Le ciel du Pamir - 2020

Vols en parapente près du pic Lénine

 

Le pays de destination: Kirghizstan
Itinéraire : Och - Camp de base - Och
Durée du circuit: 15 jours / 14 nuits; 8 jours / 7 nuits

Vols en parapente près du pic Lénine

Ce programme permet d’unir les deux disciplines de l’extrême - les vols en parapente et l’ alpinisme, de quoi doubler le plaisir et l’adrénaline.

Le vol en parapente demande une force du corps, de l’âme et d’esprit. Les versants de la chaîne Zaalaïsky (Trans-Alaï) ne sont pas aménagés de points de départ, ni de téléphériques pour déposer le pilote à l’altitude souhaitée. Les alentours du pic Lénine, à part quelques vols sporadiques, sont une page blanche pratiquement pour ce sport aérien de vol libre, ce qui constitue son attrait tout aussi que son envergure et l’aérologie.

Voilà pourquoi, si vous étes prêts d’affronter la marche avec dans votre sac à dos l’aile, le secours, les suspentes, la selette et éventuellement l’équipement alpin - ce projet est pour vous !

Nous invitons les pilotes de déployer leurs ailes dans cette belle région. Vous serez probablement ce(tte) chanceux(se) qui s’envolera du sommet du pic Lénine (7134 m), ou serez les premiers pilotes-parapentistes, arrivés à accomplir le vol unique dans la vallée Alaï!

*Le projet est organisé à base des camps (de base et situés à l’altitude) appartenant à la compagnie Central Asia Travel.

  • Programme 15 jours
    995 USD
  • Programme 8 jours
    610 USD

 

  • programme du circuit,
    services et ix
  • information utile
    carte de l’itinéraire

 

Programme 15 jours:
Jour 1 Arrivée à Och tôt le matin. Transfert Och - Camp de base (3600 m), situé  près de la rivière Atchik-Tach dans la Clairière des edelweiss.
Jour 2 Acclimatation. Préparaton de l’équipement, formation (alpinisme). Observation de la zone et répérage d’endroits de vols. Vols depuis les pentes proches (programme libre).
Jour 3 Observation de la zone et répérage d’endroits de vols. Vols depuis les pentes proches (programme libre).
Jour 4 Variante 1. Sortie d’acclimatation au col de Voyageurs. Vols d’essai lorsque les conditions aérologiques et météorologiques sont favorables.
Ascension au Camp 1 (4400 m). Nuit au Camp 1.
La suite du programme de cette Variante sera indiquée.
Variante 2 pour les Jours du Programme de 4 à 13:
Programme libre au souhait des pilotes.  
Les pilotes ne souhaitant pas monter au Camp 1 et plus haut, peuvent suivre leur programme individuel de vols et perfectionner leur technique près du Camp de base et la vallée de la rivière Kizil-Sou.  Suite de vols. Nuit au Camp de base (3600 m).
Jour 5 Montée le long de la ligne de l’itinéraire d’ascension au pic Lénine jusqu’au plateau («Poêle»). Vols vers le Camp 1 (4400 m). Nuit au Camp 1 ou retour au Camp de base avec possibilité d’effectuer un vol de soir depuis le col des Voyageurs.  
Jour 6 Sortie d’acclimatation au Camp 2 (5300 m). Nuit au Camp 2.
Jour 7 Ascension matinale à la crête du sommet Razdelnaya.
Si les conditions aérologiques et métérologiques sont favorables, vol au Camp 2 (5300 m) ou Camp 1 (4400 m).
Jour 8 Retour au Camp de Base (3600м) avec possibilité de vol depuis le col des Voyageurs ou depuis les versants proches au Camp de base. Nuit au Camp de base.
Jour 9 Ascension du pic Lénine (7134 m) ou vols depuis les pentes proches (programme libre).
Jour 10 Ascension du pic Lénine (7134 m) ou vols depuis les pentes proches (programme libre).
Jour 11 Ascension du pic Lénine (7134 m) ou vols depuis les pentes proches (programme libre).
Jour 12 Ascension du pic Lénine (7134 m) ou vols depuis les pentes proches (programme libre).
Jour 13 Ascension du pic Lénine (7134 m) ou vols depuis les pentes proches (programme libre).
Jour 14 Transfert Camp de base (3600 м) -  Och. Hébergement à l’hôtel.
Jour 15 Transfert à l’aéroport. Départ.

Prix du programme 2020:

Prix pour 1 personne: 995 USD

Catalogue de prix des services supplémentaires »»

Le prix du programme comprend:

  • Transfert de / a l`aeroport;
  • Enregistrement auprès des services d’immigration;
  • Le transfert Och - CB - Och - en fonction des dates fixes;
  • Hebergement a l`hotel avec le petit-dejeuner:
    • Och (1 nuit);
  • Etablissement des papiers (sauf-conduit dans la zone frontaliere);
  • Services dans le camp de base (selon le programme) et le Camp 1 (pas plus que 5 jours) du pic Lenine:
    • L’hébergement sous tentes dans le Camp de Base par 2 personnes (les tentes sont munies de l’électricité, des prises et d’un éclairage à l’aide des lampes à poser, un plancher en bois, des matelas, des couvertures, des oreiller et du linge de lit - draps de lit, taies d`oreiller);
    • L’hébergement sous tentes dans les Camps 1 et 2 (les tentes sont munies des planchers en bois, d’une couverture thermique et des matelas);
    • Repas - la pension complete (3 repas chauds par jour des cuisiniers professionnels, y compris des repas vegetariens);
    • Yourtes - nos carres (de style national) avec le chauffage dans le Camp de base (3600 m) et le Camp 1 (4400 m) pour se reposer et s`amuser (la musique, la guitare, jeux de société, etc…);
    • Toilettes le Camp de base (3600 m) et le Camp 1 (4400 m);
    • Electricite 220 V; 50 Hz;
    • Enregistrement aupres du groupe de sauvetage.

!!! Gratuités en fonction du forfait «Business» offert par «Central Asia Travel»:

•   Provisions pour l’ascension provenant du depot du Camp de Base;
•   Bain (de vapeur), douche au CB (3600 m);
•   Consigne au CB et C1;
•   Location du materiel personnel pendant tout le programme (sous caution):
-   Station de radio;
-   Bruleur a gaz;
-   Corde principale ∅ 9 ÷ 11 mm, dynamique;
-   Pelle a neige;
-   Vaisselle de haute montagne pour préparer le répas dans les camps intermediaires;
-   Camping mat;
•   Services medicaux au CB (3600 m) et C1 (4400 m);
•   Consultations sur le programme d’ascension.

Le prix du programme ne comprend pas:

  • Support de visa et coût des visas - pour les non citoyens de la CEI;
  • Frais médicaux et assurance;
  • Frais dus aux situations d’urgence ( travail des sauveteurs, transferts en helicoptère, médicaments et services médicaux à l`hôpital de Och, mise en oeuvre des certificats et des documents, rapatriment);
  • Prix des vols internationaux.

 

Hébergement Spécificités géographiques de la région Recommandations concernant l’équipement de vol en parapente

Hébergement

Le projet se déroule à base des Camps de la compagnie «Central Asia Travel» au pied du pic Lénine:

  • Camp de Base (3600 м) à la Clairière des edelweiss. La localisation du Camp est optimale pour effectuer les vols le long de la vallée de la rivière Kizil-Sou, ainsi que pour le repos et la récupération après les sorties d’acclimatation et les ascensions.
  • • Camp 1 (4400 м), situé à la moraine du glacier Lénine.

Pour ceux ou celles qui décideront à s’envoler depuis les altitudes au-dessus des nuages, avec ensuite l’ascension au sommet du pic Lénine (7134 m), nous pouvons proposer l’hébergement à nos Camps de tentes dans la haute montagne: Camp 2 (5300 m) et Camp 3 (6100 m).

Spécificités géographiques de la région

La région représente une large vallée de haute altitude (alt. moyenne  2000 m) de la rivière Kizil-Sou, longue de plus de 100 km. La largeur de la vallée est en moyenne de 25 km. Au nord la vallée est limitée par les montagnes de la chaîne Alaïsky, au sud - le Trans-Alaï (Zaalïsky).

Le climat de la région est très continental. En saison chaude l’ensoleillement représente de 70 à 80% de jours. La température moyenne de la journée est de +28 ̊ С, la nuit  +5+8 ̊ С, ce qui  détermine une activité thermique bien prononcée.

La partie sud de la vallée (de la rivière Kizil-Sou jusqu’aux embranchements de la chaîne Zaalaïsky) est plus large et représente un relief alluvial, traversé de petits cours d’eau. La hauteur moyenne de la chaîne est de  6000 à 6500 м avec comme point culminant le pic Lénine (7134 m). Le relief de la haute montagne est bien prononcé dans la partie paraxiale de la chaîne avec les piedmonts étroits couverts de glaciers et les montagnes en hautes falaises.

Recommandations concernant l’équipement de vol en parapente

Les exigences à l’équipement de vol libre en zone montagneuse sont imposées en premier lieu par la sécurité de vols et peuvent être reparties en exigences de la sécurité dite passive et les normes de moyens de sauvetage.

De nos jours, le progrès technique a beaucoup évolué par rapport aux premiers vols. Les performances de vol   se sont améliorées, mais surtout la sécurité de l’équipement, ce qui permet d’élargir le nombre d’objectifs et d’étendre les conditions météo pour les vols en sécurité.

Cependant en parlant de vols en haute montagne il faut tenir compte de l’aérologie assez imprévisible, ce qui implique des exigences accrues envers l’équipement de vols.

Si vous êtes un pilote de plaine, habitué aux thermiques larges et calmes, la montagne vous paraitra peu confortable par ces courants puissants et étroits en « demi-aile ». Pour effectuer les vols plus en sécurité il serait donc plus raisonable pour un tel pilote d’avoir un parapente plus sûr et calme par ces caractéristiques et « comportement ». Il est curieux à noter que les pilotes-«montagnards», habitués de l’air bouillant, recourent volontier parfois aux appareil plus « démodés ».

Parmi le choix de parapentes que le marché actuel propose, pour les vols en montagne on peut  sélectionner les trois catégories de sécurité (ou une seule, cela dépend du système de certification) DHV1, DHV1/2, DHV2 (standart). Les appareils de catégorie 1 et ½  sont préférables, car tout en ayant une sécurité assez passive présentent les caractéristqiues techniques de vol assez élevées. Cependant il faut tenir compte de tâches que le pilote poursuit :

  • Si vous recherchez les vols planant dans la zone montagneuse, il faut trouver un équilibre entre la sécurité maximum et les caractéristiques du vol.  Parfois les caractéristiques du vol déreminent d’une manière indirecte la sécurité des vols, par exemple la vitesse de l’appareil permettant d’affronter un vent trop fort en face.
  • Si l’objectif est de redescendre de la montagne après une ascension, là les redgards se poseront en premier lieu sur les parapentes de classe DHV1, comme ayant une sécurité maximum en même temps que les caractéristiques de vol suffisantes.
  • Une attention spécale sera portée aux ailes conçues exprès pour les besoins d’alpinistes et vols en montagne, celles-là se subdivisant à leur tour en « ailes planeurs » et « appareils de descente » dont la particularité principale et leur petit poids.

La variante optimale serait d’avoir  plusieurs parapentes pour divers usages. Seulement acheter plusieurs appareils n’est pas à la portée de chacun, voilà pourquoi il est important d’avoir une vision exacte de la géographie et de l’objectif de futurs vols, pour choisir son « copain » fiable de vol libre.

La sécurité passive dépend du choix du système de suspentage :

  • Y a -t-il ou pas de protection du dos.
  • Hauteur d’accrochage de crochets qui influence direcetement et psychologiquement le comportement du pilote. Plus les supentes sont courtes, plus le lien du pilote et de l’aile est dynamique. Ce qui signifie que lorsque la suspente est courte les moindres mouvements de l’aile se transmettront au pilote sous forme de tiraillement - sans parler de l’amplitude de mouvements forts. De même, les moindres mouvements du pilote (même inconscients) seront amplifiés et transmis à l’aile ce qui risque de provoquer un incident. Voilà pourquoi le choix de la suspente est très important.  Les fabriquants proposent un large choix de suspentes de montagne allant de 600 gr à 3 kg de poids, de différents niveaux de confort et de sécurité passive.
  • La construction même du système. Les constructions sont nombreuses, par rapport à leur destination. Pour la montagne les constructions légères sont mieux adaptées (pour ne pas avois à porter les 5 à 6 kg de plus) avec un airbag comme protection.

On peut longuement parler du systèmes de sauvetage dont les éléments essentiels sont définis depuis longtemps. Ce sont en premier lieu :  

  • Parachute de secours.

Les exigences envers les parachutes de secours sont : la solidité, fiabilité d’ouverture, vitesse acceptable de descente. La solidité des parachutes est élaborée par le fabriquant et peut changer par rapport à son usage. Si votre parachute est souvent humide, ou chauffe au cours de stockage sous le soleil et s’il a déjà été employé une fois et que vous continuez à l’utiliser, cela peut amener à la dégradation de ses caractéristiques initiales de résistance, prévues par le fabriquant. Le pilote doit connaître l’historique de son parachute et suivre à la lettre son mode d’emploi. La fiabilité d’ouverture dépend en premier lieu de la fréquence et la justesse du pliage de votre parachute. Ne parlons même pas de conséquences du secours s’ouvrant lentement ou pas du tout. Le pilote a la responsabilité de plier régulièrement et correctement son parachute de secours.

  • Trousse de pharmacie.

Il est obligatoire de se prémunir de moyens d’immobilisation des extrémités du corps, de médicaments anti-choc et  anesthésiants, ainsi que de médicaments spécifiques à chaque pilote et à la grande altitude.

  • Ficelles en kevlar.
  • Communication radio.

Les moyens de communication doivent avoir une fréquence radio accordée et un planning préalablement consenti de séances de communication, aussi bien en mode normal qu’en mode de crise entre tous les participants de vols et les services d’assistance et de sauvetage de la zone.

Il serait préférable de connaître la technique de réalisation de noeuds, de franchissement d’obstacles en montagne, de travail en cordée. L’expérience d’alpinisme sera donc utile.

 

  • programme du circuit,
    services et ix
  • information utile
    carte de l’itinéraire

 

Programme 8 jours:
Jour 1 Arrivée à Och tôt le matin. Transfert Och - Camp de base (3600м), situé près de la rivière Atchik-Tach à la Clairière des edelweiss.
Jour 2 Acclimatation. Préparaton de l’équipement, formation (alpinisme).
Observation de la zone et répérage d’endroits de vols.
Vols depuis les pentes proches,programme libre au choix des pilotes.
Jour 3 Programme libre au choix des pilotes.
Jour 4 Programme libre au choix des pilotes.
Jour 5 Programme libre au choix des pilotes.
Jour 6 Programme libre au choix des pilotes.
Jour 7 Transfert Camp de base (3600 м) -  Och. Hébergement à l’hôtel.
Jour 8 Transfert à l’ aéroport. Départ.

Prix du programme 2020:

Prix pour 1 personne: 610 USD

Catalogue de prix des services supplémentaires »»

Le prix du programme comprend:

  • Transfert de / a l`aeroport;
  • Enregistrement auprès des services d’immigration;
  • Le transfert Och - CB - Och - en fonction des dates fixes;
  • Hebergement a l`hotel avec le petit-dejeuner:
    • Och (1 nuit);
  • Etablissement des papiers (sauf-conduit dans la zone frontaliere);
  • Services dans le camp de base (selon le programme) et le Camp 1 (pas plus que 5 jours) du pic Lenine:
    • L’hébergement sous tentes dans le Camp de Base par 2 personnes (les tentes sont munies de l’électricité, des prises et d’un éclairage à l’aide des lampes à poser, un plancher en bois, des matelas, des couvertures, des oreiller et du linge de lit - draps de lit, taies d`oreiller);
    • L’hébergement sous tentes dans les Camps 1 et 2 (les tentes sont munies des planchers en bois, d’une couverture thermique et des matelas);
    • Repas - la pension complete (3 repas chauds par jour des cuisiniers professionnels, y compris des repas vegetariens);
    • Yourtes - nos carres (de style national) avec le chauffage dans le Camp de base (3600 m) et le Camp 1 (4400 m) pour se reposer et s`amuser (la musique, la guitare, jeux de société, etc…);
    • Toilettes le Camp de base (3600 m) et le Camp 1 (4400 m);
    • Electricite 220 V; 50 Hz;
    • Enregistrement aupres du groupe de sauvetage.

!!! Gratuités en fonction du forfait «Business» offert par «Central Asia Travel»:

•   Provisions pour l’ascension provenant du depot du Camp de Base;
•   Bain (de vapeur), douche au CB (3600 m);
•   Consigne au CB et C1;
•   Location du materiel personnel pendant tout le programme (sous caution):
-   Station de radio;
-   Bruleur a gaz;
-   Corde principale ∅ 9 ÷ 11 mm, dynamique;
-   Pelle a neige;
-   Vaisselle de haute montagne pour préparer le répas dans les camps intermediaires;
-   Camping mat;
•   Services medicaux au CB (3600 m) et C1 (4400 m);
•   Consultations sur le programme d’ascension.

Le prix du programme ne comprend pas:

  • Support de visa et coût des visas - pour les non citoyens de la CEI;
  • Frais médicaux et assurance;
  • Frais dus aux situations d’urgence ( travail des sauveteurs, transferts en helicoptère, médicaments et services médicaux à l`hôpital de Och, mise en oeuvre des certificats et des documents, rapatriment);
  • Prix des vols internationaux.

 

Hébergement Spécificités géographiques de la région Recommandations concernant l’équipement de vol en parapente

Hébergement

Le projet se déroule à base des Camps de la compagnie «Central Asia Travel» au pied du pic Lénine:

  • Camp de Base (3600 м) à la Clairière des edelweiss. La localisation du Camp est optimale pour effectuer les vols le long de la vallée de la rivière Kizil-Sou, ainsi que pour le repos et la récupération après les sorties d’acclimatation et les ascensions.
  • • Camp 1 (4400 м), situé à la moraine du glacier Lénine.

Pour ceux ou celles qui décideront à s’envoler depuis les altitudes au-dessus des nuages, avec ensuite l’ascension au sommet du pic Lénine (7134 m), nous pouvons proposer l’hébergement à nos Camps de tentes dans la haute montagne: Camp 2 (5300 m) et Camp 3 (6100 m).

Spécificités géographiques de la région

La région représente une large vallée de haute altitude (alt. moyenne  2000 m) de la rivière Kizil-Sou, longue de plus de 100 km. La largeur de la vallée est en moyenne de 25 km. Au nord la vallée est limitée par les montagnes de la chaîne Alaïsky, au sud - le Trans-Alaï (Zaalïsky).

Le climat de la région est très continental. En saison chaude l’ensoleillement représente de 70 à 80% de jours. La température moyenne de la journée est de +28 ̊ С, la nuit  +5+8 ̊ С, ce qui  détermine une activité thermique bien prononcée.

La partie sud de la vallée (de la rivière Kizil-Sou jusqu’aux embranchements de la chaîne Zaalaïsky) est plus large et représente un relief alluvial, traversé de petits cours d’eau. La hauteur moyenne de la chaîne est de  6000 à 6500 м avec comme point culminant le pic Lénine (7134 m). Le relief de la haute montagne est bien prononcé dans la partie paraxiale de la chaîne avec les piedmonts étroits couverts de glaciers et les montagnes en hautes falaises.

Recommandations concernant l’équipement de vol en parapente

Les exigences à l’équipement de vol libre en zone montagneuse sont imposées en premier lieu par la sécurité de vols et peuvent être reparties en exigences de la sécurité dite passive et les normes de moyens de sauvetage.

De nos jours, le progrès technique a beaucoup évolué par rapport aux premiers vols. Les performances de vol   se sont améliorées, mais surtout la sécurité de l’équipement, ce qui permet d’élargir le nombre d’objectifs et d’étendre les conditions météo pour les vols en sécurité.

Cependant en parlant de vols en haute montagne il faut tenir compte de l’aérologie assez imprévisible, ce qui implique des exigences accrues envers l’équipement de vols.

Si vous êtes un pilote de plaine, habitué aux thermiques larges et calmes, la montagne vous paraitra peu confortable par ces courants puissants et étroits en « demi-aile ». Pour effectuer les vols plus en sécurité il serait donc plus raisonable pour un tel pilote d’avoir un parapente plus sûr et calme par ces caractéristiques et « comportement ». Il est curieux à noter que les pilotes-«montagnards», habitués de l’air bouillant, recourent volontier parfois aux appareil plus « démodés ».

Parmi le choix de parapentes que le marché actuel propose, pour les vols en montagne on peut  sélectionner les trois catégories de sécurité (ou une seule, cela dépend du système de certification) DHV1, DHV1/2, DHV2 (standart). Les appareils de catégorie 1 et ½  sont préférables, car tout en ayant une sécurité assez passive présentent les caractéristqiues techniques de vol assez élevées. Cependant il faut tenir compte de tâches que le pilote poursuit :

  • Si vous recherchez les vols planant dans la zone montagneuse, il faut trouver un équilibre entre la sécurité maximum et les caractéristiques du vol.  Parfois les caractéristiques du vol déreminent d’une manière indirecte la sécurité des vols, par exemple la vitesse de l’appareil permettant d’affronter un vent trop fort en face.
  • Si l’objectif est de redescendre de la montagne après une ascension, là les redgards se poseront en premier lieu sur les parapentes de classe DHV1, comme ayant une sécurité maximum en même temps que les caractéristiques de vol suffisantes.
  • Une attention spécale sera portée aux ailes conçues exprès pour les besoins d’alpinistes et vols en montagne, celles-là se subdivisant à leur tour en « ailes planeurs » et « appareils de descente » dont la particularité principale et leur petit poids.

La variante optimale serait d’avoir  plusieurs parapentes pour divers usages. Seulement acheter plusieurs appareils n’est pas à la portée de chacun, voilà pourquoi il est important d’avoir une vision exacte de la géographie et de l’objectif de futurs vols, pour choisir son « copain » fiable de vol libre.

La sécurité passive dépend du choix du système de suspentage :

  • Y a -t-il ou pas de protection du dos.
  • Hauteur d’accrochage de crochets qui influence direcetement et psychologiquement le comportement du pilote. Plus les supentes sont courtes, plus le lien du pilote et de l’aile est dynamique. Ce qui signifie que lorsque la suspente est courte les moindres mouvements de l’aile se transmettront au pilote sous forme de tiraillement - sans parler de l’amplitude de mouvements forts. De même, les moindres mouvements du pilote (même inconscients) seront amplifiés et transmis à l’aile ce qui risque de provoquer un incident. Voilà pourquoi le choix de la suspente est très important.  Les fabriquants proposent un large choix de suspentes de montagne allant de 600 gr à 3 kg de poids, de différents niveaux de confort et de sécurité passive.
  • La construction même du système. Les constructions sont nombreuses, par rapport à leur destination. Pour la montagne les constructions légères sont mieux adaptées (pour ne pas avois à porter les 5 à 6 kg de plus) avec un airbag comme protection.

On peut longuement parler du systèmes de sauvetage dont les éléments essentiels sont définis depuis longtemps. Ce sont en premier lieu :  

  • Parachute de secours.

Les exigences envers les parachutes de secours sont : la solidité, fiabilité d’ouverture, vitesse acceptable de descente. La solidité des parachutes est élaborée par le fabriquant et peut changer par rapport à son usage. Si votre parachute est souvent humide, ou chauffe au cours de stockage sous le soleil et s’il a déjà été employé une fois et que vous continuez à l’utiliser, cela peut amener à la dégradation de ses caractéristiques initiales de résistance, prévues par le fabriquant. Le pilote doit connaître l’historique de son parachute et suivre à la lettre son mode d’emploi. La fiabilité d’ouverture dépend en premier lieu de la fréquence et la justesse du pliage de votre parachute. Ne parlons même pas de conséquences du secours s’ouvrant lentement ou pas du tout. Le pilote a la responsabilité de plier régulièrement et correctement son parachute de secours.

  • Trousse de pharmacie.

Il est obligatoire de se prémunir de moyens d’immobilisation des extrémités du corps, de médicaments anti-choc et  anesthésiants, ainsi que de médicaments spécifiques à chaque pilote et à la grande altitude.

  • Ficelles en kevlar.
  • Communication radio.

Les moyens de communication doivent avoir une fréquence radio accordée et un planning préalablement consenti de séances de communication, aussi bien en mode normal qu’en mode de crise entre tous les participants de vols et les services d’assistance et de sauvetage de la zone.

Il serait préférable de connaître la technique de réalisation de noeuds, de franchissement d’obstacles en montagne, de travail en cordée. L’expérience d’alpinisme sera donc utile.

Photos du tour:

Vols en parapente près du pic Lénine Vols en parapente près du pic Lénine Vols en parapente près du pic Lénine Vols en parapente près du pic Lénine

voir toutes les photos »»

Notre videogalerie:

Alentours du Camp de Base (3600 M) au pied du Pic LenineAlentours du Camp de Base (3600 M) au pied du Pic Lenine Collection des photos exceptionnelles des alentours du pic de LénineCollection des photos exceptionnelles des alentours du pic de Lénine Experience au PamirExperience au Pamir Rappelling en crevasse du glacier
Rappelling en crevasse du glacier

voir toutes les video »»

© La paternité de ce matériel appartient à la compagnie «Central Asia Travel».
Toute reproduction et utilisation de ce matériel sans autorisation de l’auteur est interdite

en haut »»


     	

RÉSERVER LE CIRCUIT

×

Nom du circuit *

Nom et prénoms*

Nationalité

N de téléphone * 

Telegram  

E-Mail * 

Nombre de
participants: 

Types d’hébergement:



Comment vous contacter:

Commentaires, suggestions en fonction du programme:

En remplissant ce formulaire, vous autorisez le traitement des données à caractère personnel.



Envoyer à l'ami

×




RECHERCHE SUR LE SITE

QUOI DE NEUF SUR LE SITE