiva): ensemble Pakhlavan Makhmoud, forteresse Kounya-Ark, médersa et minaret Islam-Khodja, palais Tach-Hawli Alakuli-Khan, Djuma mosquée, minaret et médersa Amin-Khan, musée Avesta. La nuit à l’hôtel.

Aujourd`hui vous allez visiter encore une ancienne ville. L`histoire de ce «musée à ciel ouvert», comme on l`appelle partout dans le monde, compte plus de 2500 ans!

Vous ne trouverez dans cette ville aucuns grands bâtiments modernes, larges chaussées animées, nombreuses voitures. Le temps lui-même s`est arrêté ici pour garder tout ce que fut créé au cours des siècles par les grands architectes de l`Orient.

Mais revenons au musée à ciel ouvert qui porte le nom Itchan-Qala! La légende dit, que le premier village se forma autour du vieux puits Kheivak construit sur l`ordre de Sem, fils de Noé. D`ici le nom de la ville, bien qu`un peu modifié. À propos, on peut voir ce puits à l`intérieur d`Itchan-Qala!

Et ce n`est pas tout! On découvrira également la forteresse Kounya-Arc (17 siècle); l`ensemble Pakhlavan Mahmoud (17-19 siècles), construit en l`honneur du célèbre poète et athlète de Khiva Pakhlavan Mahmoud, canonisé après sa mort; la médersa et le Minaret Islam-Khodja (1908) qu`on appelle le symbole de Khiva; le palais Tach Khovli d`Alakuli-khan (18-19 siècles); la mosquée Djouma (10-18 siècles); le minaret et la médersa Mukhammadaminkhan (1831-1855) (à présent dans ce bâtiment se trouve un hôtel, une agence touristique, un bureau de change, une caisse d`avion et un café). On peut aussi monter la forteresse Akchich-Bobo pour voir le panorama de la ville. Ensuite, on vous recommande de visiter le marché, où vous trouverez une multitude de tapis, suzani, robes de Khiva, ainsi que de belles calottes brodées aux fils d`or.

Nuit à l`hôtel.

13e jour. Khiva - Tuprak-Kala - Ayaz-Kala - Ourguentch - Tachkent (le vol de soir).
Le petit-déjeuner à l’hôtel. La visite des vestiges des anciennes villes Tuprak-Kala, Ayaz-Kala. Après-midi le retour à Khiva. La liaison jusqu’à Ourguentch. Le vol d’avion de soir Ourguentch-Tachkent. L’accueil à l’aéroport, l’hébergement et la nuit à l’hôtel.

Aujourd'hui, nous allons découvrir les plus connues et principales curiosités de l’Ancien Khorezm qui est appelé le second Egypte de la part de plusieurs chercheurs. La civilisation de l'ancien Khorezm est née dans le milieu du 2e millénaire avant JC. La puissante Amoudarya (Oxus) autorisa en son aval la constitution d’une oasis fertile où est née plus tard une culture exceptionnelle ayant laissé derrière soi de grandioses villes perdues et immences citadelles. Dans l'ensemble, sur le territoire autrefois occupé par le Khorezm ancien, on comptait environ plus d’un millier de forteresses. Ceci parle pour le fait que dans les temps lointains il y avaient ici beaucoup de villes fortifiées et en prospérité. La plupart d'entre elles ne sont pas encore bien explorées car elles se trouvent loin des grandes routes, au milieu des dunes infranchissables et des marais salants, dans les lits des rivières asséchées il y a longtemps.

Les vestiges d’Ayaz-qala (IVe s. av.JC) en Ouzbékistan représentent aujourd’hui un monument historique unique des temps du zoroastrisme. Les murs doublés de la forteresse Ayaz-qala posés des briques non cuites sont orientés vers les quatre points cardinaux. Le mur extérieur conservé de nos jours constitue 10 mètres en hauteur et son épaisseur est env.2,5 mètres, les dimensions du mur intérieur sont légèrement inférieures. La fortification des murs se réalisait à l’aide des tourelles semi-circulaires construites par intervalles de 11-13 m. Toutes les tourelles ont des locaux intérieurs destinés évidemment pour le repos des soldats ou pour la garde.

L’entrée à la forteresse aménagée du côté sud est protégée par un labyrinthe rusé. On construisait le labyrinthe tenant compte de ce que le vent du sud sortait de la cité des déchets et de la poussière d’où vient le nom de la forteresse Ayaz-qala - «Forteresse au vent».

Le prochain objet à visiter est la forteresse de Touprak-Kala - un monument architectural exceptionnel de Khorezm. C’est une fondamentalement fortifiée ancienne capitale du Khorezm (I s. après JC), qui comprenait le Haut palais de trois étages, Palais bas et suffisamment d’espace vacant au nord-ouest de la ville. Trois tours de trente mètres à l’intérieur dont se trouvaient les logis représentent l’intérêt particulier du point de vue architectural. Sur le territoire de Toprak-kala on a découvert des preuves convaincantes d'une culture hautement développée: tissus de laine et de soie, céramiques de haute qualité artistique, pièces de monnaie, bijoux en or et en verre habilement traitées, objets en ambre, coquillages ou même de corail, ainsi que des documents uniques avec des exemples bien conservés en écriture d’ancien Khorezm. La peinture et la sculpture des palais méritent également un grand intérêt. C'est pourquoi on appelle Touprak-Kala (signifie "forteresse en terre battue") aussi sous le nom du "musée des beaux-arts."

Après avoir touché les monuments de l’époque d’épanouissement du zoroastrisme nous regagnons Khiva afin d’en aller pour l’aéroport de la ville d’Ourgentch (35 km, 0,5 h) pour prendre le vol de retour du soir vers Tachkent. À Tachkent vous passez la nuit à l`hôtel.

14e jour. Tachkent - Chimgan - Charvak - Tachkent.
Le petit-déjeuner à l’hôtel. La liaison jusqu’aux montanges de Tchimgan (Tian-Chan d’Ouest). La randonnée à pied dans les montagnes. Le déjeuner. La continuation de la route vers la côte du réservoir d’eau de Tcharvak. Le retour à Tachkent. La nuit à l’hôtel.

Aujourd`hui on va découvrir ensemble les montagnes de Chimgan qui sont connues partout en Asie Centrale.

Chimgan (les montagnes du Tian-Chan Occidental) est un endroit pour le repos actif à n`importe quelle saison. Le Chimgan attire les gens tout à fait différents - touristes, alpinistes, rochassiers, amateurs de botanique, ornithologie, archéologie, paléontologie - et chacun reçoit de la nature généreuse une provision puissante d`énergie et d`inspiration. Une large variété naturelle permet de développer ici le tourisme de paysage. Les montagnes (pics Petit et Grand Chimgan), les plaines, les chutes d`eau Goulkam et Novotach attirent une multitude de touristes Ouzbeks et étrangers.

Dans les montagnes de Chimgan vous pourrez vous promener à cheval, skier, luger, louer un tout-terrain, admirer l`altitude et de la beauté des montagne ayant pris le téléphérique.

Outre cela, vous pourrez passer par le réservoir d`eau de Charvak, cette escarboucle bleu de Chimgan, qui reluit sous les rayons vifs du soleil d`Ouzbékistan. Actuellement c`est un bassin avec de l`eau cristalline, et des milliers de touristes viennent ici pour jouir de la nature étonnante de la région, de ses montagnes, pour pêcher, se baigner et brunir au soleil. Tous les types du repos de plage sont garantis ici. Après la visite de Charvak vous revenez à Tachkent.

Nuit à l`hôtel de Tachkent.

15e jour. Tachkent. Départ.
Le petit-déjeuner à l’hôtel. Pendant le temps libre la visite des marchés, la promenade au centre de la ville, au parc national d’Alicher Navoi, la visite du métro de Tachkent. Le départ pour l’aéroport.

Notre voyage en Ouzbékistan toucha à sa fin logique, et nous avons réussi à découvrir un tas de choses en un bref délai Bien sûr, si vous aviez plus de temps, la Sogdiane - cette perle précieuse de l`Orient - pourrait vous proposer encore beaucoup de merveilles; pourtant, vous avez vules choses les plus importantes. L`ancienne Sogdiane, bigarrée et langoureuse, attendra avec impatience votre visite suivante!

 

Questions les plus fréquentes:


1

Est-il obligatoire d’obtenir le visa pour les ressortissants européens afin d’entrer le territoire de l’Ouzbékistan?
Il est établi la procédure simplifiée de la délivrance des visas pour les citoyens des Etats: Autriche, Bélgique, Grand-Bretagne, Allemand, Espagne, Italie, Lettonie, Malaysia, France, Suisse, Japon. Les touristes de ces pays-là n’ont pas besoin de bons d’échange ou de demande d’une personne physique ou juridique invitant en Ouzbékistan auprès du MAE de la République d’Ouzbékistan c’est-à-dire le soutien de visa. Pour entrer l’Ouzbékistan vous devez remplir à la poste de douane 2 déclarations l’une d’entre elles doit être gardée sur vous jusqu’à la fin de votre voyage.

2

Est-il obligatoire d’établir les documents d’enregistrement de résidence temporaire pendant votre séjour dans la République d’Ouzbékistan?
Les citoyens étrangers doivent passer la procédure de l’enregistrement dès l’arrivée à l’adresse de leur résidence temporaire au cours de trois jours excepté les jours fériés. Si vous habitez l’hôtel, l’enregistrement est fait automatiquement par les employés de l’hôtel. En quittant l’hôtel n’oubliez pas de vérifier si vous avez bien reçu le document tamponné d’enregistrement.

3

Quelle devise est circulée dans le territoire de l’Ouzbékistan? Où est-il possible d’echanger la devise étrangère?
La monnaie nationale de l’Ouzbékistan est le soum ouzbek (UZS). Les billets en circulation ont la valeur de 100, 200, 500 et 1 000 soums.
Vous pouvez échanger la devise dans les agences de la banque nationales, des bureaux d’échange spécialisés et dans certains hôtels. L’échange de devises chez particuliers est interdit par la loi. Et à notre avis le fait de courir la risque pareille ne vaut pas la peine parce qu’elle peut aboutir à des graves conséquences. Afin d’échanger la devise vous devez avoir sur vous le passeport et le document d’enregistrement.
Pourtant vous devez garder en tête que les billets ne doivent pas être froissés, avoir des détériorations, des plis sinon il sera bien difficile de les échanger.

4

Est-il possible d’utiliser la carte de crédit?
Les cartes de crédit Master Card ou Visa en Ouzbékistan peuvent être utilisées uniquement dans la capitale. Vous pouvez monnayer votre carte de crédit dans les distributeurs des grands hôtels de Tachkent.
Aussi certains hôtels, restaurants et magasins acceptent les cartes de crédit. Parfois vous pouvez avoir des problèmes techniques avec vos cartes c’est pour cela que nous vous conseillons d’avoir la somme d’argent en liquide.

5

Quel est le décalage horaire avec l’Ouzbékistan?
3 heures en été et 4 heures en hiver.

6

Les citoyens étrangers peuvent s’abonner aux services d’opérateurs mobiles en Ouzbékistan?
Les citoyens étrangers peuvent s’abonner aux services de chacun d’entre les opérateurs mobiles de l’Ouzbékistan (Ucell, Beeline, UzMobile) s’ils ont l’enregistrement temporaire.

7

Peut-on importer les boissons alcooliques en Ouzbékistan?
En Ouzbékistan il est possible d’importer 2 litres par personne.

8

Quelle somme de la devise étrangère est autorisée d’importer en Ouzbékistan?
L’importation de la devise étrangère en Ouzbékistan n’est pas limitée. Si vous importez plus de 5000 US dollars (soit l’équivalent en devise étrangère) les organes de douane vont vous délivrer le certificat sous la forme ТС-28. Si vous importez la somme plus de 10000 US dollars, il sera prélevé la taxe d’un montant d’1 pourcent.

9

Quelle somme de la devise étrangère peut être exportée de l’Ouzbékistan?
Les citoyens étrangers ont le droit d’exporter la somme en liquide dans les limites de la somme importée en conformité avec le formulaire de douane. L’exportation de la somme par-dessus de celle mentionnée est autorisée par la Banque centrale ou banques autorisées.

10

Est-il possible de prendre les photos ou les vidéos sur les sites touristiques?
Vous pouvez prendre les photos et les vidéos sur les sites en Ouzbékistan s’il n’y a pas de signes d’interdiction. Dans certains endroits vous serez demandé de payer le payement supplémentaire. Il est interdit de faire les photos dans le métro, à l’aéroport, à la gare et sur les stations aussi bien que dans les mosquées uniquement avec l’autorisation des croyants.

11

Quels vêtements il faut amener pour le voyage en Ouzbékistan? Y-a-t il quelques restrictions pour les femmes?
A la veille de votre voyage en Ouzbékistan en rangeant vos affaires donnez votre préferance aux vêtements en coton et d’autres tissus naturels. N’oubliez pas de prendre les chaussures commodes comme la plupart du temps vous allez passer à pied. Il faut que vous ameniez le chapeau et les lunettes de soleil. Il n’y a pas de restrictions spéciales pour les femmes concernant les habits. Pourtant en visitant les salles de prière il faut avoir le foulard afin de couvrir la tête et vos épaules.

12

Quelle langue est pratiquée par les habitants locaux de l’Ouzbékistan?
La langue officielle est ouzbek mais la plupart de gens comprend le russe. Outre cela l’anglais devient assez populaire parmi les jeunes.

 

Visites guidées supplémentaires:


Visites supplémentaires à Tachkent:

Métro de Tachkent. Tour de télévision de Tachkent.
Mémorial des martyrs de la repression. Monument «Courage».
Ensemble Cheikhantaur. Ensemble Zangi-Ata.
Jardin des plantes. Jardin japonais à Tachkent.
Zoo de Tachkent.  

Visites supplémentaires à Samarcande:

Papeterie de Samarcande. Maison-musée Filatov. Usine Khovrenko.
Tombe de Khodja Daniyar. Musée Afrosiab.
Fabrique spécialisée en production de tapis Khudjum. Vestiges d’une ancienne ville Afrosiab.
Mausolée Ichratkhona. Ensemble Khodja Akhrar.
Mausolée Abdi-Durun.  

Visites supplémentaires à Boukhara:

Bains médiévaux de type khamam. Médersa Tchor-Minor.
Ensemble de Khodja Zaynutdinne. Ensemble Khodja-Gaukuchan.
Palais Sitorai Mokhi Khosa. Ensemble Bakhautdin Nakchbandi.
Nécropole Tchor-Bakr. Palais à Kagan.
Portes Talipach. Vestiges d’une ancienne ville Varakhcha.
Vestiges d’une ancienne ville Paykend. Monastère des soufis Kiz-bibi.
Khanaka Fayzabad.  

Visites supplémentaires à Khiva:

Théâtre de marionnettes d’Etat dans la région de Khorezm.
Bains d’Anuch-Khan.

Photos du tour:

voir toutes les photos »»

Notre vodéothèque:

La cuisine nationale de l`Asie CentraleLa cuisine de l`Asie Centrale Madjrum Madjrum.
Montagnes de Nurata
Fruits et légumes ouzbeks Fruits et légumes ouzbeks Lac Aïdarkoul Lac Aïdarkoul

regarder tous les videos »»

© La paternité de ce matériel appartient à la compagnie «Central Asia Travel».
Toute reproduction et utilisation de ce matériel sans autorisation de l’auteur est interdite.

en haut »»

References utiles: Tours similaires:


     	

RÉSERVER LE CIRCUIT

×

Nom du circuit *

Nom et prénoms*

Nationalité

N de téléphone

Skype  

E-Mail * 

Nombre de
participants: 

Types d’hébergement:



Comment vous contacter:

Commentaires, suggestions en fonction du programme:



Envoyer à l'ami

×




RECHERCHE SUR LE SITE

QUOI DE NEUF SUR LE SITE