Mosquée Djomé

La ville ancienne abrite beaucoup de monuments historiques de Tachkent. C`est ici que l`histoire de Tachkent s`enlace organiquement avec le contemporain, de vieux monuments d`architecture vosinent avec les nouveaux quartiers de résidence et prospects. La Mosquée Djomé ou comme on l`appelle autrement Djouma mosquée est l`un de tels monuments. La Djouma mosquée le fondement dont fut mis au IXe siècle encore est l`une de plus vieilles mosquées cathédrales de Tachkent, la base de l`ensemble architectural Réguistan et le monument unique d`histoire et d`architecture de la ville. La Djouma mosquée est la seule à Tachkent mosquée de vendredi à la cour qui était répandue en Asie Centrale au Moyen Age avancé.

Джума-МечетьL`histoire précédente à l`apparition de la Djouma mosquée est dramatique. Après l`invasion des Arabes en Asie Centrale Tachkent (ancien Tchatch) où auparavant on confessait le zoroastrisme, fut détruit jusqu`au fond. Les envahisseurs arabes ne pouvaient pas prononcer le nom de la ville «Tchatch» (en langue arabe il n`y avait pas la lettre pour exprimer le son «tch»), c`est pourquoi on commença à appeler la ville «ach-Chach», plus tard «Chachkent». Et seulement en XIe siècle le nom de la ville devint Tachkent.

La fondation de la Djouma mosquée fut posée en 819 par l`émir Yakhya ibn Assad par quoi fut démarrée la construction de la nouvelle ville au lieu de Tchatch détruit. D`après l`ordre du représentant de l`administration arabe, le jeune émir devint le gouverneur des territoires qui constituent aujourd`hui la Région de Tachkent.

La colline où se trouve maintenant la Djouma mosquée se dresse et se distingue nettement entre trois places de Tachkent - celles de Tchor-Sou, Eski-Djouva et Khadra. L`émir Yakhya ibn Assad qui la remarqua autrefois décida d`y faire dresser la capitale de ses domaines et ordonna à ses sujets de lancer la construction de «Madina ach-Chach» - la citadelle de nord de la Transoxiane. En langue turque “Madina ach-Chach” a la forme “Chachkent”. L`émir fit construire la Djouma-mosquée (mosquée de vendredi) de la nouvelle ville sur le plus haut point de la colline.

La mosquée construite au IXe siècle commença à se détruire. En 1432 une nouvelle mosquée cathédrale fut construite sur la fondation de l`ancienne. La construction avait été accomplie sur l`ordre d`Oubaïdoulla Khodja Akhrar Vali, le descendant du prophète Mahomet, le célèbre soufi et homme publique de l`époque des Témourides, né à la banlieue de Tachkent en 1404. C`est ainsi qu`au XVe siècle la commune Goulbazar vut dresser la mosquée de vendredi avec la coupole caractéristique et toiture en arc.

Джума-МечетьLe temps ne fit pas grace à cette chef-d`oeuvre d`architecture et il est difficile aujourd`hui de juger de la vue initiale de la mosquée.

Malheureusement l`ensemble architectural qui entourait la mosquée était également détruit. Ne sont restées que la médersa Koukeldache et la coupole de la mosquée Goulbazar. Ce sont de rares anciennes photos qui peuvent donner l`idée de ce que quel était l`ensemble architectural. La Djouma mosquée subit des restaurations encore des fois. Par exemple, au XVIII siècle, le cube principal du bâtiment et les galeries voûteuses avec des cellules fures fondamentalement restaurés par Younouss Khodja, le gouverneur du district de Cheïkhovandtakhour.

La construction subit également des coups de l`élément. Tachkent est situé dans la zone séismique, proche des montagnes, c`est pouquoi la plupart des bâtiments séculaires souffraient des tremblements de terre. Celui de 1868 détruisit de fond la Djouma mosquée et elle était fermée pendant presque vingt ans. Le fait curieux que les moyens financiers essentiellement pour sa restauration furent accordés par Alexander III, l`empereur de Russie d`où le second nom de la mosquée - «Mosquée de Tsar».

La Djouma-mosquée est la troisième par ses dimensions et son hauteur mosquée de vendredi en Ouzbékistan après celles de Bibi-Khanoum à Samarkand et Kalan à Boukhara. Elle paraîssait particulièrement haute dans les temps passés où aux alentours de la mosquée et en ville même il n`y avaient pas de hautes constructions, bâtiments à plusieurs étages, centres d`affaires etc. Le cube de la Djouma-mosquée était vu pratiquement de tout endroit de la ville.

Une vue splendide s`ouvre sur Tachkent à partir de la Djouma-mosquée, c`est pourquoi les pionniers de l`art de photos aimaient photographier sur le cube de quinze mètres du bâtiment principal de la mosquée.

En 2003 la Djouma-mosquée subit de nouveau une serieuse restauration avec l`usage des méthodes contemporaines de construction et aménagement. Maintenant le bâtiment de la mosquée est couronné de trois coupoles au lieu d`une, le monument d`architecture acquérit une façade moderne et continue toujours de fonctionner. En grande partie, grace au bon emplacement (près du marché de Tchor-Sou) une quantité importante de croyants y vient pour accomplir les prières.

Photos:

voir toutes les photos »»

© La paternité de ce matériel appartient à la compagnie «Central Asia Travel».
Toute reproduction et utilisation de ce matériel sans autorisation de l’auteur est interdite.

«« précédent en haut »»

D'autres curiosités de Tachkent: Djouma mosquée est à consulter:

RÉSERVER LE CIRCUIT

×

Nom du circuit *

Nom et prénoms*

Nationalité

N de téléphone

Skype  

E-Mail * 

Nombre de
participants: 

Types d’hébergement:



Comment vous contacter:

Commentaires, suggestions en fonction du programme:



Envoyer à l'ami

×




RECHERCHE SUR LE SITE

QUOI DE NEUF SUR LE SITE