Gour-Émir

 

Gour-Émir (“tombeau de l’émir”, “tombe du souverain”) est le sépulcre des Témourides, chef-d’oeuvre d’architecture de l’Asie Centrale, lieu d’inhumation d’Amir Témour, de ses deux fils – Chakhrouh et Miranchah, ses deux petits-fils – Moukhammed-Soultan et grand astronome Ulughbek, du maître spirituel de Tamerlan Mir Saïd Baraka, cheikh musulman de Médine. La construction de Gour-Émir est liée au décès subit de Moukhammed-Soultan lors de la campagne militaire, petit-fils bien-aimé de Tamerlan âgé de 27 ans et héritier du trône.

On avait commencé à construire le mausolée en 1403 sur l’ordre de Tamerlan au lieu de l’ensemble érigé aux XIV-XV ss. par Moukhammed-Soultan au sud-est de Samarkand. A l’époque l’ensemble comprenait la médersa, les minarets et la hanaqa ayant servi la résidence du prince. Il n’y a que de fondations de la médersa et hanaqa, portail de l’entrée principale et une partie de quatre minarets qui sont conservés de nos jours. Si l’on juge d’après les constructions qui faisaient parties de l’ensemble architecturale de Moukhammad-Soultan, il devient clair qu’initalement on avait l’intention d’y ériger un centre de formation islamique et non un ensemble funéraire. Pourtant, après le décès de Moukhammad-Soultan Tamerlan décida autrement et c’est justement le mausolée qui devint le centre du complexe.

En 1405 lors de campagne en Chine Tamerlan décéda près de la ville d’Otrar. Malgré la dsiponibilité du formidable mausolée à Chakhrisabz, la ville natale de Tamerlan, construit bien avant, on inhuma le souverain près de son petit-fils à Gour-Émir.

La construction du bâtiment se poursuivit et le mausolée devint la crypte familiale de la dynastie des Témourides lors de règne de l’autre petit-fils de Tamerlan – Ulughbek, le grand savant qui est enterré également dans Gour-Émir. L’écriture ciselée sur la pierre tombale d’Ulughbek mentionne qu’il était exécutée sur l’ordre de son propre fils – Abdoulatif.

Le bâtiment monocoupole octaèdre du mausolée représente un exemplaire illustre du style de l’architecture centro-asiatique du début du XVe siècle. Une puissance inordinaire est inspirée par la coupole-tête d’oignon à nervure l’immense chapeau bleu-clair dont a 64 facettes symbolisent le nombre des années vécues par le prophète Mahomet.

L’aménagement intérieur impréssionne également par sa monumentalité: pour élargir l’espace les maîtres firent les niches de forme crucifère. Les murs construits comme un grand panneau d'albâtre aux dessins des étoiles, coupoles et arc frappent par la beauté des hauts-reliefs couverts d’ornement de fleurs en papier mâché. Les portes en bois installées à l’entrée au mausolée encore sous Ulughbek, sont décorées d’une sculpture ultra-fine. Une dalle tombale d’une belle néphrite apportée du Mogholistan était installée sur la tombe de Tamerlan. Le monument tombal contient l’écriture-avertissement: «Toute personne qui troublera mon repos dans cette vie ou dans l’autre, serait soumise aux souffrances et périrait».

Gour-Émir devint le prototype du mausolée de Humayun à Délhi et Tadj Mahall à Agra.

Nombre de légendes est lié à la dalle sur le tombeau de Tamerlan. En 1740 le conquérant iranien Nadir-chah emporta la néphrite verte foncée avec lui et l’installa devant son trône comme une marche d’escalier. A partir de ce moment une rafale de maux tomba sur le souverain iranien et ses conseillers réussirent à convaincre Nadir-chah de réinstaller la pierre tombale à sa place.

En juin 1941, ensuite, la crypte à Gour-Émir fut ouverte. L’expertise confirma que les corps embaumés des représentants de la dynastie des Témourides reposaient effectivement dans le mausolée: Tamerlan, ses fils et petits-fils. Ce jour-ci la Grande guerre Nationale commença et l’on se rappella de la malédiction de Tamerlan. La légende dit que le mauvais esprit de guerre enfermé dans le mausolée était mis en liberté par les archéologues.

Photos Gour-Émir:

voir toutes les photos »»

© La paternité de ce matériel appartient à la compagnie «Central Asia Travel».
Toute reproduction et utilisation de ce matériel sans autorisation de l’auteur est interdite.

«« précédent en haut »»

D'autres curiosités de Samarcande: Gour-Emir est à consulter:

RÉSERVER LE CIRCUIT

×

Nom du circuit *

Nom et prénoms*

Nationalité

N de téléphone

Skype  

E-Mail * 

Nombre de
participants: 

Types d’hébergement:



Comment vous contacter:

Commentaires, suggestions en fonction du programme:



Envoyer à l'ami

×




RECHERCHE SUR LE SITE

QUOI DE NEUF SUR LE SITE