Complexe architectural Pakhlavan Makhmoud

 

Complexe architectural Pakhlavan MakhmoudLa mention des gens inhabituellement forts et courageux - héros est typique à la poésie épique des peupels pratiquement de tous les pays du monde. En Asie Centrale on appellait les héros épiques - pakhlavan. Plus loin il s`agira de l`un d`eux - Pakhlavan Makhmoud.

Pakhlavan Makhmoud était le fils éminent du Khorézm. Il avait la profession du pelletier (maître-traiteur des peaux) ce que lui rapportait les moyens de vivre, mais par vocation il était un grand lutteur, poète de talent et intelligent philosophe. Encore en vie Pakhlavan Makhmoud est devenu largement connu loin des frontières de Khiva. La légende dit qu`il n`a eu aucune défaite. Il a cédé dans une seule lutte et uniquement parce qu`il avait appris du danger d`exécution de son adversaire si l`autre ne gagne pas. Les lutteurs professionnels Iraniens jusqu`à nos jours adressent la prière au grand Pakhlavan Makhmoud avant chaque lutte.

D`après la légende Pakhlavan Makhmoud a décédé en 1322 ou 1325 et était inhumé dans la cour de son atelier. Les gens de Khiva commencèrent à la considérer le protecteur de la ville et en 1701 construirent le mausolée sur sa tombe. Complexe architectural Pakhlavan MakhmoudPar la suite cet endroit est devenu le lieu d`adoration, fut entouré d`un complexe des constructions, le mausolée et la pierre tombale de Pakhlavan Makhmoud furent décorés de traditionnelle majolique blanche-bleue pareille aux sépulcres des khans. En première moitié du XIXe siècle le mausolée fut élargi par la construction d`une galerie d`aile du côté d`est. Moukhammad Rakhimkhan I, Abulghazi-khan et Elbars I, ainsi que les autres membres de la famille de khans furent enterrés ultérieurement dans le mausolée de Pakhlavan Makhmoud. Le mausolée de Pakhlavan Makhmoud devint ainsi le sépulcre des khans de Khiva.

Une mosquée, médersa et quatre locaux de bienfaisance - qarikhana furent construits à la fin du XIXe siècle dans le complexe Pakhlavan Makhmoud. Les lieux recevaient de pélérins pour lesquels ont été prévus les celulles d`habitat - khoudjras et la cantine avec la cuisine - ochkhona. Qarikhana servait l`abri aux aveugles, qui, vu de forts vents de sable au Khorézm, étaient nombreux.

Un bâtiment à un étage fut construit devant le sépulcre au début du XXe siècle une partie dont a abrité le mausolée richement décoré d`Isphandiyar-khan.

Photos:

voir toutes les photos »»

© La paternité de ce matériel appartient à la compagnie «Central Asia Travel».
Toute reproduction et utilisation de ce matériel sans autorisation de l’auteur est interdite.

«« précédent en haut »»

D'autres curiosités de Khiva: Complexe architectural Pakhlavan Makhmoud
est à consulter:

RÉSERVER LE CIRCUIT

×

Nom du circuit *

Nom et prénoms*

Nationalité

N de téléphone

Skype  

E-Mail * 

Nombre de
participants: 

Types d’hébergement:



Comment vous contacter:

Commentaires, suggestions en fonction du programme:



Envoyer à l'ami

×




RECHERCHE SUR LE SITE

QUOI DE NEUF SUR LE SITE