La Tour Bourana

Le minaret de Bourana près de la ville Tokmak à Kirghizistan

 

La Tour BouranaLa Tour Bourana (le minaret Bourana)  est un monument d’archéologie et d’architecture, situé au milieu des ruines de la cité Bourana, à 12 km au sud-ouest de Tokmak au Kirghizistan, sur la rive gauche de la rivière Tchou.

Les historiens supposent que c’est ici que se trouvait la ville médiévale Balassagoun, capitale d’un des grands et puissants états féodaux turcs -  celui de Karakhanides (entre 940-1212). A cette époque, située sur la Grande Route de la Soie, Balassagoun était l’une des villes prospères de l’Asie Centrale. En 1219 la ville fut envahie par les Mongols et vers XIV siècle a cessé d’exister. Il n’y a que la superbe Tour Bourana, les ruines des citadelles, les fragments des aqueducs puis quelques objets découverts parlant de la vie quotidienne et des arts décoratifs, pour témoigner de la magnificence révolue de cette capitale Karakhanide.

Tour Bourana (X-XI ss), faite de briques cuites, est une construction antique remarquable, patrimoine culturel kirghiz et objet de fierté du musée d’archéologie et d’architecture du pays.   Sa hauteur est de nos jours de 21,7 mètres, cependant initialement la tour n’avait pas moins de 40 mètres de la hauteur, sa partie supérieure étant détruite suite à un tremblement de terre.

La Tour BouranaCela n’empêche l’imagination vive de l’amateur de l’histoire de représenter la tour en toute sa splendeur pour percer les barrières des siècles. Le minaret de Bourana a ses fondations, son podium, un socle et un tronc. Pour fondations – une solution argileuse avec les pierres au lieu du béton, et revêtement en marbre. Le podium est comme vêtu d’un socle octogonal, avec les niches en forme d’arcs de briques cuites. Plus en hauteur s’élève au ciel le tronc de la tour qui, tel un arbre, diminue avec la hauteur. L’escalier en hélices avec les marches hautes et fracturées, se cache à l’intérieur de la tour, il est fait lui aussi de briques cuites. On ne peut qu’interroger ces vieilles pierres : pourquoi l’escalier serré nous est si peu pratique, la taille des personnes de l’époque de Karakhanides était-elle plus petite ?

La Tour Bourana possède son lot de légendes, le plus souvent tristes. L’une d’elle parle de la beauté de la fille du khan. On avait prédit à la belle la mort suite à la piqure de l’araignée noire. Pour contourner le mauvais sort, le khan ordonne de construire une tour avec une chambre de sa fille tout en haut. Seulement le jour de ses 16 ans la belle meurt de la piqure de l’araignée que le khan avait par omission apportée lui-même dans des grappes du raisin. Dans son chagrin le khan avait frappé si fort le haut de la tour que celui-ci fut tombé, la tour devenant plus petit d’une vingtaine de mètres.

De nos jours, la Tour Bourana est un des importants monuments d’histoire et d’architecture du Kirghizistan, elle est placée sous la protection de l’état et continue à attirer les regards fascinés des scientifiques et des voyageurs du monde entier.

Photos:

La Tour Bourana La Tour Bourana La Tour Bourana La Tour Bourana

voir toutes les photos »»

© La paternité de ce matériel appartient à la compagnie «Central Asia Travel».
Toute reproduction et utilisation de ce matériel sans autorisation de l’auteur est interdite.

«« précédent en haut »»

RÉSERVER LE CIRCUIT

×

Nom du circuit *

Nom et prénoms*

Nationalité

N de téléphone * 

Telegram  

E-Mail * 

Nombre de
participants: 

Types d’hébergement:



Comment vous contacter:

Commentaires, suggestions en fonction du programme:

En remplissant ce formulaire, vous autorisez le traitement des données à caractère personnel.



Envoyer à l'ami

×




RECHERCHE SUR LE SITE

QUOI DE NEUF SUR LE SITE