Information sur le Tadjikistan

Informations utiles pour votre voyage au Tadjikistan

 

Voyage au Tadjikistan

Le Tadjikistan attire des centaines de voyageurs du monde entier par la possibilité d’y plonger au royaume de la pureté et de la splendeur de la nature. Les montagnes de Pamir et de Tian Shan  d’une hauteur à faire tourner la tête, l’eau d’une pureté absolue d’innombrables lacs de la haute montagne, le barrage le plus haut du monde, un tapis d’un million d’iris, coquelicots et edelweiss recouvrant les pentes, les chutes d’eau cristalline et la faune surprenant par sa richesse - voici la liste de loin non exhaustive des attraits capables à faire résonner l’ame à la campagne de citadins et citadines des plus endurci(e)s.

TadjikistanIci les habitants ont appris un mode de vie en harmonie avec la beauté dont la Nature leur a généreusement fait cadeau. A la réserve historique et culturelle de Hissar on a du mal à se débarasser de l’impression que les lignes raides de la forteresse de Hissar sont dessinées par le paysage naturel et non par le génie humain. La même impression ne vous quitte pas à Pendjikent, ville-monument de l’époque préislamique, riche de ses palais et temples uniques par leur composition architecturale.

De tous les temps le Tadjikistant était attrayant et cette attirance provient aussi bien de nombreuses légendes qui planent au-dessus des lacs Marguzor, des vues admirables de la vallée Sari-Hossor, que du fait que ce pays constituait jadis un point important de la Grande Route de la Soie - une artère culturelle et économique du passé. Ce sont ces marchands et leurs caravanes qui la parcouraient d’un bout à l’autre qui ont fait connaître au monde entier une autre singularité de ces montagnes enchantées - ses sources minérales médicinales.

De nos jours, le Tadjikistan est visité par les amoureux de la randonnée (au pays merveilleux des montagnes Fanski) et les alpinistes (le pic Ismaïl Samani/ ancien pic du Communisme), par les voyageurs en 4x4 (la célèbre route de Pamir / Pamir Tract  en haute montagne), les chercheurs en histoire et en constructions anciennes qui sont des milliers et des milliers au Tadjikistan, ainsi que par les scientifiques qui, cherchant à mettre pied là où personne ne l’avait fait avant eux, découvrent les anciennes légendes dans des villages éloignés de la haute montagne.

Si votre regard est las de buter sur les immeubles cachant le soleil, si votre oeil recherche l’horizon intact et sans aucune trace de poteaux électriques ou d’antennes-relais, si l’envie a mûri en vous de venir au Tadjikistan pour savourer la beauté authentique et la diversité de la nature - venez au Tadjikistan ! L’air impregné d’arômes de plantes de la montagne, l’ambiance de sérénité majestueuse - le voyage au Tadjikistan remplit le corps d’énergie vitale, purifie l’esprit de pensées négatives vous rendant une image plus coloriée et positive du monde qui vous entoure. Cette embellie restera pour longtemps dans l’âme de chacun qui a eu la chance d’entreprendre ce voyage comme un souvenir le plus précieux.

Tadjikistan - informations générales.

TadjikistanSituation géographique. Situé au sud-est de l’Asie Centrale, Tadjikistan est aux 93% constitué de montagne et représente la position la plus « hautement placée » de la région centrasiatique pour les paramètres purement géographiques et non économiques ou autres. Plus de la moitié du territoire du pays a une altitude supérieure à 3 000 m. Le point culminant de la région, le pic Ismaïl Samani (ancien pic du Communisme, à 7 495 m) se trouve aussi au Tadjikistan. Inutile d’ajouter donc que la nature de ce pays n’est pas simplement belle, mais belle à ravir.

Superficie - 143 100 km2.

Population - 8 000 000 d’habitants. La densité de population est de 50 habitants par km2  et reste plus ou moins égale sur l’ensemble du territoire.

Composition ethnique. La population est constituée de plus de 80 ethnies dont la majorité (80%) sont les tadjiks. Les ouzbeks représentent 15,3%, les russes - 1,1%, les tatars - 0,3% de la population. Hormis le Tadjikistan, les tadjiks vivent également à l’Ouzbékistan  (près de 4%), au nord-est de l’Afghanistan (plus de 3,5 mln d’habitants), aux zones limitrophes du Kirghizistan, au sud-est du Kazakhstan et à la province iranienne de Khorassan.

Structure politique. Le pays est dirigé par le Président de la république. Le pouvoir législatif est exercé par le parlement - Majlici Oli - composé de deux chambres. Le président et les membres du parlement sont élus pour un mandat de sept ans. 5 Plusieurs partis sont actifs dans le pays.

Répartition administrative et territoriale. Le Tadjikistan est divisé en 3 provinces (viloyat), compte 17 villes, 62 régions, 55 villages et 368 communes rurales (jamoate).

La capitale - Douchanbé et les 8 districts qui l’entourent constituent une entité administrative à part.  La population de la capitale compte 764 mille habitants (en 2013). En pleine symbiose entre les étroites ruelles orientales et les avenues modernes naît un charme très particulier qui émane du croisement de différentes cultures.

TadjikistanLangue officielle. Le tadjik qui est la langue officielle du pays, est parlée par la majorité écrasante de la population. Cependant les tadjiks eux-même emploient inévitablement les mots russes dans leur language courant. Cela provient du fait qu’il y a plus de 50 dialectes très différents l’un de l’autre. Ainsi le russe joue le rôle de communication non seulement entre les ethnies différentes mais entre les dialectes différents de la même langue tadjike.
Le tadjik fait partie du groupe sud-ouest des langues iraniennes. Le champ lexique inclue à part les racines tadjikes et iraniennes, les mots empruntés à l’arabe, à l’ouzbek et au russe. Les premiers écrits en langue tadjik datent du IX siècle. Le XV siècle marque le début de la différentiation de la langue tadjike du persan classic.  Actuellement ces deux langues sont très différentes phonétiquement. Aussi le lexique du tadjik est plus archaïque comparé à celui du persan classic, ce dernier comptant beaucoup plus de mots empruntés de l’arabe, tandis que le tadjik du XX siècle a beaucoup emprunté du russe. Cependant, jusqu’à nos jours les personnes parlant tadjik continuent à comprendre celles parlant le persan littéraire.

Monnaie locale est somoni. Elle est la seule autorisée, tous les paiements au Tadjikistan se font en somonis.  1 somoni est égal à 100 dirhams. Le nom de la monnaie provient du nom du fondateur du premier état tadjik Ismaïl Samani (Somoni en prononciation tadjike).

Religions. La majorité écrasante de la population est musulmane, dont 85% sunnites et 5%  chiites. Les 10% restant représentent d’autres religions, dont essentiellement le christianisme (orthodoxe). Il y a 5 communautés baptistes, 2 paroisses de l’église catholique,  une communauté de l’église adventiste du septième jour, de témoins de jéhovah et de luthéranisme,  deux communautés de l’église Son Min provenant de la Corée du Sud,  4 communautés de bahaïes, une zoroastrienne et une synagogue. La majorité des représentants des religions non-musulmanes habitent la capitale du pays.

Fuseau horaire : UTC/GMT +5 h sans passage à l’heure d’hiver.

Courant électrique. Les hôtels peuvent aussi bien être équipés de prises électriques modernes de standards européens à trois broches avec terre que de prises du type « soviétique ».  La tension restant cependant la même pour les deux type -   220 Volts de 50 Hertz de fréquence.

Le climat du Tadjikistan.

TadjikistanLe climat du Tadjikistan, comme de chaque pays montagneux situé aux latitudes sud, est varié : il est subtropical dans les vallées basses, modéré sur les altitudes moyennes et froid dans la haute partie de la montagne.

Les chaînes de montagnes servent de barrières aux vents froids et influencent ainsi considérablement la répartition des masses d’air chaud. Notamment lors de l’ascension depuis le bassin de Fergana aux crêtes de Hissar-Alaï la température moyenne diminue en été comme en hiver, tandis que  lors de la descente vers le bassin de Hissar et plus loin vers la vallée de Vakch  elle augmente. Ce phénomène est lié au déplacement des masses d’air par-dessus des crêtes lors duquel ces masses se contractent et la chaleur qui s’en dégage fait élever la température de l’air environnant. Au Pamir les températures mensuelles moyennes baissent lorsqu’on va de l’ouest à l’est, où la continentalité du climat augmente vu l’éloignement de l’océan Atlantique.

La quantité maximum de précipitations tombe en hiver et au printemps, les pluies étant rares en été et en automne. En période d’octobre au mois de mai les fortes tempêtes sont fréquentes dans la montagne (les températures peuvent baisser à -45°С, ce qui rend l’ascension presque impossible). Sur les plaines les tempêtes de sable peuvent se produire en période de juin à octobre. Les vents peuvent durer une semaine et plus, ce qu’il faut obligatoirement prendre en compte  lorsqu’on prépare son voyage. Les vents forts sont fréquents également en période hivernale, transformant les simples -2°C  en température ressentie de -10°C.

L’été qui débute déjà à la fin du printemps calendaire, est assez chaud, mais grâce à l’altitude la  chaleur n’est constatée que dans les vallées.

Comme dans la plupart des pays voisins de la région centrasiatique, il est préférable de voyager au Tadjikistan au printemps et en automne.  La meilleure période pour l’ascension et la randonnée - c’est l’été.  En moyenne dans les vallées, la température hivernale ne descend pas au-dessous de  -5°C, et ne dépasse pas +38°C en été.

Mode vestimentaire au Tadjikistan.

La tenue doit être choisie par rapport à la saison et à l’endroit visité. En période froide il est important que les vêtements vous protègent  du vent perçant, en été une tenue en tissu léger en coton suffira. Il est indispensable pour se protéger des rayons du soleil, de se couvrir la tête en été.

Il n’y a pas de restrictions vestimentaires de la part des autorités, mais il ne faut pas oublier que les habitants du Tadjikistan sont assez religieux, voilà pourquoi un short même pas spécialement court peut susciter le mécontentement ou un intérêt outré. Ces conseils sont à respecter soigneusement surtout lors des visites des mosquées et autres lieux de culte - dans ces occasions les vêtements ne doivent pas être serrés, couvrant les bras jusqu’aux coudes et les jambes au-dessous de genoux.  Vêtements et matériel de randonnée sont à choisir selon les règles générales de base pour ce type d’activité.

La cuisine tadjike.

TadjikistanLes plats de différents pays de l’Asie Centrale ont beaucoup de points communs grâce à l’osmose de cultures et des traditions culinaires des peuples centrasiatiques. Les cuisines tadjike et ouzbèke se ressemblent beaucoup, les plats tadjiks présentant cependant une note plus aiguë dont la provenance est sûrement due à la proximité du grand Pamir.

Les magnifiques mantis (boules de viande hachée dans de la pâte, cuites à la vapeur), dont la viande et morceaux de gras semblent fondre à peine elles touchent la langue ; le superbe plov (riz pilaf) dont chaque graine de riz telle une perle rivalise avec celles de grenade tel le rubis précieux décorant le tout et apportant cette légère note acide qui distingue le plov tadjik de tout autre ;   le kovurma lagmon (les nouilles) dont les longues lanières minces brillent et dispersent les arômes d’épices)  - toutes ces saveurs aussi savemment préparées qu’irresistibles.

Les épices méritent d’être notées à part - elles sont plus amplement employées ici qu’en Ouzbékistan ou Turkménistan voisins. En cela la cuisine tadjike a un point de ressemblance à celle du Caucase. La tradition culinaire locale se distingue également par l’emploi plus aisé de l’oignon - que ce soit l’oignon haché dans les mantis ou la ciboulette dans la soupe chourva, ce goût adhère parfaitement à la symphonie générale de saveurs, rend les mets plus succulents, les anoblit.

Une cordialité toute spéciale réservée au pain fait du Tadjikistan un paradis pour les amateurs de cet aliment. C’est ici  qu’on connait sur le bout des doigts la recette unique du pain-galette lepechka-kultcha. Une fois gouté au petit-déjeuner ce pain vous fera oublier les charmes des appétissants pirojkis (ressemble aux pain fourré)  garnis de fines herbes et les tchoutchvara, ces raviolis centrasiatiques frits, dorés et croustillants. Le nom du pain kultcha signifie « la paume de la main » pour désigner leurs petite taille. Et ce n’est pas par hasard ! Une telle forme et la taille surtout permettaient aux bergers partant aux alpages de manger le pain en une seule portion, sans laisser de morceaux entamés. Il faut dire que le pain au Tadjikistan, comme dans l’ensemble de l’Asie Centrale d’ailleurs, est honoré - jamais vous ne le verrez sur table la partie supérieure tournée vers le bas. On ne le coupe pas, mais le casse doucement, sans faire trop de miettes. Lorsque le doute surgit et qu’on mettrait sa main au feu pour prouver la vérité - un tadjik prend du pain et jure par le pain (pour ne jurer que par le pain ?), ce qui signifie le degré supérieur de l’engagement et relève du serment. On n’encourt que très rarement à un tel moyen de preuve et uniquement lorsque le serment a de la valeur très importante. Jeter du pain dans une maison intentionnellement - c’est infliger un affront à ses maîtres.

Les fruits méritent d’être mentionnés car leur rôle est tout aussi important - on en a toujours consommé en quantités illimitées au Tadjikistan et si les règles de bonne conduite ne sont pas autant fermes au sujet de servir ou pas de la viande à son invité, un bon thé et un plateau de fruits - ça ne se discute pas ! Et quels fruits s’il vous plaît ! Du raisin gorgé du soleil, des pommes croquantes et à chair juteuse, des pêches tendres et parfumées - de quoi ravir les papilles et faire la fierté d’un dastarhan (nappe) qui se respecte.

Un autre trait particulier de la tradition gastronomique tadjike est la perception de la nourriture en général, qui est répartie en types : « froide », « chaude » et « moyenne ». Et on ne parle pas là de la température ou du mode de cuisson, mais de l’aspect nutritif, des bienfaits de tel ou tel aliment par rapport à la saison de l’année et aux qualités individuelles de chacun. Les bases de cette diététique locale singulière furent posées par le grand Avicenne. Certaines sont respectées jusqu’à nos jours et nous pouvons les observez dans le service des plats et leur enchaînement.

 

Coût de la nourriture au Tadjikistan.

Les prix de repas au Tadjikistan évoqueront vos réactions les plus positives, car par rapport aux prix des pays européens ceux-là sont étonnamment bas.

La raison en est le niveau économique de vie assez peu développé, et les prix plus élevés ne seraient pas acceptables pour la majorité de la population. Ainsi un repas copieux ne coûte pas plus de 8 à 10 USD.

Visa et enregistrement.

Le Tadjikistan fait de l’accueil de touristes la priorité de son économie. Il a déjà prévu l’entrée sans visa  sur son territoire pour les ressortissants de la Russie et des pays de l’ex-URSS (sauf le Turkménistan et l’Ouzbékistan).

Le processus d’obtention du visa tadjik peut prendre près d’un mois (plus de détails ici). Avant de délivrer le visa, une invitation provenant du Tadjikistan doit parvenir au service consulaire.  A son arrivée au pays, chaque ressortissant étranger doit remplir une carte migratoire et se faire enregistrer par le service migratoire, et cela pendant 3 jours ouvrables. Les citoyens de Kirhizistan et du Kazakhstan peuvent se trouver sur le territoire tadjik sans procéder à cet enregistrement pour une durée ne dépassant pas 30 jours. Les détenteurs d’un visa touristqiue (Т) peuvent également se trouver sur le territoire tadjik pendant une durée ne dépassant pas 30 jours sans procéder à l’enregistrement. Les détenteurs d’autres catégories de visa doivent se faire enregistrer pendant 3 jours ouvrables.

Le certificat confirmant l’enregistrement, tout comme la carte migratoire, sont à présenter aux employés du contrôle des frontières au départ du pays. Ces documents peuvent également vous être demandés pour un contrôle par les milices patrouillant les rues. Les amendes assez élevées (même pour un porte-monnaie européen) sont prévues en cas de défaut d’enregistrement.

Certificat d’enregistrement - c’est un document à part, portant le tampon du service migratoire et l’indication du nom, prénom(s) du ressortissant étranger, numéro de son passeport, le délai de validité de l’enregistrement provisoire.

Vous pouvez obtenir l’enregistrement provisoire vous-même en vous adressant au service migratoire (OVIR), soit si vous êtes logé à l’hôtel, les employés de l’hôtel peuvent s’en charger.    Cependant, il est important de noter que tous les hôtels de la République du Tadjikistan, même ceux de la capitale, n’ont pas le droit d’enregistrement provisoire de ses hôtes à leur adresse. Il est donc préférable de préciser ce point au préalable, avant l’entrée au pays.  Le montant à payer pour l’enregistrement ne fait pas partie du prix d’hébergement à l’hôtel, constitue un service à part et est payable séparément.

Une autorisation particulière (permis) est à obtenir pour pouvoir visiter les sites touristiques situés dans les zones frontalières (province autonome de Haut-Badakhchan, Khatlon, Pamir).

Normes douanières du Tadjikistan.

Ces normes se distinguent peu de celles d’autres pays centrasiatiques. Il est interdit d’importer les matériaux pornographiques, les stupéfiants, les armes, les munitions et les publications susceptibles d’être interprêtées comme représentant une menace au système politique de l’état.     Il est à noter que même un médicament contenant un stupéfiant est interdit à l’importation. Exception peut être faite en cas de présentation d’une prescription du médecin.

Les ressortissants étrangers n’ont pas le droit d’apporter ou de sortir du pays la monnaie locale, le somoni. Pour le reste, on peut sortir du pays tout sauf les aliments, les pierres précieuses, l’or et les minéraux. Si vous souhaiter acheter un article de bijouterie ou de joaillerie comme souvenir, il faudra au préalable obtenir une autorisation de le sortir du pays.  De même lorsqu’il s’agit de produits artisanaux faits main.  Si telle ou telle pièce date de plus de 50 ans, une confirmation écrite sera à obtenir prouvant que la pièce ne représente pas de valeur culturelle ou historique.

Le montant de devises en espèces importé n’est pas limité.  Si le montant de la somme apportée au pays dépasse 5000 USD ou son équivalent dans d’autres devises, la somme est à déclarer. Cependant nous recommandons de porter immanquablement sur votre déclaration tout l’argent importé, car de toute façon un étranger ne peut sortir du pays que les devises en espèces dont le montant ne dépasse pas celui importé.

Lorsqu’on sort du pays une somme de 500 USD et plus, celle-là doit être déclarée. Un détail : il est autorisé de sortir du pays un montant inférieur à 2000 USD en espèces sans quelconques certificats ou documents.  Par contre, lorsque ce montant dépasse 2000 USD il faudra présenter à la douane les documents prouvant la légalité de la provenance de cette somme. Un tel document est, entre autres, la déclaration douanière prouvant l’apport à la République du Tadjikistan de devises en espèces ou de valeurs en devises.

Circulation de devises au Tadjikistan.

TadjikistanPour acheter les produits ou payer les services au Tadjikistan il faut utiliser la monnaie locale - somoni.  L’échange de devises (dollars US, euros, roubles, tengués, soums ouzbeks et soms kirghiz) est fait par les banques dans les grandes villes et les nombreux points de change qu’on peut trouver dans pratiquement chaque ville ou village du pays.

Les touristes sont parfois face à un choix inhabituel qui consiste à ce que le taux de change est très volatil, voilà pourquoi le lendemain d’une opération de change on risque de retrouver un taux de change beaucoup plus intéressant que la veille.

Voilà pourquoi il est raisonnable d’échanger vos devises au fur et à mesure de dépenses. Il ne faut pas échanger les devises dans les rues et marchés, les personnes effectuant ces opérations ne disposent pas d’autorisations nécessaires.

Les cartes bancaires Visa et Master Card peuvent être acceptées dans certains hôtels et supermarchés de Douchanbé et Khodjent uniquement. De même on ne trouve les distributeurs de billets que dans ces deux villes.

Internet au Tadjikistan.

La qualité de la connexion Internet varie par rapport à la situation géographique - plus la ville est grande, meilleure est sa connexion. Les petits villages peuvent ne pas en avoir du tout. Certains hôtels et restaurants de Douchanbé et d’autres grandes villes sont équipés de Wi-Fi. Les cybercafé ne sont également présents que dans les grandes villes et localités.

Prise de photos au Tadjikistan.

Une interdiction existe au pays concernant la prise de photos et vidéo aux aéroports et sites militaires. Lorsque vous visitez les zones frontalières, assurez-vous auprès de votre guide ou accompagnateur squ’un tel ou tel site peut être filmé/photographié. Il n’est pas non plus conseillé de filmer/photographier les gens dans la rue sans en avoir leur autorisation. Cela concerne surtout les femmes, plus spécialement celles habillées traditionnellement.

Souvenirs du Tadjikistan.

TadjikistanLorsque le moment arrive de choisir les cadeaux et souvenirs, les regards se portent tout de suite sur la broderie au fil d’or. En cet art les brodeuses tadjikes peuvent défier leurs célèbres consoeurs de Boukhra ! Les ouvrages semblent incarner le souffle du Pamir, et les fils raconter chacune leur histoire.

Les vêtements traditoinnels apportés d’ici ne vous serviront probablement pas dans votre quotidien, mais même accrochés aux armoires ils vous aideront à raviver les souvenirs de ce merveilleux pays montagneux. Ceux et celles d’entre vous qui privilégient une approche plus utilitaire, appréciront les foulards faits main. Et la production artisanale concerne non seulement la finition, mais le tissage lui-même qui a toujours fait la gloire des artisans tisseurs locaux.

La maroquinerie est une autre source d’inspiration pour les chercheurs d’idée cadeau. On trouve de tout - porte-monnaies,  porte-clés, ceintures, chaussure etc. - multitude d’objets travaillés, en cuir repoussé ou avec motifs incrustés.

La poterie - un autre savoir-faire que le peuple tadjik a perduré jusqu’à nos jours - vous permettra de vous procurer d’objets qui feront sans doute la fierté de votre table, comme par exemple une salière ou poivrière travaillée d’une main d’artiste, ou un plat qui, une fois accroché au mur, attribuera au décor de votre maison un charme oriental.

Un proverbe dit que l’Orient est à prendre avec des pincettes. Alors, il vaut mieux que pour les courses au marché vous soyez accompagné de quelqu’un qui sait faire la différence entre un vrai ouvrage des artisans locaux et une contrefaçon industrielle made in China. Le risque de tomber sur un produit contrefait est bien évidemment moins élevé lorsqu’on achète dans des magasins de souvenirs, mais ici on ne pourra pas marchander, or peut-on imaginer faire les courses à l’orientale sans marchander ?

Fêtes nationales au Tadjikistan.

Près de 64 fêtes sont célébrées au Tadjikistan, dont les plus importantes et solennelles sont les suivantes  :

Jour de l’Indépendance - le 9 septembre;
Navrouz (Nouvel An zoroastrien) - les 21-22 mars;
Fêtes de Kourban Aïd et de Ramadan;
Jour de l’An - le 1 janvier;

Le repos à l’occasion de la fête peut durer de 2 jours à une semaine.

A part ces fêtes, sont solennellement célébrés :

Journée du Savoir - le 1 septembre;
Journée de la Victoire - le 9 mai;
Journée de la langue Tadjike ;
Journée de l’Enseignant;
Journée mondiale du Travail - le 1 mai ;
Journée de l’Armée Nationale  - le 23 février et autres.

Il existe également les dates prévues pour célébrer tel ou tel métier, qui seront donc fériés uniquement pour les représentants de la profession honorée. D’autres fêtes sont célébrées par région.

Indicatifs téléphoniques au Tadjikistan.

Indicatif téléphonique international du Tadjikistan : +992 (8-10 992)
Ainsi pour appeller au Tadjikistan il faudra faire successivement  + 992 - indicatif de la ville - numéro du téléphone.

Indicatifs téléphoniques de grandes villes du Tadjikistan :

Douchanbé : 372
Ghissar : 3139
Istaravchan : 3454
Kouliab : 3322
Pendjikent : 3475
Khorog : 35220
Khugjand : 3422

© La paternité de ce matériel appartient à la compagnie «Central Asia Travel».
Toute reproduction et utilisation de ce matériel sans autorisation de l’auteur est interdite

en haut »»

References utiles:
Transport automobile en Tadjikistan
Billets d’avion
Visa d’entree au Tadjikistan
Tours au Tadjikistan:
Dans le coeur des monts Fansky
Pamir, Couloir De Wakhan

     	

RÉSERVER LE CIRCUIT

×

Nom du circuit *

Nom et prénoms*

Nationalité

N de téléphone

Skype  

E-Mail * 

Nombre de
participants: 

Types d’hébergement:



Comment vous contacter:

Commentaires, suggestions en fonction du programme:

En remplissant ce formulaire, vous autorisez le traitement des données à caractère personnel.



Envoyer à l'ami

×




RECHERCHE SUR LE SITE

QUOI DE NEUF SUR LE SITE