Mausolée Khakim at-Termizi

 

Sur la haute rive d’Amoudarya (Oxus), au sud-ouest des vestiges de l’Ancien Termez on remarque les coupoles bleues du tombeau actuellement restauré du cheïkh de l’un des ordres soufistes. Ce monument architectural est le mausolée du «sage de Termez» - Khakim at-Termizi le nom complet dont était - Abou Abdallah ibn Khassan ibn Bachir. C’était un grand théologien du soufisme islamique, savant de talent et fondateur de l’ordre des dervichs.

At-Termizi est né en 824 dans le village de Bouss, qui est non loin de Termez. La légende dit qu’en âge de dix ans il rencontra un vieillard-sage qui a béni le garçon aux études du Coran ainsi que de l’histoire de vie, des actes du prophète Mahomet et l’interprétation de ses sentences. Sous l’influence des orientations du sage le jeune at-Termizi choisit son chemin dans la vie.

Dans sa jeunesse at-Termizi fait le pèlerinage à la Mecque, après quoi il reste vivre en Arabie devenant le disciple et l’adepte du conaisseur des khadiths (sentances et actes du prophète Mahomet) al-Boukhari. Étant un homme d’un esprit profond et large, at-Termizi commente le Coran et les khadiths et crée le nouvel regard à l’essence de la foi à Allah et son Prophète. Sa nouvelle vision est exposée dans sa plus fameuse oeuvre «La Grande compilation» où il raconte de la vie privée, du caractère et même, de l’apparence de Mahomet. Dans ses oeuvres at-Termizi refléchit de l’essence des rites musulmans, prêche l’amour aux connaissances de la vérité, raconte du soufisme.

At-Termizi viva une vie longue en consacrant sa vie aux recherches de la vérité et décéda à l’âge de 112 ans. Il a été enterré dans la cour d’une khanaqa (demeure de soufis) construite en XI siècle à la place d’un temple bouddhiste. La cellule souterraine (khoudjra) était pour at-Termizi l’endroit pour habiter, prier et se communiquer avec ses disciples. En XI siècle on a construit un mausolée sur la tombe du grand sage et à côté - tchillakhona (lieu pour s’isoler lors de jeûne et prières). Initialement le mausolée représentait un bâtiment suffisamment ascètique avec une coupole couverte du plâtre ciselé. Plus tard, sous l’époque des Témourides, a été érigé un nouveau sépulcre avec un chef-d’oeuvre de pierre sculptée - pierre tombale monumentale en marbre blanc.

L’image du mausolée fut en fait complètement restauré en 2001, à la veille de commémoration du 2500-e anniversaire de la ville de Termez. Khakim at-Termizi est considéré de nos jours le protecteur de la ville et son mausolée devint un lieu d’adoration pour les musulmans du monde entier.

voir toutes les photos »»

© La paternité de ce matériel appartient à la compagnie «Central Asia Travel».
Toute reproduction et utilisation de ce matériel sans autorisation de l’auteur est interdite.

«« précédent en haut »»

References utiles: D'autres curiosités de Termez:

RÉSERVER LE CIRCUIT

×

Nom du circuit *

Nom et prénoms*

Nationalité

N de téléphone

Skype  

E-Mail * 

Nombre de
participants: 

Types d’hébergement:



Comment vous contacter:

Commentaires, suggestions en fonction du programme:



Envoyer à l'ami

×




RECHERCHE SUR LE SITE

QUOI DE NEUF SUR LE SITE