Parc national Altyn-Emel

Musée à ciel ouvert au Kazakhstan :
chant des dunes, montagnes blanches d’Aktaü, saule de 700 ans

 

Parc national Altyn-Emel au KazakhstanSi vous aimez les vacances actives, la découverte et l’aventure – dirigez vos pas au Kazakhstan, et plus précisément à la région d’Almaty, au Parc national Altyn-Emel.

Créé en avril 1996 avec l’objectif  de préserver la nature unique, les espèces rares et en voie de disparition de la flore et de la faune, le parc est un des endroits les plus insolites et pittoresques au monde, reconnu réserve de biosphère par l'Unesco en juin 2017, candidat au patrimoine mondial de l'Unesco depuis 2002. La diversité des paysages, la nature intacte, la richesse de la flore et de la faune de cet endroit  ont de quoi émerveiller les explorateurs les plus expérimentés. Le nom très poétique de Altyn-Emel, qui signifie en kazakh «selle d’or», s’explique par la ressemblance à cet objet  d’un des sommets de la montagne du parc. Sous les rayons du soleil la crête Altyn – Emel avec ses versants couverts de plantes jaunies semble être moulée d’or.

Altyn-Emel se trouve dans le bassin de la rivière Ili et couvre plus de 536 hectares de territoire. Du côté Nord et Ouest le parc est bordé par les embranchements de Djoungar Alataü; au Sud par le lac de Kapchagaï  et la rivière Ili; à l’Est sa frontière naturelle est la rivière Kokterek. Une actvité tectonique et volcanique agitée durant les centaines de millions d’années, ainsi que les processus érosifs ont créé ici ce relief inimitable  : les cols rocheux, les montagnes crétacé, les canyons hétéroclites, les plaines atmogènes et pierreuses.

Beaucoup de surprises vous attendent dans la montagne Aktaü, située dans la partie Est du parc national. "Aktaü" signifie en kazakh "montagne blanche", pourtant en réalité les montagnes sont de toutes les couleurs. Elles sont formées  par les dépôts sédimentaires en différentes époques géologiques au fond d’un énorme lac préhistorique, et ont les nuances du blanc, vert, rouge et d’autres couleurs. Ces coloris vifs proviennent du sol argileux et des grès, ainsi que des incrustations des différentes pierres de couleur telle que jaspis, quartz et cornaline. En suivant les sentiers d’Aktaü, vous verrez que les artistes de génie, l’Eau et le Vent, ont apposé leur touche à cette magnificience, ont décoré ces rochers de motifs et sculpté dans la roche montagneuse les canyons de formes fantasques. Les montagnes d’Aktaü sont gardiennes de trésors fabuleux – les restes de flore et de la faune préhistorique. On a du mal à imaginer qu’à une certaine période vivaient ici les gigantesques rhinocéros, mastodontes, brontothériums, crocodiles, tortues et autres espèces préhistoriques.

Parc national Altyn-Emel au KazakhstanUn autre phénomène naturel éblouira l’oeil mais surtout l’oreille d’un explorateur  curieux. Il s’agit là du chant de dune Aïgaïkoum. Cette dune est située entre les montagnes du Grand et Petit Kalkane. Ne serait-ce que l’apparition de cette dune évoque déjà un miracle, car nul part autour il n’y a de sable. Tout s’explique par le vent fort qui transporte les particules du sable depuis les bords de la rivière Ili. Le sable est aspiré par le vent tel un tunnel aérodynamique  et déplacé par le couloir créé entre les montagnes. Puis le vent dépose délicatement les particules au piedmont où elles s’accumulent. Le chant de dune a lui aussi une explication. Lorsque la pression atmosphérique change, ou lors de friction de particules entre elles, ou si on marche dans le sable, les particules du sable entrent en mouvement. Plus ce mouvement est ample, plus le son est intense. Chacun peut essayer de jouer de cet instrument naturel à condition que le sable soit absolument sec. Avant de quitter cette partie du parc, descendez au pied du Petit Kalkane, là on peut étancher sa soif à une source d’eau currative. On dit que Tchokan Valikhanov, grand savant, explorateur, historien et ethnographe de l’Asie Centrale du 19ème siècle, était venu ici pour boire cette eau et se reposer.

Un autre endroit d’une valeur particulière se trouve dans une oasis près de Kosbastaü, au milieu de  bosquet de Populus euphratica (tougaï), près de la maison du garde forestier - ici pousse un énorme saule de 700-ans.Parc national Altyn-Emel au Kazakhstan Ses dimensions impressionnent : le tronc est si large que seulement à plusieurs personnes on peux l’entourer à bras ouverts.  L’arbre est considéré comme sacré et chacun qui par malheur casse une seule branche ou un bout de l’écorce risque de s’attirer la poisse. Une légende existe qui veut qu’au XII ème siècle, au cours des expéditions militaires de conquête de l’Asie Centrale, au pied de cet arbre se sont arrêtés les guerriers de Gengis Khan  pour s’accorder quelque temps de repos. Il y a beaucoup d’endroits dans le parc que les légendes lient à ce conquérant. L’une d’entre elles dit que le chant de dune n’est rien d’autre que celui de l’âme tourmentée de Gengis Khan, car c’est à cet endroit là que le conquérant avait trouvé sa mort.

Et ceci n’est qu’une petite part de légendes et d’endroits insolites du parc Altyn-Emel qui garde beaucoup d’autres mystères et énigmes et qu’il ne découvrira qu’à ceux et celles qui trouveront du temps, d’envie pour découvrir cet endroit magnifique.

Photos:

Parc national Altyn-Emel au Kazakhstan Parc national Altyn-Emel au Kazakhstan Parc national Altyn-Emel au Kazakhstan Parc national Altyn-Emel au Kazakhstan

voir toutes les photos »»

© La paternité de ce matériel appartient à la compagnie «Central Asia Travel».
Toute reproduction et utilisation de ce matériel sans autorisation de l’auteur est interdite.

«« précédent en haut »»

RÉSERVER LE CIRCUIT

×

Nom du circuit *

Nom et prénoms*

Nationalité

N de téléphone * 

Telegram  

E-Mail * 

Nombre de
participants: 

Types d’hébergement:



Comment vous contacter:

Commentaires, suggestions en fonction du programme:

En remplissant ce formulaire, vous autorisez le traitement des données à caractère personnel.



Envoyer à l'ami

×




RECHERCHE SUR LE SITE

QUOI DE NEUF SUR LE SITE