Curiosités du Khorézm


La civilisation du Khorézm - la plus ancienne sur le territoire de l’Asie Centrale - apparut en aval d’Amoudarya, aux bornes du désert Kizilkoum au milieu du IIe millénaire av.n.è. L’unique culture des Khorézmiens s’y forma, comparable par son importance avec celle d’Egypte et de Babylon et ayant laissé derrière soi une héritage inappréciable - les villes et grandioses forteresses perdues dans les sables et une de plus anciennes religions mondiales - zoroastrisme. C’est sur le territoire du Grand Khorézm que fut écrit le livre saint des zoroastriens - “Avesta”, ici même les agents secrets de “Anenerbe” cherchaient la ville mythique Asguarde, et les archéologues soviétiques réussirent à découvrir tout un réseau des canaux d’irrigation s’entrereliés et des remparts enterrés dans les sables. Rien que sur le territoire du district d’Ellikqala étaient découverts les vestiges de plus de 200 anciennes villes les plus grandes et les plus fameuses dont sont Topraq-qala, Ayaz-qala, Mizdahkan et autres. En tout plus de 1000 pareilles forteresses s’étaient situées en Ancien Khorézm la plupart dont est étudiée très faiblement parce qu’elles se trouvent dans les districts peu accéssibles, parmi les sables chauds et terrains salifères morts. Le royaume ensorcelé des ruines muettes et des tourelles demi détruites et enveloppé d’étonnantes légendes y attire de nombreux amateurs de l’histoire jadis et chercheurs de la vérité historique.

Vestiges d’Ayaz-Qala

Les vestiges d’Ayaz-qala (IVe s. av.JC) en Ouzbékistan représentent aujourd’hui un monument historique unique des temps du zoroastrisme. La forteresse Ayaz-qala est située dans le district d’Ellikqala du Karakalpakstan, à vingt kilomètres vers le nord-est à partir des vestiges de Toprak-qala - la capitale de l’ancien Khorézm, vers l’ouest de la forteresse Qirq-qiz-qala, au milieu des sables mouvants et contreforts des montagnes Soultan Ways.

détails

Vestiges de Toprak-Qala

Les vestiges de Toprak-qala (I - IV ss.av.JC), un de plus éminents monuments d’urbanisme du Khorezm, découvert par l’archéologue S.Tolstoï en 1938, sont situés sur le territoire du district d’Ellikqala du Karakalpakstan, dans la plaine où aboutissent les montagnes de Soultanizdague. Toprak-qala avait été une importante ville et la capitale de la dynastie la population dont constituait alors près de 3 mille personnes. Les vestiges de Toprak-qala (“Forteresse de sol”, “Citadelle d’argile”) ont une forme rectangulaire aux dimensions 500x350 mètres avec de puissants murs de hauteur de 20 mètres, épaisseur de 12 mètres et une multiplicité de tourelles carrées. Toutes les parties de Toprak-qala ont été construites d’importantes briques en terre battue.

détails

Forteresse Qirq-Qiz-Qala

Les vestiges antiques de Qirq-qiz-qala (I-IV ss. de notre ère) furent découverts en 1938 au cours de fouilles archéologiques sur le territoire du Khorézm, à 27 kilomètres vers le nord de la ville de Bérouni (Ouzbékistan). Le nom de la forteresse est très intéressant. “Qirq-qiz-qala” se traduit en lettres comme “la forteresse de Quarante Vierges”. Une multiplicité de légendes et de contes est liée à ces mystérieuses «quarantes vierges» à travers toute l’Asie Centrale: les forteresses du même nom existent dans la région de Termez (Ouzbékistan), Merv (Turkménistan), on rencontre des endroits analogues également en Azerbaydjan, au nord d’Afganistan et de l’Iran.

détails

Forteresse Qo’y Qirilgan Qala

Les vestiges de la forteresse Qo’y-Qirilgan qala (IV s.av.JC - IV s.n.è.), un d’éminents monuments des cultes funèbre et astral de l’ancien Khorézm, un de principaux monuments du zoroastrisme sur le territoire de l’Ouzbékistan se situent au Karakalpakstan, vers le nord-est de la ville de Tortkoul. La forteresse Qo’y-Qirilgan qala était un temple-sépulcre sur le territoire dont on réalisait les observations astronomiques et certaines cérémonies rituelles de zoroastrisme. Les gens considéraient cet endroit saint et y apportait les ossoires avec les dépouilles mortelles.

détails

Nécropole Mizdahkan

L’ancien monument d’architecture et d’archéologie - grandiose ensemble Mizdahkan (IV s.av.J.C. - XIV s.n.è., XVII - XX ss.) est situé sur les collines qui se trouvent le long des autoroutes nationales allant vers le plateau d’Oust-Yourte et la ville de Mouynak, à 3-4 km vers le sud de la ville de Khojayli (Khojayli se traduit comme “la contrée des pelèrins”), non loin de la ville de Noukous au Karakalpakstan et occupe le territoire de plus de 200 hectares. Mizdahkan représente en soi un immense ensemble d’antiquités de différents âges et comprend un de plus antiques cimetières de l’Asie Centrale, ainsi que la ville des temps de la Orde d’Or, caravansérail, ruines des propriétés et châteaux isolés, ruines des systèmes d’irrigation. Au Moyen Âge Mizdahkan était la troisième par ses dimensions ville au Khorézm.

détails

Sepulcre Tchilpik

Le sépulcre Tchilpik (I-IV ss av.JC) est encore une énigme d’architecture de l’Ancien Khorezm. La fortification Tchilplik fut découverte par l’expédition de prospection archéologique dirigée par S.Tolstoï sur l’itinéraire Tourtkoul-Noukous en 1940. La fortification Tchilpik se trouve au sommet d’une haute colline (35 m.) ronde le diamètre dont est égal à 60-80 mètres env. Tchilplik couronne cette colline. Les murs de la construction de hauteur de 15 mètres sont réalisés en briques non cuites les formes et dimensions dont sont typiques pour l’époque de l’antiquité.

détails


© La paternité de ce matériel appartient à la compagnie «Central Asia Travel».
Toute reproduction et utilisation de ce matériel sans autorisation de l’auteur est interdite.

en haut


     	

RÉSERVER LE CIRCUIT

×

Nom du circuit *

Nom et prénoms*

Nationalité

N de téléphone

Skype  

E-Mail * 

Nombre de
participants: 

Types d’hébergement:



Comment vous contacter:

Commentaires, suggestions en fonction du programme:



Envoyer à l'ami

×




RECHERCHE SUR LE SITE

QUOI DE NEUF SUR LE SITE