Vestiges de Varakhsha

 

L’ancienne colonie de Varakhsha (IV s. av.J.C. - XI s. ap.J.C.) se trouve non loin de Boukhara, approximativement à une demi-heure de trajet vers l’Ouest. Les Vestiges de Varakhsha abritaient la residence de la dynastie des Boukar-Khoudates, ayant régné ici jusqu’à la conquête arabe. La superficie de Varakhsha consistait environs 100 hectares et la cité était un important centre commercial sur la route entre Boukhara et Khorézm, très important poste-frontière ainsi qu’un centre culturel et politique de l’oasis de Boukhara. La cité de Varakhsha jouait un immence rôle dans la lutte contre les Arabes - le peuple autocthone courageux donna plus d’une fois le combat dans ses murs.

Il est connu que la cité de Varakhsha était une de plus grandes colonies fondées avant même Boukhara et n’ayant pas lui cédé dans la grandeur. Dans de certaines sources Varakhsha est nommée également Radjfandoune. Sur le territoire de Radjfandoune il y avait un formidable palais construit par Boukhar-Khoudate. Le palais fut détruit plus tard plusieurs fois et restauré de nouveau. Les fouilles démontrèrent que le palais fut construit pour la première fois au Ve siècle et exista jusqu’au IXe siècle. Il fut clair aussi qu’il représentait un bâtiment comprenant trois salles de suite nommées conventionnellement Orientale, Rouge et Occidentale. Les murs de ces salles sont ornés d’images pittoresques. Par exemple, sur les murs de la Salle Rouge on peut contempler les scènes de la chasse aux carnivores et images des animaux fantastiques.

La colonie cessa d’exister au XIe siècle à cause du déficit de l’eau dans les systèmes d’irrigation. On découvrit au cours des fouilles archéologiques sous des ruines sablonneuses de Varakhsha quelques mille fragments de décors en gantchs (plâtre) qui représente la ciselure sur le matériel blanc visqueux rappellant du gypse que l’on obtient par moyen de cuite des roches calcaires. La collection ici découverte donne une nette présentation aussi bien sur la technique de réalisation de la cisélure que sur les sujets des panneaux en gantch. Les éléments des ornements sont très variés: figures géométriques, rosaces, écailles appliquées une sur l’autre et sphères-perles appellées aussi «perles sassanides».

Aujourd’hui, ces uniques trouvailles sont exposées dans de différents musées du pays.

 

© La paternite de ce materiel appartient a la compagnie «Central Asia Travel».
Toute reproduction et utilisation de ce materiel sans autorisation de l’auteur est interdite.

«« précédent en haut »»

D'autres curiosités de Boukhara: Vestiges de Varakhsha est à consulter:

RÉSERVER LE CIRCUIT

×

Nom du circuit *

Nom et prénoms*

Nationalité

N de téléphone

Skype  

E-Mail * 

Nombre de
participants: 

Types d’hébergement:



Comment vous contacter:

Commentaires, suggestions en fonction du programme:



Envoyer à l'ami

×




RECHERCHE SUR LE SITE

QUOI DE NEUF SUR LE SITE