Musée d’Avesta

Avesta - le livre saint des zoroastriens

 

Le Musée d’Avesta se trouve à Khiva dans une de nombreuses médersas de cette ville orientale excéptionnelle. Ce n’est pas par hasard que “le musée d’Avesta” se trouve exactement à Khiva car d’après une de versions “Avesta” fut écrite ici - en Ancien Khorézm. Khiva est mentionnée dans le livre saint des zoroastriens comme “Urva”, “Urga”.

Qu’est-ce que c’est que l’Avesta?
Le zoroastrisme peut être considéré comme une de premières religions de l’humanité. Il n’est pas exactement prouvé où avait-il apparu, mais à titre des témoignages clairs on peut supposer que l’Ancien Khorézm pourrait être le berceau du zoroasrisme.

Avesta est le Livre saint du zoroastrisme. D’après ce livre Zaratouchtra (Zaratoustra, Zoroastr, Zardoucht) est le prophète et fondateur du zoroastrisme, ainsi que l’auteur de l’Avesta même. Comme l’Avesta était compilée au cours de plus d’un siècle sous l’influence de différentes cultures, dialectes et langues, le prophète Zaratouchtra y est mentionné sous différents noms - “zaotara”, “ataourvan”. En conformité de la doctrine du zoroastrisme Akhouramazda était le dieu principal de la bonté et sagesse, grand Créateur ayant transmis son enseignement à Zaratouchtra.

Avesta - c’est non seulement la compilation des textes saints des zoroastriens, monument de l’ancienne langue et philosophie iranienne mais aussi une source documentale historique exceptionnelle sur l’histoire de formation des premières institutions historiques et rapports socio-économiques des peuples d’Asie Centrale. Avesta témoigne que: “Un de meilleurs endroits créés par moi - Akhouramazda est Ar’yanem Vaytchah (étendues aryennes). La seconde de meilleurs - Gouvou (Soghde) peuplé par les Soghdiens, le troisième parmi les meilleurs est Maourou (Merv), le quatrième de meilleurs est Bahdi (Baqtrie)”.

D’après l’opinion de la plupart des savants, l’époque de vie de Zaratouchtra et de compilation d’Avesta se rapporte au début du I millénaire av.J.Ch. Initialement les textes d’Avesta ne se transmettaient que verbalement mais ils furent écrits et compilés en un Livre. On écrivait les textes sur les peaux des boeufs avec de l’encre d’or. La légende dit que toutes ces écritures sur plus de 20 mille peaux furent brûlées par Alexandre le Grand. Ultérieurement, les enseignements de Zaratouchtra furent rétablis de nouveau et compilés pour la seconde fois sous la forme écrite. Pour aujourd’hui il est agréé que l’Avesta consiste de 21 livres - 5 dont sont sous la forme écrite et, 16 qui restent - sont sous la forme verbale qui se transmettent d’une génération à l’autre.

L’Avesta raconte de la vie des communautés (bergers, paysans) où dominait le patriarcat, sur la division de classes, des dieux et esprits - tout ceci décrit réellement les gens de l’époque.

L’Avesta - c’est le code des lois qui démontre l’aspiration à la justice, division en classes des premières institutions étatiques. Par exemple, il y était interdit de battre les esclaves, et au cas où on violait la loi, l’esclave avait le droit de s’adresser au magistrat. D’où nous apprenons qu’il existait des esclaves, les maîtres de ces esclaves ainsi que le magistrat dominant qui défendait les droits de tous indépendamment de la classe sociale. Étaient protégés les droits des enfants - ils ne devaient vivre qu’avec leurs parents et recevoir l’enseignement dès les premières années de vie, étaient strictement punis le kidnapping des enfants et le refus des parents de les tenir en tutelle.

Le contenu de fond de l’Avesta est la lutte du bien avec le mal. Zaratouchtra appellait dans ses enseignements à s’entre-aimer, s’entre-aider, s’unir aux moments difficiles, punir strictement de tels crimes comme assassinat, vol. Il parlait aussi de l’amour à la nature, épargner la terre et le bétail: “Qui cultive le blé - il cultive la justice”, il faut s’abstenir d’outrager les chiens qui défendent la maison et le bétail de l’homme. Un d’animaux le meurtre dont était soutenu était le loup - prototype du mal. On ne prenait pas en compte le bétail domestique - la nourriture - c’est la nourriture.

Le feu, eau, terre, air étaient saints pour les zoroastriens. C’est exactement pour cette raison que l’on n’enterrait pas et ni brûlait non plus les décédés, on les mettait sur une colline spéciale - dakhma pour les faire mangés par les bêtes sauvages et ensuite les os étaient rangés dans des ossuaires spéciaux. Les gens qui transportaient les corps des morts (les risto-kasha) étaient considérés intouchables jusqu’à leurs derniers jours, il leur était interdit de s’approcher du feu et de l’eau, se communiquer avec les gens de petite distance.

L’Avesta mentionne également l’architecture de l’époque, les matériaux de construction de l’habitat (brique non-cuite, blocs en argile battue). Un parallèle intéressant on peut remarquer et dans l’Ancien Testament de la Bible qui décrit aussi la brique non-cuite (AT.11:3).

Les racines du zoroastrisme s’observent dans ler religions du monde - islam, bouddhisme, christianisme, judaïsme (par exemple, Dieu descend sous la forme du feu dans le judaïsme et christianisme, bougies sont des attributs intégrants, le feu divin).

Le fait que l’Avesta appellait à la bonté et respect mutuel, ses postulats sont actuels de nos jours même. Le monument à Avesta fut érigé à Ourguentch sous la forme d’un grand livre aux pages blanches dans le “feu” de la pierre rouge sur une tente originale. L’Avesta est largement étudiée aussi bien en Ouzbékistan qu’au monde entier. Le 2700-ème anniversaire de l’Avesta fut commémoré en 2001 sous l’égide de l’UNESCO.

Photos:

voir toutes les photos »»

© La paternité de ce matériel appartient à la compagnie «Central Asia Travel».
Toute reproduction et utilisation de ce matériel sans autorisation de l’auteur est interdite.

«« précédent en haut »»

D'autres curiosités de Khiva: Musée d’Avesta est à consulter:

RÉSERVER LE CIRCUIT

×

Nom du circuit *

Nom et prénoms*

Nationalité

N de téléphone

Skype  

E-Mail * 

Nombre de
participants: 

Types d’hébergement:



Comment vous contacter:

Commentaires, suggestions en fonction du programme:



Envoyer à l'ami

×




RECHERCHE SUR LE SITE

QUOI DE NEUF SUR LE SITE