L’Ouzbékistan vu par le photographe

 

L’art de photographie c’est plus qu’en quelque sorte la peinture respectée depuis les époques. Le peintre en prenant le pinceau et les peintures peut créer n’importe quoi en s’inspirant des images de son imagination. Un trait-un autre, un peu d’imagination et un chef-d’oeuvre est prêt qui frappe l’imagination... mais le travail du photographe est différent, il n’a pas de possibilité de faire un trait par le pinceau et de corriger les détails qui exigent d’être retravaillés. En plus il est possible de mettre les parallèles entre le métier du photographe et du sapeur parce que dans les deux cas il n’y a pas de chance de commettre une erreur. C’est évident dans le cas du sapeur mais en ce qui concerne le photographe, par exemple dans les conditions de la nature sauvage le représentant de cette honorable profession n’a pas de chance pour faire une erreur - un moment, une image et c’est tout: L’affaire soit gagnée, soit perdue du fait qu’une autre possibilité pour faire une image-chef-d’oeuvre ne sera jamais saisie...

Maintenant la compagnie Central Asia Travel vous invite à vaire le voyage à travers l’Ouzbékistan où vous aurez la chance de voir par vos propres yeux - par les yeux du photographe - toutes les beautés de notre région inoubliable qui vous donnera le maximum d’impressions et encore plus de belles photos. Pourquoi belles? Puisque vous êtes un photographe merveilleux et on a choisi poir vous le lieu de travail propice. Après être arrivé dans le territoire de ce pays vous aurez la chance de saisir la multitude des belles images et des peintures vivantes de la culture, des traditions et des coutumes qui font le gloire du peuple ouzbek.

La meilleure période pour le voyage: avril - octobre.

 

Programme du tour:
Jour 1. L’arrivée à Tachkent.
Jour 2. Tachkent - Tchimgan - Tchiktchan - Tachkent.
Jour 3. Tachkent - Ourgentch (le vol d’avion). Le transfért Ourgentch - Khiva.
Jour 4. Khiva - Boukhara.
Jour 5. Boukhara.
Jour 6. Boukhara - Gijdouvan - le camp des yourtes.
Jour 7. Le camp des yourtes - Sentyabsay - Samarcande.
Jour 8. Samarcande.
Jour 9. Samarcande - Tachkent.
Jour 10. Tachkent Le départ.

 

Le programme détaillé du tour »»

Information utile:

La durée totale du programme - 10 jours/9 nuits.
La meilleure période de l’organisation: mars - octobre.
La température pendant la réalisation du tour: De +15° jusqu’à +35°С.
Le circuit passe par le territoire de l’Ouzbékistan. Le circuit est organisé en transport par voie de terre y compris les vols d’avion. Le vol d’avion Tachkent - Ourgentch - 1 heure. L’étendue maximale des trajets fait 440 km, 6-7 heures.
Pour ce voyage les touristes ont besoin d’obtenir le visa d’une entrée en Ouzbékistan.

Documents nécessaires.

La liste des documents nécessaires dépend du pays de votre résidence (par exemple, les citoyens de la Federation de Russie, de l`Ukraine, de la Bielorussie, de l`Armenie, de la Georgie, de la Moldova, du Kirghizstan et du Kazakhstan peuvent traverser la frontière de l`Ouzbekistan sans visa. Les règlements communs de l’obtention des visas et la liste des documents est à consulter ici. Afin d’obtenir l’information détaillée communiquez s’il vous plaît directement nos opérateurs.

Recommandations générales:
- Si c’est possible, tous les documents concernant votre entrée/départ de tous les pays du circuit doivent être obtenus AVANT le départ de votre pays;
- Votre passeport doit être valable 3 mois au minimum après la date supposée de la fin du tour.

Transports.
Au cours de votre voyage vous allez vous déplacer avec les transports suivants:

L’avion - le tour prévoit 1 vol domestique (Tachkent-Ourgentch). Le prix du tour comprend les billets d’avion.

Voiture/minibus/bus (en fonction du nombre de touristes) - seront utilisés pour tous les autres transférts. Ces moyens de transport sont aussi inclus dans le prix du tour.

Hébèrgement pendant le tour.
Ce circuit prévoit des types d’hébèrgement suivants:

Hôtels - nous choisissons pour l’hébèrgement de nos clients les hôtels les plus confortables. Trouvez plus bas la liste des hôtels recommandés. Ci-dessous vous allez trouver la liste des hôtels recommandés mais en fonction de la saison et du nombre de touristes cette liste peut être changée.

Les yourtes - dans les montagnes de Nour-Ata vous serez hébérgé dans le camp des yourtes où vous allez passer une nuit.

en haut

Le programme détaillé du tour:

 

Jour 1. L’arrivée à Tachkent.
Vous êtes arrivé dans une ville magnifique - la capitale de l’Ouzbékistan et même on peut dire de toute l’Asie Centrale - la ville de Tachkent! Et même aujourd’hui vous allez découvrir! Je suppose que vous pouvez commencer à faire les photos depuis la sortie de l’aéroport. Dès votre arrivée vous serez hébérgé dans un hôtel, vous allez laisser vos affaires sauf l’instrument principal et sans doute vous allez vous promener par la ville.

Donc, Tachkent est là. Malgré le fait qu’à l’époque d’Amir Témur la capitale actuelle de l’Ouzbékistan ressemblait plutôt à un petit village, ce lieu était déjà connu comme c’est là où les caravanes trouvaient l’abri se dirigeant vers la Chine et l’Asie de l’Ouest. Les pouvoirs d’Amir Témur ont été reconnus à Tachkent en 1370 quand un grand stratège a reçu un serment de la part de tous les chefs d’arméee de Maverannakhr. Ainsi l’adhésion de Tachkent à l’empire de Tamerlan est devenue le pac tactique dans le but de l’intégration de la région afin de créer l’Etat fort avec les pouvoirs centralisés.

La ville de Tachkent est la capitale de l`Ouzbékistan et la quatrième ville de CEI qui compte plus de 2,2 million d`habitants. Il faut noter que Tachkent est partagé en deux parties - la Vieille et la Nouvelle ville.Ces noms parlent d`eux-mêmes - dans la Vieille ville vous decouvrirez les médersas, les mausolées et un vrai marché oriental, c`est-à-dire les monuments des jours passés, tandis que la Nouvelle ville vous rencontrera avec ses parcs, ses places, ses monuments et bâtiments modernes.

On commence la visite par la Vieille ville. Et le premier monument deviendra la médersa Barak-Khan. La médersa Barak-Khan est le monument magnifique du XVIième siècle qui est situé au coeur de la Vieille ville, sur la place Khast-imam entourée par les anciennes maisons en terre battue. La médersa est entourée par les anciennes maisons en terre battue en évoquant les époques passées. Ici se trouve également une riche bibliothèque de manuscrits orientaux et dans une salle spéciale se trouve le Coran d`Osman mondialement connu qui date du milieu du VII-ième siècle. С’est un ancien manuscrit avec le texte originaire du Coran qui se compose de 353 des feuilles en parchemin de grand format qui ont été conservées pendant les siècles dans les trésoreries des khalifs (dans les villes de Médine, de Damask, de Bagdad). A l’époque du gouvernement de Tamerlan le Koran d’Osman a été transféré de Magdad en Ouzbékistan, ensuite (au XIXème siècle) il s’est retrouvé à Saint-Petersbourg où les chercheurs russes ont prouvé son authenticité et après cela il a déménagé à travers Ufa en Asie Centrale où l’on le conserve jusqu’à présent.

Kafal-al-Chachi Mazar (XVI) représente le mausolée assymétrique de coupole - khanaka. Khanaka rappele l’ensemble de logements de couvent qui se compose des cellules pour les pélérins ou khoudjr soi-disant. Le mausolée a été érigé au IX-ième siècle sur le lieu du tombeau de Kafal al Chachi - un missionnaire, un propagateur du chafiitisme et un poète mystique. Plus tard quand le mausolée a été reconstruit, il est devenu le lieu sacré du pélérinage des musulmans.

La perle suivante est le mausolée de Yunus-khan. Ce bâtiment monumental a été construit au XV-ième siècle en l`honneur d`un des régents de Tachkent. Actuellement tout l’arrondissement de la ville est nommé en l’honneur du féodal mediévale - Yunus-abad. Le bâtiment s’est bien conservé jusqu’à nos jours.

Une autre pierre préciseuse de Tachkent - la médersa Koukeldach (XVI). Elle est située non loin du marché oriental Tchorsou et elle est l’une des 23 anciennes médersas du vieux Tachkent qui était construite sous la direction du ministre des soultans cheybanides surnommé Koukeldach (cela veut dire le frère de lait c’est-à-dire une personne qui a été nourri par la même femme que le gouverneur). Le caractère unique de la médersa consisiste en ce que jusqu’à présent les étudiants y font leurs études et démeurent.

Et maintenant on va faire le tour par la Nouvelle Ville! Au départ vous jetez un coup d’oeil sur le Musée des arts appliqués comme les traditions d’artisanat du peuple ouzbek remontent aux époques anciennes. Dans ce musée on a rassemblé les meilleurs exemples des métiers d’artisans repandus dans les différentes régions de l’Ouzbékistan: Par exemple on peut y admirer les couteaux de Tchoust, la céramique de Richtan, le satin de Marghilan, les costumes brodés par les fils d’or de Boukhara et d’autres encore.

Non loin du musée se trouve la Place de l’Independance - place principale du pays située au centre de la ville. C’est là où on organise de grandes festivités. En 2008 son design a été completé par un arc grandiose dont les lampes créent une luminescence «cosmique». D’ici on peut faire une promenade agréable de 15 minutes jusqu’au Théâtre d’opéra et de ballet.

La visite continue sur la place Istiklol - la deuxième place de la ville par ses dimensions où on organise aussi les festivités à l’occasion des fêtes nationales. Ici il y a la salle de concert qui accueille les représentants tant de la misique populaire locale qu`étrangère.

Vous pouvez prendre le métro pour rejoindre tous ces endroits. Aucun signal lumineux, embouteillage et heure de pointe et quand il fait chaud c’est le transport le plus rafraîchissant. “Le métro de Tachkent est le plus beau!!!” On entend souvent ces paroles non seulement des habitants de la capitale, mais aussi des visiteurs. En effet, chaque station du métro de Tachkent est unique par sa présentation splendide. Vous aurez la chance d’apprécier le style particulier de chacun de ses stations. Mais ATTENTION: Il est interdit de prendre des photos ici.

Le premier jour de votre voyage est terminé. La nuit dans la chambre confortable de l’hôtel sera un bon supplément de l’ambiance orientale.

Jour 2. Tachkent - Tchimgan - Tchiktchan - Tachkent.
Aujourd’hui vous allez faire le transfért dans les montagnes de Tchimagan connues dans toute l’Asie Centrale.

Tchimgan (les montagnes du Tian-Shan de l’Ouest) est un endroit merveilleux pour le repos actif pendant n’importe quelle saison. Tchimgan attire les gens différents - les touristes, les alpinistes, les amateurs de la botanique, de l’ornithologie, de l’archeologie, de la paléontologie et chacun obtient sa provision d’enérgie et d’inspiration. Une large variété de la faune permet de développer le tourisme de paysage. Les montagnes (les pics Grands et Petits), les plaines, les cascades de Goulkam et de Navotach attirent plusieurs touristes de l’Ouzbékistan et du monde entier.

Dans les montagnes de Tchimgan si vous voulez vous pouvez vous promener à dos de cheval, louer les ski, faire un tour à véhicule tous terrains, jouir de l’altitude et des beautés des montagnes en déplaçant par la ligne funiculaire.

Outre cela vous aurez la chance de visiter l’endroit qui s’appelle Tchiktchan. Tchiktchan c’est la gorge pittoresque située au-dessus de la vallée de la rivière de montagne Aksag-Ata. Donc vous allez voir un paysage inoubliable de la vue sur les montagnes avec les éléments de la vie quotidienne de la population locale. Le fait est qu’actuellement dans cet endroit il y a un village intéressant où on a organisé les fouilles archeologiques. Ça fait longtemps, le temps est passé, certains moments on a déjà oublié mais pour la population locale cet évènement est conservé dans le mémoire pour toujours. De ce fait l’un des habitants de ce village a décidé d’ouvrir dans sa propre maison le musée des retrouvailles qui ont été découvertes pendant les recherches.

En se rejoignant de toutes les beautés des montagnes de Tchimgan, vous allez partir pour Tachkent.

La nuit à l’hôtel de Tachkent.

Jour 3. Tachkent - Ourgentch (le vol d’avion). Le transfért Ourgentch - Khiva.
En se réveillant de bon matin et après le petit déjeunr vous irez ç l’aéeroport et à 7 h. vous prenez l’avion pour Ourgentch. Dès que vous atterissez à un autre bout de l’Ouzbékistan, on vous accueille et vous vous dirigez vers Khiva. La distance n’est pas très longue, elle fait plus de 30 kilomètres, il vous suffit une demie heure de le rejoindre.

Et le voilà... - la ville orientale, unique en son genre dont l’air est imprégné par l’esprit de l’ancienneté et de l’époque médiévale. Ici vous n’allez pas trouver de hauts bâtiments modernes, des autostredes animées, des voitures nombreuses passant devant vous. Même le temps semble d’être arrêté en espérant de conserver tout ce qui était créé pendant les siècles sur cette terre par les grands architectes de l’Orient.

Les archéologues disent qu’ayant visité Khiva, on peut s`imaginer l’aspect traditionnel d`autres villes de l`Asie Centrale. Vous serez étonné que les curiosités de cette ville sont situées d’une manière assez compacte sur un espace limité borné par les murs de ville. C’est une partie de la ville la plus ancienne - Itchan-Kala (XVIII - la ville intérieure de Khiva) qui est le musée historique et la zone protegée sauvegardée par l’Etat. Mais ce musée n’est pas assez traditionnel il est peuplé par les gens qui y habitent selon les coutumes de leurs ancêtres. Pour une bonne part ce sont les artisans de souche: les tisseurs, les forgerons, les potiers, les sculpteurs sur bois.

Khiva a réussi à surmonter 5 invasions de Tamerlan qui ne l’a fait que conquérir en 1388. Ce n’est pas par hasard que ce politicien sage aspirait à conquérir cette ville! Après avoir battu la Horde d’or Amir Temur a reussi que la Grande Route de la Soie le point principal du commerce a cette epoque-la passait a travers le territoire de son Etat. Khiva servait l’oasis culturel et économique au croisement des routes caravannières menant en Iran er vers la Méditerrannée.

Mais on va retourner au musée en plein air dont le nom est Itchan-Kala! La légende dit que le premier village s’est formé autour du vieux puit Kheivak construit sur l`ordre de Sem, fils de Noé. D`ici le nom de la ville, bien qu`un peu modifié. À propos, on peut voir ce puit à l`intérieur d`Itchan-Kala.

Mais ce n’est pas tout! Il est à noter la forteresse Kounya-Ark (XVII); l’ensemble Pakhlavan Makhmoud (XVII-XIX) qui a été construit en l’honneur du poète de Khiva et d’un homme qui est devenu connu grêca à sa force physique, Pakhlavan Makhomoud qui a été canonisé après sa mort ; la médersa et le minaret Islam Khodja (1908) qui est nommé le symbole de Khiva ; le palais Tach Khauli Alakuli-Khan (XVIII-XIX) ; la mosquée Djouma (X-XVIII) ; le minaret et la médersa Moukhmadaminkhan (1831-1855) (actuellement ce bâtiment abrite l’hôtel, l’agence touristique, le bureau d’échange le bureau des ventes des billets d’avion et le café). On peut monter aussi la forteresse Akchichi-bobo d’où la vue superbe s’ouvre sur la ville. On vous conseille aussi de visiter le marché où vous allez voir de beaux tapis de Khiva, les surtouts nationaux et les calottes brodés par les fils en or.

La nuit à l’hôtel.

Jour 4. Khiva - Boukhara.
On se réveille et on prend le petit déjeuner. Aujourd’hui vous allez faire le transfért à travers le désert de Kizil-Koum le long des rivières Amou-Daria et Syr-Daria sinon votre voyage sera incomplet. Pendant le transfért vous pouvez apprécier les conditions de vie qui étaient survecu par les guerriers d’Amir Temur pendant ces campagnes nombreuses à travers l’Asie Centrale.

Boukhara est considéré à juste titre l’une des anciennes villes du monde qui a plus de 2500 ans. Cette ville musulmane est impregnée par l’histoire ancienne. Le Boukhara mediévale était non seulement le centre politique et culturel mais le centre réligieux du Moyen Orient. C’est pourquoi à Boukhara comme nulle part en Asie Centrale on voit présenter les mosquées et l’évolution d’architecture. Bien que cela ne veuille pas dire que vous n’allez pas voir ici les minarets et les mausolées.

La nuit à l’hôtel de Boukhara.

Jour 5. Boukhara.
Après le petit déjeuner à l’hôtel vous allez faire l’excursion de 6 heures par Boukhara! Tout d`abord, vous visiterez le mausolée des Samanides (IX-X siecles) - le perle de l’architecture de l’Asie Centrale, le tombeau familial des gouverneurs de la dynsatie locale. Ce monument grandiose est le symbole d’une nouvelle architecture restaurée après la conquête par les arabes qui englobbe selon les règles tacites les éléments tant de la culture islamique que de la culture arabe de l’Orient. Il a été conservé grâce à l’esprit naturel de la population locale: Pendant les raids des hordes nombreuses de Guingis Khan qui détruisaient tout le mausolée des Samanides a été rempli par pécaution par le sable comme la plupart des autres mosquées et des mausolées. Cela a permis de le conserver.

Ensuite vous allez voir la sépulture Tchachma Ayoub (XIV-XIX) dont la traduction signifie la source de Job. Qui pourrait imaginer qu’en Asie Centrale les légendes des personnages bibliques peuvent être répandues? Une légende chrétienne raconte du personnage biblique Job (Ayoub) qui voyageait ici pendant une sécheresse. La population locale épuisée par la soif priait pour l`eau. Alors, le prophète a frappé la terre avec son bâton et une source d’eau propre est apparue qui existe jusqu`à nos jour. Au XV-ième siècle après la conqûete de Khiva par Amir Temur, un souverain cruel a fait amener les maîtres de Khorezm à Boukhara qui ont erigé ce bâtiment avec la coupole conique au-dessus de la source.

Ensuite vous verrez la citadelle - l’ancienne forteresse Ark (VI-VII) qui s’inscrit d’une manière pittoresque dans le paysage local et représente le fort fortifié d’où l’ancien Boukhara a pris ses frontières. Il y a 100 ans une grande place devant la forteresse sous l’ordre de l’émir de Bukhara servaient du lieu d’exécution et les adrversaires du grand émir installés dans les sombres casemates de la forteresse pleines insectes venimeux ne pouvaient que rêver du mort instantané.

Le monument suivant sur notre liste est l’ensemble Poy-Kalyan (XII-XVI) organisé avec la prise en compte du style d’architecture asiatique du Moyen âge quand selons les canons courants deux bâtiments monumentaux ont été construits en face l’un et l’autre mais ils étaient divisés en meême temps par une rue ou une place. Le minaret Kalyan fait partie de cet ensemble (la hauteur 46 m, construit en 1127) qui a été conservé par miracle après les guerres et les invasions. Le minaret Kalan servait du lieu d’observation ensuite le lieu d’exécutions publiques. Cette construction grandiose est à la base des plusieurs légendes que le guide va vous raconter.

On ne manquera pas la visite de la médersa Oulougbek. Oulougbek était le petit-fils d’un grand chef d’armée Tamerlan, un mathématicien connu et un astronome. En 1417 à son ordre la médersa a été construite. Selon le principe de l’architecture mediévale dont vous êtes averé un opposant soi-disant de la médersa Oulougbek est celle d’Abdoulaziz-Khan qui est beaucoup plus decorée. Il est possible que c’est le résultat de la période plus ancienne de la construction de la médersa.

Ensuite, vous decouvrirez l`ensemble Lyabi-Khauz (XVI-XVII siècles) qui se compose des médersas Koukeldach (1568) et Nadir Divanbegui (1622). Cet ensemble est le monument du héros national Khodja Nasréddine Afandy.

Il faut visiter absolument les coupoles marchandes de Boukhara, pour acheter les souvenirs orientaux, les vieilles pièces de monnaie de Boukhara, les vêtements nationaux ou de l`argent.

Votre journée du photographe touche à sa fin. La nuit prochaine voua allez passer à l’hôtel confortable de Boukhara.

Jour 6. Boukhara - Gijdouvan - le camp des yourtes.
Aujourd’hui vous allez faire un grand voyage qui commencera à partir du départ de Boukhara, passera à travers la ville de la céramique traditionelle ouzbèke de Gijdouvan et terminera dans le camp des yourtes dans les montagnes de Nourata où vous allez passer la nuit. Une grande quantité des bonnes photos on va vous assurer! A Gijdouvan vous aurez la chance unique de visiter les atéliers spécialisés en céramique et particulièrement l’atélier d’artisan de la famille Nasroullaev les plus connu spécialistes en céramique à Gijdouvan avec laquelle vous allez prendre le dîner.

Le transfért au camp des yourtes Aydar. Il est situé à 6 kilomètres de la rive du lac Aydarkoul, juste au centre du désert Kizil-Koum et à 60 kilomètres du petit district Nourata. Actuellement c’est le plus grand et confortable camp des yourtes en Ouzbékistan. Dans le camp il y a 7 yourtes décorés par les tapis nationaux et ornements des maîtres locaux. Les ornements tissés en couleur et les lustres créent l’ambiance de fête dans une yourte. Par nécessité on peut monter les places d’habitation supplémentaires ; ainsi pour l’installation d’une yourte il faut une heure et les efforts de cinq personnes au minimum. Au fond une yourte c’est la maison traditionnele des nomades de l’Asie Centrale; sa construction s’améliorait depuis les époques et enfin la forme idéale a été retrouvée. Elle est chaude en hiver et rafraîchissante en été. Elle est bâtie à base des matériaux naturels: Bois, perche et feutre fait à base de lainage. Malgré son aspect misérable à l’intérieur on peut voir les couvertures en couleur et les ornements. On accueille toujours les hôtes avec la cruche de coumis frais (une boisson rafraîchissante à base de lait fermenté du cheval).

La nuit dans les yourtes.

Jour 7. Le camp des yourtes - Sentyabsay - Samarcande.
Aujourd’hui depuis le camp des yourtes vous vous dirigez vers le village de montagne et la gorge Sentyabsay qui est situé à l’altitude de 650 mètres. A partir du Vème siècle on a extrait et on a fondu l’or dans ces endroits et actuellement les anciennes traditions et le mode de vie sont maintenus par les montagnards. Uniquement dans ce village on peut voir les maisons construites sur les pentes raides de la gorge. Et si vous montez 10 kilomètres en haut de la gorge, vous pourrez vous reposer er organiser le pique-nique près d’un lac petit de montagne. Une petite rivière qui traverse la gorge climatise cet endroit à la frontière des montagnes avec le désert sans vie.

Après le déjeuner vous continuez le voyage avec à Samarcande.

 

Jour 8. Samarcande.
Toute la journée vous consacrez à Samarcande. Êtes-vous prêt? Alors on y va!

La ville ancienne est l’un des points principaux de la Grande Route de la Soie, la ville-musée qui a conservé également avec Boukhara et Samarcande l’originalité de l’époque médiévale. Il est étonnant que jusqu’à présent on n’a pas élucidé ni les origines d’un nom, ni l’âge de la ville. Pourtant son ancienneté, sa noblesse et le charme raffiné oriental sont indéniables!

Même les symboles de la ville sont plus à Temur comme le talisman de la ville est la panthère depuis les siècles, le roi des animaux qui accueille les hôtes en entrant la ville avec la patte levée comme si elle veut dire que la ville salue le voyageur et lui souhaite du bien.

A Samarcande avant tout vous visitez la place la plus impressionnate de l’Asie Centrale - le Réguistan (XVII) située au centre de la ville. Le mot « reguistan » signifie l’endroit sablonneux et on dit que le sable n’est pas apparu par hasard il a été nécessaire afin d’absorber le sang comme c’était autrefois le lieu d’exécutions publiques. Et plus tard en 1875 la place a été pavée par les briques cuites et les pavés. Le Reguistan comment il est apparu? De toute éternité au croisement de six chemins qui menaient jusqu’aux portes de ville cette place servait du marché. Ainsi, la place commerciale petit à petit grace à sa situation est devenue le centre de la ville tandis que les constructions fondamentales des Timourides l’ont rendue l’air majestueux et inoubliable qui est conservé jusqu’à nos jours.

La place de trois côtés est entourée par les bâtiments grandioses: la Médersa d’Oulougbek (1417-1420), la Medersa Cher-Dor (1619-1636), la Medersa Tilla-Kori (1647-1660). En 1417 Oulougbek (le petit-fils d’Amir Temur) a commencé à construire la médersa qui porte son nom. En 1420 la construction de la médersa s’est terminée et la place est devenue le centre des sciences. Dans cet établissement d`enseignement religieux, sorte de l’université médiévale habitaient et faisaient leurs études plus de cent étudiants. Au XVIIième siècle on a construit deux autres bâtiments monumentaux: la médersa Cherdor et la médersa Tilla-Kory.

La Médersa Cherdor (« le bâtiment avec les lions ») avec l’image des animaux fantastiques de race des chats et du chamois sur le portail est une réflexion spéculaire de la médersa d’Oulougbek. Ces panthères avec le soleil sur le dos symbolisent le pouvoir, et entre elles, au centre du portail, on voit une grande croix gammée avec l`inscription arabe: «Dieu est omnipotent!»

10 ans après avoir terminé la construction de Cherdor sous le même gouverneur on a posé les fondements de la médersa Tilla-Kori qui ferme l’ensemble de Reguistan du côté nord. Le nom de la médersa signifie « orné par l’or ». La médersa à part sa mission principale (la formation des étudiants) servait de la mosqué principale de Samarcande.

Ensuite on va visiter obligatoirement le mausolée Gour-Emir - le tombeau des Timourides où les restes d’un grand chef d’armée de Timur sont conservés jusqu’à présent. Oulougbek a installé sur la tombe de Tamerlan la dalle de jade. Selon la légende il est interdit de toucher le tombeau sinon la guerre va être déclenchée. L`inscription sur cette pierre tombale dit: «Chacun, qui troublera ma paix dans cette vie ou dans l’autre, sera soumis aux souffrances et périra» - une épitaphe sur la pierre tombale de Tamerlan. Superstition? Mais la Seconde Guerre mondiale a commence pour l`URSS justement apres l`exhumation du corps de Tamerlan!

On peut visiter aussi la nécropole Roukhabad où sont emmurés, selon une légende, les cheveux du prophète islamique Mukhammed (XV s.). Et derrière Gour-emir, dans une ruelle calme, se trouve le mausolée Ak-Saray (15 siècle), qui n`était jamais restauré et attire les visiteurs par cette authenticité.

Ensuite, vous vous dirigez vers la mosquée Bibi-Khanoum (XV siècle), construite, d`après l’ambassadeur espagnol de Clavijo, sur l’ordre de Tamerlan en l’honneur de sa belle-mère par 200 meilleurs architectes de tout l`empire de Timour, 500 ouvriers et 95 éléphants d`Inde. Mais la légende populaire dit que Bibi-Khanoum la femme aimée de Tamerlan, a commencé la construction de cette mosquée grandiose quand qui devait devenir le cadeau pour son mari.

On vous a parlé d’Oulougbek, le fils de Tamerlan, le savant et le mécène? Maintenant vous avez la chance de visiter la partie restante de son observatoire (XV) où vous allez voir une constructuion unique astronomique - le sextant. C’est ici où Oulougbek a établi ses «Tables astronomiques» qui ont frappé les représentants les plus progressifs de la science européenne.

La nuit à l’hôtel.

Jour 9. Samarcande. Le transfért Samarcande - Tachkent (330 km, 5-6 h.).
Aujourd’hui vous allez continuer à admirer les beautés de la capitale de Tamerlan avant de vous partir pour Tachkent!

Vous allez visiter le Mausolée Khodja Doniyor (autrement dit le prophète Daniil). Daniil est honoré par trois religions principales - le judaïsme, le christianisme et l’islam. A l’ordre d`Amir Temur on a construit ici la mosquée mais plus tard (en 1900) sur le lieu de la sépulture le mausolée a été érigé. La légende dit que dans le tombeau de 18 mètres la main du grand prophète est conservée. Mais 18 mètres c’est un vaste espace pour une main! Mais l’imagination populaire a trouvé de bons raisons: les uns affirment que la main s’aggrandit de l’an en l’an, les autres croient que le prophète Daniil était géant. bien que toutes les variantes partagent le même fait que cette mais a été transférée à Samarcande depuis La Mecque par Témur même!

Ensuite vous vous dirigez vers un autre monument intéressant de l’époque de la dynastie de Temur nommé Ichratkhona. Les archeologues et les historiens de l’architecture n’arrivent pas à expliquer à quoi servait ce bâtiment auparavant. Selon la version la plus repéandue c’était le tombeau destiné à conserver les restes des femmes aristocrates. Une autre légende populaire dit qu`Ichratkhona c`est la maison de divertissement construite par Temur sur le lieu du jardin de pêchers où il a rencontré l’une de ses 18 femmes. A part les légendes la construction est intéressante par le fait qu’elle n’a pas été encore restaurée et vous aurez la chance de voir le bâtiment qui était le témoin pendant 500 ans de tous les changements qui ont eu lieu dans la ville.

A la fin vous pouvez faire un tour par la ville. Peut-être vous allez avoir envie de visiter le marché local. Et peut-être vous allez vous mettre en campagne pour retrouver la bibliothèque disparue d’Oulougbek? Puisque tous les textes manuscrits réunis par Temur de tous les pays conquis et conservés soigneusement par Oulougbek mais perdus actuellement! Selon certaines versions la bibliothèque faisait partie de l`observatoire et après sa dévastation les livres ont été tombés entre les mains des habitants locaux où ils restaient. Les autres affirment que la bibliothèque s`est trouvée dans le souterrain de l’un des palais de Samarcande de Tamerlan. Mais lequel?

Après un bon dîner et un tour par la ville vous vous dirigez vers tachkent où vous vous installez dans la chambre d`un hôtel confortable.

Jour 10. Tachkent. Le départ.
Le matin Tachkent va vous accueillir avec les arômes de la verdure, du café et de l’agitation de la mégalopole. En fonction de l’horaire de votre vol de retour vous pouvez planifier la visite du marché Tchorsou ou la promenade dans la nouvelle ville, admirer les parcs, les étangs, les monuments et les bâtiments et à la fin faire plusieurs photos.

Mais voilà votre séjour à Tachkent touche à sa fin. Il faut aller à l’aéroport! Votre voyage de photos est fini. On espère que vous allez réussir à dévoiler les mystères de cet endroit étonnat - l’Ouzbékistan...





© La paternité de ce matériel appartient à la compagnie «Central Asia Travel».
Toute reproduction et utilisation de ce matériel sans autorisation de l’auteur est interdite.

précédent en haut

References utiles:


     	

RÉSERVER LE CIRCUIT

×

Nom du circuit *

Nom et prénoms*

Nationalité

N de téléphone

Skype  

E-Mail * 

Nombre de
participants: 

Types d’hébergement:



Comment vous contacter:

Commentaires, suggestions en fonction du programme:



Envoyer à l'ami

×




RECHERCHE SUR LE SITE

QUOI DE NEUF SUR LE SITE