Vestiges de Toprak-Qala

 

Les vestiges de Toprak-qala (I - IV ss.av.JC), un de plus éminents monuments d’urbanisme du Khorezm, découvert par l’archéologue S.Tolstoï en 1938, sont situés sur le territoire du district d’Ellikqala du Karakalpakstan, dans la plaine où aboutissent les montagnes de Soultanizdague. Toprak-qala avait été une importante ville et la capitale de la dynastie la population dont constituait alors près de 3 mille personnes.

Les vestiges de Toprak-qala (“Forteresse de sol”, “Citadelle d’argile”) ont une forme rectangulaire aux dimensions 500x350 mètres avec de puissants murs de hauteur de 20 mètres, épaisseur de 12 mètres et une multiplicité de tourelles carrées. Toutes les parties de Toprak-qala ont été construites d’importantes briques en terre battue. De toute évidence, les Khorézmiens possédaient d’exceptionnelles connaissances de construction et grace à ce fait ils réussissaient à ériger de solides constructions en simple terre battue que nous pouvons observer même aujourd’hui des siècles après. Les bâtisseurs usaient de petits cailloux trouvés dans le désert afin de constituer la couche consolidante et du sable de rivière s’imprégnant de l’humidité pour assurer le milieu sec dans les locaux d’intérieur.

L’immense palais du souverain les dimensions de la cour dont sont 180x180m, occupe la partie nord-ouest de la forteresse. L’imposant palais était fortifié de trois tours de sentinelles de 30 mètres et à l’intérieur du palais les archéologues réussirent à découvrir quelques salles parmi lesquelles «La salles des rois» - le sanctuaire où il y avaient 23 figures en argile massive ainsi que «La salle des guerriers noires» qui représente une énigme non devinée pour le moment. L’énigme consiste en ce que, d’après la restitution des chercheurs, les anciens Khorezmiens avaient les yeux et les cheveux clairs tandis que leurs peaux avaient une couleur assez foncée.

Dans la partie sud-est on avait découvert les vestiges d’un important ensemble le centre dont était le temple du feu de la ville. Non loin de cet ensemble de temple on voyait la place du marché. La partie résidentielle (chakhristan) d’une ville khorezmienne était divisée par la rue principale le lond de deux côtés dont se trouvaient les quartiers symétriques. Chaque quartier pareil représentait en soi un complexe uni des pièces de résidence sans aucune division en immeubles particuliers. Le nombre de pièces dans un grand quartier familier de résidence pouvait atteindre jusqu’à deux cents.

Le Palais inférieur - la résidence de campagne du gouverneur avec un grand parc se trouvait au nord de la citadelle. Une importante crise embrasse l’artisanat au V siècle à Toprak-qala, après quoi la ville devint vide et devint une immence nécropole avec une grande quantité d’ossoires. Il y a deux versions relatives à ce que pourquoi la population a-t-elle quitté Toprak-qala, - pour les raisons politiques (la nouvelle dynastie venue au pouvoir déplaça la capitale au nouveau territoire où se trouve maintenant la ville de Bérouni) ou à cause du changement du lit de l’Amoudarya imprévisible en résultat dont les canaux d’irrigation se sont vus restés sans eaux.

En résultat des fouilles archéologiques ont été découverts sur le territoire des vestiges de Toprak-qala des témoignages covaincants de la culture et des métiers hautement développés: étoffes en laine et soie, céramique artistiquement fabriquée, monnaies, bijouterie en or et en verre finement traité, ainsi que des objets d’ambre jaune, coquille et même des coraux. A l’intérieur de la ville il y avaient des ateliers qui s’occupaient de fabrication des largement fameux arcs khorezmiens.

Des documents uniques contenant les exemplaires bien conservés de l’ancienne écriture khorezmienne découverts dans la partie sud-est du palais représentent également un énorme intérêt. Les documents sont présentés sous la forme des plaques et des rouleaux en peau avec les écritures faites de l’encre noire. Les textes sur les plaques sont particulièement bien conservés. Bien que les artefacts ne soient pas lus et traduits jusqu’à la fin on peut juger sans hésitation de leur prédestination. C’étaient des documents des archives de cour relatifs à la comptabilité économique du palais.

Le site Toprak-qala - un de monuments du Khorezm découverts sur le territoire d’Ouzbékistan - fait partie des plus anciens endroits de culture sur tout le territoire de l’Asie centrale et occupe une place d’honneur parmi les monuments du patrimoine culturel mondial de l’UNESCO.

 

Photos:

regarder toutes les photos »»

© La paternité de ce matériel appartient à la compagnie «Central Asia Travel».
Toute reproduction et utilisation de ce matériel sans autorisation de l’auteur est interdite.

précédent en haut

Autres attractions Khorezm:

RÉSERVER LE CIRCUIT

×

Nom du circuit *

Nom et prénoms*

Nationalité

N de téléphone

Skype  

E-Mail * 

Nombre de
participants: 

Types d’hébergement:



Comment vous contacter:

Commentaires, suggestions en fonction du programme:



Envoyer à l'ami

×




RECHERCHE SUR LE SITE

QUOI DE NEUF SUR LE SITE