Mausolée Tchachma Ayoube

 

Mausolée Tchachma AyoubeLe mausolée Tchachma Ayoube (Source de Iovis) est l`un de monuments d`architecture religieuse au coeur même de Boukhara et comprend le mausolée et la sainte source. Cette construction de culte avait obtenu son nom en l`honneur du saint Ayoube (prophète Iovis de la Bible). La légende dit qu`avant l`apparition même de la ville de Boukhara les gens peuplant cet endroit périssaient à cause du soif. Ils demandèrent de l`aide à Iovis qui courait le monde. Iovis frappa un coup de son bourdon sur la terre et instantanément apparut un puits avec de l`eau cristalline. Les adorateurs de ce lieu considèrent de nos jours même que l`eau du puits porte du potentiel guérissant. Le mausolée sous la forme d`un prisme oblong est construit directement sur la source, non loin du mausolée des Samanides et ruines de l`ancien rempart. Les coupoles de différentes formes constituent le décor du mausolée et le local principal est couronné de coupole doublée au chapeau conique rappellant une tente qui le distinguent nettement des autres monuments de Boukhara. La toiture aux coupoles accordent du charme particulier aux petits locaux sombres de l`ensemble.

Le mausolée Tchachma-Ayoube fut construit au XIIe siècle sous les Karakhanides. Deux siècles après Tamerlan fit déporter des maîtres du Khorézm et ordonna de poursuivre les travaux de construction du bâtiment. C`est exactement pour cette raison que le mausolée a des traits qui sont caractéristiques à l`architecture khorézmienne. Le mausolée fut reconstruit maintes fois au cours des XIV-XIXèmes siècles. Il y a quelques tombes à l`intérieur de l`ensemble Tchachma-Ayoube la plus vieille dont est celle de Khodja Khafize Goundjari, un grand théologien et connaisseur des khadiths qui fut y enterré en 1022.

De nos jours le bâtiment du mausolée abrite le Musée de l`eau et l`Exposition des tapis. L`exposition du musée donne l`information sur l`histoire d`alimentation en eau de la région de Boukhara au cours des siècles. Les objets exposés de plus grand intérêt sont - les tuyaux en céramique des XVIII-XIX ss., vases pour l`eau en cuivre ciselé et les outres en peau pour accumuler et porter de l`eau aux XVIII-XX ss.

En visitant cet endroit d`isolation goûter obligatoirement de cette eau cristalline et demandez de la santé. Le Saint Ayoube n`oubliera pas de vous et gratiefera d`une santé ferme!

Photos:

voir toutes les photos »»

© La paternite de ce materiel appartient a la compagnie «Central Asia Travel».
Toute reproduction et utilisation de ce materiel sans autorisation de l’auteur est interdite.

«« précédent en haut »»

D'autres curiosités de Boukhara: Mausolée Tchachma Ayoube est à consulter:

RÉSERVER LE CIRCUIT

×

Nom du circuit *

Nom et prénoms*

Nationalité

N de téléphone

Skype  

E-Mail * 

Nombre de
participants: 

Types d’hébergement:



Comment vous contacter:

Commentaires, suggestions en fonction du programme:



Envoyer à l'ami

×




RECHERCHE SUR LE SITE

QUOI DE NEUF SUR LE SITE