Mer d’Aral et oasis des anciennes villes

Le circuit des contrastes en Ouzbékistan : le voyage en jeep vers la mer d’Aral,
les visites de Khiva, Boukhara et Samarcande

 

Le pays de destination: Ouzbékistan Regarder la carte »»
Durée du circuit: 10 jours / 9 nuits
Itinéraire: Tachkent / Urguentch* - Noukous - écropole Mizdakhan - Plateau Ousturt - lac Soudochie -
- mer d’Aral - Moynak - Khodjeyly - Khiva - Boukhara - Samarcande - Tachkent

Circuits avec les départs garantis 2018:

  Groupe n°1. 10.04 - 19.04.2018       
  Groupe n°2. 22.09 - 01.10.2018       
  Groupe n°3. 02.10 - 11.10.2018       

* Suite aux travaux de reconstruction entamés à l’aéroport international de Noukous et une éventuelle impossibilité d’arriver directement à Noukous, nous sommes obligés de changer la ville d’arrivée et ajouter une journée supplémentaire au début du programme. Vous pouvez choisir une option qui vous convient au mieux : arriver soit à Tachkent, soit à Ourguentch et commencer votre programme en fonction des options 1 ou 2.

Mer d’Aral et oasis des anciennes villes

Ce programme englobe deux itinéraires les plus populaires en Ouzbékistan : le circuit à travers les villes historiques - Khiva, Boukhara et Samarcande avec leur architecture grandiose et le programme d’aventure vers la mer d’Aral à travers le plateau Ousturt - région mystérieuse et peu étudiée.

Durant ce voyage où toutes les nuances sont bien prises en compte vous allez visiter les curiosités principales du pays en vous plongeant dans deux dimensions tout à fait différentes : le monde de la nature unique et des paysages infinis hors sentiers battus et ensuite celui de la génie humaine inspiré par la culture des plusieurs siècles, de la cuisine orientale et de l’hospitalité unique.

Que ce voyage en Ouzbékistan soit riche en impressions, intéressant et varié !

  • programme du circuit,
    services et ix
  • questions
    les plus fréquentes
  • information utile
    carte de l’itinéraire

 

Programme du circuit:
Jour 1. Option 1: Arrivée à Tachkent.
Arrivée à Tachkent par le vol HY 604 à 16:55. Accueil à l’aéroport et transfert à l’hôtel. Nuit à l’hôtel de Tachkent.

Option 2 : Arrivée à Ourgentch.
Arrivée à Ourgentch par le vol S7 695 à 03:30. Accueil à l’aéroport. Départ pour Khiva et hébergement à l’hôtel. Petit-déjeuner à l’hôtel. Repos. Départ depuis l’hôtel avant 12:00. Liaison jusqu’aux étangs Kharot où les touristes peuvent déguster du poisson frit (le déjeuner n’est pas inclus dans le prix du programme). Départ pour Noukous (180 km). Arrivée à Noukous et hébergement à l’hôtel. Nuit à l’hôtel.

тур в Узбекистан

Jour 2. Option 1: Tachkent - Noukous.
Petit-déjeuner à l’hôtel très tôt le matin. Transfert à l’aéroport. Départ pour Noukous par le vol de matin HY 011 (07:10-08:55). Rassemblement du groupe. Visite guidée du Musée Savitsky. Hébergement à l’hôtel après 14 h. Après-midi le départ pour l’ensemble Mizdakhkan (district Khodjeyli). Visite guidée de Mizdakhkan : Khalif Erejep, colline Jumart kassab, mausolée Mazlumkhan, Shamun Nabi. Retour à Noukous. Nuit à l’hôtel.

Option 2 : Noukous.
Petit-déjeuner à l’hôtel. Rassemblement du groupe. Visite guidée du Musée Savitsky. Après-midi le départ pour l’ensemble Mizdakhkan (district Khodjeyli). Visite guidée de Mizdakhkan : Khalif Erejep, colline Jumart kassab, mausolée Mazlumkhan, Shamun Nabi. Retour à Noukous. Nuit à l’hôtel.

Noukous<

Bienvenus à Noukous - capitale de la république autonome de Karakalpakstan qui fait part de la République d’Ouzbékistan. Noukous est un oasis vert situé au milieu de trois déserts - Karakoum et Kizilkoum et le désert caillouteux - plateau Ousturt. Il y a peu de temps ces déserts ont été completés par celui quatrième qui a été nommé Aralkoum ou Akkoum (cela veut dire - les sables blances) - les sables salés du fond de la mer d’Aral.

l’ancien Khorezm

A Noukous il y a un musée qui est connu en tant que le monde de la collection unique de la peinture russe d’avant-garde de la deuxième moitié du XX siècle - le Musée d’art de la République de Karakalpakstan I.Savitsky. Les 3 bâtiments du musée dont la superficie fait 7 milles km. carrés abritent plus de 90000 d’objets d’art. Ce musée est une trésorerie qui donne une idée du segment culturel embrassant l’époque du III siècle av.JC jusqu’à nos jours. Y sont exposés les objets de la culture matérielle et artistique de l’ancien Khorezm, des arts appliqués des Karakalpaks. La section des beaux-arts du musée présente une riche collection des oeuvres des fondateurs de la culture de peinture ouzbèke, de l'équipe multinationale des peintres ayant travaillé en Asie Centrale au début du XXe siècle.

A Noukous nous nous installons à l’hôtel où vous allez vous réponser avant commencer votre aventure de la découverte de la mer d’Aral.

Jour 3. Noukous - Koungrad - plateau Ousturt - lac Soudochie - mer d’Aral.
Le petit-déjeuner à l’hôtel. A 7 h le départ depuis Noukous. La route via Koungrad. La montée du plateau Ousturt où vous pouvez voir se nicher les oiseaux migrateurs. La visite du village à l’abandon Ourga - la première colonie des russes à Khorezm. Le déjeuner (paniers répas). Ensuite la continuation de la route vers la mer d’Aral. En cours de la route vous allez faire un stop pour prendre les photos des canyons. La descente pour rejoindre la mer. L’installation du camp. Le dîner autour du feu de camp. La nuit sous la tente.

plateau Ousturt

Aujourd’hui il vous faut vous réveiller très tôt - vous devez prendre votre petit-déjeuener et avant 7h quitter Noukous pour partir à Koungrad. A l’ouest de Koungrad il y a le plateau Ousturt, à l’ouest - Amoudaria, au nord - la mer d’Aral et au sud - ancien Khorezm. Le nom même de cette ville est lié à l’une des familles turques - Koungrad. Il est censé que cette famille a donné la naissance aux plusieurs peuples de l’Asie Centrale. Cette famille est hautement appréciée par les kazakhs, ouzbeks et kirghizs.

Après avoir passé par Koungrad nous allons rejoindre le plateau Ousturt.Pendant les siècles Ousturt servait le carrefour des civilisations qui a conservé les traces des Scythes, des mongols et d’autres anciens peuples. Ces routes désertiques furent parcourues plusieurs fois lors des déménagements des peuples. Ici en continuant votre chemin vers le village Koubla- Ousturt peuplé par les chasseurs vous pouvez voir les monuments archéologiques.

Après nous nous précipitons vers le lac Soudochie situé au delta de la rive gauche d’Amoudaria.

Le lac Soudochyé (Sudovchin) était à l'époque le plus grand lac sur le territoire de l'Ouzbékistan et le plus grand bassin d'eau dans la delta d’Amou-Darya. Aujourd'hui, les grandes eaux se sont reculées d’ici à presque 150 km, et le lac s’est ensablé et s'est désintégré en plusieurs petits bassins. L'origine du mot «Soudochyé» est curieuse. Selon une version, le nom du lac est directement liée au poisson soudak. Mais d'autre part, en ouzbek le lac est appelé "Souvdochin", des mots «souv» - «eau» et «chin» - «vrai».

Sur cette territoire vous allez voir une rèserve ornithologique Lac Soudochie où près de 218 d’espèces d’oiseaux se nichent dont la plupart sont insérés sur le Livre rouge.

Un arrêt suivant sera la colonie abandonnée d'Ourga. Dans les années 50 du siècle dernier quelques centaines d’habitants de la colonie d’Ourga vivait une vie de pêcheurs au bord du lac Soudochyé (région de la mer d’Aral). C’était une de premières colonies russes sur le territoire du Khorezm. Le dernier résident a laissé les lieux en 1971.

Le soir nous allons rejoindre enfin la rive de la mer d’Aral. Les difficultés de la route, ou plutôt son absence totale sont remboursées par de magnifiques vues des panoramas qui s'ouvrent sur la rive et le fond de la mer d'Aral qui est encore préservé.

La mer d'Aral

La mer d'Aral est relativement jeune. Selon une hypothèse, elle a été formée il y a environ 10 mille ans, lorsque  l'Amou-Darya et la Syr-Darya ont changé du lit et ont commencé à remplir la basse contrée de Touran. Au cours de son existence, elle s’ensabla deux fois, mais deux fois elle s’était remplie de nouveau de 55 m au-dessus de l’Océan de Monde. Mais depuis la fin des années 60 du XXe siècle le débit d’eau a commencé à se reduire - les champs de coton, les surfaces dont ont connu une croissance rapide, nécessitaient une irrigation intensive. Au cours de trente ans, le débit est reduit presque dix fois. Vers les années 90 le niveau de mer a baissé pour 14 m, et elle même s’est divisée en deus parties : grande et petite. La grande Aral est alimentée par la Syr-Darya, la petite - par l'Amou-Darya.

S’étant promené aux alentours et ayant vu la mer d’Aral telle qu’elle est aujourd’hui, nous passerons la nuit dans le camp de tentes soigneusement installées pour nous rendre agréable la nuit.

Nuit sous tentes.

Jour 4. Mer d’Aral - Moynak - Khodjeyli - Khiva.
Nuit sous la tente. Démantèlement du camp. Le départ à travers le fond de la mer disparue vers Moynak. La visite du monuments aux victimes de la Deuxième guerre mondiale (actuellement il est consacré à la mer d’Aral), c’est un point le plus élévé de Moynak d’où une belle vue s’ouvre sur la mer et la ville même. Ensuite la visite de la Cimetière des bateaux, du musée auprès de la Maison de culture de Moynak où vous pouvez voir les travaux de deux peintres F.Madgazine et R.Matevosyan qui dessinaient la mer d’Aral et la rivière d’Amou-Daria. Déjeuner à la maison d’hôte de Moynak. Départ vers Khiva. Nuit à l’hôtel.

Moynak

Aujourd'hui, nous disons au revoir à la mer autrefois vaste.

Après le petit-déjeuner en plein air vous allez vous précipiter vers la ville-portMoynak où vous serez le temoin d’une réalité triste - Cimetière des bateaux. Après avoir regagné le point culminant de Moynak d’où la vue superbe s’ouvre sur le fond de la mer, vous allez évaluer les échelles de la tragédie d’Aral : le lieu où vous êtes servait à l’époque la rive de la mer à partir duquel les gens pouvaient observer le coucher du soleil et les vagues, mais il n’y a rien pour l’instant, la mer a disparu en se transformant aux sables infinis. Selon les scientifiques il n’est plus possible de sauver la mer d'Aral. Même si on refuse  complètement à la dérivation des eaux de l'Amou-Darya et la Syr-Darya, l’ancien niveau de l'eau y sera restaurée au plus tôt dans 200 ans.

Pendant la visite guidée de Mouynak nous allons visiter le musée auprès de la Maison de la culture où nous pouvons voir les travaux des peintres - F.Madgazin et R.Matevosyan qui dessinnaient la mer d’Aral et la rivière d’Amoudaria à l’époque de leur ampleur.

Ensuite nous allons nous procéder au district Khodjeyli de Karakalpakstan où à 3-4 km du sud de Khodjeyli (Khodjeyli se traduit comme la région des pélèrins), non loin de Noukous vous allez visiter l’ensemble archéologique ancien Mizdakhan (IV av J.C. - XVI, XVII - XX) dont la superficie fait 200 h.Mizdahkan représente en soi un immense ensemble d’antiquités de différents âges et comprend un de plus antiques cimetières de l’Asie Centrale (avec les mausolées de Chamoun-nabiMazloumkhan SoulouKhalfa Eréjep et la butte de Joumart-quassab), ainsi que la ville des temps de la Orde d’Or, caravansérail, ruines des propriétés et châteaux isolés, ruines des systèmes d’irrigation. Au Moyen Âge Mizdahkan était la troisième par ses dimensions ville au Khorézm.

Nous poursuivons nos visites afin d’explorer la ville-conte de l’ancien Khorezm - Khiva (qui a plus de 2500 ans). Cette ville-musée est un exemple d’une ville médiévale orientale. Ici vous n’allez pas voir les bâtiments à plusieurs étages tandis que tous les déplacements sont prévus à pied.

La nuit à l’hôtel.

Jour 5. Khiva.
Le petit-déjeuner à l’hôtel. La visite guidée de Khiva (Itchan-Kala - ville intérieure): ensemble Pakhlavan Makhmoud, forteresse Kounya-Ark, médersa et minaret Islam Khodja, palais Tach Khauli Alakuli-Khan, mosquée Jouma, minaret et médersa Amin-Khan, musée Avesta. Nuit à l’hôtel.

Khiva

Khiva - la ville orientale, unique en son genre dont l’air est imprégné par l’esprit de l’ancienneté et de l’époque médiévale. Il n’y a pas de hauts bâtiments, des grandes autostrades, même le temps semble être arrêté en essayant de conserver tout ce que vous allez voir. Et vous allez voir beaucoup de monuments historiques et de maisons anciennes en terre battue. Les archéologues disent qu’ayant visité Khiva, on peut s`imaginer l’aspect traditionnel d`autres villes de l`Asie Centrale. Et Khiva était l’un des centres culturels et économiques sur la route des caravanes qui se dirigeaient en Iran et Méditerrannée.

Conformément au programme, aujourd’hui nous consacrerons toute la journée à l’excursion de Khiva légendaire.

Vous serez étonné que les curiosités de cette ville sont situées d’une manière assez compacte sur un espace limité borné par les murs de ville. C’est une partie de la ville la plus ancienne - Itchan-Kala(XVIII - la ville intérieure de Khiva) qui est le musée historique et la zone protegée sauvegardée par l’Etat. Mais ce musée n’est pas assez traditionnel il est peuplé par les gens qui y habitent selon les coutumes de leurs ancêtres. Pour une bonne part ce sont les artisans de souche: les tisseurs, les forgerons, les potiers, les sculpteurs sur bois.

La légende dit que le premier village s’est formé autour du vieux puit Kheivak construit sur l`ordre de Sem, fils de Noé. D`ici le nom de la ville, bien qu`un peu modifié. À propos, on peut voir ce puit à l`intérieur d`Itchan-Kala. On decouvrira egalement la forteresse Kounya-Ark (XVII siecle) qui relie les murs d’Itchan-Kala avec le tour d’observation qui servait de la demeure d’un ancien ermite Akchich-bobo d’où la vue pittoresque s’ouvre sur la ville ancienne.

Ensuite vous allez découvrir les autres monuments de la ville. C’est l’ensemble architectural Pakhlavan Makhmoud (XIV-XIX) qui a la plus grande coupole à Khiva. Le bâtiment initial du mausolée a été construit en tant que tombeau de l’athlète Pakhlavan Makhmoud qui habitait Khiva et était un poète connu, Après sa mort le clergé musulman l’a élévé aux saints. Avec le temps le bâtiment a été completé par le khanaka et la mosquée pendant qu’il n’atteint pas l’aspect moderne.

La Médersa et le Minaret Islam Khodja (1908) sont aussi intéressants, ils sont aussi le symbole de Khiva. Le minaret a été conçu comme le tour qui devrait surpasser le minaret connu Kalan de Boukhara et se voir de loin par les voyageurs qui s’approchent de la ville. Selon la coincidence étrange il est adjacent à l’un des plus petits médersas de Khiva.

Après cela vous vous dirigez vers le palais Alakouli-khan qui est connu comme Tach Khauly ce qui veut dire le cour en pierre. Cet ensemble architectural vous démontre bien les particularités de l’architecture asiatique des XVIII-XIX siècles.

La mosquée Djouma (X) est unique par le fait qu’elle n’a ni préau, ni portails, ni coupoles, ni galeries. Le plafond de la salle principale de la mosquée est soutenu par 213 colonnes en bois sculptées à la main. A l’instar des colonnes les portes en bois de la mosquée ont été aussi créées par les meilleurs sculpteurs sur bois aux époques différentes (en général à partir du X et jusqu’au XVIIIième siècle).

Le minaret et la médersa Moukhamad Amin-khan (1831-1855) sont aussi situés a l’intérier d’Itchan-Kala. Actuellement ce bâtiment abrite l’hôtel, l’agence touristique, le bureau d’échange, le bureau de ventes des billets d’avion et le café. Auparavant étant le plus grand en Asie centrale il abritait non seulement les étudiants-théologiens mais il servait aussi de la Haute Chancellerie musulmane.

Nous visiterons également aujourd’hui le musée d’Avesta.

p align="justify">marché de Khiva

On vous conseille aussi de visiter le marché où vous allez voir de beaux tapis de Khiva, les surtouts nationaux et les calottes brodés par les fils en or. Dans les restaurants de Khiva seulement vous aurez la possibilté de goûter les plats originaux du Khorézm qui ne sont préparés nulle part ailleurs en Ouzbékistan.

Khiva est surtout belle au coucher du soleil. À partir de l’endroit élevé (par exemple du haut d’un minaret ou du palier d’observation) sont faites les meilleures photos du coucher du soleil et de l’ancienne ville baignée dans les rayons oranges. Et à l’heure où on allume les lampadaires en ville on se sent le héros des légendes de mille et une nuit...

La nuit à l’hôtel.

Jour 6. Khiva - Boukhara.
Le petit-déjeuner à l’hôtel. Le trajet à travers le désert connu Kizilkum le long de la rivière Amoudaria. Le déjeuner en cours de la routre. L’arrivée à Boukhara. La visite des boutiques et des magasins de souvenirs pendant le temps libre. La nuit à l’hôtel.

désert Kyzyl-Koum

Aujourd`hui, on va traverser le désert Kyzyl-Koum le long du fleuve Amou-Darya pour aller à Boukhara, sans visite de laquelle le voyage en Ouzbékistan serait absolument incomplet! Pendant le transfert vous pourrez estimer les conditions, dans lesquelles les guerriers d`Amir Timour faisaient leurs nombreuses campagnes en Asie Centrale!

Le long du bas-côté de la route les petits barkhanes couverts par le saxaoul du même sable se voient (si on traduit en français le Kizil-Koum signifie le sable rouge). La civilisation s’efface ici et s`éloigne comme si elle n’existait jamais en n’étant que le mirage. Il n’y a que cette voiture, ce désert et le ruban illimité de la chaussée.

L’arrêt suivant - le point panoramique sur Amou-Daria. A partir de ce point un panorama impressionnant de l’eau trouble de la rivière s’ouvre. Il fait calme, il n’y a que les trombes de sable qui soufflent. Cela évoque les histoires mystérieuses sur Alexander Makedonsky, sur les armées de Timur et de Tchingiz-Khan, sur le trésor célèbre d’Amou- Daria... Cette fleuve grandiose et capricieuse a déterminé la vie de la population locale, ce sont ses eaux qui ont été conduites à travers les système d’irrigation unique qui existait auparavant à Khorezm. Et maintenant du à l’usage irrationnel de l`eau, la fleuve ne rapporte presque rien jusqu’à la mer d’Aral...

Etant arrivé à Boukhara vous vous hébergez à l’hôtel. La visite des boutiques et des magasins de souvenirs pendant le temps libre.

Nuit à l’hôtel de Boukhara.

Jour 7. Boukhara.
Le petit-déjeuner à l’hôtel. La visite guidée de Boukhara: mausolée Samanides, tombeau Tchachma Ayub, ensemble Bolo-Khauz, ancienne forteresse Ark, ensemble Poi-Kalan, minaret Kalan, médersa Abdoulaziz-Khan, médersa Oulougbek. Après le petit-déjeuner la continuation de la visite: ensemble Lyabi-Khauz, médersa Koukeldach, médersa Nadira Divanbegui, galéries de marchands. La nuit à l’hôtel.

Boukhara

Boukhara est considéré à juste titre l’une des anciennes villes du monde qui a plus de 2500 ans. Cette ville musulmane est imprégnée par l’histoire ancienne. Un Boukhara médiéval n’était que un centre important politique, culturel et économique mais aussi un centre réligueux du Moyen Orient. C’est pourquoi à Boukara plus qu’ailleurs en Asie Centrale vous allez voir l`évolution de l’architecture et la variété des mosquées. Bien que cela ne veuille pas du tout dire qu’ici vous n’allez pas voir les médersas et les mausolées.

Tout d`abord, vous visiterez le mausolée des Samanides (IX-X siècles). - le tombeau familial des régents de la dynastie locale. Ce monument majestueux a été sauvé de la destruction par les armées de Guingiz-khan par miracle et grâce à l’esprit naturel de la population locale qui a couvert le tombeau par le sable en le transformant en colline.

Quelques temps après la colline a été fouillée. C’est grâce aux soucis des habitants que ce monument de l’achitecture a été conservé jusqu’à nos jours.

On continue par la sépulture Tchachma Ayoub (XII-XVI s.), dont la traduction est «la source de Job». Cet endroit incarne au mieux l’influence de la Grande route de la Soie exercée sur tous les territoires adjacents le long de ce chemin y compris les plus éloignés. Qui pourrait imaginer qu’en Asie Centrale existaient les légendes chrétiennes sur les personnages bibliques? Pourquoi pas? L’Asie Centrale pendant toutes les époques était caracterisé par la tolérance réligieuse ce qui explique l’existance du syncrétisme dans ces lieux. Une légende chrétienne raconte du personnage biblique Job (Ayoub) qui voyageait ici pendant une sécheresse. La population locale épuisée par la soif priait pour l`eau. Alors, le prophète a frappé la terre avec son bâton et une source d’eau propre est apparue, qui existe jusqu`à nos jour.

Ensuite vous verrez la citadelle - l’ancienne forteresse Ark (VI-VII) qui s’inscrit d’une manière pittoresque dans le paysage local et représente le fort fortifié d’où l’ancien Boukhara a pris ses frontières. L’aspect moderne de la citadelle est associé à l’époque de la restauration dernière des portes Ark (1785-1800) par le gouverneur de Boukhara Chakhmourad connu comme l’émir sans péchés. On dit que sous un autre gouverneur Nasrulla connu par sa cruauté comme l’émir boucher les murs de la forteresse fut munies du fuet en cuir suspendu en tant que symbole du pouvoir autoritaire. En effet à l’intérieur de la citadelle d’Ark on voit situer une ville inclue les bâtiments tant administratifs que résidentiels: la mosqué, la prison, la trésorerie, la résidence de l’émir, etc.

Comme les monuments se succèdent le suivant sera l’ensemble Poi-Kalan (XII-XVI) dont le minaret connu Kalan fait partie (hauteur - 49 m construit en 1127) qui a été conservé par miracle apres les guerres et les invasions. Le minaret Kalan servait du lieu d’observation ensuite le lieu d’exécutions publiques. Cette construction grandiose est à la base des plusieurs légendes que le guide va vous raconter.

On ne manquera pas la visite de la médersa Oulougbek. Oulougbek était le petit-fils d’un grand chef d’armée Tamerlan, un mathématicien connu et un astronome. En 1417 à son ordre la médersa a été construite. C’est la construction la plus importante à l’apoque des Timourides à Boukhara.

Ensuite, vous decouvrirez l`ensemble Lyabi-Khauz (XVI-XVII siècles) qui se compose des médersas Koukeldach (1568) et Nadir Divanbegui (1622). Tous les bâtiments sont situés le long de l’étang. C’est notamment ici devant l’étang où on peut passer les heures après-midi pendant la chaleur de juillet en s’installant sur les ayvans dans les maisons du thé.

Aux restaurants de Boukhara, certains dont se situent sur l’espace des anciens médersas, on peut goûter de formidables plats de la cuisine ouzbèke: pilaf, manti, brochettes et beaucoup d’autres.

Ensuite, vous découvrirez l`ensemble Lyabi-Khauz (XVI-XVII siècles) qui se compose des médersas Koukeldach (1568) et Nadir Divanbegui (1622) et une khanaka. Tous les bâtiments sont regroupées autour de l`étang central. Ici se trouve également la fameuse statue de Khodja Nasreddine.

Aujourd’hui nous allons visiter également les coupoles de négoce de Boukhara ( (XVI s.) - les marchés couverts les coupoles dont abritent les boutiques des commerçants et les ateliers des artisans locaux. Ici on pourra acheter les objets anciens de bijouterie, souvenirs, couteaux ouzbeks, tapis de Boukhara et suzanées brodées en main, épices exceptionnelles orientales et beaucoup d’autres.

La nuit à l’hôtel.

Jour 8. Boukhara - visite des environs - Samarcande.
Le petit-déjeuner à l’hôtel. La visite guidée des monuments suivants: palais Sitorai Mokhi Khosa, ensemble Bakhautdin Nakchbandi, nécropole Tchor-Bakr. Après midi le départ pour Samarcande. L’arrivée à Samarcande, le transfert et l’hébergement à l’hôtel.  La nuit à l’hôtel.

le Réguistan

A 15-20 minutes en voiture vous allez regagner la résidence d’été de l’émir de Boukhra - palais Sitorai Sitorai Mokhi Khosa (fin XIX - début ХХ ss.) ou si on traduit le palais de la Lune et du Soleil. Le palais est une combinaison de l’architecture russe, orientale et européenne car le gouverneur de Boukhara à l’époque, Akhadkhan, avant entamer la construction a envoyé le groupe des architectes à Yalte et à Saint- Pétersbourg afin d’échanger l’expérience. Ensuite nous allons visiter l’ensemble Bakhautdin Nakchbandi (XVI) qui est considéré d’être la Mecque d’Asie Centrale. Nakshbandi dont la tombe a trouvé son refuge au mausolée était à l’époque le guide spirituel d’Amir Témur et le fondateur de l’ordre des soufis Nakshbandiya qui est devenu très populaire parmi les autres ordres de l’Orient. L’ ensemble Bakhautdin Nakchbandi est composé des plusieurs bâtiments : mosquée, minaret, mausolée, khanaka. Mais l’un des plus remarquables est notamment la sépulture des émirs qui représente un labyrinthe briqueté des murs dont la hauteur est un peu plus grande d’une taille moyenne. Ensuite nous allons procéder vers la ville des morts - nécropole Tchor-Bakr (XVI  - début XX ss.), c’est le premier et principal lieu d’enterrement de la tombe d’un descendant du prophète de Mouhammad - Abou-Bakr Sa’da.

Aprèss midi nous procédons vers Samarcande - c’est la deuxième ville ouzbek, l’ancien centre de la Sogde et l’ancienne capitale de l’empire de Tamérlane. Cette ancienne ville fut l’un des points principaux de la Grande Route de la soie. En 1220 Gengis-khan l’a réduit à néant et 150 ans plus tard, sous le règne d`Amir Timour, Samarcande est devenu la capitale de son immense empire. Dans le milieu commerçant Samarcande fut célèbre surtout pour ses tapis.

C’est la ville-musée, la ville centrale du commerce des caravanes qui a conservé l’ambiance unique de l’époque mediévale et qui a survecu beaucoup. Grace à son emplacement sur les routes de caravanes, Samarcande se trouvait au croisement non seulement des échanges commerciaux mais également de ceux culturels. Les recettes exceptionnelles culinaires, convictions religieuses, découvertes scientifiques et techniques, parfois les secrets de production même se déplaçaient le long de la Route de la Soie avec les négociants et trouvaient leur usage dans les grandes villes.

L’arrivée à Samarcande, le transfert et l’hébergement à l’hôtel. La nuit à l’hôtel.

Jour 9. Samarcande - Tachkent.
Le petit-déjeuner à l’hôtel. La visite guidée de Samarcande: mausolée Gour-Emir - tombeau d’un grand Tamerlane, place Reguistan (médersa Oulougbek, médersa Cher-Dor, médersa Tilla-Kari) - la plus célèbre place de l’Asie Centrale. Après le déjeuner la continuation de la visite: mosquée Bibi-Khanum, ensemble architectural Chakhi-Zinda, observatoire d’Oulougbek. Départ de Samarkand en train rapide d’entreprise «Afrassyab» (17:00-19:10). L’arrivée à Tachkent. Accueil à la gare. Le transfert et l’hébergement à l’hôtel. La nuit à l’hôtel.

mausolée Gour-Emir

Avant tout vous visitez la place la plus impressionnate de l’Asie Centrale - le Réguistan (XVII). La place est encadrée par trois bâtiments majestueux: lamédersa d’Oulougbek (1417-1420), la medersa Cher-Dor (1619-1636), lamedersa Tilla-Kori (1647-1660). Le mot « Reguistan » signifie l’endroit de sable. Le Reguistan est apparu en tant que centre artisanal et commercial. C’est le croisement de six routes qui s’étendaient à partir de l’entrée de la ville. Auparavant on prononçait aussi ici les décrets de l’émir et organisait les fêtes populaires, ainsi que les exécutions publiques. On croit que le sable de Reghistan était rouge, parce qu`il absorbait le sang de nombreux condamnés. Mais en 1875 la place était pavée des briques cuites et des cailloux qu’on voit aujourd`hui.

Ensuite on va visiter obligatoirement le mausolée Gour-Emir - le tombeau des Timourides où les restes d’un grand chef d’armée de Tamerlan sont conservés jusqu’à présent. Selon la légende il est interdit de toucher le tombeau sinon la guerre va être déclenchée. Superstition? Mais la Grande Guerre Mondiale s’est déclenchée quand même suite à son exhumation!

l`ensemble architectural Chakh-i-Zinda

On peut aussi jeter un coup d`oeil sur l`ensemble architectural Chakh-i-Zinda (XII - XV siècles) où réposent les restes de l’entourage de Timur. Chakh-i-Zinda (dont la traduction et le Roi-Vivant) c’est le nécropole érigé devant le tombeau imaginaire du saint musulman Koussam ibn Abbas, le cousin du prophète Moukhammed qui a été décapité pour la propagation de l’islam mais qui en même temps étant décapité il a soi-disant pris sa tête entre ses mains et il est descendu le puit profond où il démeure jusqu’à présent.

Après avoir visité le Chakh-i-Zinda et le Roukhabad vous avez presque fait le petit khadj sur Samarcande. Vous avez probablement fait attention qu’il y a beucoup d’endroits saints à Samarcande! Et Samarcande ne fait pas l’exception! Une autre relique réligieuse c’est la mosquée Bibi-Khanoum (XV siècle), construite sur l’ordre spécial par 200 meilleurs architectes de tout l`empire de Timour, 500 ouvriers et 95 éléphants d`Inde.

En plus vous avez la possibilité de voir les vestiges de l’observatoire d’Oulougbek (XV siècle) où vous trouverez l’instrument astronomique unique - le sextant. C’est ici qu’Oulougbek a établi ses «Tables astronomiques» qui ont frappé les représentants les plus progressifs de la science européenne.

Ensuite vous vous vous rendrez à la gare où à 17:00 heures vous prendrez le train rapide d’entreprise «Afrassyab» pour Tachkent.

La nuit à l’hôtel.

Jour 10. Tachkent. Départ.
Le petit-déjeuner à l’hôtel. Déménagement de l’hôtel avant 12:00. Le temps libre sans accompagnement par le guide et les services de transport. Il est recommandé de visiter le marché, vous balader dans une centre ville.  Le départ pour l’aéroport.

Aujourd’hui c’est le jour final de notre voyage à travers l’Ouzbékistan. On peut aller se promener au centre de la ville, visiter un de marchés orientaux pour acheter des cadeaux pour les parents et les amis.

Ce programme à la différence de ces homologues englobe dans les délais restreints les villes phares et permet de traverser l’Ouzbékistan de l’est à l’ouest, à partir de la mer d’Aral jusqu’à la capitale - Tachkent !

Prix du programme 2018:

Options: Option 1: Arrivée à Tachkent: Option 2: Arrivée à Ourgentch:
Prix par personne 1135 USD 1035 USD
Hébergement individuel +120 USD +130 USD

* Le circuit est garanti et sera organisé quel que soit le nombre final des participants.

Le prix du circuit comprend: Le prix du circuit ne comprend pas:
L’hébergement à l’hôtel 3* dans les chambres doubles avec le petit-déjeuner;
Les services de transport climatisé pour tout le programme y compris les accueils/raccompagnement à l’aéroport;
Les visites guidées en fonction du programme;
Guide accompagnateur pendant la partie de la mer d’Aral ;
Guide accompagnateur pour les visites en villes ;
Billets (classe économique) pour le train rapide d’entreprise «Afrassyab» (Samarkand - Tachkent);
Vol domestique Tachkent - Noukous (billets en classe économique) - pour un supplément à payer ;
Les services pendant le programme actif (les jours 2 et 3):
  - Repas (déjeuner, dîner, petit-déjeuner, déjeuner);
  - Service de personnel;
  - Tentes à deux places;
  - Sacs de couchages;
  - Ustensiles de cuisine;
L’eau minérale;
Souvenirs mémorables.
Le coût des vols internationaux;
Les droits d’entrée pour les sites et les monuments;
Le coût des répas;
Les frais médicaux et l’assurance.
 
Les services supplémentaires:
Les droits d’entrée pour les sites et les monuments - 95 USD/par personne/par programme;

Hôtels.
Le prix du programme comprend l’hébergement dans les hôtels. En fonction de vos suggestions vous pouvez choisir les hôtels des catégories suivantes:
Hôtels 3* ce sont les hôtels pas chers décorés dans la plupart de cas selon le style national. Ici vous allez trouver tout pour l’hébergement confortable. Les hôtels pareils vont vous procurer l’accueil chaleureux et vous assurer l’ambiance comme à la maison.

Ville Hôtels 3*
Noukous Jipek Joli Hotel 3* ou similaire
Khiva Shams Hotel 3* / Shokh Jahon Hotel 3* ou similaire
Mer d’Aral Tentes
Boukhara Rangrez Hotel 3* / Fatima Hotel 3* ou similaire
Samarcande Arba Hotel 3* / Majestic Palace 3* ou similaire
Tachkent Arien Plaza Hotel 3* / Samir Hotel ou similaire

Transport.
Le type de transport suivant (en fonction du nombre de personnes en groupe) peut être proposé:

Groupe A partir des jours 1, 4 et 5 A partir des jours 2 et  3
Groupe 1-2 pax. "Chevrolet Lacetti" "Toyota Land Cruiser" - 1
Groupe 3-7 pax. "SsangYоng Istana" "Toyota Land Cruiser" - 2
Groupe 8-15 pax. "Mitsubishi Rosa " - 1 "Toyota Land Cruiser" - 3
Groupe 15-25 pax. "Golden Dragon" - 1 "Toyota Land Cruiser" - 4

"Chevrolet Lacetti"
(jusqu’à 3 places)

Chevrolet Lacetti

"Toyota Land Cruiser"
(jusqu’à 3 places)

Toyota Land Cruiser

"SsangYong Istana"
(jusqu’à 9 places)

SsangYong Istana
Climatiseur Système audio Ceinture de sécurité Sièges rabattables Eclairage du salon Climatiseur Système audio Ceinture de sécurité Sièges rabattables Eclairage du salon Climatiseur Système audio Ceinture de sécurité Sièges rabattables Eclairage du salon
Chevrolet Lacetti Chevrolet Lacetti Chevrolet Lacetti Chevrolet Lacetti Chevrolet Lacetti Chevrolet Lacetti SsangYong Istana SsangYong Istana SsangYong Istana SsangYong Istana SsangYong Istana Внедорожник Toyota Land Cruiser Внедорожник Toyota Land Cruiser Внедорожник Toyota Land Cruiser Внедорожник Toyota Land Cruiser Внедорожник Toyota Land Cruiser

 

Questions les plus fréquentes:

1

Est-il obligatoire d’obtenir le visa pour les ressortissants européens afin d’entrer le territoire de l’Ouzbékistan?
Il est établi la procédure simplifiée de la délivrance des visas pour les citoyens des Etats: Autriche, Bélgique, Grand-Bretagne, Allemand, Espagne, Italie, Lettonie, Malaysia, France, Suisse, Japon. Les touristes de ces pays-là n’ont pas besoin de bons d’échange ou de demande d’une personne physique ou juridique invitant en Ouzbékistan auprès du MAE de la République d’Ouzbékistan c’est-à-dire le soutien de visa. Pour entrer l’Ouzbékistan vous devez remplir à la poste de douane 2 déclarations l’une d’entre elles doit être gardée sur vous jusqu’à la fin de votre voyage.

2

Est-il obligatoire d’établir les documents d’enregistrement de résidence temporaire pendant votre séjour dans la République d’Ouzbékistan?
Les citoyens étrangers doivent passer la procédure de l’enregistrement dès l’arrivée à l’adresse de leur résidence temporaire au cours de trois jours excepté les jours fériés. Si vous habitez l’hôtel, l’enregistrement est fait automatiquement par les employés de l’hôtel. En quittant l’hôtel n’oubliez pas de vérifier si vous avez bien reçu le document tamponné d’enregistrement.

3

Quelle devise est circulée dans le territoire de l’Ouzbékistan? Où est-il possible d’echanger la devise étrangère?
La monnaie nationale de l’Ouzbékistan est le soum ouzbek (UZS). Les billets en circulation ont la valeur de 100, 200, 500, 1 000, 5 000, 10 000 et 50 000 soums.
Vous pouvez échanger la devise dans les agences de la banque nationales, des bureaux d’échange spécialisés et dans certains hôtels. Pourtant vous devez garder en tête que les billets ne doivent pas être froissés, avoir des détériorations, des plis sinon il sera bien difficile de les échanger.
Selon les nouvelles règles, l’échange de la devise étrangère peut être effectué sans nécessité de présenter le passeport (pour le montant pas plus que 9000 USD).
Pourtant les touristes étrangers doivent être au courant des informations suivantes :
À l'achat de la devise étrangère chez les non-résidents en vertu du passeport et de la déclaration de douane confirmant l'importation de la devise étrangère on délivre le premier exemplaire du certificat selon la forme 09002. Ce certificat sert la preuve pour échanger la devise nationale non dépensée contre la devise étrangère. De plus la somme de l'opération ne doit pas excéder le montant stipulé dans la déclaration de douane.

4

Est-il possible d’utiliser la carte de crédit?
Les cartes de crédit Master Card ou Visa en Ouzbékistan peuvent être utilisées uniquement dans la capitale. Vous pouvez monnayer votre carte de crédit dans les distributeurs des grands hôtels de Tachkent.
Aussi certains hôtels, restaurants et magasins acceptent les cartes de crédit. Parfois vous pouvez avoir des problèmes techniques avec vos cartes c’est pour cela que nous vous conseillons d’avoir la somme d’argent en liquide.

5

Quel est le décalage horaire avec l’Ouzbékistan?
3 heures en été et 4 heures en hiver.

6

Les citoyens étrangers peuvent s’abonner aux services d’opérateurs mobiles en Ouzbékistan?
Les citoyens étrangers peuvent s’abonner aux services de chacun d’entre les opérateurs mobiles de l’Ouzbékistan (Ucell, Beeline, UzMobile) s’ils ont l’enregistrement temporaire.

7

Peut-on importer les boissons alcooliques en Ouzbékistan?
En Ouzbékistan il est possible d’importer 2 litres par personne.

8

Quelle somme de la devise étrangère est autorisée d’importer en Ouzbékistan?
L’importation de la devise étrangère en Ouzbékistan n’est pas limitée. Si vous importez plus de 5000 US dollars (soit l’équivalent en devise étrangère) les organes de douane vont vous délivrer le certificat sous la forme ТС-28. Si vous importez la somme plus de 10000 US dollars, il sera prélevé la taxe d’un montant d’1 pourcent.

9

Quelle somme de la devise étrangère peut être exportée de l’Ouzbékistan?
Les citoyens étrangers ont le droit d’exporter la somme en liquide dans les limites de la somme importée en conformité avec le formulaire de douane. L’exportation de la somme par-dessus de celle mentionnée est autorisée par la Banque centrale ou banques autorisées.

10

Est-il possible de prendre les photos ou les vidéos sur les sites touristiques?
Vous pouvez prendre les photos et les vidéos sur les sites en Ouzbékistan s’il n’y a pas de signes d’interdiction. Dans certains endroits vous serez demandé de payer le payement supplémentaire. Il est interdit de faire les photos dans le métro, à l’aéroport, à la gare et sur les stations aussi bien que dans les mosquées uniquement avec l’autorisation des croyants.

11

Quels vêtements il faut amener pour le voyage en Ouzbékistan? Y-a-t il quelques restrictions pour les femmes?
A la veille de votre voyage en Ouzbékistan en rangeant vos affaires donnez votre préferance aux vêtements en coton et d’autres tissus naturels. N’oubliez pas de prendre les chaussures commodes comme la plupart du temps vous allez passer à pied. Il faut que vous ameniez le chapeau et les lunettes de soleil. Il n’y a pas de restrictions spéciales pour les femmes concernant les habits. Pourtant en visitant les salles de prière il faut avoir le foulard afin de couvrir la tête et vos épaules.

12

Quelle langue est pratiquée par les habitants locaux de l’Ouzbékistan?
La langue officielle est ouzbek mais la plupart de gens comprend le russe. Outre cela l’anglais devient assez populaire parmi les jeunes.

Photos du tour:

voir toutes les photos »»

© La paternité de ce matériel appartient à la compagnie «Central Asia Travel».
Toute reproduction et utilisation de ce matériel sans autorisation de l’auteur est interdite

en haut »»

References utiles: Tours similaires:

     	

RÉSERVER LE CIRCUIT

×

Nom du circuit *

Nom et prénoms*

Nationalité

N de téléphone

Skype  

E-Mail * 

Nombre de
participants: 

Types d’hébergement:



Comment vous contacter:

Commentaires, suggestions en fonction du programme:



Envoyer à l'ami

×




RECHERCHE SUR LE SITE

QUOI DE NEUF SUR LE SITE