Fabrication de la soie en Ouzbékistan

Le célèbre khan-atlas et autres tissus ouzbeks en soie

 

Fabrication de la soie en OuzbékistanLes vêtements en soie ont toujours été très prisés en Ouzbékistan. A la cour de l’émir les tenues en soie révélaient du haut statut de son propriétaire. Le prix élevé de la soie à cette époque s’expliquait facilement : la soie était transportée par les caravanes depuis la Chine. Le procédé de fabrication de la soie est resté secret jusqu'en 560, puis il est parvenu jusqu’à l’Asie Centrale. Cependant cela n’avait pas rendu la soie plus accessible car pour fabriquer un petit morceau de tissu il fallaient élever un grand nombre de chenilles du bombyx du mûrier, ou de ver à soie.

Comment est fabriquée la soie ?
Les oeufs de la femelle du Bombyx, appelés "graines", sont placés dans couveuses aux parois remplies d'eau chaude. À la naissance du ver à soie, il doit être nourri en permanence : les 20 grammes de vers engloutissent jusqu’à 3 kg de feuilles du mûriers par jour. Ces feuilles doivent être finement coupées. Tout autre repas sera refusé par le ver à soie, voilà pourquoi on procède à un écimage (coupe) quotidien du mûrier, d’ailleurs l’arbre s’en rétablit assez facilement et l’année d’après a de nouveau toute sa tête.

Fabrication de la soie en OuzbékistanPendant tout un mois les vers ne font qu’absorber les feuilles pour pour atteindre la longueur de 10 centimètres. A ce moment les chenilles arrêtent de manger et commencent à régurgiter le fil à soie (un à deux kilomètres en quatre jours) et à former le cocon. A cette étape on sépare quelques chenilles qui seront gardées pour pondre les oeufs, les autres seront étouffés dans des étuves de 70 à 80°C, puis trempés dans l'eau bouillante pour ramollir le grès.
Vient ensuite l’étape de la filature. Pour trouver l'extrémité de chaque fil, on remue constamment les cocons avec un petit balai qui sert à accrocher les premiers fils de dévidage. C’est surprenant, avec un tout petit cocon de 2 à 3 cm on obtient un fil d’une longueur jusqu’à 1200 m !

Types et propriétés de tissus de soie

La soie naturelle est douce et agréable au toucher,  elle épouse délicatement les formes du corps.

Le tissu de soie peut avoir plusieurs aspects, léger ou épais, il est utilisée en habillement féminin et masculin, en lingerie ou par exemple pour la confection de gants fins et chauds

.

Les vétements en soie se distinguent par les qualités suivantes :

  • la haute solidité du fil et donc du tissu. 
  • le contact de la peau avec la soie est agréable et sain car la soie ne provoque pas d’allergie et s’avère thermorégulatrice (chaude en hiver, plus fraiche en été), la porosité de ce tissu à l’air s’avère très importante pour le chaud climat de l’Ouzbékistan.
  • les hautes propriétés hygroscopiques.
  • et puis, tout simplement  la beauté.

Tout cela fait que ce tissu est très apprécié à l’Orient. De tout temps les femmes aiment confectionner les robes en ce tissu extraordinaire qui garde si bien la fraicheur en été.

Fabrication de la soie en OuzbékistanDe nos jours la soie est reconnue dans le monde entier, les célèbres couturiers en font leur instrument d’inspiration permettant de réaliser les créations artistiques les plus audacieuses, sans oublier l’aspect très stylé et élégant de ce tissu.

En parlant de la soie ouzbèke, on note le khan-atlas (soie royale) - ce tissu dense et lisse, avec le motif très caractéristique, qui est fabriqué à Marguilan. La legénde veut que le khan-atlas fut inventé par un artisan-tisseur qui voulait surprendre le gouverneur de son pays, il  a donc décidé de créer un tissu aussi léger que le reflet des nuages dans les eaux du ruisseau et de motif faisant éclater les couleurs comme un arc-en-ciel, sans pourtant se répéter. Emerveillé par la beauté du tissu, le khan ordonne de marier son fils préféré à la fille du tisseur, puis de nommer le tissu, en toute modestie, à son honneur, le « khan-atlas ». Ainsi est apparu le motif qui est depuis reproduit non seulement sur la soie, mais sur d’autres tissus ouzbeks.

Le khan-atlas est en quelque sorte la carte de visite de la production de la soie ouzbèke.  Le costume traditionnel ouzbek est inpensable sans le khan-atlas dont les échantillons sont de nos jours exposés aux nombreux musées du monde entier.

Le plus important centre de la fabrication de la soie en Ouzbékistan est la ville de Marguilansituée dans la vallée de Ferghana. Ici à la fabrique de la soie «Yedgorlik» on peut voir toutes les étapes de la production à la main de divers tissus de soie. Un travail est mené par cette entreprise quant à sauvegarder, à reproduire et à reconstituer les secrets ancestraux du tissage de la soie.  Car à l’époque de l’épanouissement de la Grande Route de la Soie,  la soie de Marguilan  vallait de l’or et servait souvent de moyen de paiements. Tandis que de nos jours chaque femme peut se permettre sans difficultés ce privilège qui est une robe en soie.

Photos:

Fabrication de la soie en Ouzbékistan Fabrication de la soie en Ouzbékistan Fabrication de la soie en Ouzbékistan Fabrication de la soie en Ouzbékistan

voir toutes les photos »»

© La paternité de ce matériel appartient à la compagnie «Central Asia Travel».
Toute reproduction et utilisation de ce matériel sans autorisation de l’auteur est interdite.

«« précédent en haut »»

RÉSERVER LE CIRCUIT

×

Nom du circuit *

Nom et prénoms*

Nationalité

N de téléphone * 

Telegram  

E-Mail * 

Nombre de
participants: 

Types d’hébergement:



Comment vous contacter:

Commentaires, suggestions en fonction du programme:

En remplissant ce formulaire, vous autorisez le traitement des données à caractère personnel.



Envoyer à l'ami

×




RECHERCHE SUR LE SITE

QUOI DE NEUF SUR LE SITE