Palais Sitoraï Mohi-Khossa

Palais Sitoraï Mohi-KhossaSitué à 4 km vers le nord de Boukhara, le palais Sitoraï Mohi-Khossa récemment était la résidence des émirs de Boukhara.

Le microclimat sur l`espace du palais se diffère entièrement de celui de la ville de Boukhara: même en plein été ici on ne sent pratiquement pas la chaleur. Cet effet est atteint grace à la très ancienne méthode du choix de l`endroit de construction des bâtiments importants. On faisait apporter des morceaux du mouton débité à l`endroit où l`on projetait la construction et les laissait pour quelque temps. Là où la viande commençait à se détériorer le plus tard on entamait la construction.

Le fondement du palais fut mis sur l`ordre de l`émir Ahadkhan en fin du XIXe siècle encore. Sous le règne du souverain suivant - l`émir Mouzaffarkhan fut construit le bâtiment principal du palais qu`il faisait réaliser pour sa jeune femme Sitoraï-bonou. Les maîtres-bâtisseurs qui construisaient le palais avaient obtenu la formation en Russie, c`est exactement pourquoi on constate dans la construction le mariage des styles d`architecture orientale et occidentale. Malheureusement la jeune femme de l`émir décéda bientôt et le palais acquit le nom si poétique - «Sitoraï Mohi-Khossa», ce qui se traduit «Le Palais de l`Etoile pareille à la Lune». La plus importante construction finale fut réalisée lors de gouvernorat d`Alimkhan - le dernier émir de Boukhara. L`arc de triomphe des portes principales, serre, salle de réceptions, terrasse des défilés et quelques constructions supplémentaires furent bâtis en cette période.

L`aménagement de la salle de trône («Salle blanche») est digne d`une attention particulière par application pour la première fois de la sculpture sur le gantch (plâtre) sur la glace. Palais Sitoraï Mohi-Khossa Cette technique est inventée par le maître Chirine Mouradov la sculpture dont est installée en sa mémoire sur le territoire du palais. La sculpture sur le gantch ayant une particularité exceptionnelle fut appliquée dans l`ornement des pièces de réception: les dessins ne se doublent jamais. On parle que les artisans se sont usée de cette méthode afin d`alléger le sort des demandants la réception par l`émir - parfois ils passaient des heures en contemplant de beaux dessins.

La pièce d`été ou tchaïkhana (pièce de thé) se distingue par ses fenêtres originales aux vitres colorées. La salle de banquets de la tchaïkhana impressionne par ses murs qui étaient mouvants et changeaient en dépendance de la saison de l`année. Il n`y a, malheureusement, qu`une partie de ces murs qui soit conservée de nos jours. Il y a dans la tchaïkhana une importante collection de vases chinoises et japonaises. Il existe des rumeurs que l`émir avait une coupe apportée de la Chine qui aurait changé de couleurs si l`on y mettait du plat empoisonné. Jamais l`émir ne se mettait à table sans sa coupe sacrée.

Les miroirs attirent une attention particulière parmi l`ameublement intérieur du palais. Ils sont innombrables dans le palais: ce sont et les miroirs de Venise qui n`altèrent pas le reflet, et ceux japonais aux encadrements originaux et fabriqués de la vitre dite bouillie, et miroir à trois faces où le reflet se multiplie par quarante. Les rumeurs disent qu`il y avait une tradition au palais: on faisait approcher de ce miroir la concubine nouvelle de l`émir et elle aurait autant de concurrentes que ses reflets qu`elle y voyait.

Le chalet des invités appellé «pavillon de la princesse Olga» est situé à la profondeur du jardin. Pourtant, la princesse Olga, la soeur de l`empereur Russe Nikola II, n`a jamais visité cette maison. L`intérieur de la maison somptueusement décorée (on dépensa plus de quatre kilogrammes d`or mussif) paraît plus spatieuse que l`on la juge de l`extérieur.

Une exposition de musée est ouverte aujourd`hui au palais Sitoraï Mohi-Khossa où l`on peut voir les échantillons des meubles et ustenciles de cour, porcelaine chinoise et japonaise, collection des vêtements nationaux du XIXe siècle, ornée de fameuse broderie en or de Boukhara.

Photos:

voir toutes les photos »»

© La paternite de ce materiel appartient a la compagnie «Central Asia Travel».
Toute reproduction et utilisation de ce materiel sans autorisation de l’auteur est interdite.

«« précédent en haut »»

D'autres curiosités de Boukhara: Palais Sitoraï Mohi-Khossa est à consulter:

RÉSERVER LE CIRCUIT

×

Nom du circuit *

Nom et prénoms*

Nationalité

N de téléphone

Skype  

E-Mail * 

Nombre de
participants: 

Types d’hébergement:



Comment vous contacter:

Commentaires, suggestions en fonction du programme:



Envoyer à l'ami

×




RECHERCHE SUR LE SITE

QUOI DE NEUF SUR LE SITE