Complexe Bolo-Khawz

 

Complexe Bolo-KhawzToutes les grandes villes en Orient avaient un trait distinctif qui consistait en disponibilité du Réguistan - la place centrale de la ville. Boukhara avait aussi son Réguistan qui se situait en face de la Citadelle Arc.

Une multiplicité de bâtiments publiques se trouvaient dans les anciens temps sur le territoire du Réguistan: mosquées, palais, points de commerce, chancellerie ainsi qu’un hôpital.

Il n’y a que le complexe Bolo-khawz qui s’est conservé jusqu’à nos jours de l’ensemble du Réguistan de Boukhara. Sa construction fut lancée au XVIIe siècle sur l’initiative du gouverneur de Boukhara - émir Chakhmourad. L’émir voulut démonstrer à ses sujets qu’il ne se différait pas des gens ordinaires et dans ce but décida de construire une mosquée publique laquelle il avait l’intention de visiter pour les prières de vendredi.

Le nom «Bolo-khawz» se traduit comme «Bassin d’enfants». Il est connu que sur le territoire de l’Asie Centrale il y avait toujours le déficit de l’eau, c’est pourquoi justement, on aménageait des bassins artificiels spéciaux qui servaient la population comme les sources d’eau. Les porteurs d’eau remplissaient leurs outres dans les bassins (khawz) et distribuaient de l’eau dans les communes et bazars, bien-sûr, en échange contre un prix. Bolo-khawz était une de ces sources de l’eau jusqu’au XXe siècle où le pouvoir soviétique le dessécha complétement. Cette mesure fut prise afin de protéger les habitants de la ville des maladies infectueuses: l’eau stagnante devenait la source de différentes maladies, pourtant la population locale continuait par habitude à s’user de cette eau, c’est pourquoi la décision avait été prise de dessécher le bassin.

Complexe Bolo-KhawzLe bâtiment de la mosquée a une apparence fine et somptueuse, n’oublions pas qu’elle était construite pour les prières du souverain. 20 colonnes qui soutiennent le plafond sont le décor principal de la mosquée. Les colonnes sont en bois et sont couvertes entièrement d’une sculpture artistique. La population appelle Bolo-khawz «Mosquée à quarante colonnes» et ce n’est pas parce que les gens ne savent pas compter correctement, mais à cause du reflet de ces vingt colonnes dans les eaux transparentes du bassin. La construction a plus de trois siècles, mais la mosquée continue à fonctionner et accueillir chaque jour les croyants pour la prière.

A côté du bâtiment il y a un minaret, construit plus tard que la mosquée. Cette petite construction réunit en soi miniature, luxe et finesse du style asiatique. Il y a quoi à dire au sujet du minaret: suffisamment longtemps il restait en état d’inclinaison légère et continuait à s’incliner. Cette vue rappellait la tour mondialement connue de Piza, mais lors des travaux de la dernière reconstruction on consolida fondementalement la construction et maintenant elle a une position verticale stricte.

Aujourd’hui, le complexe Bolo-khawz est l’une de plus intéressantes curiosités de Boukhara.

Photos:

voir toutes les photos »»

© La paternite de ce materiel appartient a la compagnie «Central Asia Travel».
Toute reproduction et utilisation de ce materiel sans autorisation de l’auteur est interdite.

«« précédent en haut »»

D'autres curiosités de Boukhara: Complexe Bolo-Khawz est à consulter:

RÉSERVER LE CIRCUIT

×

Nom du circuit *

Nom et prénoms*

Nationalité

N de téléphone

Skype  

E-Mail * 

Nombre de
participants: 

Types d’hébergement:



Comment vous contacter:

Commentaires, suggestions en fonction du programme:



Envoyer à l'ami

×




RECHERCHE SUR LE SITE

QUOI DE NEUF SUR LE SITE