Medersa d’Abdoulaziz-Khan

 

Construite quelques siècles plus tard que la médersa d’Ulughbek (1417) celle d’Abdoulaziz-khan (1652) constitue avec la première le paysage d’architecture unique de Boukhara. La médersa d’Abdoulaziz-khan joua un rôle remarquable dans le devenir de l’architecture centroasiatique: elle nous fit parvenir toute la puissance des maîtres de l’époque.

On compare souvent la médersa d’Abdoulaziz-khan avec celle d’Ulughbek et le hazard n’y a rien à faire: étant les constructions de différentes époques, mais constituant un ensemble, ils représentent l’opposé mutuel absolu. La médersa d’Ulughbek construite sous le règne des Témourides se distingue par l’équilibre de ses formes réunissant en soi l’harmonie et la simplicité d’aménagement. Il n’en est pas avec la médersa d’Abdoulaziz-khan - elle est grandiose par ses dimensions et somptueuse dans l’aménagement décoratif.

Le portail - Pechtaq de la médersa d’Abdoulaziz-khan frappe par son riche aménagement coloré et la hauteur. L’aïvan (véranda) y est realisé sous la forme polyèdre et orné entièrement des stalactites pendantes, tandis que l’aïvan de la médersa d’Ulughbek est très simple et possède trois arcs la hauteur dont diminue graduellement. Les murs de l’aïvan de la médersa d’Abdoulaziz-khan contiennent les vers des poètes célèbres en différence de celui de la médersa d’Ulughbek où les murs sont pleins de citations du Coran.

La médersa d’Abdoulaziz-khan se diffère fortement en ornement aussi. Il ne contient pas de ramages astraux ou géométriques et se caractèrise par la présence de l’ornement plus complexe et éclatant. Dans l’ornement il y a même les dessins du dragon chinois et de l’oiseau du bonheur Semurgh ce que s’explique par les rapports étroits de Boukhara avec les pays de la Grande Route de la Soie. L’aménagement des murs et des locaux intérieurs réunit en soi pratiquement tous les procédés de décor accessibles à l’époque. Ce sont et maïolique de relief, et sculpture sur marbre, et mosaïque sculptée, en faïence et en brique, peinture avec les couleurs à la colle sur le plâtrage, et sculpture sur le gantch et même koundal (dorure). Les mosquées d’hiver et d’été situées à l’intérieur de la médersa se distinguent également d’ornement riche et somptueux. La mosquée d’hiver se trouve à l’angle d’est du corridor d’entrée, et celle d’été est située dans la cour même. La peinture murale exécutée à la couleur bleue sur un fond blanc attire une attention particulière dans la darskhana (salle d’études). Elle représente les paysages qui rappellent l’ornement chinois ou indien. Pourtant l’aménagement de la médersa d’Abdoulaziz-khan ne fut pas abouti. La partie droite de la cour et et celle gauche de la façade restèrent sans décor. Ceci eut lieu à cause du coup d’Etat ayant lieu en absence d’Abdoulaziz-khan dans le pays et il n’eut personne pour achever la construction du bâtiment.

Photos:

voir toutes les photos »»

© La paternite de ce materiel appartient a la compagnie «Central Asia Travel».
Toute reproduction et utilisation de ce materiel sans autorisation de l’auteur est interdite.

«« précédent en haut »»

D'autres curiosités de Boukhara: Medersa d’Abdoulaziz-Khan est à consulter:

RÉSERVER LE CIRCUIT

×

Nom du circuit *

Nom et prénoms*

Nationalité

N de téléphone

Skype  

E-Mail * 

Nombre de
participants: 

Types d’hébergement:



Comment vous contacter:

Commentaires, suggestions en fonction du programme:



Envoyer à l'ami

×




RECHERCHE SUR LE SITE

QUOI DE NEUF SUR LE SITE