De quoi chante la Suzané

 

L’ancienne tradition dit: pour que les mariages dans la maison ne touchent pas leur fin, pour que la fille soit en bonne santé, pour que la joie ne se brise jamais - laisse inachevé un petit dessin sur ta suzané. La suzané n’est pas seulement une partie originale de l’art et de la culture ouzbèke. C’est un élément important de la vie de tout un peuple.

La suzané ouzbèkeLa suzané (du persan - “cousu par aiguille”) est un tapis de mur de beauté inordinaire brodé sur un toile de soie, velour ou coton. Depuis l’antiquité les panneaux brodés étaient présents sans faute dans chaque maison. On en décorait les murs, ils servaient l’amulette de garde. Les plus importantes suzanés, elles pouvaient atteindre 2-3 mètres en longueur et 2 mètres en largeur, étaient faites d’habitude à l’occasion de grands événements dans la famille. Les broderies faites par la fiancée et ses parents brillaient par leur diversité - on ne pouvait pas imaginer la dot sans suzanés colorées. On était d’avis que c’est justement elle servait le point de départ d’une vie conjugale heureuse et c’est pourquoi une attention particulière on accordait à l’ornement des objets brodés. Le dessin devait protéger les jeunes mariés des forces du mal. Une fillette de 10-12 ans commençait à broder sa suzané pour l’achever vers le jours de son mariage en laissant inachevée une partie. Le dessin inachevé de la suzané symbolise la succéssion des générations et signifie le souhait de la jeune mariée d’avoir une fille qui deviendrait première et continuerait l’ouvrage de sa mère. A propos, dans l’ancien temps la maîtrise de la broderie était évaluée au prix d’or. Dès que les marieurs apprenaient que la fiancée maîtrisait l’art de broderie, le kalym (rançon pour la fiancée) augmentait pour plus de cent fois. En plus, on libérait la première - jeune mariée de toutes les obligations de ménage, elle pouvait de ne pas s’occuper même d’éducation des enfants - une «pure» broderie était son devoir.

La suzané ouzbèkeDe vrais connaisseurs et appréciateurs de cette forme d’art, en regardant au dessin brodé, peuvent facilement déterminer dans quelle région de l’Ouzbékistan et à l’occasion de quel événement avait été brodée la suzané. Nourata, Boukhara, Samarkand, Chakhrisabz, Tachkent et Ferghana étaient considérés les centres de la broderie artistique depuis les temps anciens. Bien que le monde végétal soit l’image principale des suzanés ouzbèkes, si vous essayez de trouvez la ressemblance entre, par exemple, les broderies de Boukhara et Ferghana, vous n’y arriveriez pas. Chaque école de broderie a son histoire originale, sa légende. Dans l’amalgame des couleurs - le souhait du bonheur, bien-être, symboles de la fertilité. La couleur joue le rôle principal dans la broderie ouzbèke, mais malgré ce que dans chaque suzané on puisse trouver jusqu’aux quinze teintes, les maîtresses populaires ont réussi a maintenir l’harmonie et l’unité du coloris général. Par la richesse et la diversité des motifs colorés la première place appartient peut-être aux suzanés de Nourata. Elles se caractérisent par les bouquets des fleurs et rosaces bleues, roses, dorées, crèmes, figures des oiseaux et des animaux qui couvrent entièrement l’étoffe.

La suzané ouzbèkeLa pointe de chaînette usée dans la réalisation de la plupart des objets - tel est le trait distinctif de l’école de broderie de Boukhara. Il est à ajouter la fine combinaison des tons bleus, lilas, gris, roses et jaunes-claires. Sur les suzanés des maîtresses de Boukhara on peut noter la multiplicité de menus détails ensemble créant une entière composition. Les maîtresses populaires cueillent de milliers de motifs pour leurs suzanés de la vie courante.

Le dessin de la broderie de Samarkand est plus volumineux et laconique. Une rosette ovale aux teintes framboises est mise au centre d’un anneau de feuilles. La suzané de l’une d’anciennes villes de la région de Samarkand - Ourgout brille également par sa beauté excéptionnelle. Les panneaux créés sur une étoffe blanche en coton, rarement - en soie jaune ou framboise, reproduisent les plus anciens dessins magiques et certains détails de la vie quotidienne.

Une expressivité particulière caractèrise la broderie des maîtresses de Chakhrisabz. Elle est réalisée par la pointe de chaînette sur le fond coloré. Les suzanés d’ici rappellent plutôt les tapis que les panneaux brodés.

La suzané ouzbèkeLes maîtresses de Tachkent ont aussi leur style original et exclusif. Deux principales formes de la broderie artistique - palyak et goulkorpa y sont présentes depuis l’ancien temps. Le motif principal de palyak (de l’arabe «falak» - «ciel») sont les anneaux rouges foncés saturant l’étoffe. Pour ce qui concerne goulkorpa (se traduit comme «la couverture de fleurs»), elle servait la couverture du lit des jeunes mariés. Le dessin illuminé en fleurs était considéré le symbole d’une famille aisée avec de nombreux enfants.

Les suzanés des régions de la vallée de Ferghana sont réalisées sur la soie ou satinette viloette ou verte foncée. Elles se distinguent par la simplicité particulière du dessin recherché qui est volontairement placé au dessus du fond. Principalement il s’agit de la broderie rouijo (broderie tadjike destinée aux jeunes mariés), rarement - dessins de dimensions importantes du type goulkorpa. La légèreté ruissellante et l’aisance dans l’ornement - tout ceci les suzanés de Ferghana.

La broderie manuelle est une branche entière sur l’arbre de création populaire ouzbèke. D’anciens symboles mythiques des ornements des suzanés, fantaisie sans bornes des maîtresses et chaleur de leurs mains qui créent avec soin ce chef-d’oeuvre - tout ceci n’est pas seulement la succession des anciens traditions. C’est l’âme même poétique, fine et sincère du peuple ouzbek.

Photos:

La suzané ouzbèke La suzané ouzbèke La suzané ouzbèke La suzané ouzbèke
La suzané ouzbèkeLa suzané ouzbèkeLa suzané ouzbèkeLa suzané ouzbèkeLa suzané ouzbèkeLa suzané ouzbèkeLa suzané ouzbèkeLa suzané ouzbèkeLa suzané ouzbèkeLa suzané ouzbèkeLa suzané ouzbèkeLa suzané ouzbèkeLa suzané ouzbèkeLa suzané ouzbèkeLa suzané ouzbèkeLa suzané ouzbèkeLa suzané ouzbèkeLa suzané ouzbèkeLa suzané ouzbèkeLa suzané ouzbèkeLa suzané ouzbèkeLa suzané ouzbèke

voir toutes les photos »»

© La paternité de ce matériel appartient à la compagnie «Central Asia Travel».
Toute reproduction et utilisation de ce matériel sans autorisation de l’auteur est interdite.

précédent en haut

RÉSERVER LE CIRCUIT

×

Nom du circuit *

Nom et prénoms*

Nationalité

N de téléphone

Skype  

E-Mail * 

Nombre de
participants: 

Types d’hébergement:



Comment vous contacter:

Commentaires, suggestions en fonction du programme:



Envoyer à l'ami

×




RECHERCHE SUR LE SITE

QUOI DE NEUF SUR LE SITE