Forteresse Kounya-Arc

 

Forteresse Kounya-ArcLa ville de Khiva qui a célébré il y a 15 ans son 2500-ème anniversaire peut être considérée le plus grand site historique de l`Ouzbékistan. Ce n`est pas sans raison que dans la liste du Patrimoine mondial de l`UNESCO soit inclue toute l`Itchan-Qala - la partie historique de la ville laquelle avec la banlieue - Dichan-Qala consistait depuis l`antiquité le territoire de Khiva et non un monument isolé. Mais Kounya-Arc était et reste le coeur réel de l`Itchan-Qala.

Kounya-Arc (se traduit “la vieille forteresse”) est la citadelle du gouverneur qui existait dans chaque grande ville. Ici, si on s`explique à la manière contemporaine, il y avait une infrastructure bien développée, c`est-à-dire, tout pour vivre confortablement, gérer les services d`état, divertissements du khan de Khiva, de sa famille, de l`armée et l`administration. A partir du XVIII siècle la citadelle représentait « une ville dans la ville » protégée et se câchait derrière les murs crénelés en argile battue - ceux propres et des murs de l`Itchan-Qala qui avaient 10 mètres en hauteur et 5-6 mètres en épaisseur.

La construction de Kounya-Arc fut commencée en 1686-1688 sous Khoudayd-khan, le fils d`Anouchkhan, l`avant-dernier représentant de la dynastie des Cheybanides et se poursuivit jusqu`à la deuxième moitié du XIXe siècle où en résultat du boom de construction ont été reconstruites et restaurées la plupart des anciennes constructions souffertes de l`invasion des troupes iraniennes au XVIIIe siècle. Il n`y a que quelques bâtiments faisant parties de l`ancienne résidence Forteresse Kounya-Arcdes khans qui sont conservés jusqu`à nos jours: les portes orientales avec le local avoisinant pour la garde, salle de réceptions, bastion Ak-Cheykh-Bobo, mosquées d`hiver et d`été et harem.

Devant la forteresse Kounya-Arc il y avait la place où on organisait à l`époque les entrainements et défilés militaires. Elle servait également l`endroit d`exécution en public des criminels. La prison (zindan) s`accrochait au rempart de Kounya-Arc et l`on peut juger sur les conditions de maintien des prisonniers d`après l`intérieur restaurée aujourd`hui et groupes de sculpture imitant les prisonniers. A la gauche des portes de la forteresse on trouve les locaux ayant servi les étables, ateliers, dépôts, poste de garde. Un long et étroit couloir s`enfonce à l`intérieur de la forteresse et lie les petites cours entre elles qui sont encerclées de différents locaux de la citadelle. La première cour qui se place juste à l`entrée était destinée aux ambassadeurs attendants l`audience du khan. Elle était suivie par la deuxième contenant les canons de défence de la citadelle, la troisième cour abritait les séances du Conseil de khanat et la quatrième, celle la plus grande servait la salle de réceptions (kourinichkhana) officielles et était une partie du palais de khan non conservé. Le premier bâtiment de kourinichkhana datant des années 80 du XVIIe siècle était détruit par les troupes iraniennes, c`est pourquoi il nous est parvenu que la construction réalisée par Iltouzar-khan dans les années 1804-1806. Le territoire de kourinichkhana comprenait une cour en plein air, aïvan (véranda), salle de trône et les pièces latérales dans la partie occidentale de la cour dans lesquelles se trouvaient la trésorie du khan, archives, bibliotèques de manuscrits rares, chambres de relaxe.

L`aïvan représente la haute couverture soutenue par deux colonnes sculptées aux fondements en pierre avec des vers taillés du poète et historien Ogahi. Dans la salle de trône, sous la semi-coupole fausse se trouvait le trône du khan, fabriqué en bois et couvert de plaques contenant les arabesques et versets du Coran finement gravés dessus. Ce trône est exposé aujourd`hui à la Chambre d`Armes à Moscou. Forteresse Kounya-ArcSi le khan recevait les ambassadeurs des tribus nomades en signe du respect on s`usait pour la cérémonie de la yurte installée sur l`élévation ronde au centre de la cour.

La porte au coin, en face de l`entrée de la kourinichkhana, s`ouvre au harem apparu dans la Kounya-Arc en deuxième moitié du XIXe siècle, sous le règne de Moukammad Rakhim-khan et à la colline Ak-Cheïkh-Bobo sur laquelle est conservé un bastion original en terre de la plate-forme supérieur dont s`ouvre une formidable vue sur Khiva l`ancienne.

Sous le règne de Moukhammad Rakhim-khan est apparu dans la citadelle, à part du harem, l`Hôtel des Monnaies, le besoin dont était lié à la réalisation de la réforme de taxes, création de la douane et début du monnayage en or. En visitant l`Hôtel de Monnaies aujourd`hui on peut faire la connaissance de divers espèces d`argent qui étaient en use au khanat de Khiva pendant des siècles: monnaies ciselées, argent en soie, en papier; sont exposés ici les ordres, médailles, clichés pour imprimer l`argent et mannéquins restaurant le processus de fonctionnement de l`Hôtel des Monnaies.

Deux mosquées - en plein air et couverte, ont été construites sur le territoire de Kounya-Arc presqu`en même temps qu`avec le harem. Au moment où la mosquée d`hiver ne représente une valeur artistique particulière, celle d`été est digne d`admiration. Elle représente une grande aïvan-véranda avec deux rangs de colonnes en bois, mikhrab (niche indiquant la direction de la Mecque), minbar (élévation d`escalier pour la prèche) et tours latérales. Tout cet espace est décoré de carreaux en majolique aux couleurs traditionnelles - bleue, blanche, verte et d`azur consistant de magnifiques arabesques végétales.

Toute cette formidable décoration ainsi que la fine sculpture du bois ornant les portes, colonnes, balcons conservés dans la forteresse de Kounya-Arc permettent de se sentir dans dans un coffret de valeurs. Et la couleur locale particulière ainsi que l`esprit d`histoire errant dans les remparts en terre battue de la citadelle aident à mieux comprendre cette énigmatique Contrée orientale.

Photos:

voir toutes les photos »»

© La paternité de ce matériel appartient à la compagnie «Central Asia Travel».
Toute reproduction et utilisation de ce matériel sans autorisation de l’auteur est interdite.

«« précédent en haut »»

D'autres curiosités de Khiva: Forteresse Kounya-Arc est à consulter:

RÉSERVER LE CIRCUIT

×

Nom du circuit *

Nom et prénoms*

Nationalité

N de téléphone

Skype  

E-Mail * 

Nombre de
participants: 

Types d’hébergement:



Comment vous contacter:

Commentaires, suggestions en fonction du programme:



Envoyer à l'ami

×




RECHERCHE SUR LE SITE

QUOI DE NEUF SUR LE SITE