Médersa De Barak-Khan

 

Une promenade à travers l’Ancienne ville de Tachkent rappelle en quelque sorte le voyage au passé - labyrinthes d’étroites ruelles, basses maisons courbées, fameuses mosquées et médersas. Mais si vous voulez vous plonger réellement dans le passé, allez à la place de Khast Imam qui est dans la rue de Zarqaïnar, à l’est du marché Tchorsou. C’est exactement ici que se trouve la fameuse médersa de Barak-khan.

Médersa De Barak-KhanLa médersa de Barak-khan fut construite au XVIe siècle sur l’ordre du gouverneur de Tachkent Navrouz Akhmadkhan - le petit-fils d’Ulughbek. Les sujets considéraient Navrouz Akhmadkhan gouverneur-chanceux et pour cette raison lui donnèrent le surnom de «Barak-khan» ou «khan de réussite». Depuis lors la médersa portait le nom de son fondateur. La construction du bâtiment se réalisa en quelques étapes et fut terminée en 1532. Le bâtiment de la médersa de Barak-khan fut construit en face de la commune (mahalla) Khastimom, considérée le centre des savants, philosophes et conaisseurs de l’islam. Voilà il y a plus de cinq siècles que la médersa de Barak-khan symbolise la grandeur de l’histoire de la ville. La Direction spirituelle des musulmans d’Ouzbékistan s’y trouvait jusqu’à l’an de 2007.

Histoire
La construction de la médersa de Barak-khan est liée aux changements culturels et politques ayant lieu en Transoxiane au XVIe siècle. Si auparavant de grands hommes de culture, poètes, peintres, miniaturistes, danseurs, musiciens, architectes et philosophes préféraient vivre et oeuvrer à l’approximité de Hérat, près de leurs protecteurs - soultan Khousseïn Baïquara et Alicher Navoï, en première moitié du XVIe siècle la situation changea - Samarkand, Boukhara et Tachkent devinrent maintenant centres de culture et de lettres. Les caravanes entières des gens d’arts se précipitèrent vers les palais des nouveaux mécènes qui n’étaient probablement pas autant sincères dans leurs aspirations comme Khousseïn Baïquara et Alicher Navoï, mais essayaient de suivre le même étalon. C’est exactement en cette période, aux temps de règne de la dynastie des Chéïbanides, qu’un architecte de la cour, le nom dont reste inconnu, construisit la médersa de  Barak-khan à Tachkent.

Coran d’Uthman
Médersa De Barak-KhanEn face de la médersa de Barak-khan dans un musée spécialement construit en 2007 au lieu de l’ancienne médersa Mouï-Moubarak on conserve dans des conditions spécialement créées la fameuse relique musulmane - le Coran du calif Uthman ou le Coran d’Uthman, compilé au VIIe siècle et considéré l’originale copie du Livre Saint. La légende dit que les fanatiques exécutèrent le calif Uthman alors qu’il le lisait et les traces du sang versé se voient jusqu’à aujourd’hui sur ses pages. C’est pour cette raison qu’exactement cette copie (parmi 7 d’origine) du Coran restait au cours des siècles dans les palais des califs à Médine, Damas, Baghdad. Le Coran d’Uthman s’avéra en Asie Centrale sous le règne de la dynastie des Témourides. Il y a la version qui dit que le Coran d’Uthman fut apporté en Transoxiane par Tamerlan en personne, en tout cas il est précis que le Livre Saint se trouvait au XVe siècle dans la cour d’Ulughbek. Après l’occupation Russe des territoires d’Asie Centrale, les conquérants emportèrent le Coran d’Uthman à Saint-Pétersbourg où il restait jusqu’à la Révolution d’octobre. En 1924 la relique fut retournée à l ‘Ouzbékistan et était longtemps conservée au musée d’histoire des peuples d’Ouzbékistan. Après l’indépendance, sur décision du Président Islam Karimov, le Coran d’Uthman fut remis à la Direction spirituelle des musulmans de l’Ouzbékistan.

Aménagement extérieur et intérieur
Médersa De Barak-KhanLe portail principal de l’ensemble est décoré de mosaïque et peinture unique. La médersa de Barak-khan comprend également deux mausolées construits d’ailleurs avant même la réalisation du bâtiment de la médersa. Un d’eux, dit inconnu, se situe sur la partie d’est de l’ensemble architectural et le second, le mausolée-hanaqa à deux coupoles est cinstruit sur la tombe de l’un de gouverneurs de Tachkent - Syundj-khan, le descendant d’Ulughbek. Le mausolée inconnu initialement était destiné à Barak-khan, mais ce dernier décéda à Samarkand où il fut inhumé.

Le bâtiment de la médersa est construit en briques et couronné de trois coupoles bleues. Les portes des cellules (khoujras) et portes d’entrée de la médersa de Barak-khan sont incrustées d’ivoire et métaux précieux.

Dans les temps passés la calotte de la coupole du mausolée de Syundj-khan était ornée de dessins sculptés en bleu et pour cette raison le mausolée portait le nom de «Kok goumbaze» («Coupole bleue»); ses murs étaient couverts de sculpture dorée.

La médersa de Barak-khan souffrit sensiblement lors du tremblement de terre de 1868, une grande partie de ses constructions subirent la reconstruction. Dans les années soixante du XXe siècle, dans le cadre du projet de conservation des monuments historiques et d’architecture, on créa des ateliers d’artisanat local dans les cellules de la médersa. Les visiteurs peuvent acheter les échantillons de leurs produits - assiettes ciselées, porte-cartes fines de visite, porte-cigarettes, foulards en soie, objets forgés et bijouterie, sur place même.

Photos:

Médersa De Barak-Khan Médersa De Barak-Khan Médersa De Barak-Khan Médersa De Barak-Khan
Médersa De Barak-Khan Médersa De Barak-Khan Médersa De Barak-Khan Médersa De Barak-Khan Médersa De Barak-Khan Médersa De Barak-Khan

voir toutes les photos »»

© La paternité de ce matériel appartient à la compagnie «Central Asia Travel».
Toute reproduction et utilisation de ce matériel sans autorisation de l’auteur est interdite.

«« précédent en haut »»

RÉSERVER LE CIRCUIT

×

Nom du circuit *

Nom et prénoms*

Nationalité

N de téléphone

Skype  

E-Mail * 

Nombre de
participants: 

Types d’hébergement:



Comment vous contacter:

Commentaires, suggestions en fonction du programme:



Envoyer à l'ami

×




RECHERCHE SUR LE SITE

QUOI DE NEUF SUR LE SITE