Médersa Koukaldach

 

La médersa Koukaldach est la plus grande médersa et un de plus connus monuments historiques de Tachkent. Elle se trouve au coeur historique de la ville - dans le district de la place de Tchor-sou et le Réguistan de Tachkent. C’est ici qu’aux IXe-Xe siècles se trouvaient les portes de rempart de Kech, qui faisaient partie des trois portes de la ville.

L’ensemble central d’architecture - Réguistan existait dans toute grande ville médiévale. Les bâtiments constituant un tel ensemble se distinguent par l’architecture fine, monumentalisme, originalité de l’idée et aménagement extraordinaire. Le Réguistan de Tachkent n’en n’est pas exception, il suffit de regarder attentivement la médersa Koukaldach.

La médersa Koukaldach fut construite au XVIe siècle (1570 a.) - l’époque de règne de la dynastie des Cheïbanides, par le vizir (ministre) proche des soultans de Tachkent Barak-khan et Dervich-khan. Le ministre avait le pseudonyme «koukeldach» ce que se traduit «le frère de lait» du khan.

Médersa KoukaldachLa médersa Koukaldach est l’une de plus grandes médersas du XVIe siècle conservées en Asie Centrale. Elle est construite en brique cuite d’après le principe traditionnel pour ce type de bâtiments: grande cour intérieure encerclée de cellules-khoudjras, salle d’études (darskhana) et mosquée. La façade s’ouvre  par  un parfait portail d’entrée de presque 20 mètres de hauteur (peshtoq), avec de petits balcons à deux rangs avec les inchangeables tours angulaires  - bouquets (gouldasta). Le portail garde les restes du décor - maïolique et briques glaçurées. Sont montées sur les fenêtres de la médersa les grilles parasolaires spéciales - pandjara dans les ramages dont le visiteur attentif peut découvrir les noms qui sont saints pour tout musulman - ceux d’Allah et de son prophet Mahomet.

La médersa Koukaldach fut aménagée et restaurée plusieurs fois, c’est pourquoi l’image présent du bâtiment se distingue considérablement de son extérieur initial, bien que par ses dimensions et concéption architecturale ce monument d’ancien art de construction ne cède pas aux fameuses médersas de Boukhara et Samarkand.

Comme toute autre médersa celle Koukaldach était avant tout l’établissement d’enseignement. Pourtant durant quelques siècles de son existence la médersa Koukaldach plus d’une fois tombait en détresse. Que d’ «aventures» ait subi la médersa au cours de sa longue histoire. Par exemple, au XVIIIe siècle elle servait le caravansérail où s’arrêtaient les négociants étrangers. La destruction des tourelles (gouldasta) couronnant la médersa coïncide avec cette époque. Plus tard , au XIXe siècle la médersa Koukeldach devint la forteresse des souverains de Kokand.

Médersa KoukaldachIl existe beaucoup de légendes liées à la médersa Koukaldach. Par exemple, on parle que pendant assez longtemps elle servit le lieu d’exécution - on jetait les femmes infidèles et les criminels du plus haut parapet du portail central sur la rue Cheïkhantaour avoisinante avec la médersa Koukaldach. Une autre légende parle du pistachier extraordinairement branchu poussant juste sur une de coupoles de la médersa et considéré saint.

Au XIXe siècle la médersa Koukaldach souffrit de deux tremblements de terre - ceux de 1868 et 1886, la voûte du portail d’entrée fut détruite et n’est partiellement restaurée que dans les années 60 du XXe siècle.

Les années d’Indépendance la médersa Koukaldach fut entièrement restaurée d’après les photos conservées des années 80 du XIXe siècle. Aujourd’hui cet imposant bâtiment est la dominante de l’ensemble architectural de Réguistan de Tachkent. La décision était prise après la restauration de reattribuer à la médersa Koukaldach le rôle d’établissement d’enseignement spirituel. Les mouédhines appellent les fidèles à la prière (namaz), dans les salles d’études (cellules) on organise les cours aux étudiants, et dans la mosquée aménagée juste au dessous du portail d’entrée sont organisées les cours pratiques - prières religieuses.

Photos:

voir toutes les photos »»

© La paternité de ce matériel appartient à la compagnie «Central Asia Travel».
Toute reproduction et utilisation de ce matériel sans autorisation de l’auteur est interdite.

«« précédent en haut »»

RÉSERVER LE CIRCUIT

×

Nom du circuit *

Nom et prénoms*

Nationalité

N de téléphone

Skype  

E-Mail * 

Nombre de
participants: 

Types d’hébergement:



Comment vous contacter:

Commentaires, suggestions en fonction du programme:



Envoyer à l'ami

×




RECHERCHE SUR LE SITE

QUOI DE NEUF SUR LE SITE