Vers la mer d`Aral à travers les Kyzylkoum

 

Le pays de destination: Ouzbékistan. Regarder la carte »»
Durée du circuit: 15 jours / 14 nuits.
Durée du program actif: 7 jours / 6 nuits.
Meilleur temps pour venir: mars - mai, septembre - octobre.
Itinéraire du circuit: Tachkent - Samarcande - Nourata - Camp des yourtes Aydar - lac Aydarkoul - Boukhara -
désert Kyzylkoum - cavité de Mingboulak - forteresse Ayaz Kala - Khiva - Noukus - lac Barsakelmes - la mer d`Aral - Mouynak - Noukus - Tachkent.

Nous vous proposons de vous lancer dans une aventure dans laquelle, en outre la visite classique des villes avec une grande histoire, vous aurez une occasion unique de vous familiariser avec les endroits les plus inexplorés de la terre ouzbek. Des paysages fantastiques: les dunes du désert Kyzylkoum, steppes, montagnes, falaises frappant par leur beauté, anciennes forteresses des temps du zoroastrisme les remparts qui gardent les secrets du passé, fossiles des dinosaures et des arbres, flore et faune parmi des sables chauds sont juste une petite partie de ce que vous verrez durant ce voyage! Vous visiterez les colonies égarées dans le désert où prendrez connaissance des coutumes et de la mode de vie des populations locales, atteindrez les bords de la mer d`Aral après avoir parcouru des centaines de kilomètres à travers le désert!

Tour d’aventure en Jeep à travers l`Ouzbékistan - 15 jours.

  • programme du circuit /
    services et prix
  • description détaillée du circuit
  • questions les plus fréquentes
  • information utile /
    carte de l’itinéraire
  • visites supplémentaires

 

Programme du voyage:
Jour 1. Arrivée à Tachkent.
Accueil à l`aéroport de Tachkent. Transfert à l`hôtel. Repos. Demi-journée d’excursion de Tachkent. Visite des sites suivants: Place de l`Indépendance, mémorial aux martyrs des répressions, Monument de la Vaillance, Musée des arts appliqués. Nuit dans l`hôtel de Tachkent.
Jour 2. Tachkent - Samarkand (330km; 5h).
Petit-déjeuner à l`hôtel. Demi-journée d’excursion de Tachkent. Visite des sites suivants: place de Khast-Imam, médersa de Barak-Khan, mausolée de Kaffal al-Shashi, bazar oriental «Tchorsou». Après le déjeuner le départ à Samarkand. Temps libre, visite du marché oriental - Siyab bazar. Nuit dans l`hôtel de Samarkand.
Jour 3. Samarkand.
Petit-déjeuner dans l`hôtel. L`excursion de Samarkand. Visite des sites suivants: ensemble de Réghistan (médersa Ulughbek, médersa Cher-Dor, médersa Tilla-Kari), mausolée Gour-Emir, nécropole Roukhabad, mosquée de Bibi Khanum, observatoire d’Ulughbek, ensemble architectural Chakhi Zinda, mosquée de Hazrat Hyzr. Nuit dans l`hôtel à Samarkand.
Jour 4. Samarkand - Nourata - Camp de yourtes au lac Aydarkoul (270km; 4,5h).
Petit-déjeuner à l`hôtel. Déplacement vers le camp de yourtes au lac Aydarkoul via la ville de Nourata. Excursion de Nourata, visite: mosquée Namazgokh et ruines de la forteresse d’Alexander de Macédoine. Déjeuner dans une maison nationale à Nourata. Après le déjeuner le déplacement au camp de yourtes. près du lac Aydarkoul. Repos. Dîner. Nuit au camp de yourtes.
Jour 5. Lac Aydarkoul - Boukhara (300k; 5,5h).
Petit déjeuner au camp. Promenade aux chameaux jusqu’au lac. Repos. Pique-nique au bord du lac. Après le pique-nique le déplacement à Boukhara. Arrivée à Boukhara. Temps libre, promenade à Boukhara le soir. Nuit dans l’hôtel de Boukhara.
Jour 6. Boukhara
Déjeuner à l’hôtel. Excursion de Boukhara. Visite des sites suivants: sépulcre Tchachma Ayoub, ensemble Poï-Kalyan, médersa d’Ulughbek, ensemble Liyabi-Khaouz, médersa Koukaldash, médersa Nadir Divanbégui, mausolée des Samanides, ancienne citadelle Ark. Nuit dans l’hôtel de Boukhara.
Jour 7. Boukhara - Kyzylkoum (390km).
Transfert: Boukhara - village Chouoruq - montagnes Kuldjouktau - village Djangeldy - village Ouzounkoudouk - Sables - lac salé desséché près de Ouchkoudouk. Distance 390km. Relief: dunes de sable, steppe, montagnes et désert.
Petit-déjeuner à l`hôtel. Début de la partie active du programme: en jeeps à travers les Kyzylkoum. Passage par le village Ouzounkoudouk, visite de la source du même nom qui alimente la majorité des résidents locaux. Introduction à la vie des résidents locaux. Déjeuner dans le désert. Poursuite du circuit vers le nord d’Ouchkoudouk. Arrivée au site d’installation du camp. Dîner. Nuit dans les tentes.
Jour 8. Kyzylkoum - cavité de Mingboulak (270km).
Transfert: Kyzylkoum - Ouchkoudouk - Koulkoudouk - montagnes Boukantaou - source Irlir - cavité de Mingboulak. Distance est 270km. Relief: dunes de sable, steppe, montagnes, désert.
Petit déjeuner au camp de tentes. Poursuite du circuit. Passage par la ville d’Ouchkoudouk. Visite du monument aux trois puits dans Ouchkoudouk. Poursuite du chemin vers le nord, les montagnes Boukantaou. Visite de la fontaine Irlir, en kazakh signifie "l’endroit où il y a des grenouilles". Examen des pétroglyphes rupestres. Déjeuner. Poursuite du circuit. Déplacement vers la cavité de Mingboulak. Randonnée aux alentours. Dîner. Nuit sous tentes.
Jour 9. Cavité de Mingboulak - forteresse Ayaz Kala (260km).
Déplacement: Cavité Mingboulak - Djarakoudouk - dunes - fortresse Kirk-Kiz Kala - forteresse Ayaz Kala. La distance 260km. Relief: steppe, désert, collines rocheuses.
Petit déjeuner au camp de tentes. Poursuite du circuit. Déplacement vers Djarakoudouk (contraste naturel). Djarakoudouk - un grand complexe paléontologique situé près de la colline Djara. Cet endroit peut être appelé sans équivoque «musée paléontologique en plein air». Arrivée à Djarakoudouk, visite des arbres pétrifiés. Déjeuner. Poursuite de la route. Traversée des Kyzylkoum et arrivée au territoire de l’ancien Khorezm. Visite de la forteresse de Kirk-Kiz Kala. Transfert ensuite à la forteresse d’Ayaz Kala, visite des ruines de la forteresse. Dîner. Nuit sous tentes.
Jour 10. Forteresse Ayaz Kala - Khiva (170km).
Transfert: Forteresse Ayaz Kala - forteresse Tuprak Kala - forteresse Kizil Kala - complexe du soultan Ouwaïs Bobo - Khiva. Distance - 170km. Relief: steppe, désert, collines rocheuses, rivières et canaux.
Petit déjeuner au camp de tentes. Poursuite de l’itinéraire. Transfert jusqu’aux ruines de la forteresse Touprak Kala («forteresse d`argile»). Au cours du I er siècle après JC, Touprak Kala a été la capitale de l’ancien Khorezm. Ensuite transfert à la forteresse de Kizil Kala, après la visite dont transfert au complexe du soultan Ouwaïs Bobo. Déjeuner dans un café national au bord de la route. Poursuite de l’itinéraire. Transfert à Khiva. Hébergement à l`hôtel. Temps libre, promenade à Khiva le soir. Dîner dans un restaurant. Nuit dans l’hôtel de Khiva.
Jour 11. Khiva.
Petit-déjeuner à l`hôtel. Excursion de la ville. Visite des sites suivants: Itchan-Kala (ville d’intérieur de Khiva). C’est ici que se trouvent les principaux objets de notre attention: Complexe de Pakhlavan Mahmoud, forteresse Kounya-Ark, médersa et minaret d`Islam Khoja, palais Tach Khavli d’Alakuli-Khan, Djuma mosquée, minaret et médersa de Moukhammad Aminkhan, musée d’Avesta. Dîner dans un restaurant. Nuit à Khiva.
Jour 12. Khiva - Noukus - Lac Barsakelmes.
Transfert: Khiva - Noukous - complexe Mizdahkan - lac Barsakelmes. Distance 480km. Relief: dunes de sable, steppe et désert.
Petit-déjeuner à l`hôtel. Poursuite de l’itinéraire. Transfert à Noukous - capitale du Karakalpakstan, visite du musée de Savitsky et musée d’histoire du pays. Déjeuner au restaurant. Transfert, ensuite, au complexe Mizdahkan, visite du complexe. Vient ensuite le lac Barsakelmes ce que se traduit «Il n’y a pas de retour». Ce lac desséché en Ouzbékistan est l`une des principales sources de production du sel dans le pays. Arrivée au site d’installation du camp. Dîner. Nuit sous tentes.
Jour 13. Lac Barsakelmes - la mer d`Aral.
Transfert: Barsakelmes lac - colonie Ourga - Lac Soudochye - la mer d`Aral. Distance - 290km. Relief: dunes, steppe et désert.
Petit déjeuner au camp de tentes. Poursuite de l’itinéraire. Déplacement vers le village Ourga - la première colonie russe sur le territoire de Khorezm et d`Aral. Lac Soudochye. Poursuite de l’itinéraire. Déjeuner sur la route. Dans l`après-midi - le but final de notre expédition - la mer d`Aral. Arrivée au site d’installation du camp. Descente vers l`eau. Dîner. Nuit sous tentes.
Jour 14. La mer d`Aral - Mouynak - Noukous. Vol de soir à Tachkent.
Transfert: La mer d`Aral - Mouynak - Noukous. Distance - 450km. Relief: steppe, désert, terrains salifères, fentes, fond de la mer reculée.
Petit déjeuner au camp de tentes. Poursuite de l’itinéraire. Transfert à Mouynak, visite du fameux cimetière de navires. Déjeuner dans une maison nationale. Après le déjeuner, transfert à l`aéroport de Noukous. Vol à Tachkent. Accueil à l`aéroport. Transfert à l`hôtel. Dîner de gala au restaurant. Nuit dans l`hôtel de Tachkent.
Jour 15. Tachkent. Fin du programme.
Déjeuner à l’hôtel. Transfert à l’aéroport. Fin du programme.

Hôtels.
Le prix du programme comprend l’hébergement dans les hôtels. En fonction de vos suggestions vous pouvez choisir les hôtels des catégories suivantes:
- Hôtels 3-4* - ce sont les hôtels de classe européenne. Ils ne sont pas luxueux commes les hôtels cinq étoiles pourtant l’aménagement des chambres et la qualité de services sont au niveau très haut. En règle générale ces hôtels sont situés non loin du centre ville et des curiosités principales.

Ce circuit prevoit un type d'hébergement suivant:

Ville Hôtels 3-4*
Tachkent Lotte City Tashkent Palace Hotel 4* ou pareil
Samarcande Emirkhan 4* ou pareil
Boukhara Asia Bukhara Hotel 3*+ ou pareil
Khiva Asia Khiva Hotel 3* ou pareil
Yourtes Camp des yourtes Aydar
Désert Tentes “RedFox Family”

Transport.
Le type de transport suivant (en fonction du nombre de personnes en groupe) peut être proposé:

Groupe A partir des jours 1-6 et 15 A partir des jours 7-14
Groupe 1-2 pax. "Chevrolet Lacetti" "Toyota Hilux" - 1.
Groupe 3-5 pax. "Hunday Grand Starex" "Toyota Hilux" - 2.
Groupe 6-8 pax. "Mitsubishi Rosa" "Toyota Hilux" - 3.
Groupe 9-11 pax. "Mitsubishi Rosa" "Toyota Hilux" - 4.
Groupe 12-14 pax. "Golden Dragon" "Toyota Hilux" - 5.

 

Le programme détaillé du tour:

Jour 1. Arrivée à Tachkent.
En quittant l’avion vous obtenez l’unique occasion de vivre en personne la chaleur et l`hospitalité de la terre abondante d`Asie. Accueilli à l`aéroport, comme sur un tapis volant, vous serez rapidement et confortablement transporté jusqu’aux portes d’entrée de l`un des plus sympatiques hôtels de la capitale ouzbèke. Ce jour-ci, vous verrez en personne la beauté et la grandeur de Tachkent moderne - une de plus anciennes villes de l`Asie centrale.
Au cours de l’excursion de Tachkent, vous visiterez les principales curiosités de la ville:
Place de l`Indépendance le cœur du Tachkent d’aujourd’hui. C’est ici que le public vient lors de fêtes nationales. La place est embrassée d’une large colonnade, composée de seize colonnes en marbre blanc. Une spatieuse allée s’étend à partir de l’arc centrale de la colonnade et se termine par l`obélisque en granit: une sphère en bronze est installée sur le piédestal et contient les contours du territoire de l’Ouzbékistan, et au pied de l`obélisque on voit la figure d`une jeune femme avec un bébé dans ses bras, qui symbolise la jeune république indépendante d`Ouzbékistan et son brillant avenir.
Complexe aux victimes des répressions comprend une zone d’un pittoresque parc et le bâtiment du musée de Mémoire des Victimes des Répressions, les analogues dont n’existent pas sur le territoire de la CEI. Est exposé au musée tout ce qui est relatif aux répressions et le harcèlement du peuple ouzbek à des moments différents de son histoire.
Monument de la Vaillance - Le 26 avril 1966 à 5 heures 24 minutes du matin un terrible tremblement de terre a eu lieu à Tachkent. Cette date et ce matin sont immortalisés sur un cube de labradorite noire qui est le centre d’idée du monument. On dirait que le cube est scindé par une force inconnue et la fissure apparue symbolise la fracture de l’écorce terrestre qui s`étend jusqu’aux pieds d’une sculpture en bronze: une femme tenant un enfant et un homme les protégant de son corps du coup de cataclysme. Les compositions de relief parlant l’histoire de construction du nouveau Tachkent servent le fond du monument.
Musée des arts appliqués: y sont collectés plus de 7000 objets d`arts populaires traditionnels relatifs à la période de la première moitié du XIXe siècle à nos jours. La collection de musée représente toutes les régions de l`Ouzbékistan, la plupart dont sont reconnues comme des centres d’artisanat de haute finesse.
Nuit à l`hôtel.

Jour 2. Tachkent - Samarkand.
Après le petit déjeuner à l`hôtel, nous continuons l’excursion de Tachkent:
Place de Hast-Imam - le centre religieux de Tachkent. Elle est située au coeur-même de la dite «ancienne ville». Le médersa Baraque-Khan (XVIe s.), la Mosquée Tilla-Sheikh (XIXe s.), le mausolée du saint Abou-Bakr Kaffal al-Chachi (XVI e s.), ainsi que l’Institut des études islamiques d’Imam al-Boukhari se trouvent sur la place Hast-Imam. Les bâtiments de l’ensemble Hast-Imam se voient de loin et leur grandeur crée une atmosphère particulière dans cette partie de la ville.
Ils sont particulièrement impressionnant la nuit lorsque grace à une illumination spéciale on a l’impression de contempler le mirage des légendes orientales flottant dans l’air. L’entourage de l’ensemble est bien conçu: pelouses soigneusement entretenues, fleurs, arbres et les cigognes qui s’y promènent au printemps, en été et en automne forment un agréable fond et rendent l’endroit souhaitable pour les visites.
Avez-vous jamais été au vrai bazar oriental où vous pouvez trouver presque tout pour tous les goûts et toute la bourse? Nous vous proposons de jeter un coup d`oeil au bazar Tchorsu, sous l’immense dôme dont vous pouvez trouver toutes sortes de variétés deriz, des fruits, de la viande, produits laitiers, sucreries orientales et épices, noix, fruits secs et beaucoup d’autres produits différents qui vous seront offerts par les vendeurs inlassables. Après le déjeuner nous allons faire un voyage fascinant à la très ancienne, et peut-être une des plus célèbres villes de l`Asie centrale - Samarkand. Vous avez probablement entendu parler de cette ville antique. C`est l`un des principaux points de la Grande Route de la Soie, la ville-musée, ayant conservé comme Boukhara et Khiva, la spécificité du Moyen Age. Néanmoins, la ville vous offrira la gamme des services contemporains qui, combinés avec les riches traditions locales, agréablement compléteront de confort vos vacances. Arrivée à Samarkand, nous irons nous installer à l`hôtel, puis nous aurons suffisamment de temps libre pour visiter le bazar, des ateliers d`artisanat et boutiques de souvenirs.
Nuit à l`hôtel.

Jour 3. Samarkand.
Aujourd`hui, tout notre temps sera consacré à Samarkand - la ville ancienne qui compte déjà plus de 2750 ans. Samarkand est une ville étonnante, multiface, extraordinaire. Au cours de longues années de son existence, elle a changé son nom à plusieurs reprises, des générations de nombreuses dynasties des gouverneurs s’y succédaient, on construisait, détruisait, donnait au feu, reconstruisait de nouveau la ville. Samarkand a survécu avec dignité tout ce qui a été dans le destin de la célèbre et variable capitale de l`Est - la ville, qui admirait Tamerlan et où écrivit ses œuvres sur l`astronomie son petit-fils Ulughbek.
A Samarkand nous avons tout d`abord à visiter la place la plus spectaculaire de l`Asie centrale - place du Réghistan (XVIIIème siècle.) située au centre de la ville. Pendant des siècles, ici, à l`intersection de six routes allant de la porte de la ville se trouvait le bazar. Ainsi, progressivement, à cause de la praticité de l`emplacement, la place de commerce devint le centre de la ville, et les bâtiments monumentaux des Témourides lui ont accordé l’unique et grandiose image préservée jusqu`à nos jour.
La place est entourée de trois côtés par des bâtiments majestueux: médersa d’ Ulughbek (1417-1420), médersa Cher-dor (1619-1636), médersa Tilla-Kari (1647-1660). En 1417, Ulughbek (petit-fils du célèbre Emir Timour) y a commencé la construction du médersa qui porte son nom. En 1420, la construction du médersa a été achevée et la place est devenue centre de sciences. Initialement plus de cent étudiants étaient ébergés et étudiaient au médersa d’Ulughbek qui était l’établissement des études supérieures de son époque.
Au XVII e siècle on a construit sur la place du Réghistan encore deux bâtiments monumentaux: le médersa Shirdor et le médersa Tilla-Kori. Le médersa Shirdor («Bâtiment aux lions») avec des images de fantastiques animaux de race de chat et de chamois sur le portail est une image miroire de celui d`Ulughbek. Ces léopards avec le soleil sur le dos symbolisent le pouvoir et entre eux, au centre du portail, on voit une grande croix gammée avec l’écriture arabe: «Le Seigneur est Tout-Puissant!». 10 ans après l`achèvement de la construction du Shirdor on entreprit le bâtiment du médersa Tilla-Kari qui ferma la Place du Réghistan au nord. Le nom du médersa signifie «décoré d`or». Le médersa, au supplément de sa mission principale (enseignement des étudiants), jouait le rôle de la mosquée centrale.
Ensuite vous aurez à visiter le mausolée Gour Emir - sépulcre des Témourides où sont posés les restes du grand commandant Amir Témour. Sous Ulughbek on installa sur la tombe de Tamerlan la pierre tombale en néphrite contenant l’écriture suivante: «Toute personne qui osera de me briser la paix dans cette vie ou au delà sera soumis aux souffrances et mourira». Selon la légende sous tout prétexte on ne doit pas ouvrir la tombe, sinon il y aura la guerre. Il semblerait, juste une légende? Mais on avait ouvert la tombe de Tamerlan juste la nuit où Hitler attaqua l’URSS.
A proximité se trouve le Mausolée de Roukhabad, où, d’après les légendes, sont conservés les cheveux du Prophète Mahomet. Derrière du Gour-Emir vous trouverez dans une petite rue calme le mausolée Ak-Saray (XVs.) qui n’est jamais touché des mains des restaurateurs et attire des visiteurs par son antiquité authentique.
Maintenant nous nous dirigeons vers la mosquée de Bibi Khanum (XV c.). La légende populaire dit que Bibi Khanum était l`épouse favorite du Maître de guerres (Tamerlan) et quand il était allé à la campagne militaire suivante elle avait ordonné de commencer à construire une grande mosquée comme un cadeau pour le retour de son mari.
Vous a-t-on déjà parlé d’ Ulughbek - le petit-fils de Tamerlan, astronome et mécène des arts? Et maintenant vous avez la possibilité de visiter la partie conservée de son observatoire (XV s.) où vous verrez l’exceptionnelle installation astronomique - le sextant. C’est en s’en usant qu’Ulughbek composa ses célèbres «Tables astronomiques» qui avaient choqué par leur précision les représentants les plus avancés de la science européenne après leur publication en Occident.
Une valeur historique particulière est représentée par le complexe funéraire de Chakhi Zinda (XII-XV siècles.), situé dans la partie sud de l’ancien site d`Afrasiab. Chakhi Zinda (qui signifie littéralement "le roi vivant") - est une nécropole, construite sur la tombe d`un saint musulman Koussam ibn Abbas, le cousin du prophète Mahomet, qui fut décapité pour avoir prêché l`Islam. Mais la légende dit qu’après l’exécution il aurait ramassé sa tête et descendu dans un profond puits où il serait vivant toujours. Les principales constructions de l’ensemble Chakhi Zinda ont été réalisées sous l’époque de Tamerlan et ses descendants directs.
Est située non loin de Chakhi Zinda la mosquée de Hazrat-Hyzr, qui est l`une des plus anciennes constructions musulmanes sur le territoire de Samarkand. Elle a été complètement détruite par les hordes de Chengiz Khan, mais plus tard, restaurée avec succès. La mosquée est située sur une colline à l`entrée de Samarkand d’où s’ouvre une vue magnifique sur la ville même et les montagnes avoisinantes.
Nuit à l`hôtel.

Jour 4. Samarkand - Nourata - camp de yourtes au bord du lac Aydarkoul.
Dans la matinée, nous nous rendrons au camp de yourtes, qui est installé au coeur du désert vaste “Kyzyl-Koum” (signifie «sables rouges»). Vous aurez une exceptionnelle occasion de vous familiariser avec les manières de vie du peuple nomade - vous allez vivre dans une vraie yurte! Mais ne vous inquiétez pas, le confort habituel sera maintenu - toutes les conditions pour un séjour confortable sont créées dans ce campt de yourtes. Comme il sera agréable de se sentir dans ce petit oasis au milieu des sables brûlants du désert chaud! Sur le chemin vers le camp yourtes, nous jetterons un coup d’oeil à la ville de Nourata, qui est située à 190km de Samarkand, au confin des montagnes Nourata et du désert de Kyzyl-Koum. La légende sur l`origine de la ville dit: "Il y a plusieurs années, les gens se sont égarés dans le désert, ils ont eu très soif ... Un matin, quand il n`y avait plus un seul espoir de salut, ils ont vu un rayon de lumière". Le mot «nour» se traduit comme "ray" et "ata" - «père». En 327 avant JC Alexander de Macédoine a fait construire sur le site une forteresse, qui a été appelée Nour, les ruines de cette forteresse ont survécu jusqu`à nos jour. Au cours de l’excursion de Nourata, nous allons visiter les mosquées Namazgokh et Jouma, ainsi que jetterons un coup d`oeil à la sainte source aux poissons sacrés. Nourata reste jusqu’à aujourd’hui le lieu d’adoration des musulmans.
Après avoir visité Nourata nous allons continuer notre chemin vers le camp de yourtes. Cette journée de connaissances s’achèvra par une promenade aux chameaux et un délicieux dîner dans le camp de yourtes sous l’accompagnement des chansons pholkloriques locales exécutées par un aquine (barde du village).
Nuit dans les yourtes.

Jour 5. Camp de yourtes - Gorge de Sarmysh - Boukhara.
Après le petit déjeuner au camp de yourtes nous allons nous rendre au lac Aydarkoul, nous nous promenerons aux chameaux, et plus tard dégusterons un délicieux repas du poisson frais! Dans l`après-midi nous irons à la célèbre ville de Boukhara - une ville considérée parmi les plus saintes du monde musulman après La Mecque! Arrivée à Boukhara. Temps libre.
Nuit à l`hôtel.

Jour 6. Excursion de Boukhara.
Un programme chargé d’excursions à travers Boukhara la sainte d’Ouzbékistan nous attend après le petit déjeuner. Tout d’abord nous allons visiter le mausolée des Samanides (IX-X siècles) qui est la perle de l`architecture centro-asiatique, tombeau familial de la dynastie des gouverneurs locaux. Ce magnifique monument est un symbole d`une nouvelle architecture renée après la conquête arabe. Il s’agit du mariage harmonieux des traditions de la culture pré-islamique et celles de la culture de l`Orient.
Ensuite, nous allons visiter le tombeau Tchashma Ayoub Mazar (XII - XIX siècles). L’impressionnante citadelle - la vieille forteresse Ark (VI-VII siècles) d’où fut commencée l’ancienne Boukhara, s’unie harmonieusement de ses couleurs avec le paysage local. Les monuments se suivent en permanence et notre vue capte le complexe Poï Kalyan (XII-XVI siècles), qui comprend notamment le célèbre minaret Kalyan (avec la hauteur - 49 m, construit en 1127) - la construction miraculeusement survécue après les guerres et les invasions. Le minaret Kalyan était à une époque le poste d`observation, puis un lieu d`exécution publique. De nombreuses légendes sont liées à ce bâtiment impressionnant qui vous seront racontées par un guide expérimenté. Ne laissons pas de côté et le médersa d’Ulughbek construit par son ordre en 1417. L’ensemble Lyabi-Hauz (XVI-XVII) se présente plus loin sur notre chemin. Il comprend: les médersas Koukeldash (1568) et Nadir Divanbegui (1622).
Nuit à l`hôtel.

Jour 7. Boukhara - Village Uzounkoudouk - lac salé asséché - Kyzylkoum (390km).
Transfert: Boukhara - village Chourouq - montagnes Kouldjouktaou - village Djangueldi - village Ouzounkoudouk - sables - lac salé asséché près d’Ouchkoudouk. Distance 390km. Relief: dunes de sable, steppes, montagnes et désert.
Le début de l`aventure principale à travers les sables d`Ouzbékistan. Il est étonnant que dans ces endroits il n’y a pas un seul cours d`eau permanent. Pendant des siècles, les gens s’installaient ici qu’en comptant sur les petits puits. Et en installant le camp sur les étendues arides du désert Kyzylkoum nous imaginons toutes les difficultés de survie dans le désert. La flore des sables des Kyzylkoum est sévère et belle. Le long de deux bords de la route on voit les hauts arbrisseaux du saksaoul de formes fantastiques, épine de chameau, wormwood artemisia ou djouysan, comme on l’appelle ici. Dans de nombreux endroits on rencontre les dunes de sables mouvants. Après quelques heures de parcours nous visitons le village Ouzounkoudouk (signifie «un puits long»). Pendant la halte nous pouvons connaître la vie des habitants locaux et apprendre la vie de vrais nomades. Nous planifions organiser le déjeuner à côté de la source du même nom. Après le déjeuner nous continuons à nous déplacer vers le nord, au cœur même du désert de Kyzylkoum. La halte finale aura lieu aujourd’hui à l’endroit où se trouve le lac salé asséché. Après un dîner copieux, nous allons tous nous reposer, parce que demain sera une journée très chargée.
Nuit sous tentes.

Jour 8. Kyzylkoum - Ouchkoudouk - montagnes Boukantaou - source Irlir - cavité Mingboulak (270km).
Transfert: Kyzylkoum - Ouchkoudouk - Koulkoudouk - montagnes Boukantau - source Irlir - cavité Mingboulak. La distance est 270km. Relief: dunes de sables, steppe, montagnes et désert.
Cap est sur le nord-ouest, juste vers le centre des sables de Kyzylkoum. Encore quelques heures de parcours autonome avant d’arriver à Ouchkoudouk - ville de trois puits. On sent partout le souffle du désert sans bornes. L`air sec, sable changeant la route, buissons de saksaoul et de tamarix. Le paysage environnant rappelle au coucher du soleil la surface martienne. Tout d’abord nous nous arrêterons à l’entrée de la ville d’Ouchkoudouk ce que signifie en ouzbek «Trois puits». Le groupe aura la possobilité de prendre les photos de souvenir et écouter le guide qui parlera l’histoire de la ville.
Nous continuons ensuite vers le nord. Nous nous dirigeons vers un endroit exceptionnel - les montagnes BoukantaouCe sont de vieilles, ridées, flétries de la chaleur et du vent montagnes étendues sur environ 200km de longueur et 25-30km de largeur. Les anciennes tribus avaient vécu ici à partir de l`époque néolithique et jusqu’à celle de bronze (4-4,5 m.a.av.JC). Les archéologues ont recueilli dans ces montagnes, une énorme collection d`artefacts précieux: différents outils de pierre, céramique modelée et plats circulaires, échantillons de minerais, scories, fragments de minéraux avec des traces de traitement bijoutier. Nous savons aussi que ce territoire avait été peuplé de tribus des Massaguètes - tribus nomades vivant sur les plaines désertiques à l`est de la mer Caspienne jusqu’à la Bactriane et la Sogdiane. Les Massaguètes avaient des acquis d’extraire et de traiter l`or et le cuivre, et sans doute possédaient de la langue écrite. Par exemple, dans les montagnes de Boukantaou il y a les endroits où sur les rochers, à côté des images d`animaux, scènes de chasse et autres peintures on trouve les signes isolés et groupe de signes sculptés très similaires avec les signes de l`alphabet d`Orkhon-Iénisseï qu’existait il y a 2500 ans approximativement. En outre, parmi les pétroglyphes on trouve les figures très intéressantes qui rappellent les contours de fusées modernes, des vaisseaux spatiaux et des objets étranges qui sont appelés par les témoins OVNI(objets volant non identifiés). Selon les spécialistes, les plus anciennes pétroglyphes de Boukantaou ont été creusées dans l’époque de l’âge du bronze, c-à-d. il y a environ 4000 ans. Notre groupe sans doute réalisera l’excursion de cette galerie unique d`art rupestre.
Ensuite, notre route passe par la source Irlir. Le mot «source» résonne dans le désert d`une manière spéciale. Et, en effet, l’endroit Irlir avec la source et le puits du même nom est une vraie oasis dans le désert. Le campement du groupe de prospecton géologique était autrefois installé ici - au pied du mont Boukantaou, à l`ombre des arbres assez grand; par la suite le groupe était dissous, mais le logis des géologues est resté. Les habitants locaux ont plusieurs fois observé dans le ciel au-dessus des montagnes de Boukantaou les objets obscures et étranges volants, qui sait, aurons - nous la même chance ?...
Le stationnement de l’Armée tsariste s’y était également placé lors d’expédition du Khorezm en 1873 sous le commandement du gouverneur général du Turkestan K.P.Kaufman. Dans l`après-midi nous allons à un autre endroit intéressant et pittoresque - la cavité de Mingboulaksou.
La cavité sèche de Mingboulak est l’ancien fond de l`océan mondial, et maintenant elle est le centre précis (géographique) de l`Asie centrale et le point le plus bas de l`Ouzbékistan (12,8 m. en dessous du niveau de la mer). Il est vraiment possible d’y découvrir les fragments de fossiles et restes des dinosaures.
Notre camp sera installé directement dans la cavité. La journée très chargée d`aujourd`hui touche à sa fin mais un voyage non moins passionnant nous attend demain. Nuit sous tentes.

Jour 9. Cavité de Mingboulak - Djarakoudouk - forteresse Ayaz-Kala.
Ayaz-Kala. La distance est 260km. Relief: steppe, désert, collines rocheuses. Aujourd`hui nous avons la journée finale de notre voyage à travers le désert chaud et sec, après nous nous dirigerons vers l`ancien Khorezm.
Le premier point d`aujourd`hui est l’anomalie de Djarakoudouk - un grand complexe paléontologique situé près de la colline du même nom dans la partie de réserve de la cavité de Mingboulakskoy. Cet endroit peut être appelé «musée paléontologique en plein air». Ici, au fond de la mer antique on trouve les restes des dinosaures, fragments de squelettes des créatures marines, mais c’est la dite «forêt de pierre», les troncs fossilisés de la forêt ancienne qui frappent le plus. Le désert peut garder ses secrets et ne les dévoilent qu’aux voyageurs attentifs.
Cette journée difficile deviendra à un bon essai pour les voitures et les gens en testant leurs acquis de conduire. Chemin faisant nous feons de courtes haltes au cours dont vous vous rencontrerez avec les résidents locaux qui vivent dans des yourtes dans les profondeurs des sables, ferez connaissance avec leur style de vie simple et leurs petites joies.
Après un bon déjeuner aux alentours de Djarakoudouk nous prenons le cap vers l`ouest de l`Ouzbékistan. C`est la partie finale de l`itinéraire à travers le grand désert de Kyzylkoum. La hors-route complète. Quelques heures plus tard nous entrerons dans le territoire de l’Ancien Khorezm et nous arrêterons près de la forteresse de Kirk-kiz Kala. La légende dit que c`est ici, après avoir erré douloureusement à travers le Oustiourt, que l’ont trouvé refuge les amazones ayant quitté leurs maisons paternelles. C’est pourquoi la forteresse est appelée Kirk-kiz Kala ce qui signifie «forteresse de quarante filles». Les scientifiques considèrent que Kirk-kiz Kala est l`un des premiers bâtiments de l`ancien Khorezm.
Nous nous rendons maintenant à la forteresse Ayaz-Kala (IV s. av.JC). La forteresse imprenable est située sur la colline plate de 60 mètres protégée de pentes escarpées au nord, ouest et sud contre les attaques. L’entrée à la forteresse ouverte du côté sud était protégée par un labyrinthe rusé. L`entrée avait une fonction complémentaire particulière: elle a été construite de façon que le vent évacuait du site les déchets et la poussière. D`où le nom de la forteresse Ayaz-Kala - "La Citadelle au vent." Dîner. Nuit sous tentes.

Jour 10. Forteresse Ayaz-Kala - forteresse Touprak - Kala - forteresse Kyzyl-Kala - complexe de Soultan Ouwaïs Bobo - Khiva.
Transfert: Forteresse Ayaz Kala - forteresse Touprak - Kala - forteresse Kizil - Kala -Soultan Ouwaïs Bobo - Khiva. La distance est 170km. Relief: steppe, désert, collines rocheuses, rivières et canaux.
Aujourd`hui, nous allons découvrir les plus connues et principales curiosités de l’Ancien Khorezm qui est appelé le second Egypte de la part de plusieurs chercheurs. La civilisation de l`ancien Khorezm est née dans le milieu du 2e millénaire avant JC. La puissante Amoudarya (Oxus) autorisa en son aval la constitution d’une oasis fertile où est née plus tard une culture exceptionnelle ayant laissé derrière soi de grandioses villes perdues et immences citadelles. Dans l`ensemble, sur le territoire autrefois occupé par le Khorezm ancien, on comptait environ plus d’un millier de forteresses. Ceci parle pour le fait que dans les temps lointains il y avaient ici beaucoup de villes fortifiées et en prospérité. La plupart d`entre elles ne sont pas encore bien explorées car elles se trouvent loin des grandes routes, au milieu des dunes infranchissables et des marais salants, dans les lits des rivières asséchées il y a longtemps.
Le premier point du programme d`aujourd`hui est une ancienne colonie Touprak-Kala - un monument architectural exceptionnel de Khorezm. C’est une fondamentalement fortifiée ancienne capitale du Khorezm (I s. après JC), qui comprenait le Haut palais de trois étages, Palais bas et suffisamment d’espace vacant au nord-ouest de la ville. Trois tours de trente mètres à l’intérieur dont se trouvaient les logis représentent l’intérêt particulier du point de vue architectural. Sur le territoire de Toprak-kala on a découvert des preuves convaincantes d`une culture hautement développée: tissus de laine et de soie, céramiques de haute qualité artistique, pièces de monnaie, bijoux en or et en verre habilement traitées, objets en ambre, coquillages ou même de corail, ainsi que des documents uniques avec des exemples bien conservés en écriture d’ancien Khorezm. La peinture et la sculpture des palais méritent également un grand intérêt. C`est pourquoi on appelle Touprak-Kala (signifie «forteresse en terre battue») aussi sous le nom du "musée des beaux-arts."
Un objet auquel nous devons porter notre attention la forteresse de Kizil-Kala ("Citadelle rouge"). Malgré ses relativement inimportantes dimensions, la forteresse a défendu avec succès les frontières de Khorezm aux I-XII siècles. La légende dit que les Kyzyl-Kala et Touprak-Kala se sont entreliées toujours par un long tunnel souterrain dans lequel on peut rencontrer les âmes errantes des ancêtres qui protègent les richesses incalculables des anciennes civilisations.
Nous nous dirigerons après vers le complexe du Soultan Ouwaïs Bobo (XVII-XIX ss.). D’après la légende le Soultan Ouwaïs était un des premiers adeptes du Prophète Muhammad - il a vécu ici, élevait les moutons et n`ayant jamais vu le Prophète, était avec lui en communication télépathique particulière. Les adeptes de Soultan-Ouwaïs ont érigé un mausolée symbolique en son honneur qui devint plus tard le lieu de culte: des milliers de pèlerins qui croient que le Soultan Ouwaïs a vécu et trouva mort pour la foi sur la terre du Khorezm viennent ici annuellement jusqu’à aujourd’hui. Pendant le règne d’Allakoulikhan (XIX s.) on y avait construit une grande mosquée.
Au nord-ouest des forteresses Ayaz-Kala et Touprak-Kala se sont étendues les montagnes non trop hautes de Soultan Ouwaïs. Ces montagnes sont les seules considérées sacrées sur tout le territoire du Khorezm. Le sanctuaire de la déesse de l`eau et la fertilité Anahita se trouvait sur ses pentes dans l`antiquité. Un bassin avec de petits possons sacrés est conservé jusqu’à nos jours. Et si parfois les poissons périssent à cause de la sécheresse on les enterre enveloppés de linceuls blancs comme des êtres humains.
Déjeuner au café national au bord de la route. Après le déjeuner nous nous dirigeons vers Khiva.
Khiva est en effet une réserve unique d’histoire et d’architecture la partie la plus ancienne dont est Itchan-Kala. C’est une ville médiévale presque intacte par le temps et il n’y a rien ici qui puisse rappeler que dehors c’est le XXIe siècle déjà. Bien que la main impitoyable du temps ait touché la plupart des bâtiments magnifiques, mais de nos jours aussi les oeuvres des architectes du Moyen Age causent une juste admiration. En 1997, sous les auspices de l’UNESCO, Khiva a fêté son 2500e anniversaire. Le visage de Khiva moderne se forme principalement par l`architecture de période du khanat de Khiva des XVIII-XX siècles. Mais les fouilles qui y sont en cours montrent que sous certaines relativement «jeunes» fondations des bâtiments s’étalent des couches anciennes datant du III siècle av.JC.
À l`arrivée à Khiva le groupe s’installera dans l`hôtel. Après l’installation et un bref repos, vous pourrez vous promener à travers Khiva le soir. Dîner dans un des meilleurs restaurants de la ville. Nuit à l`hôtel.

Jour 11. Khiva.
Et voilà un beau matin à Khiva! Aujourd`hui, nous aurons de nouveau une journée intéressante.
Oh, Khiva, Khiva, Khiva - un conte de fée devenu réalité! Et ici, vous découvrirez beaucoup de magnifiques monuments historiques et d’anciennes maisons en terre battue. Vous serez agréablement surpris par le fait que les curiosités de cette ville sont très compactes et placées sur une superficie limitée par les murs de la ville. Il s`agit de la partie la plus ancienne de la ville - Itchan-Kala (XVIIIème siècle. - ville inférieure de Khiva). C’est ici que se trouvent les principaux objets à visiter: ensemble de Pakhlavan Makhmoud (XIV - XIX siècles), forteresse Kounya Ark (XVII s.), médersa et minaret d`Islam Khodja (1908), palais Tach Havly d’Allakoulikhan (XVIII - XIXe siècles), Djouma mosquée (X-XVIII siècles), minaret et médersa de Mukhammadaminkhan (1831-1855).
Dans la soirée, après un délicieux dîner et une promenade de soir à travers Khiva, nous allons gagner nos chambres confortables d`hôtel. La seconde partie de nos aventures nous attend demain l’objectif final dont est la mer d`Aral. Dîner dans un restaurant. Nuit à l`hôtel.

Jour 12. Khiva - Noukous - lac de Barsakelmes.
Transfert: Khiva - Noukous - complexe Mizdahkan - lac de Barsakelmes. Distance 480km. Relief: dunes de sable, steppe et désert.
Dans la matinée, nous avons à entamer un long chemin vers le Plateau Oustyourt à travers la ville de Noukous. A Noukous nous nous arrêterons pour la visite du Musée des Arts de I.Savitsky de la République du Karakalpakstan. Ce musée est une trésorerie qui donne une idée du segment culturel embrassant l’époque du III siècle av.JC jusqu’à nos jours. Y sont exposés les objets de la culture matérielle et artistique de l’ancien Khorezm, des arts appliqués des Karakalpaks. La section des beaux-arts du musée présente une riche collection des oeuvres des fondateurs de la culture de peinture ouzbèke, de l`équipe multinationale des peintres ayant travaillé en Asie centrale au début du XXe siècle.
Après la visite du musée on peut déjeuner dans un restaurant national de la ville, après quoi nous irons au complexe Mizdahkan apparu il y a deux millénaires. Aujourd`hui c’est une nécropole, mais vraiment particulière. Elle compte une multiplicité de vieilles tombes non marquées appartenant aux différentes époques (à partir des temps de zoroastrisme jusqu’à l`ère de l`islam contemporain) et enveloppées de légendes originales. Parmi ces tombes on trouve celles devenues non seulement objets de culte, mais aussi celles qui sont liées avec différentes coutumes et superstitutions. Avant l’apparition même de la nécropole il y a eu ici Guyaour-Kala - «citadelle des infidèles» (IV siècle avant JC.). Aujourd`hui il n’en reste que de ruines des murs en terre battue. Le point final du programme d’aujourd’hui nous attend plus loin - le lac Barsakelmes, qui signifie en kazakh «On n’en revient pas». Le lac représente un vaste plateau du sel naturel blanc sur un escarpement d’Oustyourt. Ce bel endroit avec un incroyable relief est une base principale de production du sel en Ouzbékistan. Nuit sous tentes.

Jour 13. Lac Barsakelmes - colonie Ourga - lac Soudochyé - mer d`Aral.
Transfert: lac Barsakelmes - colonie Ourga - lac Soudochyé - mer d`Aral. Distance est 290km. Relief: dunes de sable, steppe et désert.
Aujourd`hui nous atteindrons le point final de notre voyage - la mer d`Aral qui se recule. Mais encore quelques sites intéressants nous attendent sur le chemin.
Le premier arrêt sera à la colonie abandonnée d`Ourga. Dans les années 50 du siècle dernier quelques centaines d’habitants de la colonie d’Ourga vivait une vie de pêcheurs au bord du lac Soudochyé (région de la mer d’Aral). C’était une de premières colonies russes sur le territoire du Khorezm. Le dernier résident a laissé les lieux en 1971.
Le lac Soudochyé (Sudovchin) était à l`époque le plus grand lac sur le territoire de l`Ouzbékistan et le plus grand bassin d`eau dans la delta d’Amou-Darya. Aujourd`hui, les grandes eaux se sont reculées d’ici à presque 150km, et le lac s’est ensablé et s`est désintégré en plusieurs petits bassins. L`origine du mot «Soudochyé» est curieuse. Selon une version, le nom du lac est directement liée au poisson soudak. Mais d`autre part, en ouzbek le lac est appelé "Souvdochin", des mots «souv» - «eau» et «chin» - «vrai».
Les difficultés de la route, ou plutôt son absence totale sont remboursées par de magnifiques vues des panoramas qui s`ouvrent sur la rive et le fond de la mer d`Aral qui est encore préservé.
La mer d`Aral est relativement jeune. Selon une hypothèse, elle a été formée il y a environ 10 mille ans, lorsque l`Amou-Darya et la Syr-Darya ont changé du lit et ont commencé à remplir la basse contrée de Touran. Au cours de son existence, elle s’ensabla deux fois, mais deux fois elle s’était remplie de nouveau de 55 m au-dessus de l’Océan de Monde. Mais depuis la fin des années 60 du XXe siècle le débit d’eau a commencé à se reduire - les champs de coton, les surfaces dont ont connu une croissance rapide, nécessitaient une irrigation intensive. Au cours de trente ans, le débit est reduit presque dix fois. Vers les années 90 le niveau de mer a baissé pour 14 m, et elle même s’est divisée en deus parties: grande et petite. La grande Aral est alimentée par la Syr-Darya, la petite - par l`Amou-Darya. Selon les prévisions des écologistes dans le cas d`échec de mesures d`urgence la mer d`Aral cessera d`exister déjà vers 2015.
S’étant promené aux alentours et ayant vu la mer d’Aral telle qu’elle est aujourd’hui, nous passerons la nuit dans le camp de tentes soigneusement installées pour nous rendre agréable la nuit. Nuit sous tentes.

Jour 14. La mer d`Aral - Mouynak - Noukous. Vol de soir à Tachkent.
Relief: steppe, désert, terrains salifères, fentes, fond de la mer reculée.
Aujourd`hui, nous disons au revoir à la mer autrefois vaste. Sur le chemin de Noukous, nous nous arrêterons dans une ancienne cité portuaire - Mouynak où nous verrons le cimetière de navires. Selon les scientifiques il n’est plus possible de sauver la mer d`Aral. Même si on refuse complètement à la dérivation des eaux de l`Amou-Darya et la Syr-Darya, l’ancien niveau de l`eau y sera restaurée au plus tôt dans 200 ans. De nos jours le fond de l’ancienne mer est appelé déjà Aralkum ("les sables de la mer d`Aral").
Dans la soirée, nous arriverons à Noukous, où nous nous rendrons à l`aéroport pour le vol à Tachkent. Voilà donc, nous revenons à la magnifique capitale de l`Ouzbékistan! Et Tachkent est toujours heureux de nous accueillir chaleureusement et joyeuseument!
Nuit à l`hôtel.

Jour 15. Tachkent. Départ.
A Tachkent, nous avons la journée libre. Nous pouvons nous promener dans le jardin japonais qui est situé au centre de la ville; nous remémorons les jours passés dans les villes qui nous ont étonné de leur beauté et dorénavant restéront dans notre mémoire pour toujours; regarder les canards qui nagent dans un petit lac ou les cigognes orgueilleuses qui se promènent sans prétention dans le parc. Nous vous recommandons également de visiter le bazar. Vous pouvez y acheter des souvenirs pour vos parents et vos amis. Et voilà notre circuit d’aventures à travers l’Ouzbékistan touche à sa fin!

 

Questions les plus fréquentes:


1

Est-il obligatoire d’obtenir le visa pour les ressortissants européens afin d’entrer le territoire de l’Ouzbékistan?
Il est établi la procédure simplifiée de la délivrance des visas pour les citoyens des Etats: Autriche, Bélgique, Grand-Bretagne, Allemand, Espagne, Italie, Lettonie, Malaysia, France, Suisse, Japon. Les touristes de ces pays-là n’ont pas besoin de bons d’échange ou de demande d’une personne physique ou juridique invitant en Ouzbékistan auprès du MAE de la République d’Ouzbékistan c’est-à-dire le soutien de visa. Pour entrer l’Ouzbékistan vous devez remplir à la poste de douane 2 déclarations l’une d’entre elles doit être gardée sur vous jusqu’à la fin de votre voyage.

2

Est-il obligatoire d’établir les documents d’enregistrement de résidence temporaire pendant votre séjour dans la République d’Ouzbékistan?
Les citoyens étrangers doivent passer la procédure de l’enregistrement dès l’arrivée à l’adresse de leur résidence temporaire au cours de trois jours excepté les jours fériés. Si vous habitez l’hôtel, l’enregistrement est fait automatiquement par les employés de l’hôtel. En quittant l’hôtel n’oubliez pas de vérifier si vous avez bien reçu le document tamponné d’enregistrement.

3

Quelle devise est circulée dans le territoire de l’Ouzbékistan? Où est-il possible d’echanger la devise étrangère?
La monnaie nationale de l’Ouzbékistan est le soum ouzbek (UZS). Les billets en circulation ont la valeur de 100, 200, 500 et 1 000 soums.
Vous pouvez échanger la devise dans les agences de la banque nationales, des bureaux d’échange spécialisés et dans certains hôtels. L’échange de devises chez particuliers est interdit par la loi. Et à notre avis le fait de courir la risque pareille ne vaut pas la peine parce qu’elle peut aboutir à des graves conséquences. Afin d’échanger la devise vous devez avoir sur vous le passeport et le document d’enregistrement.
Pourtant vous devez garder en tête que les billets ne doivent pas être froissés, avoir des détériorations, des plis sinon il sera bien difficile de les échanger.

4

Est-il possible d’utiliser la carte de crédit?
Les cartes de crédit Master Card ou Visa en Ouzbékistan peuvent être utilisées uniquement dans la capitale. Vous pouvez monnayer votre carte de crédit dans les distributeurs des grands hôtels de Tachkent.
Aussi certains hôtels, restaurants et magasins acceptent les cartes de crédit. Parfois vous pouvez avoir des problèmes techniques avec vos cartes c’est pour cela que nous vous conseillons d’avoir la somme d’argent en liquide.

5

Quel est le décalage horaire avec l’Ouzbékistan?
3 heures en été et 4 heures en hiver.

6

Les citoyens étrangers peuvent s’abonner aux services d’opérateurs mobiles en Ouzbékistan?
Les citoyens étrangers peuvent s’abonner aux services de chacun d’entre les opérateurs mobiles de l’Ouzbékistan (Ucell, Beeline, UzMobile) s’ils ont l’enregistrement temporaire.

7

Peut-on importer les boissons alcooliques en Ouzbékistan?
En Ouzbékistan il est possible d’importer 2 litres par personne.

8

Quelle somme de la devise étrangère est autorisée d’importer en Ouzbékistan?
L’importation de la devise étrangère en Ouzbékistan n’est pas limitée. Si vous importez plus de 5000 US dollars (soit l’équivalent en devise étrangère) les organes de douane vont vous délivrer le certificat sous la forme ТС-28. Si vous importez la somme plus de 10000 US dollars, il sera prélevé la taxe d’un montant d’1 pourcent.

9

Quelle somme de la devise étrangère peut être exportée de l’Ouzbékistan?
Les citoyens étrangers ont le droit d’exporter la somme en liquide dans les limites de la somme importée en conformité avec le formulaire de douane. L’exportation de la somme par-dessus de celle mentionnée est autorisée par la Banque centrale ou banques autorisées.

10

Est-il possible de prendre les photos ou les vidéos sur les sites touristiques?
Vous pouvez prendre les photos et les vidéos sur les sites en Ouzbékistan s’il n’y a pas de signes d’interdiction. Dans certains endroits vous serez demandé de payer le payement supplémentaire. Il est interdit de faire les photos dans le métro, à l’aéroport, à la gare et sur les stations aussi bien que dans les mosquées uniquement avec l’autorisation des croyants.

11

Quels vêtements il faut amener pour le voyage en Ouzbékistan? Y-a-t il quelques restrictions pour les femmes?
A la veille de votre voyage en Ouzbékistan en rangeant vos affaires donnez votre préferance aux vêtements en coton et d’autres tissus naturels. N’oubliez pas de prendre les chaussures commodes comme la plupart du temps vous allez passer à pied. Il faut que vous ameniez le chapeau et les lunettes de soleil. Il n’y a pas de restrictions spéciales pour les femmes concernant les habits. Pourtant en visitant les salles de prière il faut avoir le foulard afin de couvrir la tête et vos épaules.

12

Quelle langue est pratiquée par les habitants locaux de l’Ouzbékistan?
La langue officielle est ouzbek mais la plupart de gens comprend le russe. Outre cela l’anglais devient assez populaire parmi les jeunes.

13

Quels vêtements dans le désert?
Afin d’éviter la tombe des rayons directes du soleil, les vêtements doivent couvrir la surface maximale du corps. Au cours de la journée il est recommandé de porter les pantalons longs et les chemises à manches longues. Les vêtements ne doivent pas coller sur le corps, on a besoin de la «ventilation» pour s’échapper du surchauffement. En aucun cas il ne faut pas oublier les couvre?chefs. Un panama aux larges bords serait idéal et pour protéger le cou des brûlures on aura besoin d’un foulard.

14

Quelles sont les températures dans le désert dans l’après-midi et la nuit?
Températures en mars?mai:
- l’après-midi de +10°C à +40°С;
- la nuit de +9°С à +26°C.

Températures en août-octobre:
- l’après-midi de + 8°C à + 35°C;
- la nuit de +6°C à +22°C.

15

Y a-t-il de l’eau potable dans le désert ? Aurons-nous des problèmes de l’eau?
On n’aura pas de problèmes de l’eau car le groupe sera accompagné du transport chargé de tout ce qui est indispensable. On aura constamment une bonne réserve d’eau potable transportée dans les tonneaux spéciaux. Les participants recevront journalièrement de l’eau embouteillée.

16

Les tentes, sont-elles assez confortables pour y passer les nuits? A-t-on besoin d’objets supplémentaires?
Les tentes à 5 personnes abriteront par 2 participants du voyage (il y sera spatieux et confortable). Les tentes sont omni temps, elles sont résistantes au vent et imperméables, pour rendre le voyage confortable nous vous munirons de matelas gonflables ainsi que de sacs de couchages chauds et confortables au linge individuel (les nuits sont fraiches).

17

Existe-t-elle la probabilité de pénétration des insectes, des serpents et d’autres hôtes mal venus pendant la nuit?
Théoriquement un tel danger existe si la tente était restée ouverte ou si vous avez apporté quelqu’un dans votre sac à dos laissé ouvert sur le sable. Mais nous rappelons aux touristes régulièrement que l’entrée à la tente doit restée toujours fermée et de ne pas laisser les sacs à dos sur le sol! Avant d’entrer dans la tente il faut vérifier les vêtements, chaussures et sac à dos au sujet de la présence des hôtes.

18

Comment sera organisée la restauration sur le parcours?
Un cuisinier-professionnel ayant une grande expérience d’accompagnement de tels groupes sera chargé de cuisiner les plats aux conditions de parcours. Une alimentation chaude servie trois fois par jour est diversifiée et bonne. On vous offrira différentes salades, plats de poisson, de viande, de poulet, ainsi que les plats des cuisines nationale t européenne. Les fruits et légumes frais, jus , thé, café, gourmandises, noix et fruits secs accompagnent constamment les repas. Tous les produits sont frais et de haute qualité. Sur le parcours ils sont transportés dans les frigidaires dont sont munis les moyens de transport. Les touristes prendront leurs petit-déjeuner, déjeuner et diner dans les tentes-restaurants du type angar Red Fox - Team Fox 2, à tables pratiques et sur les chaises pliantes aux dos à leur aise (la tente abrite 26-28 personnes).

19

Comment sera monté le campement? Doit-on y prendre part? Comment seront organisés les services au campement?
Le programme du tour prévoit que vers le moment de votre arrivée à l’endroit de couchage le campement sera déjà monté par le personnel de la Compagnie et vous n’aurez pas à prendre part à sa montée. Notre campement de tentes sera sans faute muni de toilettes mobiles.

20

Quels articles à prendre avec soi?

chaussures de change ( chaussures de marche, bottines + chaussures de marche en ville);
vêtements chauds (veste, gilet);
vêtements protégeant du vent;
pèlerine imperméable;
vêtements de change;
couvre-chefs (chapeaux chauds et képi );
lunettes de soleil;
écran solaire;
pharmacie personnelle de poche;
et tout ce que vous considérez indispensable à prendre au tour.

 

Visites guidées supplémentaires:


Visites supplémentaires à Tachkent:

Métro de Tachkent. Tour de télévision de Tachkent.
Mémorial des martyrs de la repression. Monument «Courage».
Ensemble Cheikhantaur. Ensemble Zangi-Ata.
Jardin des plantes. Jardin japonais à Tachkent.
Zoo de Tachkent.  

Visites supplémentaires à Samarcande:

Papeterie de Samarcande. Maison-musée Filatov. Usine Khovrenko.
Tombe de Khodja Daniyar. Musée Afrosiab.
Fabrique spécialisée en production de tapis Khudjum. Vestiges d’une ancienne ville Afrosiab.
Mausolée Ichratkhona. Ensemble Khodja Akhrar.
Mausolée Abdi-Durun.  

Visites supplémentaires à Boukhara:

Bains médiévaux de type khamam. Médersa Tchor-Minor.
Ensemble de Khodja Zaynutdinne. Ensemble Khodja-Gaukuchan.
Palais Sitorai Mokhi Khosa. Ensemble Bakhautdin Nakchbandi.
Nécropole Tchor-Bakr. Palais à Kagan.
Portes Talipach. Vestiges d’une ancienne ville Varakhcha.
Vestiges d’une ancienne ville Paykend. Monastère des soufis Kiz-bibi.
Khanaka Fayzabad.  

Visites supplémentaires à Khiva:

Théâtre de marionnettes d’Etat dans la région de Khorezm.
Bains d’Anuch-Khan.


Photos du tour:

voir toutes les photos »»

Notre vodéothèque:

Désert vivant Kizilkoum Désert vivant Kizilkoum Le lac salifère Barsa Kelmes Le lac salifère Barsa Kelmes Plateau OusturtPlateau Ousturt Lac Aïdarkoul Lac Aïdarkoul

regarder tous les videos »»

© La paternité de ce matériel appartient à la compagnie «Central Asia Travel».
Toute reproduction et utilisation de ce matériel sans autorisation de l’auteur est interdite

en haut »»

References utiles: Tours similaires:


     	

RÉSERVER LE CIRCUIT

×

Nom du circuit *

Nom et prénoms*

Nationalité

N de téléphone

Skype  

E-Mail * 

Nombre de
participants: 

Types d’hébergement:



Comment vous contacter:

Commentaires, suggestions en fonction du programme:



Envoyer à l'ami

×




RECHERCHE SUR LE SITE

QUOI DE NEUF SUR LE SITE