Thermes d`Anouch-khan

 

Les thermes d`Anouch-khan se trouvent non loin de la mosquée Aq-masjid (leur fondation est mise en 1664). Pour la renommée de ses thermes Khiva est due à l`historien Aboulghazi-khan - le père d`Anouch-khan. Les thermes d`Anouch-khan qui toujours étonnnent par leurs systèmes de canalisation, chauffage et alimentation en eau étaient un waqf (biens utilisés à but lucratif ou de philanthropie) pour l`entretien de la mosquée Aq-masjid.

Thermes d`Anouch-khanLes hammams otientaux de l`époque comprenaient d`habitude l`entrée-vestibule, locaux de déshabillage et de lavage proprement dit. Les thermes d`Anouch-khan avaient précisement la même structure avec le chauffage du sol et constructions retenant bien la chaleur.

Ces thermes ont leur propre et intéressante, étonnante et originale histoire. Aboulghazi-khan était un père heureux de neuf formidables garçons, mais soucieux de vouloir fortement la naissance d`une belle fillette. Lorsque le temps est venu pour l`apparition du dixième enfant, on lui a menti en disant que c`était une petite fille qui était née et laquelle fut nommée avec joie en l`honneur de sa concubine Arménienne préférée - Anoucha. Après de nombreuses années Abulghazihan - le participant de nombreuses batailles victorieuses a été capturé par l`émir de Boukhara. Les fils n`ont d`aucune manière réagi pour sauver la vie de leur père, mais Anoucha, n`hésitant pas un instant, alla sauver son père bien-aimé du malheur. L`émir de Boukhara a été étonné de voir la fille de Khan - il s`attendait à ce que ses neuf frères se précipitéraient au secours de leur père. Mais Anoucha fut sage en offrant l`affaire à l`émir: si elle arrive à surprendre l`émir, il lâcherait son père sain et sauf. L`émir de Boukhara accepta l`affaire en anticipant ce que dont pourrait le surprendre la jeune fille. Alors Anoucha retira ses vêtements qui cachaient le corps du jeune homme. Surpris émir n`avait qu`à tenir sa parole et laissa partir Abulghazi-khan. En rentrant chez lui Abulghazi-khan déclara: "Comme il s`est avéré, je n`ai qu`un seul fils - Anoucha et non neuf."

La construction de la mosquée et des thermes de soigne en l`honneur de son dixième fils fut l`expression de la gratitude d`Aboulghazi-khan à Anoucha qui lui sauva la vie et l`honneur.

Photos:

voir toutes les photos »»

© La paternité de ce matériel appartient à la compagnie «Central Asia Travel».
Toute reproduction et utilisation de ce matériel sans autorisation de l’auteur est interdite.

«« précédent en haut »»

D'autres curiosités de Khiva: Thermes d`Anouch-khan est à consulter:

RÉSERVER LE CIRCUIT

×

Nom du circuit *

Nom et prénoms*

Nationalité

N de téléphone

Skype  

E-Mail * 

Nombre de
participants: 

Types d’hébergement:



Comment vous contacter:

Commentaires, suggestions en fonction du programme:



Envoyer à l'ami

×




RECHERCHE SUR LE SITE

QUOI DE NEUF SUR LE SITE