Nourata

 

Une ancienne ville pittoresque, le centre administratif et culturel du district - Nourata est située dans l`endroit le plus montagneux de la région de Navoï de l`Ouzbékistan. Elle est entourée de la chaîne de montagnes Nourata qui s`étand à 170 kilomètres de Djizzakh et la Grande steppe jusqu`à Navoï et désert de Kizilkoumes.

D`après la légende ce magnifique endroit pour la colonie fut découvert par les gens ayant longuement erré au désert. Deçus de ne pouvoir trouver l`abri, les voyageurs ont vu brusquement le rayon de la lumière et s`y dirigèrent attirés par son scintillement.
Et les historiens lient la fondation de la ville à la forteresse Nour (se traduit comme «rayon», «rayon de lumière») construite dans la région par Alexandre le Grand au IVe siècle avant notre ère. La forteresse jouait le rôle de la construction frontalière entre les steppes sauvages et les régions d`agriculture. Les ruines de la forteresse sont conservées de nos jours et sont une de curiosités de Nourata.

Parmi la multiplicité de légendes sur la ville il y en`a une qui raconte du météorite qui en tombant créa une source de l`eau curative. La mosquée Jouma attirant les regards par un nombre important de colonnes, une de plus grandes coupoles en Asie Centrale et le mausolée qui abrite les reliques de Nour-ata le Saint («nour» - «rayon de lumière», «ata» - «père»). Aujourd`hui l`ensemble porte le nom de «Tchashma» (Source). IL est agréé que l`eau de la source est sainte. Sa température constante est égale à +19°C. Les spécialistes qui ont étudié la composition de l`eau y découvrirent la multiplicité de microéléments utiles - iod, argent, brome. Ils influencent favorablement à la santé humaine en reconfortant le système de nerfs et exerçant une influence de salubrité générale à tout l`organisme. Les poissons sans écailles - marinkas (espèces de truites) nagent dans la source. Aussi bien l`eau de la source que les poissons sont considérés saints - la raison pour laquelle il est interdit de les pêcher et consommer.

Nourata est le seul endroit en Ouzbékistan où est conservé le système exceptionnel des kyariz - canaux souterrains de conduite d`eau alimentés par la sainte source. La population locale exploite de nos jours même les kyariz d`après leur destination directe. En arrivant à Nourata il est à visiter sans faute la mosquée Namazgah - l`ancienne construction érigée au Xe siècle. Six centenaires plus tard, l`émir Abdallah régnant à cette époque fit reconstruire le bâtiment qui se présente aujourd`hui à la vue des visiteurs. La mosquée Namazgah est connue par sa couverture originale comprenant vingt-cinq coupoles.

A 40 kilomètres de Nourata, sur la pente sud des montagnes Karataou on peut voir les dessins rupestres qui sont rapportés par les savants à l`Age de bronze. Certains d`entre eux sont datés des périodes néolithique et énéolitique. Les dessins ornent les pentes de la gorge Sarmich. Plus de quatre mille dessins aux sujets différents se présenteront à la vue des touristes ayant décidé de visiter cet étonnant endroit considéré sacral aux temps anciens. De différents cérémonies et rituels s`y exécutaient qui trouvèrent leur reflet sur la peinture rupestre.

Une perle du désert - le lac Aïdarkoul se cache à 50 kilomètres de la ville de Nourata, dans les sables du désert Kizilkoum. Les autochtones l`appellent poétiquement «la mer turquoise dans les sables». Les hôtes-visiteurs peuvent s`y baigner dans les eaux transparentes, se bronzer et se reposer sur une propre plage sablonneuse ou pêcher. L`aspe, sandre, carpe, silure, brème blanche peuvent se laisser prendre par les pêcheurs. La particularité du lac consiste en ce que plus d`une centaine espèces des oiseaux sauvagines et aquatiques vivent à côté. 11 espèces sont inclues même dans le Livre Rouge de l`UICN. Le monde des mammifères y est également riche - on rencontre dans les environs des loups, renards, chacals, sangliers, rats musqués.

Les camps de yourtes situés à quelques kilomètres du lac Aïdarkoul attirent les touristes par leur originalité et coloris national. Le voyageur peut s`y plonger dans l`ambiance de la contrée, savourer la délicieuse cuisine ouzbèke, faire une excursion inoubliable le long des anciennes route de caravanes sur un chameau.

 

© La paternité de ce matériel appartient à la compagnie «Central Asia Travel».
Toute reproduction et utilisation de ce matériel sans autorisation de l’auteur est interdite.

précédent/a> en haut

RÉSERVER LE CIRCUIT

×

Nom du circuit *

Nom et prénoms*

Nationalité

N de téléphone

Skype  

E-Mail * 

Nombre de
participants: 

Types d’hébergement:



Comment vous contacter:

Commentaires, suggestions en fonction du programme:



Envoyer à l'ami

×




RECHERCHE SUR LE SITE

QUOI DE NEUF SUR LE SITE