Baïkonour

 

Baïkonour c’est une ville avoisinant les étoiles et un pas de tire militaire à la fois, point d’accès des terriens au monde mystérieux et attirant de l’espace. C’est de là que le premier cosmonaute au monde Youri Gagarine est parti conquérir l’inconnu.

Le cosmodrome de BaïkonourLa ville de Baïkonour se trouve au Kazakhstan sur la rive droite du fleuve Sir-Darya et représente l’entité administrative et la base-vie du cosmodrome Baïkonour. La ville et le cosmodrome sont administrés par la Fédération de la Russie jusqu’à 2050. Pendant cette période Baïkonour dispose du statut d’une ville d’importance fédérale de la Fédération de la Russie, cependant la ville n’est pas sujet de l’état de la Russie. Restent du ressort du Kazakhstan : la douane « Baykonir » auprès des aéroports de la ville et la Direction des Affaires Intérieures du Kazakhstan, qui effectue l’enregistrement des arrivants.

Cosmodrome Baïkonour
Baïkonour (Baykonir) signifie en kazakh « terres fertiles ». Le cosmodrome «Baïkonour» est le tout premier et le plus grand cosmodrome au monde. Sa surface représente 6 717 km².

Le cosmodrome Baïkonour est une base de lancement choisie pour placer en orbite le premier satellite artificiel de la Terre et puis le premier homme dans l’espace. D’ici furent lancés les vaisseaux cosmiques pilotés des séries «Vostok», «Voskhod», «Soyouz», les stations orbitales des séries «Salyout», «Mir», le lanceur « Energia » porteur de la navette spatiale « Bourane », les astronefs interplanétaires et les satellites artificiels de la Terre. Au total plus de 1200 lancements de fusées cosmiques furent effectués sur l’ensemble d’aires de lancement, et près de   2000 lancements de missiles balistiques intercontinentaux. Près de 1500 asronefs cosmiques militaires, scientifiques, économiques ou satellites dits commerciaux ont été placés en orbites diverses.
Tout comme ses « semblables » - la base de lancement du Cap Canaveral aux Etats Unis et Jiuquan en Chine - Baïkonour est destiné au lancement des astronefs cosmiques pilotés.

Le cosmodrome de BaïkonourLa toute première fusée, testée au pas de tir de Baïkonour, fut le missile balistique intercontinental R-7, élaboré par l’équipe dirigé par Serguey Korolev.Le 4 octobre 1957 le missile R-7 a placé en orbite le premier  satellite artificiel de la Terre. Plus tard, le 12 avril 1961 depuis le cosmodrome  Baïkonour, fut effectué le lancement du vaisseau spatial «Vostok» aec à son bord Youri Gagarine. L’expression du momennt solennel «Pour la première fois au monde…» - fut prononcée depuis Baïkonour et plus loin vers la planète entière plus qu’une fois et accompagnait les lancements et expériences uniques.

Actuellement le planing de lancements du cosmodrome Baïkonour est le plus chargé, car c’est ici que se passe la part essentielle du travail de lancements des fusées-lanceurs du type «Proton-К» et «Proton-М» et de fusées-lanceurs «Soyouz», et il s’agit là de fusées pilotées en premier lieu.

Informations générales sur Baïkonour
La population de la ville de Baïkonourа est de  60 mille personnes dont la majorité sont employés des différentes entreprises du cosmodrome. Située en pleine steppe, la ville compte beaucoup de jours d’ensoleillement et peu de précipitations, et puis les vents forts régulièrement.

L’histoire du Baïkonour débute en 1955, lorsqu’il fut décidé de créer une base de lancement pour la recherche scientifique des équipements des fusées. La date officielle « de naissance »  de la base est le 2 juin 1955. La base de lancement et une base-vie adjacente furent appellés d’une manière informelle «Zaria» (l’aube). La base-vie s’élargissait petit à petit et au bout de quelque temps un nom officiel fut attribué – le village Léninsky, pour obtenir plus tard le statut d’une ville. Comme nom de la toute nouvelle ville  était proposé Zvezdograde (ville des étoiles) pour refléter pleinement la « raison d’être » de l’agglomération. Cependant le nom de Léninsk est resté. A la suite de l’effondrement de l’Union Soviétique le nombre de lancements a brusquement baissé, la ville se dépeuplait et tombait en déclin. Le statut du cosmodrome est devenu tout aussi ambigu – d’une part il se trouvait sur le territoire du Kazakhstan souverain, d’autre part c’était la Russie qui jusqu’alors s’est toujours occupé de l’exploitation du Baïkonour. En 1994 La Russie et le Kazakhstans signent un contrat portant sur la location du site. En décembre 1995 la ville Léninsk fut renommée en Baïkonour.

De nos jours la ville Baïkonour dispose d’une infrastructure élaborée : l’aéroport, le chemin de fer et l’autoroute, les écoles, les facultés des universités, l’hôpital, centre de sports, cafés et restaurants.

A voir à  Baïkonour
Le cosmodrome de BaïkonourLa ville de Baïkonour est riche en monuments à l’honneur de savants illustres et célèbres explorateurs de l’espace : celui de l’ académicien Serguey Korolev, situé sur la place portant son nom, du constructeur glorieux  М.К. Yanguel, ainsi qu’à V.P. Barmine, de l’académicien V.P. Glouchko, de l’académicien V.I. Kouznetsov, N.A. Piliuguine, M.S. Riazansky, du maréchal principal d’artillerie M. I. Nédéline,  du général de corps d’armée A.A. Maksimov, du général de division G.M. Choubnikov et puis, celui de Youri Gagarine bien évidemment.  Le nom du premier cosmonaute au monde est attribué à la rue principale par laquelle les cosmonautes arrivent en ville depuis l’aéroport.

Il y a à Baïkonour beaucoup d’espaces verts, de squares et de parcs, qui portent le nom des grandes personnes ayant marqué leur époque. Au parc portant le nom de G.M. Choubnikov on  peut voir la composition architecturale et monumentale «Science-éspace»: sculpture de la femme tenant dans une main le globe terrestre, et dans l’autre  -une fusée visant les étoiles.

Chaque habitant de Baïkonour est fier de la maquette en taille réelle du vaisseau Soyouz.  La maquette est montée et fixée sur un socle en béton armé et est légèremment inclinée par rapport à l’horizon.

Un autre endroit remarquable de la ville est le musée de l’académicien Korolev, l’ancienne maison de Serguey Pavlovitch lors de ses séjours au cosmodrome.

L’église orthodoxe (de Grand Martyr Saint Georges le Triomphateur) du cosmodrome Baïkonour a été inaugurée le 1 avril 1992.

Les souvenirs, livres et brochures achetés à Baïkonour feront le plaisir de chacun.

Photos:

Le cosmodrome de Baïkonour Le cosmodrome de Baïkonour Le cosmodrome de Baïkonour Le cosmodrome de Baïkonour

voir toutes les photos »»

© La paternité de ce matériel appartient à la compagnie «Central Asia Travel».
Toute reproduction et utilisation de ce matériel sans autorisation de l’auteur est interdite.

«« précédent en haut »»

Le cosmodrome de Baïkonour est à consulter:

RÉSERVER LE CIRCUIT

×

Nom du circuit *

Nom et prénoms*

Nationalité

N de téléphone * 

Telegram  

E-Mail * 

Nombre de
participants: 

Types d’hébergement:



Comment vous contacter:

Commentaires, suggestions en fonction du programme:

En remplissant ce formulaire, vous autorisez le traitement des données à caractère personnel.



Envoyer à l'ami

×




RECHERCHE SUR LE SITE

QUOI DE NEUF SUR LE SITE