Observatoire d’Ulughbek

 

Observatorio de UlugbekMuhammad Taragaï, plus connu comme Ulughbek (“Ulugh” - grand, “bek” - gouverneur) est le fondateur de l’un de plus intéressants monuments historiques à Samarkand, construction exceptionnelle - observatoire médiéval.

Ulughbek - le petit-fils du célèbre Tamerlan est né le 22 mars 1394. Dès sa première enfance le petit-fils du grand Tamerlan aspirait aux connaissances en démonstrant l’intérêt particulier aux sciences exactes. Les meilleurs savants de l’époque - Arif Azari, philosophe et écrivain, Kazi-zadé Roumi, mathématicien et astronome éminent et autres s’occupaient de sa formation. Étant un enfant mineur encore, pendant une de campagnes de son grand-père à Soultaniya, Ulughbek vut une construction extraordinaire - l’observatoire construit par Nasir ad-dine Touci, le savant d’Azerbaïdjan. Il est probable que c’est en ce moment que le tout petit Ulughbek eut le rêve de construire son propre observatoire.

Assz jeune encoe Ulugbek devient le gouverneur de Samarkand et commence à réaliser son rêve. Kazi-zadé Roumi, son maître préféré, fut le consultant principal d’Ulughbek au cours de construction de l’observatoire. La construction de l’observatoire démarra en automne de 1420 et continua trois ans. Quand la construction du bâtiment fut achevée on réalisa dans l’observatoire encore pendant longtemps le montage et réglage de l’équipement dont s’occupait un de grands savants de son époque Djamshid Kashi.

Observatorio de UlugbekIl est à noter que bien que le bâtiment de l’observatoire soit considéré comme le monument d’architecture, ce sont des chercheurs-astronomes et non des architectes qui ont joué un rôle important dans sa fondation. Le bâtiment même représente un appareil bien éprouvé, hors standarts et suffisamment original pour observer les corps cosmiques.

Ulughbek tâchait de passer la plus grande partie de son temps libre des affaires d’état dans l’observatoire. Il motivait les savants oeuvrant sous sa protection, essayait, au fur et à mesure, d’être l’encadreur pratiquement de tous les travaux et des recherches réalisés dans l’observatoire.

Malgré ce que Ulughbek ait été un gouverneur humain et savant éminent, malheureusement il y avaient des gens qui n’aimaient pas le régime politique dans l’état. Certains considéraient qu’Ulughbek consacrait trop de temps aux sciences. En 1449 Ulughbek fut assassiné en résultat d’un complot perfide. Malgré l’événement tragique l’observatoire continua à fonctionner au cours de 20 ans suivants. Après, les savants furent persécutés et obligés de quitter Samarkand. Ils trouvèrent l’abri à Herat où le grand poète d’Orient Alicher Navoï était le premier-ministre.

Observatorio de UlugbekIL est à noter que «Ziji jadidi Kouragoni» ou «Les nouvelles tables astronomiques de Kouragan» - l’oeuvre scientifique principale d’Ulughbek continuèrent à rester uniques encore longtemps. Les européens ne furent en mesure de réaliser de pareils calculs qu’au XVIIe siècle.

Pour ce qui concerne le bâtiment de l’observatoire il resta longtemps abandonné et vers le XVIe siècle fut démonté partiellement. L’archéologue russe L.Vyatkine sur le compte de grands efforts put au debut du XXe siècle découvrir l’observatoire, plus précisement ce qu’en restait. Il n’y a qu’une partie d’un instrument grandiose de l’observatoire d’Ulughbek avec le rayon de 40,2 mètres - le sextant orienté du nord au sud qui parvint jusqu’à nos jours. On prenait sur ce goniomètre unique les mesures de la hauteur des astres célestes sur le horizont.

Près de l’endroit où se trouvait à l’époque l’imposant observatoire on a construit en 1964 le musée portant le nom d’Ulughbek. Y sont exposés les photos des fouilles, fresques qui nous déportent aux moments de vie d’Ulughbek, ainsi que certains instruments de l’observatoire et extraits des fameuses «Tables astronomiques».

Le monument d’Ulughbek fut érigé solennellement en 2010 près du musée.

Photos:

voir toutes les photos »»

© La paternité de ce matériel appartient à la compagnie «Central Asia Travel».
Toute reproduction et utilisation de ce matériel sans autorisation de l’auteur est interdite.

«« précédent en haut »»

D'autres curiosités de Samarcande: Observatorio de Ulugbek est à consulter:

RÉSERVER LE CIRCUIT

×

Nom du circuit *

Nom et prénoms*

Nationalité

N de téléphone

Skype  

E-Mail * 

Nombre de
participants: 

Types d’hébergement:



Comment vous contacter:

Commentaires, suggestions en fonction du programme:



Envoyer à l'ami

×




RECHERCHE SUR LE SITE

QUOI DE NEUF SUR LE SITE