Que la calotte reste sur la tête, mais les ennemis se donnent au diable

 

Montre-moi ta calotte, et je te dirai… tes origines, ton statut, la fête dans la maison ou le chagrin… La calotte à l’Orient peut parler des plusieurs choses. Nous partagerons avec vous certains secrets des nombreux ornements de l’objet qui à première vue est le détail ordinaire et habituel de la garde-robe orientale.

La calotte - rond ou avec le point culminant aigu avec les ornements brodés ou tissés, le couvre-chef national de plusieurs peuples de l`Asie centrale. Les origines du mot-même proviennent du turc «tyubé» - le sommet. Et en réalité jetez un coup d`oeil sur sa forme c’est la voûte du ciel, le dôme des mosquées, le toit des anciens marchés. Peu de gens réfléchissait à ce sujet mais même la yourte est une calotte agrandie dans quelques dizaines de fois.

Au Moyen Age le croyant n’était pas autorisé d`apparaître dans les lieux publics sans être coiffé. Le musulman contémporain n’est pas obligé de porter la calotte chaque jour, même quand il fait froid et il y a de la tempête de neige. Mais dans le nombre de cas la personne croyante (la majorité en Asie centrale) doit mettre la calotte: pendant les jours des fêtes sacrées (Kourban et Uraza-hayit), aux mosquées et à la maisons pendant la prière, pendant les funérailles et les jours commémoratifs, pendant le mariage (le fiancé et son père). Quatre parties de la calotte présentent quatre périodes de la vie d’une personne: l`enfance, l’adolescence, la jeunesse et la vieillesse. En mettant la calotte à la tête du nouveau-né, le mollah le bénit de telle manière pour qu`il soit toujours en bonne santé. Lors de la circoncision on met aussi la calotte à la tête de l`enfant (les calottes pour les enfants avaient la forme conique dont le centre était orné par le lacet suspendu avec le pinceau à sa fin). Et pendant la noce le fiancé porte la calotte ce qui signifie le passage vers la période la plus mûre de sa vie. Bref, chaque fois les mollah-aksakals, en mettant la calotte, bénissent ceux qui digne de la porter.

En Asie Centrale il y a une grande diversité des modèles des calottes: conique, hémisphérique, carré et plat. La forme, les particularités de l’ornement, la couleur de la broderie, la fonction de la calotte se distinguent l`un de l`autre en fonction de l`appartenance ethnique et territoriale. En Turkménistan, par exemple, elle s`appelle autrement - takhya. On la cousent avec un fond carré ou rond, mais le dessin est brodé le plus souvent en forme de l`ornement géométrique avec la combinaison des couleurs rouges, blanches, jaunes et noires. Si sur la calotte de la jeune fille turkmène vous voyez les plumes - vous devez savoir que cette jeune fille est encore célibataire, si la calotte sans plumes - une jeune fiancée est déjà engagée.

Les calottes pour les hommes et les femmes sont ornées différemment. Si pour les hommes elle est caractéristique par l’ornement deux-tricolore, les calottes féminines se distinguent de la palette multicolore vive. Mais pas toujours. Dans le cas des ouyghours, par exemple, la variante la plus colorée de la calotte est destinée au sexe masculin - brodée du fil d`or et d’argent, des grains de verre, des paysages - ce n’est pas sans raison que dans la maison ouyghour les murs sont ornés non par les tableaux, mais par les calottes!

Les particularités du dessin peuvent raconter plusieurs choses où cette calotte était fabriquée: les ouvrières du Pamir utilisent dans le travail la symbolique aryenne jusqu`à présent; les calottes de Badahshan se distinguent par la combinaison des couleurs rouges, vertes, bleues et blanches avec l`ornement géométrique; à Shakhrisabz les calottes sont cousues se différant par la gamme pittoresque multicouleur; à Samarkand la technique «piltadouzi» est en usage (la broderie à la mèche), d’après sa forme ces calottes rappellent le dôme à nervures; les origines des calottes en or proviennent sans doute de Boukhara. À Samarkand et à Boukhara des personnes âgés portent le plus souvent la calotte monotone de velours verte. Les ornements traditionnels sont le plus souvent représentés sur les calottes, symbolisent les valeurs indéfectibles: l’ornement "la trace du serpent" protège du mauvais oeil, la représentation symbolique des cornes du mouton incarne la force et le courage, tandis que les poissons - la fécondité de la femme. On distingue parmi les ornements les plus populaires l`amande blanche brodée sur la calotte noire. Parfois les compositions d’ornements sont complétées par les inscriptions dans la langue arabe, par exemple, comme: "que la calotte reste sur la tête, mais les ennemis se donnent au diable".

Les calottes les plus répandues en Asie centrale - «Tchousti» (selon le nom du lieu Tchoust dans la vallée de Ferghana de l`Ouzbékistan) qui sont carrées selon sa forme, se distinguent par la simplicité et la finesse de la broderie par la soie blanche au fond noir. Elle est agréable non seulement selon sa forme, mais aussi selon sa couleur: noir et blanc. On peut mettre cette calotte tant aux moments de la joie qu’aux jours de la tristesse. L’ornement de la broderie «Tchousti» est traditionnel: sa partie supérieure est ornée par les quatre poivrons (Kalampour), qui représentent à l`Orient le symbole de la vie et l’amulette contre le mauvais oeil. On croit que le poivre piquant fait effrayer les esprits malins, tandis que ses quatre cosses protégeront la tête de l`homme des quatre horizons. Le dessus d’une calotte est encadrée par le ruban noir de soie, par-dessus duquel les ornements ondulés sont brodés par les fils blancs qui symbolisent la richesse et la capacité vitale.

La forme régulière et les ornements symétriques de la calotte donnent une riche nourriture pour l’imagination des chercheurs: quelqu`un voit dans l`ornement à l’amande la représentation de l`embryon de trois mois (on croit que pendant cette période l’embryon se revêt de l’âme), quelqu`un trouve que les calottes coniques servent des liaisons avec l`espace, mais quelqu`un croit sérieusement que c’est une sorte de la couronne royale qu’il porte sur sa tête. Où est la vérité, chacun décide à sa manière, mais ce qui est évident que la calotte a une importance considérable dans la vie du musulman.

Photos:

voir toutes les photos »»

© La paternité de ce matériel appartient à la compagnie «Central Asia Travel».
Toute reproduction et utilisation de ce matériel sans autorisation de l’auteur est interdite.

«« précédent en haut »»

RÉSERVER LE CIRCUIT

×

Nom du circuit *

Nom et prénoms*

Nationalité

N de téléphone

Skype  

E-Mail * 

Nombre de
participants: 

Types d’hébergement:



Comment vous contacter:

Commentaires, suggestions en fonction du programme:



Envoyer à l'ami

×




RECHERCHE SUR LE SITE

QUOI DE NEUF SUR LE SITE